118
Commentaires

"Les djihadistes seraient ravis que Le Pen gagne les élections"

Sur la radicalisation de certains islamistes, sur ce point de bascule parfois imperceptible entre conversion à l'Islam, prédication de rue, et prosélytisme pour le djihad, existent des récits policiers ou sociologiques mais très peu de récits journalistiques, de reportages permettant véritablement de pénétrer dans la tête et dans la pensée des intéressés. Raison de plus pour s'intéresser aux rares reportages existants. En 2012, la télévision belge a diffusé, dans le cadre de l'émission Tout ça ne nous rendra pas le Congo, un reportage intitulé "A la barbe du paradis". On y suit pas à pas un prédicateur de rue, Jean-Louis Denis, à Bruxelles, incarcéré depuis. Ce personnage et ses comparses sont-ils typiques du djihadisme européen ou existe-t-il une spécificité belge ? Pour y répondre, nous avons invité la réalisatrice de ce documentaire, Safia Kessas, et le journaliste de RFI, spécialiste du djihadisme, David Thomson.

Derniers commentaires

@ charlie Martel

Chèr(e) Ami(e)

Ne te laisse pas influencer !

La vrai menace, c'est de tomber dans le piège -pourtant bien grossier- de ces petits cons qui prétendent agir au nom d'une religion,
et pour qui la guerre, la mort, n'est rien d'autre qu'un jeu vidéo grandeur nature.

Et tu le sais !

Ce qu'ils veulent, c'est le choc des civilisations ; restons vigilants a ne JAMAIS entrer dans ce jeu.

Mon ami(e), je sais qu'en toi, un cerveau est toujours en ordre de marche !
Mes très chers amis !

Ne vous laissez pas influencer !

La vrai menace, c'est l'Islam ... Et vous le savez ... Redoublez de viligence !
Mes amis, je sais qu'en vous, vous connaissez la vérité !
Merci et bravo pour cette émission , ce qui m'étonne, c'est Daniel trouvant délirants le débat entre extrêmes , ils veulent tous le fascisme et le buzz donc ils sont tous content . Et être étonné alors qu'ici on était 'Charlie' . La liberté d'expression je croyais que c'était sacré en France ? Ha juste pour l'Islamophobie , les débats vus de France , c'est juste incroyable . C'est là que je flippe moi , quand j'entend un media amoureux de Charlie Hebdo qui se sent déstabilisé par un débat ... Même si c'est un débat pourris , c'est peut être mieux que les slogans des politiques qui n'ont pas de retour , là on vois clairement qu'ils se ressemblent entre fachos .
Bonjour a tous!

Merci à l'équipe d'asi pour cette émission très interessante. En particulier elle permet de mieux comprendre la distinction entre islam conservateur et rigoriste, et actes terroristes.

J'aimerais savoir si les prédicateurs rigoristes (en France par exemple) ont un projet politique (l'instauration de la loi islamique en France), ou bien s'ils s'interessent d'abord aux pratiques religieuses, privées, de leurs ouailles. Cela permettrait de mieux comprendre ce qui distingue djiadistes et conservateurs. Est-ce leur projet (islam politique contre islam spirituel), ou est-ce leur stratégie pour parvenir à instaurer la charia (djihad pour les uns, prédication pour les autres) ?

J'aurais également une remarque à faire sur l'emploi de termes non traduits comme (street) dawa, ou djihad. Entendez bien! Je ne me lance pas ici dans une tirade pour la défense de notre (belle!) langue francaise. Mais je pense qu'il est très important de bien nommer les choses afin d'en avoir une vision la plus claire possible. En utilisant des termes arabes, ont ajoute une couche de complexité supplémentaire liée à la culture, une sorte de touche folklorique, qui ne facilite pas la compréhension.
Qu'est-ce que le street dawa ? De la prédication de rue ? Et le djihad, j'ai cru comprendre que ce terme a un sens assez large....

Dans le même esprit, j'ai remarqué que les dirigeants politiques et chefs militaires des groupes al-quaeda, EI, etc, accolaient presque systematiquement à leur nom, un surnom indiquant leur origine (al-baghdadi: le bagdadien, al-ifriki: l'africain, al-tounsi: le tunisien, etc...) et que systematiquement, ces surnoms sont utilisés comme des noms de familles par les journalistes. Je pense que ces surnoms devraient être traduits, par exemple XXX al-Ifriki donnerait XXX dit l'Africain...
Faire passer les FN pour le partie de Daech ! Bravo, la, on est dans les 1% des élites de la dialectique.C'est comme vendre des capotes au pape. Bon courage.
djihad veut dire combat;
le mot combat est générique;
les moudjahidins algériens faisaient le djihad pour l'indépendance de l'Algérie;
je préfère qu'on parle de salafistes actifs dans le cas présent;

mon djihad est d'essayer de comprendre ce qui se passe dans cette histoire;
j'ai lu plusieurs livres dans ce but et j'ai trouvé quelques clés dans un livre
écrit avant 1986
Michel Seurat
"Syrie, l'état de barbarie"
je ne publierai pas ce que je pense vraiment sur le fond de cette histoire: c'est la guerre;
je ne crois pas que la France a une bonne stratègie;
l'état d'urgence et ses conséquences nous plongent encore + dans 1
état préfasciste mais bon la plupart des français veulent le tout sécurité et
ne sont pas gênés d'être fliqués à mort, d'avoir leur liberté rognée;
Hello,

D'un point de vue logique il est en fait normal qu'islamistes et parti d'extreme droite débattent (contrairement à ce que laisse entendre le questionnement de DS).

- si ce parti d'extreme droite a intérêt à montrer les islamistes pour renforcer leur argumentaire (regardez, les musulmans sont bien comme nous vous disons qu'ils sont)
- en retour les islamistes ont AUSSI intérêt à montrer l'autre camp comme extrémiste (regardez, les belges/francais/xyz sont bien comme nous vous disons qu'ils sont)

Les deux camps ont bien un intérêt commun dans la politique du pire. D'un point de vue logique, ce qui est étonnant ca n'est pas qu'ils débattent comme ils le font en Belgique, c'est plutôt qu'ils ne le fassent pas en France.

Bonne semaine,

Cyril
Le réel problème, en France, c'est la formation des imams. Pour être pasteur, il faut passer par l'Institut protestant de théologie (établissement privé d’enseignement supérieur qui suit le modèle LMD européen), faire un master puis deux années de stage. Pour être prêtre il faut passer par le séminaire, six ans et faire une année de stage. Pour être rabbin, il faut faire le Séminaire rabbinique de France (SIF), cinq ans, plus stages. Pour être imam, il ne faut rien, juste être jugé assez compétent pour diriger la prière. Bien souvent, les mosquées de France passent des conventions avec l'Algérie, le Maroc, la Turquie, ou pire, l'Arabie SAoudite, qui envoient des imam qui véhiculent une théologie wahhabite du 18e siècle sans aucun recul ni analyse théologique. De fait, l'Islam d'aujourd'hui ne produit pas ou peu de grands penseurs, et , surtout n'arrive à suiciter aucune vocation chez les descendant des immigrés économiques d'après la 2nd GM...
merde alors, j'avais lu sur le forum que l'antisémitisme n'existait plus depuis l'affaire Dreyfus, et encore...
daniel schneidermann tombe des nues car le vlams belang rencontre la mouvance de foued belkacem...

ce ci celui lui serait un phenomene typiquement belge..

pour rappel

jean-marie lepen a accorde des itw (tout sourire) au centre zahra..

on pourrait parler egalement des multiples voyages de soral ,dieudonne et chatillon en iran et en syrie..


faut pas oublier que les deux partagent beaucoup de valeurs en commun..
Bonjour, suis-je le seul à noter une élocution ralentie et difficile de Daniel Schneidermann dans cette émission ? J'espère que cela n'est pas dû à des soucis de santé. Rassurez-moi ...
Fort intéressant article de @si, la RTBF est toujours surprenante, pleine d'humour qui incite à la réflexion, le titre de l'émission et des reportages sont annonciateurs d'un salutaire décoiffage. Un mélange de monty python et de script tease qui m'ont fait sourire à défaut de me faire hurler de rire au vu des événements récents et de la trajectoire de ces allumés qui finissent fou furieux. Félicitations aux auteurs de ces reportages et merci à @si.
Je n'ai pas pu finir cette... excellente émission qui m'a rappelé une dizaine d'années passées en Egypte, naguère. Trop pénible et révoltant. Pendant longtemps, j'ai pensé - wishfull thinking ! - que c'est en Europe que l'islam dans sa dimension de candeur niaise et méchante à la fois (je ne parle pas d'autres courants, éclairés ou réformistes) disparaîtrait ou se modifierait... et je me suis lourdement trompé. Il y prospère, nous méprise et veut nous imposer cette douce charia alors que des millions de ses sectateurs y ont été accueillis (dans leur langage : "stigmatisés"... mais que dire de la situation de leurs propres chrétiens locaux ?!).
Deux réflexions :
1) la religion n'est pas seulement l' "opium du peuple" (un baume) mais le moyen pervers de se trouver une identité et d'affirmer son moi arrogant... ce qui est le contraire même de la foi religieuse (conclusion : ces convertis, notamment, sont des a-thées qui s'ignorent, devraient-ils se référer ad nauseam à Allah et son prophète de si bonne compagnie, comme l'Histoire nous l'enseigne;
2) Il faut se défendre puisqu'ils nous ont clairement déclaré la guerre. Comment ? Aussi en se moquant de la débilité (au sens propre d'extrême faiblesse et indigence intellectuelles et morales, et non par l'insulte de mauvaise politique et immorale) de leurs pseudo-croyance, et en dénonçant justement le ressort psychologique primaire de leur attitude hostile.
Ce n'est pas parce que quelqu'un veut la bagarre qu'il ne faut pas lui résister. L'argument implicite : "Ne pas faire le jeu de..." est, au point où nous en sommes, un peu léger. Car lui aussi plait beaucoup aux islamistes, je suppose....
Pardon, mais il est tout simplement faux de dire que Marine le Pen affirme que "l'islam n'est pas soluble dans la République" : elle ne le dit que de l'islamisme (qu'elle dénonce en effet), ce que prouve d'ailleurs clairement votre émission... Pour ma part, je souhaite qu'elle gagne ne serait-ce que pour prouver que les musulmans ne sont pas des citoyens "stigmatisés" de seconde zone. Car qu'est-ce que pourront dire après les islamistes ?
très intéressant cette émission, bravo!
J'hallucine. Deux journalistes compétents et rigoureux commentent leur travail sur l'islamisation de pans entiers de nos sociétés... Et les contributeurs de ce forum galègent sur je ne sais quelle extension ou sur les dérives - très réelles par ailleurs - de l'Etat d'urgence.
Bref, quand le sage montre la lune, les imbéciles regardent le doigt !!!
Bon, je me suis plantée : par erreur, j'ai voulu annuler le second envoi de mon message et du coup j'ai annulé le premier.
Il est dit quelque part : Fouad Belkacem: " figure publique souvent interviewée". Une grande visibilité a été donnée par les médias belges à cet individu; même remarque pour Jean-Louis Denis. Et en Allemagne pour Vogel. Question posée: qui est derrière Fouad Belkacem? Il incite les jeunes à partir en Syrie mais n'y va pas lui-même; pas plus que Denis et Vogel.
http://www.lalibre.be/actu/belgique/fouad-belkacem-le-gourou-de-plus-en-plus-abandonne-54d8fd3f35701001a1a29c41
Lire aussi sur Slate.fr

http://www.slate.fr/story/110805/comment-peut-on-etre-djihadiste
Je rebondis sur la question de Bibi. Quel financement de ces mouvements ? l'aide alimentaire, le temps passé au prosélytisme, cela demande des moyens. Et parallèlement, quelle autre offre sociale ? étatique ou associative ?

Depuis les Frères musulmans en Egypte, et les financements saoudiens au Sahel, les fondamentalistes couplent prédication et aide sociale (ce fut le cas de l'Eglise missionnaire. Et actuellement des Eglises évangélistes en Afrique pour partie - mais elles visent plutot les classes moyennes et sont sur une figure de la réussite : "je deviens riche c'est que je suis élu; si je suis un bon évangéliste, je deviendrai riche", donc les ressorts sont un peu différents). Dans un certain nombre de pays (Egypte, Maroc, mais aussi Algérie avant la décennie noire), où l'Etat n'a jamais voulu ou pu assurer un minimum de protection sociale, la question sociale a été laissée aux mouvements religieux (qu'ils soient simplement piétistes ou plus radicaux). Ce qui leur a permis de se légitimer, de diffuser leur conception de la religion et de recruter.
Reméde: Surtout quand vous entendez Dieu a dit, Allah a dit , fuyez. C'est extraordinaire de tenir de tels propos. Dieu Ou Allah n'ont jamais rien dit ni écrit. C'est l'escroquerie et pour ceux un peu faibles qui y croient c'est la présence de Satan.
La réalité c'est la misère sur laquelle s'appuient les totaltarismes qu'ils soient religieux ou non.
Et la misère matérielle ou spirituelle n'est pas une envoyée des dieux, que je sache.
La bande à Jean-Louis Denis donne dans le caritatif ( distributions de repas aux plus démunis). Comme on le voit dans la version entière de la vidéo, eux-mêmes touchent les minimas sociaux. Ils ne semblent pas travailler. Donc, question: d'où vient l'argent qui leur permet de faire la charité et d'embrigader?

Autre question: y-a-t-il en Belgique l'équivalent des restos du coeur, d'ATD quart monde, du secours populaire, de la banque alimentaire? l'existence de ces structures en France nous met-elle davantage à l'abri des agissements de ces recruteurs?
@ASI Pourriez-vous nous dire svp si la DGSI considère que la consultation de VOS vidéos, qui relatent des discours djihadistes, et que je regarde présentement, font de nous des suspects et donc nous exposent à d'éventuelles perquisitions ?

En effet, même s'il me semble que je suis adulte et que j'ai un esprit critique sur les vidéos que je regarde, Le Drian a dit qu'il voulait ficher ceux qui regardaient des vidéos de djihadistes et Sarkozy a même récemment avancé qu'il fallait pénaliser ce type de consultation. Je dis cela car j'ai une famille et je préfère éviter de voir débarquer le RAID ou la BAC en pleine nuit qui, pour notre bien, défonceront ma porte, me colleront une arme sur la tempe et me menotteront, casseront chez moi, emporteront mes données personnelles et surtout traumatiseront mes enfants ou risqueront de donner une attaque cardiaque à mes vieux. Quand on est parent vous savez, on fait attention à la famille, d'autant plus en contexte martial.

Cela faisait un petit moment que je me posais la question et j'espère que vous aurez l'amabilité de répondre. Merci d'avance pour votre réponse et encore félicitations pour la qualité de votre travail et de vos intervenants.
Excellente emission....Merci
Jean-Louis Denis et ses potes mériteraient du plomb dans la tête...
Jean-Louis Denis : étrange sensation que laisse ce personnage, subtile mélange de François Damiens et de de Benoît Poelvoorde ...

Ci seulement, tout ceci était pour rire, hein gamin !

https://fr.wikipedia.org/wiki/C%27est_arriv%C3%A9_pr%C3%A8s_de_chez_vous
Jean-Louis Denis (le soumis) vous a ét signalé " grâce au forum " !
En fait par KungFuPanda censuréETbannis CarderengeantAlainK (ex GauthierR) que vous avez viré depuis !
Deux intervenants très intéressants.
C'est assez hallucinant, ces discours de violence, comment ce Belge musulman parle à cet homo, par exemple.

Et toute cette stratégie de culpabilisation à l'encontre des jeunes musulman-e-s : vous devez faire ceci ou cela, car je vous le dis, ou c'est écrit dans un livre. Et le désarroi de ce jeune ado qui n'en pense pas moins. Comme si le monde devait aller mieux grâce à la religion.

Et Allah a dit .... !
Et qu'a dit le bloc en crème de menthe qui tourne autour de la lune ? Des choses certainement très intéressantes pour les Musulmans... Et qui devraient les intéresser....
Comment peuvent s'imposer de telles religions, sinon par la terreur ? De toute évidence, ces activistes djihadistes ont beaucoup mieux compris que nous les problématiques de la violence et du pouvoir !
Moi je dis c'est une émission qui mérite d'être votée d'utilité publique !
Bonsoir,

Je n'ai pas encore regardé l'émission, mais je suis très contente que vous abordiez le cas Jean-Louis Denis+ les autres que je ne connaissais pas; émission d'Arte il y a deux jours sur un cas similaire en Allemagne.

http://www.arte.tv/guide/fr/049281-000-F/face-aux-salafistes ( merci coin-coin)
Pas encore vu l'émission qui s'annonce très intéressante.
Concernant les passerelles djihadistes-extrême droite il me semble que le Coulibally de sinistre mémoire (hyper casher) avait acheté son ou ses arme(s) auprès d'un barbouze proche des identitaires...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.