16
Commentaires

Les grandes oreilles de Xavier Bertrand : affaire d'Etat, ou buzz promotionnel ?

Il y a deux catégories d'informations

Derniers commentaires

Celles-ci, vous allez m'en dire des nouvelles.
http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=500&FP=87573564&E=2K1KTSP3XD30&SID=2K1KTSP3XD30&New=T&Pic=324&SubE=2C6NU0GSB3WH
Bonjour,

Je ne sais pas si c'est l'endroit le plus approprié, mais je suggère un petit sujet sur la multiplication depuis quelques jours des sondages très différents sur le thème : "Les français et Royal au PS". Exemple : 58 % des français ne souhaitent pas que SG dirige le PS.

Peut-être quelques angles d'approches :
- aucune comparaison avec les autres prétendants au PS. Pourquoi ?
- dans les Français il y en a une bonne partie (53% à la dernière élection) qui adhèrent plutôt aux idées de Sarko et qui préfère que le PS ne gagne pas, donc où est l'intérêt global des Français et que signifie cette question alambiquée ?
- quid des quelques sondages du type présidentielle qui montrent que face à Sarkozy, au PS c'est Royal qui fait le meilleur résultat ? Doivent-ils être considérés comme contradicatoires avec les premiers ?

Les sondages sont décidemment un outil complexe et qu'il faut à tout prix savoir décrypter sous prétexte de se faire manipuler. Je parle pour moi en particulier en tant qu'adhérent PS qui doute mais également d'une manière générale pour ne pas mordre à tous les ameçons des communicants et autres propagandistes (droite comme gauche d'ailleus). Je serais demandeur de petites "formations" approfondies là dessus comme @si sait le faire.
L'expression "un traître sans couilles" employée pour caractériser Xavier Bertrand me fait rire dans un premier temps pour rapidement me faire tomber dans un état de profonde inquiétude. Je déborde du sujet mais cela me semble intéressant : hier matin, Xavier Bertrand était l'invité de la chronique Question du jour de France Info pour répondre à la question “Jusqu’à quel âge travailler ?”. C'est réellement effrayant comment une telle interview peut influencer l'opinion de l'auditeur. J'en ai d'ailleurs fait un article sur mon blog pour ceux que mon analyse intéresse. Si Xavier Bertrand peut être mis en cause dans ce processus de manipulation, la journaliste qui lui fait face a, il me semble, aussi une part de responsabilité. Je l'explique d'ailleurs dans mon billet. Je serais curieux d'avoir d'autres avis d'@sinautes à ce sujet.

Merci d'avance pour vos remarques éventuelles.
Pourrait-on éclairer ma lanterne ?

- Pourquoi un membre de la rédaction du Monde dit qu' "une telle fuite d'un article du Monde avant sa parution n'est pas un cas isolé" ? Quelle fuite ? Sous-entend-on que la discussion Villepin-Jakubyszyn pourrait ne pas venir d'une écoute téléphonique mais plutôt d'une simple fuite d'article ?
- Et quid de ce "buzz" ? Ce procédé est on ne peut plus habituel au lancement d'un livre, qui plus est politique ; pourquoi dès lors faire preuve de scepticisme du côté de la SRM avec pour raison que l'auteur voudrait faire du "buzz" pour lancer son livre ? Si l'info est exacte, le chemin de l'information importe peu, non ?

J'ai l'impression de ne pas tout saisir...
Je crois Cher Daniel, l'affaire s'arrêtera là. Car qui est actuellement président de la république, et qui était lors de l'affaire évoquée ministre de l'intérieur ? La réponse est, je crois dans la question.

Attendons tout de même le résultat de l'enquête.
C'est un communiqué de presse des Verts aujourd'hui

Mais il n'y est pas question des affaires d'écoutes, plutôt de ce qui touche de simples concitoyens... (fichiers, insuffisance des moyens de la CNIL, etc.) d'après le rapport du commissaire européen aux droits de l'homme
N'est-ce pas un des apanages du pouvoir de bénéficier ainsi d'informations que d'autres n'ont pas ?
Je pense même que c'est une motivation dans la motivation générale de gagner le pouvoir,
être dans le saint des saints, dans le secret des Dieux, pouvoir espionner son ennemi,
ou donner à son ami des confidences qui le feront changer de camp,
n'est-ce pas ce qui est arrivé à Bertrand, de tourner casaque brusquement,
l'aurait-il fait à l'incitation d'un ministre de l'intérieur, qui lui aurait sussuré quelque charmant secret à l'oreille,

la version noire de Dorian Gray,

et ces gens semble-t-il n'y échappent pas.


http://anthropia.blogg.org
Je me permets de signaler que Mediapart avait révélé l'info avant Bakchich, le 10 novembre. Ca se trouve ici : Des écoutes téléphoniques sauvages au gouvernement?
Je soupçonne Daniel Schneidermann d'avoir glissé le nom de Bayrou en fin de billet traitant des "grandes oreilles" pour tendre un perche aux commentateurs ... ça n'a pas l'air de prendre.
Il est un peu naïf de supposer que le contenu de ces (probables) écoutes ne puisse pas circuler entre les différents ministères, non ?
Le plus surprenant aurait été que Bertrand ne soit pas informé de cette "citation" le concernant.
Cela dit, je n'imaginais pas Villepin capable d'une telle sureté de jugement
Bel essai d'anticipation sur le brouhaha médiatique.
"A moins que..." la France se retrouve sous une attaque nucléaire déclenchée par la principauté de Monaco...
(c'est bien le jeu où on doit suivre un fil?)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.