33
Commentaires

Les cordons de la bourse

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bonjour,
L'assureur banquier ING Direct a pour habitude de proposer des campagnes publicitaires déconcertantes. En février 2006, par exemple, on a pu voir une série d'affiches nous montrant des jeunes femmes juchées sur des engins de chantier (Voir par là l'analyse que j'en fis à l'époque.)
Justement là, y a un apache qui nous demande une authentification http!
C'est devenu un extranet?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Merci pour ce travail !
Je ne sais pas où les "créatifs" ont fait leurs études, mais ils ont des comptes à règler avec les femmes : leur mère ? leur petite amie ? leur ex ? Citez-moi une pub où les femmes ont le beau rôle !
Elles sont niaises, sosottes, escort girl, "blonde" ! Il y a du boulot ensuite pour lutter contre la misogynie des p'tits mecs de maternelle ou de lycée !
Ou j'ai l'esprit tordu ou la pub avec le rouleau compresseur est un peu ratée parce que la première idée qui m'est venue c'est :
"Pourvu que le conducteur d'engin ne démarre pas sinon elle va devenir très plate la pin-up "
?!?...
J'avais remarqué ces pubs et les jolies jambes qu'elles montraient (le seul truc que j'avais retenu de la pub). Mon frangin m'avait dit "c'est pour attirer l'oeil du viellard type lubrique et qui ne pense qu'à son argent". En tout cas bien vu pour la pin up, j'y avait pas pensé.
Sa photo avec le philosophe, Nietsche, et le poète Rilke, elle à cheva et cravache au poing. Je trouve qu'elle illustrerait bien votre chronique, A.K.
Au premier abord suis d'accord avec @Jeff 19:20, je pense que ces images s'adressent avant tout aux femmes. Mais le petit côté s'ado maso dans l'esthétique me frappe : à califourchon sur la loco-pénis....Pour moi cela s'adresse à un certain type d'inconscient ...mais tout compte fait peut-être pas que de femmes!
Votre travail Alain me réjouis!
Toutes ces femmes sont jeunes, une seule porte des cheveux courts !

Et le sublime porte-jarretelles, fétiche de beaucoup d'hommes, mais à porter pour une femme, quelle horreur !!!
Très bonne analyse...
Mais pour répondre plus globalement aux jeunes qui ne se sentent pas attirés par les images, c'est qu'ils ne sont pas concernés! Qui peut être la cible de nos charmants publicitaires néerlandais? Les gens qui ont de l'argent! & les jeunes ne sont pas les plus connus pour être dans la catégorie!
On vise donc les classes moyennes, 40-50 ans qui ont des économies et peuvent les placer dans la société concernée!!!!
La pub cible toujours une public très particulier... Par contre comme vous le montrez très bien dans l'article, le moyen est toujours bassement sexuel & exploite une nouvelle fois... la femme!
Joli travail de rapprochement des images.

Je ne suis pas publicitaire, ni spécialiste des images. Mais comme vous bottez en touche pour la conclusion, je prends cela comme une invitation pour vos lecteurs !

J'y lis :

L'épargne, c'est facile, comme un jeu d'enfant (pour adulte) (la balancelle, le train miniature, le cheval de bois)

L'épargne, je maîtrise ! Je suis aux rennes des commandes (je conduis le train, je suis le joquey)

L'épargne, c'est sans soucis, comme à l'époque évoquée par ces images.

Pour ce qui est du côté pin-up, je rejoins assez Moudi...
Pour moi, ca ne fait que renvoyer à ces images que vous avez ressorties, et qui évoquent une époque où on savait ce qu'était le Progrès ! Une sorte de "allez, soyons modernes"...
Vraiment excellent cet article !

Instantanément, on cherche ou on a déjà vu ces représentations.
Boites à gâteaux ? Non.
Magasines? Non.

Calendriers !!!
Mais oui bien sûr !! Enfin, au moins dans les films ou finalement dans certains magasines ou chez quelques bouquinistes,etc.....

La petite touche de nostalgie pour ces images datant d'une autre époque !
Justement d'ailleurs, à quoi renvoient-elles?

Brrrrr!!
Finalement, je suis moins sûr du coté souriant de la société à laquelle cela me renvoie............
L'article est très intelligent (pardon, vous êtes très intelligent Alain ^^), mais pour ce qui est de la conclusion que vous ne donnez pas tout à fait (à savoir l'effet sur les gens...), il me semble assez inapproprié de croire que les hommes sont la cible de cette campagne, tout comme ils l'étaient il y a quelques dizaines d'années.
Voyez-vous, j'ai 20 ans, et je dois vous dire que ces demoiselles, pour charmantes et attirantes qu'elles sont, ne sont pas vraiment attirantes dans un sens érotique qui convenait sans doute aux garagistes de l'époque. Certes, je vois bien le lien avec ces images d'antan (surtout maintenant, après cette analyse), et je vois même les symboles sexuels, mais ils ne m'atteignent pas car je suis d'une autre époque... Bref, le charme est là, oui ! mais c'est un charme qui, à mon sens, perd la provocation de l'époque, et donc qui va toucher aussi bien les femmes ! Ben oui, tout le monde maintenant a en tête, dans un coin, l'image de ces pin-up coquines, mais ça fait partie du vocabulaire commun du milieu du XXème siècle, ça va rappeler des souvenirs aux plus âgés, mais pour les autres c'est folklorique je dirais...
Tiens ! pensez à Simone de Beauvoir dans la deuxième émission : cette photo n'est pas de son époque, mais de notre époque. Le scandale que l'on a là, eh bien c'est seulement un scandale qu'on imaginerait de cette époque, MAIS qui n'est pas scandaleuse aujourd'hui. Je m'explique : on aurait publié cette photo en première page à l'époque, ça aurait choqué. On la publie aujourd'hui, c'est une joli photo. Tout le monde, et notamment les femmes, vous diront que c'est une jolie photo. Eh bien voilà, on a un scandale qui n'en est pas un. C'est pas merveilleux ? (mais on note qu'on a retouché la photo... parce que des capitons sur les fesses en première page, ah non !! ça se fait pas !! mais quelle horreur ma bonne dame, imaginez-vous ?)
Je pense qu'il faut penser de la même manière les pin-up de ING : un érotisme d'une autre époque. Donc un érotisme bien accepté socialement. C'est folklo, quoi.
Excellente analyse, très documentée. moi, j'avais simplement conclu que c'était sado-maso, avec dominatrice, ce qui plaît aux femmes dans l'inconscient mais jamais dans la vie (sauf à quelques prostituées intellectuelles et hors de prix) et aux mecs bien moins inconsciemment, mais secrètement, quoiqu'en grand nombre. Et avec ce qu'est devenu le féminisme, ça ne fait que commencer... Merci quand même, joli boulot.
J'ai un probleme. En lisant le texte, je n'arrive pas a savoir *pourquoi* ce genre d'image a été choisis. C'est dommage parceque c'est la premiere question qui m'est venue en tête.
Est ce moi qui ai raté quelque chose ou y avait il seulement une comparaison avec des publicité retro et des images legerement erotiques ?
Merci Monsieur Ka, après la boîte à images, c'est un plaisir de vous retrouver ici...
Histoire d'apporter une référence plus contemporaine, j'invite à comparer la première image d'ING, celle d'une femme contemplative postée sur une machine avec cette oeuvre-ci :

http://www.patriciadorfmann.com/artist/toma/works/120

voire celle-là :
http://www.patriciadorfmann.com/artist/toma/works/121

traitant du monde de l'entreprise...
Il me semble que la cible visée est plutôt féminine. Plus précisément la femme active, autonome, qui "pilote" sa vie et veut prendre son pied, se faire plaisir.
Après, étant un homme, je ne sais pas si l'objectif est atteint, il faudrait le témoignage de femmes pour mieux se rendre compte.
Personnellement, ces images publicitaires ne me parlent pas. Pour ce type de produit, les chiffres, les garanties, les frais revêtent une plus grande importance que l'imagerie associée.
Dommage, vraiment dommage, tout ce travail occulté parce que je crois toujours que c'est pour me vendre un forfait téléphonique...
[quote="Ka"]La recette sera-t-elle efficace ? Nous ferons-nous manipuler par ces redoutables pineupes qui n'ont d'autre but que de nous piquer nos sous ?

On peut en douter en se souvenant que le plus souvent, ce n'est pas Monsieur mais Madame qui tient les cordons de la bourse.
Manifestement, les ménagères de moins de 50 ans appréciaient les pin-ups de Coca-Cola puisqu'elles remplissaientt les caddis avec la petite bouteille. Il est vrai que Coca jouait une stratégie double. Un peu coquine en direction des jeunes messieurs par le biais de la pub dans les News-papers, la forme de la bouteille et beaucoup plus familiale pour le grand public en télé, radio et affichage.

ING passe du BTP au bondage un brin pédophile, tout en restant dans l'attribut de la puissance : la contre-plongée de la balançoire, le train phallique et la cravache. On flatte ces dames. Je trouve ça très habile parce que l'ambivalence est intégré à un seul média.
En matière de recyclage de publicité, il est toujours bon de mentionner l'excellent http://www.joelapompe.net/
J'ai l'impression que je dois m'excuser parce que je ne comprends pas bien la finalité de l'article, est-ce un cours pour devenir publicitaire ? ou de savoir dans quel imaginaire la publicité puise-t-elle pour vendre ?
Votre interrogation finale sur le succès ou non qu'aura cette campagne me laisse perplexe, où voulez-vous en venir ?
Tous simplement excellent !
Finesse des rapprochements, clin d'oeil à la jolie Bettie Page, et surtout démonstration parfaite de la façon dont la publicité recycle, recycle et recycle encore et toujours.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.