64
Commentaires

Les boucles de rétroaction, racontées aux ricaneurs

Commentaires préférés des abonnés

A ce type croisé dans la rue hier et qui disait à une femme que ça ne sert à rien d'avoir des vacances si on n'a pas d'argent pour partir.


A tous les collègues, "citoyens du monde" de mes deux, qui le vendredi venu exposent leurs plans de global trott(...)

TRUMP, POUTINE, BOLSONARO : trois dirigeants fous qui son climatocepktiques ou qui n'en ont rien à foutre.

BoJo, SALVINI, ORBAN : des dingues aussi qui sont plus occupés à mettre le feu dans leur pays qu'à s'occuper de la forêt amazonienne

MACRON, TRUD(...)

"Quand on aura décimé la dernière forêt tropicale pour y planter du soja, on se rendra peut-être compte que l'argent ne se mange pas."


Vos chroniques de retour de vacances sont justes, et tellement tristes... Votre série sur l'effondrement aurait trou(...)

Derniers commentaires

Très important de comprendre les boucles à rétro-action positive, mais je ne vois pas pourquoi ne pas mettre en cause Glücksman pour ses contradictions, au contraire, il faut lui expliquer et le convaincre lui aussi des conséquences de ses comportements.

D'abord, contrairement à ce que prétendent les jemenfoutistes, les fauxculs, et les gens "sérieux" (hélas!), les ricaneurs sont beaucoup moins nombreux  qu'ils devraient être: pour bien ricaner, il faut avoir beaucoup espéré, pas mal agi, avoir été souvent déçu, et être suffisamment vieux pour que l'incompressible passé prenne, facilement, le pas sur un hypothétique futur...Une contradiction de plus de ces étranges personnages: ils ricanent, le plus souvent, parce qu'ils sont tristes!

Allez (les) comprendre...

On a mis 3 000000 d'années pour arriver à 4 milliards de glands, et 50 ans, pour approcher les 8 milliards...Quand on vit au milieu d'un troupeau de lemmings, il est plus temps de se demander si on en est un, mais, juste, d'apprendre à nager.

Très bon papier  synthétique sur ce sujet... juste une petite correction, la fonte d'un Iceberg, c-a-d glace flottante sur la mer ne fait pas plus monter la mer que vos glaçons ne font déborder l'eau dans votre verre. C'est la fonte des glaces 'terrestres' qui est en grande partie la cause de la montée des eaux et autres catastrophes à venir!

Tu confonds avec la banquise. La banquise est de l'eau de mer gelée et elle occupe la même place qu'elle soit gelée ou non. Un iceberg est un bloc de glace issu d'un glacier qui se déverse dans la mer. Sa fonte augmente le niveau de la mer.

Exact ! Un glaçon qui fond dans un verre n'augmente pas le niveau d'eau dans le verre (principe d'Archimède). En revanche, le fait d'ajouter un glaçon venant de l'extérieur au verre fait bien augmenter le niveau d'eau dans le verre. C'est la même chose pour les icebergs qui sont effectivement de gros morceaux de glace terrestre ou tellurique (glace qui se forme par la densification progressive, au fil des siècles, de la neige qui tombe en hiver et ne fond pas entièrement en été), à ne surtout pas confondre avec la banquise qui est de l'eau de mer qui a gelé au cours de la saison froide et dont la fonte n'a aucune influence sur le niveau des mers (principe d'Archimède de nouveau). Ces icebergs proviennent pour la plupart des calottes du Groenland au nord et de l'Antarctique au sud (mais pas seulement, il y a aussi de grands glaciers ailleurs dans le monde, en Alaska, en Patagonie, au Svalbard, qui finissent leur course dans la mer). La formation d'un iceberg (on parle de vêlage) est lié à la dynamique de ces glaciers, dont la glace s'écoule sous l'effet de la gravité, à la manière d'une pâte à forte viscosité, depuis l'intérieur des terres vers les marges (en l'occurrence la mer).  Au moment où l'iceberg se détache de la calotte (ou du glacier) et rejoint l'océan, la contribution de celui-ci au niveau des mers devient effective (comme quand on ajoute le glaçon dans le verre). Mais lorsque celui-ci fond, il ne se passe rien de plus. On chipote, mais mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde (et donner du carburant au climato-négationnistes).


J'en profite aussi pour signaler que cet été on a vu fleurir pas mal de vidéos du type "ils assistent en direct à l'effondrement d'un glacier" alors qu'il ne s'agissait en réalité que de simples évènements de vêlage, càd du détachement d'une fraction infime du glacier qui rejoint l'océan sous forme d'iceberg, phénomène ponctuel qui ne peut pas être imputé directement au réchauffement climatique (bien que l'augmentation des évènements de vêlage puisse avoir un lien avec celui-ci). Pour les alpinistes (Eric Woerth ?), l'équivalent de l'évènement de vêlage pour les glaciers de montagne est la chute de sérac. Sur le même sujet, il faut savoir qu'on entend souvent parler dans les médias de la fonte de l'Antarctique. Si on veut être parfaitement rigoureux, cela est inexact. Contrairement au Groenland, la fonte en Antarctique est encore à l'heure actuelle négligeable (mais pour combien de temps encore ?). Si la calotte antarctique contribue à l'augmentation du niveau des mers, c'est essentiellement à cause de l'accélération des glaciers émissaires, qui transfèrent d'énorme quantité de glace depuis l'intérieur du continent vers l'océan. Cette accélération peut être imputée au réchauffement climatique, mais le mécanisme est plus complexe que de la simple fonte (affaiblissement des effets d'arc-boutant lié à la fonte des plateformes flottantes elle-même due à une élévation des températures de l'océan au sein des cavités sous-glaciaires, et je vous renvoie, par exemple, aux travaux des glaciologues de l'Institut des Géosciences de l'Environnement de Grenoble pour plus de détails : http://www.ige-grenoble.fr). Enfin, mis à part la contribution de la cryosphère (qui désigne l'ensemble des portions de la surface terrestre où l'eau est à l'état solide, i.e. calottes polaires, inlandsis, glaciers de montagne, glace de lac et fleuve, permafrost...), il faut savoir qu'une bonne part de l'augmentation du niveau des mers (environ la moitié selon le dernier rapport du GIEC sur le niveau des mers de 2013) est due à l'expansion thermique des océans qui se dilatent du fait de l'augmentation des températures. 


Pour ce qui est des boucles de rétro-action, je suis moins spécialiste sur ce sujet mais je voulais signaler qu'il existe aussi, et fort heureusement, des boucles de rétro-action négatives, sans quoi les systèmes seraient instables et finiraient invariablement par crasher. Les 8 cycles glaciaires-interglaciaires qui se sont succédés au cours des 800 000 dernières années nous montrent qu'il y a eu un mécanisme stabilisateur (une boucle de rétro-action négative) qui a systématiquement permis de basculer d'une phase de réchauffement à une phase de refroidissement, même si ce mécanisme est encore mal identifié à l'heure actuelle. En revanche, il est vrai que l'anthropocène nous plonge dans un contexte totalement inédit. Pas sûr que les mécanismes stabilisateurs qui devraient finir par l'emporter sur les boucles de rétro-action positives suffisent à empêcher l'extinction de l'humanité (voire de la vie). Dailleurs, on pourrait très bien imaginer la boucle de rétro-action négative suivante :

Nombreux humains > Importantes émissions de GES > Aggravation du réchauffement > Multiplications des "catastrophes" (famines, maladies, évènements climatiques extrêmes) > Disparition de nombreux humains > Diminution des émissions de GES > ... et ainsi de suite.  

Oui en clair irréversibilité et accélération incontrôlable des tendances

Je ne voyage plus... je consomme bio... j'aide les amateurs de junk food à changer leurs habitudes...  Je ramasse les bouteilles de plastique et les canettes oubliées par les pauvres nazes qui se promènent le long du chemin côtier... je recycle mes vêtements... etc. Je ne peux pas faire mieux. Mais comme je n'ai pas envie de voir plus de souffrance, parce que, déjà, il y en a beaucoup, beaucoup trop... dans le monde, comme je vieillis, comme je n'ai plus confiance en la médecine, comme je ne veux pas finir légume en EHPAD, comme je suis persuadée que j'aurais fait tout ce qui était en mon pouvoir pour faire changer les choses... comme je deviens vraiment pessimiste et pense hélas qu'un autre monde n'est pas possible... je projette vraiment de plus en plus que je vais économiser et m'inscrire en Suisse pour le suicide assisté... J'attends encore un peu, que ceux qui me connaissent se rassurent... mais franchement, pas envie de continuer longtemps à voir le monde se déliter malgré tous les efforts que j'ai pu faire individuellement... parce que d'autres gros nazes n'ont rien à battre de l'avenir des prochaines générations.

C'est bien Daniel, mais dois dire: trop tard?

J'ai décidé de vivre dans ma bulle.

je cultive mon jardin :-),  je peins, je joue de la musique et je regarde l’effondrement du monde.

Quand il y a plus de 20 ans (1998) j'ai eu le sentiment (entendre: conviction, intuition, comme un main qui vous serre les tripes) que c'était mal barré*, tout le monde m'a opposé la super intelligence humaine, qui serait capable de résoudre tous les problèmes (notez que je bossais dans l'informaitque - Com, Internet, tout ça... 

A l'époque je ne savais pas pour le striatum, mais j'avais déjà compris le fonctionnement de l'animal humain (Rien inventé, les grands anciens ayant déjà tout compris et dit).

Tout ce que j'ai pu dire et faire n'a rien changé (à ma connaissance) pour les autres, sinon quelques : "tu avais raison" qui font une belle jambe!

Je ne suis pas "survivaliste" trop vieux pour ça et philosophiquement trop loin de cette conception de l'avenir. Mais je m’aperçois que j'ai vécu toute ma vie en préparation de ce qui se passe aujourd'hui.

Alors je livre le secret :-)

Il ne s'agit pas de se préparer des scénario dont on ne maitrise rien. Il s'agit de se connaitre soi même et de faire en sorte que la machine - c'est à dire soi même, son corps physique et mental - soit en bon état de fonctionnement sans "prothèses" physiques et mentales dépendant de la technologie.

Globalement Épictète pour les occidentalisant et Lao zi pour les orientalisants. Ceux qui aiment se prendre le choux peuvent taper dans Spinoza. Tout ça c'est pareil. :-)

Bon je sais que pour beaucoup c'est déjà raté...Mais bon.


* Entendre Jean Marie Messier (Vivendi pour ceux qui s'en souvienne) expliquer doctement que la pompe économique et technologique étant amorcée, rien ne pourrait plus arrêter le Progrès de l'Humanité - le Mouvement perpétuel, quoi - et personne pour lui dire d'arrêter ses conneries m'a fait un choc. C'est là que je me suis dit : c'est foutu! - Question de "temps social": 

une génération pour y croire et tout merder - c'était l'ambiance

une génération pour comprendre l'impasse

vu l'inertie de la planète, les boucles de rétroaction et la nature humaine, c'était foupoud'av...

Les timbrés égoïstes qui dirigent le monde pensent que leur clim les empêchera de griller comme des chipolatas

A l'ile de la Reunion nous avons découvert en 2018 et 2019 les incendies africains à 3000 kms avec l'apparition d'un phenomene nouveau de "smog":


https://www.clicanoo.re/Societe/Article/2019/08/10/Smog-sur-La-Reunion_585542

Scoop :


La compagnie Boing - Boïng annonce la fabrication d'avions à rétroaction en bois de balsa.


Avec ceintures de sécurité en sacs plastique. 


Tarif préférentiel pour départ définitif.

Limiter ou surtaxer les vols aériens, pourquoi pas mais qui se déplace le plus ? On culpabilise le citoyen lambda, pas les hommes d'affaires qui en abusent. C'est une solution simple qui ne remet pas en cause le libre-échangisme (CETA and co) et le capitalisme, véritable responsable du réchauffement climatique, qui exploite les hommes et les ressources.

TRUMP, POUTINE, BOLSONARO : trois dirigeants fous qui son climatocepktiques ou qui n'en ont rien à foutre.

BoJo, SALVINI, ORBAN : des dingues aussi qui sont plus occupés à mettre le feu dans leur pays qu'à s'occuper de la forêt amazonienne

MACRON, TRUDEAU : l'écologie est le cadet de leur soucis. Il s'occupe à goinfrer leurs amis d'oseille.


Pour nous, les cinquantenaires, c'est pas très grave. Notre vie est derrière nous.

Mais pour nos gamins, je n'ose imaginer la vie qu'ils vont avoir.A cause de nous d'ailleurs

C'était pas Ruffin qui avait proposé de supprimer les vols intérieurs remplaçables par le train? Récupéré en suite par Jadot et, dans une certaine mesure, par Glucksmann aujourd'hui.

A ce type croisé dans la rue hier et qui disait à une femme que ça ne sert à rien d'avoir des vacances si on n'a pas d'argent pour partir.


A tous les collègues, "citoyens du monde" de mes deux, qui le vendredi venu exposent leurs plans de global trotter et leurs super plans aériens pas chers.


A mon boulanger, qui reste ouvert tout l'été à cause d'une population gentrifiée qui ne perd pas une occasion de s'en aller, intermittente de la vie de la commune.


Aux forêts qui brûlent... 


Mais n'oublions pas les "usagers" des lignes aériennes incommodés par les incendies et les changements de trajectoire qu'ils imposent.


Continuons à faire voler nos avions à réaction, à nourrir les boucles de rétroaction par nos actions répétées et sans cesse augmentées. Le temps arrive où nous regretterons amèrement notre perte de rapport à l'espace. Tout ça pour satisfaire des désirs sciemment alimentés, tout ça au nom de l'économie, rendez-vous compte, ça apporte de beaux revenus le tourisme, comment vivrait-on sans ? Réponse pour les autochtones : mieux. Tout ça au nom de la liberté, bien sûr.

" En vieillissant, on apprend  à troquer ses terreurs contre des ricanements  "  ( Cioran)

"Quand on aura décimé la dernière forêt tropicale pour y planter du soja, on se rendra peut-être compte que l'argent ne se mange pas."


Vos chroniques de retour de vacances sont justes, et tellement tristes... Votre série sur l'effondrement aurait trouvé toute sa place en cette rentrée. A revoir. 

"Un iceberg qui fond ne provoque pas seulement une élévation du niveau de la mer."


C'est incorrect.


https://education.francetv.fr/matiere/sciences/seconde/video/la-fonte-de-la-banquise-fait-monter-le-niveau-des-oceans


Lundi dernier, il a fait nuit à 15 heures à Sao-Paulo à des milliers de km des incendies .


 cf par exemple cet article d'Ouest-France

Vacation or staycation (stay at home)...


Bolsonaro dit "et ta sœur" à Macron


Macron dit "les feux de la forêt Amazonienne en haut de l'agenda" au G7


à ceux qui prônent le retour aux frontières et l'exil intérieur, la planète envoie un selfie


la Chine mène la danse avec la 5G (ne pas confondre avec le G7) et la boucle s'ouvre

la voiture électrique booste l'économie automobile avec ses batteries made in China

et la boucle se ferme




Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.