274
Commentaires

Leonarda, et elle seule

Pour la première fois depuis le début du quinquennat, Hollande devait trancher.

Derniers commentaires

" Quiconque, en entendant ces mots, aura ressenti autre chose que de l’incrédulité et du dégoût, quiconque aura seulement imaginé d’analyser ce « et elle seule », comme une parole politique digne d’une analyse normale, nous restera étrangement étranger."

M. Schneidermann, je viens de me désabonner d'@si à cause, précisément de cet article, qui me déclare "étranger" à votre monde. En effet, la proposition de Hollande d'accueillir cette enfant en France afin de lui permettre d'y poursuivre sa scolarité, sans sa famille éloignée selon nos lois et droit, mais avec le soutien que la Nation aurait pu lui proposer, cette proposition ne m'a inspiré ni dégoût ni incrédulité, elle m'a surtout donné à réfléchir à ce que pouvait impliquer un destin à construire au sein d'une Nation plutôt qu'au sein d'une famille (sans avoir à renoncer à elle bien sûr, puisque comme pour des milliers d'élèves éduqués en internat, on peut toujours revoir sa famille selon un calendrier déterminé par des congés scolaires ou autres accords).

Cette priorité accordée à ce que vous pensez votre légitime émotion témoigne plus d'une suffisance bien-pensante que d'une aptitude à s'arrêter sur des images ou des situations pour prendre le temps d'y réfléchir.
peut-être que quelqu'un la déjà posté sur le forum au cas ou http://www.maitre-eolas.fr/post/2013/10/20/L-affaire-Leonarda
Ecoutez ça, à tout hasard.
http://www.franceculture.fr/emission-culturesmonde-tziganes-roms-ces-indesirables-que-l%E2%80%99europe-ne-veut-pas-voir-34-de-l%E2%80%99ecole-au
France-Culture, émission Culture monde, émission de ce mercredi 23 octobre
Ben dis donc, quel forum, je suis totalement désespéré.
Un point de vue intéressant, et où on découvre que Valls fait appliquer la loi pire que Sarko (mais en plus hypocrite):
http://www.sudouest.fr/2013/10/21/l-affaire-leonarda-un-symptome-1205674-2780.php
"Quand il s’en prend au caractère « inassimilable » des Roms, ce ministre le fait avec l’assentiment feutré mais réel de la droite et de l’extrême droite enfin réconciliées. Déjà, de Gaulle avait dit à Michel Debré en 1969 : « Voyez-vous, Debré, nous n’avons échoué que sur un point : contre l’esprit de Vichy. »

L’affaire Leonarda nous en apporte la preuve. Contrairement à une croyance répandue, l’actuel ministre de l’Intérieur ne poursuit pas la politique de ses prédécesseurs immédiats, Hortefeux et Guéant. Mais il retourne aux pratiques de Sarkozy première manière, entre 2002 et 2005.

Le ministre de l’Intérieur Sarkozy avait pourtant fini par admettre, en octobre 2005, que les expulsions de mineurs étrangers ne pouvaient s’effectuer qu’à l’issue de l’année scolaire. En novembre 2012, Valls a abrogé cette circulaire. Et a donné pouvoir d’appréciation aux préfets. Ce genre de délégation est hypocrite et mortifère
"
Combien y a t-il d'enfants mineurs étrangers, qui poursuivent leurs études en France ?
Moi j'ai une amie Malgache qui est venu en France à 14 ans envoyée par ses parents pour ses études, et qui a obtenu un master en physique nucléaire, et qui maintenant est cadre dans une grande entreprise.
Tout cela pour dire que la proposition du Président, si on prends un minimum de recul n'est pas si stupide que cela.
Donc, a t'on des statistique concernant le nombre mineurs étranger qui poursuive leurs études sans leurs parents en France?
Je parierai que c'est plusieurs centaines. A travail les journalistes !
Bonne journée à tous.
Bon maintenant ça va avec léonarda.
On en a marre vous comprenez ?
Pas si ridicule le choix de hollande !
Moi il me rappelle le jugement de Salomon .
Scolariser des enfants alors qu'on risque de les expulser, c'est une stupidité sans nom, selon moi. Il ne faut scolariser que des enfants en situation régulière vis-à-vis de la loi, c'est mon analyse de la situation.
D'autre part, interpeller un enfant devant chez lui plutôt que dans l'enceinte de l'école, c'est une différence assez infime pour celui qui est expulsé et qui va interrompre son cursus scolaire… sanctuariser l'école, bien sûr, mais en réalité ça ne règle pas grand chose.

Enfin, je pense qu'il faut remettre les choses dans leur contexte. La fraude fiscale coûte 80 milliards par an, si on en récupère ne serait-ce que la moitié, on peut s'occuper dignement des migrants en difficulté, qu'on arrête avec "la misère du monde" qui nous met sur la paille.
http://www.marianne.net/Gauche-masochiste-gauche-suicidaire_a233221.html
Une putain de mauvaise journée !

D'abord, mon Président, celui qui incarne la plus haute magistrature de mon pays en France et à l'étranger, se couvre de ridicule alors qu'il dispose de toutes les cartes pour régler cette affaire sereinement (l'appui de l'opinion, des procédures conformes à la législation, des rapports solides et étayés...). Nième fiasco pour celui pour qui j'avais voté, certainement pas par adhésion, juste par rejet de son concurrent.

Et puis, j'apprends que mon esprit a été lepénisé parce que j'approuve que le ministre de l'Intérieur se propose de faire appliquer les lois de la République en matière de migration. Que j'approuve que le principe de responsabilité puisse se retourner contre quelqu'un qui a menti, a des mauvaises moeurs, et qui ne présente pas de volonté de s'intégrer au corps social de son pays d'accueil.

Une putain de sale journée, vraiment.
Comme tout a été dit, en particulier par Cultive et Emilie Bouyer, je souligne ceci : [quote=DS]La famille Dibrani rentre, avec ses frusques et ses reporters dans ses valises, ou bien elle ne rentre pas Il sont mal habillés ? Mépris ? Dégoût. OK. Je chipote.

Ensuite pour les pisse-vinaigre : j'ai caché une femme sans-papier qui parlait un Français impeccable, esclavagée un temps par une de ses compatriotes, maintenant elle est parfaitement intégrée, mariée, boulot. Une vie de Française normale.
Je ne me sens pas le moins du monde lepénisé dans mon esprit, mais je n'arrive pas à voir ce qu'il y aurait d'abject ou de cruel dans la proposition de Hollande.

Maladroite, sans doute, du moins si l'on en juge par le résultat. Mais quelle bonne solution trouver ? Vous en avez une, D.S. ? Moi pas, car vraiment le retour de cette famille et de son chef, profiteur, menteur, brutal, voleur, arrogant et hors-la-loi, me semblerait, pour le coup, propre à en lepéniser quelques centaines de milliers d'un coup, des esprits, non ?

Ce qui me frappe surtout, c'est la façon dont cette douteuse mayonnaise aura été monté par les médias. Avec quelle légèreté, quels excès. Et ce sont tous ceux qui hurlent sans cesse à la lepénisation qui y contribuent ainsi avec zèle et enthousiasme. Sans ce déchaînment médiatique peut-être aurait-on pu trouver quelque pis-aller acceptable. Désormais, c'est impossible.
Faute d'orthographe signalée à 9h30 et pas corrigée deux heures plus tard. Effectivement, y a du mou.
Plutôt que de s'intéresser à cette "prise de position" qui n'en est pas une du Président, @si -mais le chroniqueur du matin et maître à bord fait bien ce qu'il veut, j'en conviens- aurait pu s'intéresser au rapport, ou plutôt à la façon dont le rapport change notre relation aux médias et aux journalistes. Je sais bien que ce n'est plus nouveau, mais quel bonheur ultime de pouvoir accéder aussi facilement à une source officielle, de pouvoir la mettre en cause, mais aussi prendre les éléments vraiment informatifs qu'elle contient. De mesurer aussi, l'écart entre le récit médiatique, le storytelling à outrance (plus ou moins gerbant que la non-position du chef de l'Etat ? A chacun d'en juger) et le récit administratif, qui lui aussi a son jargon, son côté trafiqué, mais dans un sens différent, qui met drôlement en perspective la présentation médiatique... Ce rapport m'a fasciné: il ne dédouane (haha) pas les exécutants de leur regrettable et préjudiciable erreur au moment de la récupération de la jeune fille, il est dans un français parfaitement lisible, hors acronymes, mais il est, par nature, dénué de toute psychologie: du droit, des listes de faits, des impressions données par les témoignages, sans aucune lecture psychologique de la situation (les deux filles aînées n'ont pas saisi la "chance" d'être placées en foyer lorsqu'elles ont dénoncé les violences de leur père)...

Et puis, on pourrait s'intéresser au fond, à tout ce que ce rapport sur un cas particulier dit/ne dit pas de la politique sur l'immigration dans notre pays. Notamment le fait que les situations ne sont pratiquement jamais simples. Que les migrants sont des gens banalement normaux, intelligents ou idiots, gentils ou méchants, mais que le système censé les "intégrer" leur demande d'être plus mieux que la moyenne (pas banalement sales et paresseux, comme tant de Français). Et qu'en même temps, si l'on décide de contrôler qui a le droit d'entrer et de rester sur le territoire, il faut bien des critères. La recherche active d'un emploi (obligation que les Français avec papiers doivent remplir aussi sous peine d'être radiés de Pôle emploi, après tout) ou l'assiduité des enfants à l'école (autre obligation que les déjà-là-avec-papiers doivent remplir, sous peine d'un suivi social voire de poursuites) ne me semblent pas des critères délirants... Alors que d'autres le sont...
Finalement, ce rapport apporte infiniment plus d'informations et de pistes de réflexion sur les errements de la politique migratoire française que tous les articles que j'ai pu lire depuis une semaine.
Tres interessante proposition du président . Quitter ses parents ( ils ne lui apportent que du mal ) et être prise en charge par la république (internat...?) . Une proposition pleine de gravité et de raisons . Surement très lourd a porter par cette jeune fille , qui , pourtant , après avoir porter plainte contre son père ( violences ) , l'a retirer , puis soutiens ses parents , etc.....

Hollande as-t-il vraiment peser les conséquences de cette proposition shakespirienne .....?

Je pense qu'elle aurait dû accepter et quitter l'enfer de cette famille dans les mains d'un malhonnête homme.
Oui , c'est terrible ; mais obliger toute sa famille a vivre dans le mensonge pendant des années ne l'est-il pas ...?

Vas-t'en Leonarda , fuit ta famille , profites de la proposition d'Hollande , dans 3 ans , il ne sera plus la , toi oui.
ah ba on se croirait dans une émission de télé-réalité.
Il n'en restera qu'un et le grand gagnant c 'est Leonarda.
Oui ELLE nous a ému.
Quelques 6 000 à 8 000 enfants et adolescents arrivent chaque année en France, accompagnés par un adulte, le plus souvent en provenance d'Afrique subsaharienne ; très nombreux par l'aéroprt de Roissy, ils sont acoompagnés jusqu'à la douane puis abandonnés après le pasage par l'adulte qui appartient à une fillière d'immigration clandestine. Ensuite ils vont se présenter, seuls, donc, à une adresse d'un service social préparé par le passeur. Et là ils sont obligatoirement pris en charge pas l'aide sociale à l'enfance du département d'accueil, pour Roissy, c'est la Seine Saint Denis.
En 2011, la Seine-Saint-Denis, où se situe l'aéroport de Roissy, a pris en charge 567 de ces mineurs


Qui met ces enfants et ados entre les mains des filières d'immigration clandestine ?


Or donc, cher D.S. votre cri, ne doit-il pas être sérieusement relativisé (euphémisme) ?


[en faisant une enquête sérieuse sur ce sujet, par exemple, non ?]
1) Mélenchon hier sur France Inter (18H10) a dit beaucoup de choses justes sur la question. En particulier sur les causes des migrations. Et donc sur la façon de résoudre les problèmes posés (hors de tout moralisme/angélisme).
2) Sur le nécessaire "respect de la Loi" qui nous est régulièrement servi pour justifier l'expulsion et la manière dont elle a été réalisée : il y a bien des cas où une loi mal foutue (ce qui est le cas ici : la réglementation actuelle oblige à "rafler" dans des conditions ignobles) est corrigée lorsque ses conséquences néfastes apparaissent au grand jour. Et, dans ces cas-là, il n'est pas rare qu'on trouve des solutions pour les "contrevenants". Par exemple, lorsqu'il était question de financement illicite de partis politiques, on a trouvé la solution de l'amnistie. Quand on veut, on peut ...
Dans cette histoire les commentaires partent dans tous les sens.
Déjà, comme le rappelait Paoli hier en intro de son émission, il y a un certain cynisme de la part d'Hollande de proposer le retour de l'adolescente sans sa famille alors que justement la loi prévoit que les mineurs ne doivent pas être séparés de leurs parents, en tout cas contre leur gré.
Car en France on ne peut pas expulser des mineurs, d'ailleurs la notion même de "clandestin" ou de "sans-papiers" n'a aucun sens quand il s'agit de mineurs puisque les enfants n'ont aucune obligation d'avoir des papiers.
La décision d'Hollande est donc d'autant plus cynique qu'il sait très bien que Leonarda aurait pu demander à rester en France (en tous cas avec l'accord des parents), dans ce cas personne n'aurait pu l'obliger à partir, c'est la loi, elle ne l'a pas fait donc c'est qu'elle ne voulait pas se séparer de sa famille, tu m'étonnes, à quinze ans...
Des enfants mis en famille d'accueil pour mauvais traitement des parents, on voit ça tout les jours en France, je ne vois pas ce qui il y a de choquant dans cette histoire. C'est les parents de Leornada qui sont les principaux responsables de tout ça, en mentant, trichant, en ne faisant aucun effort d'intégration. Daniel, dites je veux changer la loi, et dites quelle loi vous voulez. Je n'ai pas de souvenir d'une grande manifestation pour faire changer la loi depuis l'arrivée de Hollande. Grève des enseignants ? barrages des paysans ? Piquets de grève des ouvriers ? Blocage des routiers ? manifeste des journalistes, des intellectuels ? En fait on se tait, tant que cela se fait discretement ! on sait qu'il y a régulierement des drames, mais on a du mal a trouver la solution. Moi je propose que les Français qui le souhaitent, puissent adopter et prendre sous tutelle pour une période à définir avant intégration définite, un étranger en situation irrégulière. Ces français seraient responsables financiérement et moralement de cette personne ou de cette famille. Ainsi ceux qui veulent une loi généreuse montreraient leur générosité.
De l'incrédulité et du dégoût. C'est à peu près ça. Le dégoût d'abord. L'incrédulité ensuite. Comment peut-on être aussi bête? Mais après tout peut être pas, puisqu'il y en a, ici même, qui osent comparer la situation d'un jeune qui a choisi, en accord avec sa famille, des études lointaines (et qui a probablement plus de 15 ans) à celle d'une gamine mise en demeure de choisir entre son avenir et la loyauté envers sa famille, son père, sa mère dont elle dépend encore profondément, économiquement comme affectivement, mais surtout ses frères et soeurs, "pourquoi moi et pas eux?", une question qui pourrira sa vie, et encore plus quand elle sera en conflit avec eux, "à cause de vous j'ai renoncé". Bref, le poison. À long terme.

Donc, le dégoût, et le dégoût seul, augmenté du dégoût qui me saisit à la lecture d'un commentaire comme celui-ci:
[quote=Lago]Je connais une famille qui habite à Shangai et le fils étudie à Lausanne. Oh mon dieu c'est horrible, une famille séparée, Hollande est un monstre et Valls un nazi.

Finalement, au dégoût, j'ajoute le mépris.
Sarkozy a décidément lancé une mode :s'exprimer sur tout et à propos de tout. Ne pas laisser oublier,une seule journée qu'on est le CHEF suprême et qu'on a TOUTES les solutions.On dirait que les médias dans leur ensemble ont la nostalgie du SUPER présidentomniprésent et bla bla et bla bla bla...je suis le sauveur du monde...
On est nombreux je crois à ne pas avoir fait de "l'affaire Léonarda" le problème tellement important qu'il masque tous les autres.Il y a des lois et personne n'est exceptionnel en face des lois dans une république,Enfin, en principe.
Le président de la république aurait dû se taire.Ne pas faire du Sarkozy. Après tout il avait déjà tant de reproches à trimballer dans son sac.Et je suis sûre qu'il faudrait revenir à une pratique plus modeste du pouvoir présidentiel .Si la presse tous médias confondus redevenait un peu intelligente.Si on arrêtait de nous gaver de mets aussi éphémères qu'indigestes.
Voté !
Emilie et Bob, voté aussi...................
Merci Daniel.
Une remarque en passant : c'est un classique des médias d'appeler quelqu'un juste par son prénom, mais à ASI vous pourriez éviter je trouve... (voire : mettre ça en perspective).
"Que diable allait-il faire dans cette galère"
Je vis décidément des moments intéressants. Les pétages de plombs sont de plus en plus nombreux ! Normal, a force de rafistoler les compteurs...

>>Quiconque, en entendant ces mots, aura ressenti autre chose que de l'incrédulité et du dégoût... nous restera étrangement étranger.
Pourquoi ne parler que de ceux qui écoutent, et pas de l'orateur ? Pourquoi ne pas vous lâcher un peu et dire ce que vous pensez réellement de notre Président ? Un problème de liberté d'expression ?
Hollande offre des études à l'étranger à Léonarda ce qui est finalement pas si mal. Pour le droit de visite des parents ça sera une autre histoire même si a défaut d'avoir un statut de résident ils doivent toujours bénéficier du principe de libre circulation non ?
Ça serait bien que ce cirque s'arrête aussi.
Arrêtez un peu avec votre "lepénisation des esprits", termes que reprend également Despléchin dans Libé de ce matin, lui aussi en bon psittacidé.
Que la réponse bancale de Hollande reflète une indécision, un manque de courage politique conduisant à une situation insupportable, c'est un fait.
Mais j'attends avec impatience la solution miracle, règlant le problème général des immigrés en situation irrégulière, que les moralisateurs à la petite semaine dont vous êtes, possèdent très certainement, mais n'ont pas encore eu le loisir de dévoiler.
Et la décence, bordel ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.