12
Commentaires

Lepaon : révélations en cascade (et tardives) contre le patron de la CGT

Rénovation de l'appartement, du bureau, versement d'indemnités de faux-départ : les révélations contre le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, se succèdent dans la presse depuis plusieurs semaines. Des travaux à plus de 100 000 euros au simple whisky avec un patron en passant par la limousine pour les obsèques de Georges Marchais, on saura tout. Mais pourquoi maintenant et pas au moment de sa nomination ? Joints par @si, des anciens de Moulinex - le grand combat fondateur de Lepaon - et un journaliste ayant suivi de près ce conflit social, nous expliquent pourquoi les casseroles anti-Lepaon ne sortent que maintenant.

Derniers commentaires

Seule question intéressante: La rénovation d'un appartement de fonction peut-elle être qualifiée d'abus de bien social.
Pour ma part, il y longtemps que je suis persuadé que 99% des gens se disant "de gauche" sont en fait des hypocrites qui se font grassement rémunérer via des subventions diverses (payées par nos impôts et taxes diverses) pour éviter à tout prix que les moutons se mettent à mordre plutôt que bêler derrière les banderoles. Cette affaire ne va pas me faire changer d'opinion.
Qu'ils s'en aillent tous ! De l'air !
Petite note au DECRIPTEUR DE SERVICE



Face à toutes les crapuleries des représentants de la droite,

A toutes les lachetés de la droite de la gauche,

Un contre-feux est lancé sur un syndicat par quelques journaux, comme par hasard la CGT, et c'est la curée..... tous les journalistes de la presse nationale stygmatisent le secrétaire général de la CGT qui voudrait vivre comme un cadre supérieur!!!

De la part d'ASI (journal citoyen), j'aurais aimé une contextualisation de l'information:

Pour rénover un appartement de 70/80m², les honoraires d'architecte pour l'étude et le suivit des travaux doivent se situer aux environs de 20.000€, une cuisine équipée 25.000€, une SdB 10.000€,...... peut-être une baie a-t-elle été ouverte dans un mur porteur pour agrandir une pièce, ce qui conduit à faire appel à un ingénieur structure pour obtenir l'accord de réaliser les travaux par la copropriété..... Aux travaux proprement dits, pour un logement de fonction, il y a lieu d'ajouter le coût du mobilier.

A la réflexion la somme de 130.000€ ne me semble pas exagérée.

Naturellement pour les médiacrates qui font l'information, un dirigeant d'un syndicat ouvrier, doit vivre comme un ouvrier, habiter en HLM et s'habiller chez Adolphe Lafond. Pour son logement de fonction, la CGT devait louer une camionette au secrétaire général, à charge pour lui, le week-end, d'aller faire ses emplettes chez Leroy Merlin, Ikea, Bricorama ..... et demander aux camarades un coup de main pour réaliser les travaux , comme au bon vieux temps des communautés des Castors. Le Pape qui représente, les pauvres, et qui a pris pour prénon François, devrait vivre comme il "poverello", en bure et sandales (sujet pour un prochain article)

Plus sérieusement, comparez, le coût des travaux de rénovation et d'aménagement du logement de M. LE PAON 130.000€, avec le coût d'installation d'une douche pour M. SARKOZY lors de la Conférence pour la Méditerranée qui s'est élevé à 200 ou 250.000€! et interrogez-vous s'il n'y a pas un plan média pour abattre les personnes qui gènent le système.

La même semaine la comptable de madame Bettancourt est inculpée sur plainte du photographe et de M. DE MAISTRES qui ont reçu des dons de plusieurs centaines de millions. M. SARKOSY revient en sauveur de la droite (oublié toutes les affaires). Un proche de M. HOLLANDE, mis en examen....

Pour le bureau, demandez à M. PLEYNEL, le coût d'aménagement d'un bureau de directeur du Monde, vous aurez une base de comparaison.

Quant à la prime de 31.000€, si je comparre ce montant à la prime d'ancienneté prévue par les conventions collectives des bureaux d'études, elle est égale à = salaire mensuel x ( un demi mois par année de présence), c'est à dire pour 40ans de présence >>> salaire x 20

Les 31.000€ correspondent à 1.550€ x 20, ont est très loin des parachutes dorés habituels chez les élites.

Je suis tout de même attristé que ASI n'ait pas décripté et contextualisé les informations du Canard Enchainé et des autres médias relatives à la CGT avant la rédaction du papier.
C'est quand même sympa, tous ces investissements dont pourra bénéficier son successeur.
Non mais son déconner, qu'est-ce-qu'il fout là ?
petit suplément au confusionnisme ambiant:
"ce qui collerait à l'mage d'un syndicaliste proche des patrons"
parce qu'il boit du whisky,plutôt que du ricard?
Fort heureusement, son licenciement prévoit peut-être un parachute doré.

Merci pour les billets, Sébastien.
Les infos sortent aussi ces dernier jours juste avant les élections professionnelles...de quoi faire baisser la participation derrière le " tous-pourris"...bien pratique pour les patrons quand même...


Ceci dit, si tout cela est vérifié ( et il semble que ce soit le cas), je pense qu'il faut qu'il démissionne.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.