97
Commentaires

L'élection, cette vieille chaussette sale

Au-delà des clameurs et des polémiques, la réalité, exprimée en mots de tous les jours, est celle-ci

Derniers commentaires

"les Français qui ne vont plus aux urnes" mais qui prennent les armes , c'est ça que veut nos élites , pour pouvoir faire une vrai guerre qui détruit , tue des gens et permet de ne rien changer , sauf qu'il faut reconstruire et là les riches s'en mettent pleins les poches .
Les députés socialistes peuvent eux aussi exercer leur droit de vote s'ils estiment ne pas être entendus. Entendre les responsables socialistes déclarer que l'apocalypse s'abatrait sur les signataire d'une motion de censure contre le gouvernement alors que celui-ci vient de leur refuser l'exercice de leur mandat est une honte.

Je vous propose ce lien afin d'encourager les députés socialistes à exercer pleinement leurs responsabilités : Députés socialistes, nous vous soutenons si vous choississez de voter la motion de censure
Daniel , désolé mais les mots ont un sens et Hollande mitterandien le sait mieux que quiconque.

Il me semble qu'il n'a pas dit "mon ennemie c'est la finance" mais "mon adversaire c'est la finance"

Le nuance est de taille!
c'est les joies du capitalisme démocratique.... La fabrique du consentement s'échine à nous convaincre que nous sommes en démocratie . En réalité nous subissons la dictature de la finance et des possédants . Il y a longtemps que je ne vote plus et cet événement me conforte dans ma résolution
Je suis extrèmement fier de n'avoir jamais voté pour ce parti dit "socialiste". D'ailleurs, les appelle les socialeux...

La guerre d'Algérie déjà et son cortège de torture et de massacre ? C'était qui ? Les socialeux bien sûre.

Alors, ce président ventripotent Hollande, que les Français ne nomment plus qu'Hollandouille, peut toujours aller "Rue du Cirque" tromper Trierweiler, comme il l'avait fait, après avoir réveillonné avec elle, 2 jours avant en 2014 ; il restera comme un petit président malhonnête donc méprisable.

Hollandouille ? C'est une erreur sur la marchandise.
Hollandouille ? C'est une truanderie.
Hollandouille ? C'est la duperie à visage humain.

Je suis sûre que l'histoire ne retiendra que cet aspect du personnage.
Merci pour ce coup de gueule, ô combien nécessaire.
Ce qui est en train d'être démontré aussi bien en France qu'en Grèce, c'est qu'il est devenu impossible d'être démocrate et pro-européen (et je ne parle même plus d'être progressiste et pro-européen). La génération Tsipras/Varoufakis est la dernière à essayer de transformer l'UE de l'intérieur. Ceux qui viendront après ne chercheront qu'à démolir. Je ne leur en voudrais pas.
Je ne sais pas trop si ça fera avancer le schmilblick, mais j'ai beaucoup apprécié :
surtout quand il parle de son "marxisme"

Un traduction va sûrement sortir, sous peu, quelque part, l'homme étant devneu "people"...
Vu que j'arrive un peu tard, quelqu'un a peut être déjà fait la remarque: quand les députés, dans leur majorité, refusent une loi, comment se fait-il qu'ils votent la confiance du gouvernement qui veut la leur imposer? Il suffirait qu'ils aillent, honnêtement, au bout de leur pensée pour que ce fameux 49-3 devienne inopérant, et même que plus aucun gouvernement n'ose s'en servir, de peur que l'arme ne se retourne contre lui.
C'est ainsi, d'ailleurs, que les gaz de combat ont cessé d'être utilisés dans les guerres classiques : le vent pouvait les renvoyer à l'expéditeur.

Je n'oublie pas qu'ils ont hélas gardé leur "utilité" quand la guerre vise des populations civiles
Je vais me faire l avocat du diable...
A-t-on voté pour la vente d'armes à l Égypte ou la guerr
e au Mali? Pas que je sache...
Mais c est le propre de la cinquième republique que de donner un blanc seing à l exécutif pour un mandat
Si vous revez d une démocratie participative mon cher Daniel il faudra vous expatrier...
Où d ailleurs?
[quote=Daniel Schneidermann]Mais quelle est la légitimité de Hollande à faire adopter sans vote le travail du dimanche ? La mesure figurait-elle dans son programme ? Avons-nous voté pour ça ?

Juste pour mémoire la constitution française interdit le mandat impératif et impose un mandat représentatif. Donc une fois élu, un élu fait ce qu'il veut de son programme.
Lordon

Sur ce bordel pourqoi le front de gauche ne parvient-il pas a devenir une vraie alternative ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

le suffrage universel, progressivement réduit à l'état d'une vieille chaussette sale. Je ne suis pas certain que tout le monde le mesure bien.

Vous nous faites la leçon cher DS?
Et chez ASI, on le mesure bien?
Moi j'en doute. Ou bien on le mesure mais on ne s'en émeut pas des masses...
C'est à cette France, désormais abonnée aux CDD et aux temps partiels contraints, que Macron, Valls et Hollande viennent d'ouvrir la radieuse perspective de pouvoir travailler douze dimanches par an. Sans salaire plancher.

Je suis désolée, mais cette phrase m'agace : il ne s'agit pas seulement de 12 dimanches par an (avec l'argument : "ça fait 7 dimanches de plus") mais de TOUS les dimanches de l'année et du travail TOUS les jours (yc dimanche) jusqu'à minuit dans les zones touristiques internationales.

Et par exemple dans les pseudos grands magasins du Bd Haussman parisien où les employés enbauchés depuis 30 ans, 40 ans, refusent ces obligations. En outre, on peut vraiment s'interroger sur l'intérêt des deux sociétés possédant ces grands magasins : il est à parier qu'ils seront déserts de nombreux dimanches. A part vouloir détruire la concurrence des "petits" magasins de marques de vêtemnts tout autour d'eux Bd Haussman et alentours qui ne pourront pas suivre sur l'ouverture du dimanche car pas rentable.....

ET le discours anti-"parisien" de députés comme Mme Capdevielle, toute préoccupée de son"droit à faire les magasins le dimanche" qu'elle ne peut même pas se souvenir qu'étant socialiste, elle devrait surtout se préoccuper au droit à la vie privée, au loisir et à la vie sociale et familiale des salariés du commerce (et autres services, pourquoi s'arrêter au commerce si le travail du dimanche ou de nuit, c'est la mdoernité ?)
Si nous reparlions de vote...de délégations, de députés, de programmes pour déclarer la guerre à la finance, pour récupérer les sommes de la fraude, l'évasion, l'optimisation fiscale?

Non, je plaisante. J'ai abandonné cette mascarade.

49-3 ( Dans le 49, vous avez Cholet, utile pour ses mouchoirs-- Dans le 3 vous avez Vichy et ses pastilles, pour faire passer la pilule, Moulins, non pas Jean et sa Résistance mais les ailes pour: tournez, tournez vous êtes mignons)

Motion de censure à l'horizon et là, Ô merveille, la phrase de Talleyrand rebondit de plus belle: " En Europe, on connaît dans les grandes cours , un autre moyen de se grandir: c'est se courber."
Il est gentil, il aurait pu dire se coucher.
Entendu ce matin sur RMC

(0'15")
J.-J. Bourdin : Si vous étiez chômeur, dans quel état d'esprit seriez-vous ce matin ?
E. Macron : Ecoutez, d'abord c'est toujours très difficile de se mettre dans ce genre de situation (...) Je pense que si j'étais chômeur, je n'attendrai pas tout de l'autre, j'essaierai de me battre d'abord.

(18'30")
"J.-J. Bourdin Vous êtes riche ?
E. Macron - Non, malheureusement pas autant que certains pensent (...) J'ai à un moment de ma vie gagné de l'argent, mais pas suffisamment pour être riche aujourd'hui"

En France, au début du XXIème siècle, un ministre d'un gouvernement supposé être de gauche explique (1) qu'il lui est difficile de se mettre dans la peau d'un chômeur, (2) que ce dernier devrait commençer par se bouger, et (3) que lui, avec ses revenus d'ex banquier, ne se considère pas riche pour autant.

C'était la minute populiste, celle qui fait tant de mal à "ce pays", alors que de courageux ministrent bossent, eux.

Bonus track (2'38") : "Vous avez, par conviction que je respecte, un Front de Gauche qui se cabre dans des postures passéistes". Le gars est en train de nous expliquer que les convictions du Front de Gauche sont des postures et qu'il les respecte.
Ca, c'était la minute insulte et yaourt dans la tête.
Je suis toujours et encore étonné qu'au bout de 20 ans, une rédaction de journalistes, et le responsable principal en premier lieu, soit toujours incapable de pousser la logique d'une analyse à son terme sur des infos pareilles...

Le paradoxe est bien posé... oui, personne n'a voté en 2012 pour un candidat qui eût proposé les diverses mesures que l'ont retrouve dans la loi dite "Macron". Oui, partant de là, on s'étonne que tout soit mis en oeuvre par le pouvoir exécutif pour s'asseoir sur le sentiment des citoyens, sur les Assemblées, sur la démocratie en somme. Oui, bien sûr, tout ça. Et ? Et on s'arrêtera là. De ce choc des logiques, on conclue, comme le fait Daniel, sur une révolte de bon ton, sur une énième rodomontade.

Daniel, pourquoi ne pas pousser votre réflexion au bout ? Je ne comprends pas...

Hollande a demandé à la Commission européenne quelques années supplémentaires pour aboutir enfin au sacro-saint 3% de déficit budgétaire. Croit-on que ce genre d'autorisation s'accorde sans contrepartie ? Quelles sont-elles ?

Ensuite, avez-vous fait écho (je vous rassure, ne plongez pas dans les archives du site, c'est une question purement rhétorique : @si n'en a pas dit un mot, pas plus que ses confrères) à la publication des GOPE par la Commission le 2 juin 2014 ? Les avez-vous seulement lues ? Je rappelle ici que les GOPE sont les Grandes Orientations de Politiques Economiques fixées pour les 28 pays de la zone par la Commission... dont on m'a dit ici, dans le forum, il y a quelques temps, qu'elles n'étaient pas contraignantes (bah oui, voyons, ce sont des "recommandations", c'est tout !)... bien sûr... Les décisions de la Commission sont contraignantes, quel que soit le nom dont on les affuble. Hé bien les voilà, et si vous vous demandez encore "Mais bon Dieu, d'où ça tombe cette loi Macron ?", ne cherchez plus...

http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2014/csr2014_euroarea_fr.pdf

Les GOPE précédentes ont poussé à ces habillages fumeux que furent les rapports Attali ou Gallois (regardez de près, vous verrez que les tendances se dégageant de ces rapports convergeaient avec les mesures "recommandées" par la Commission...), et pour conclure, je voudrais pointer un petit élément du passé récent. Le 8 avril 2003, le Commissaire Klaus Regling (levez la main ceux qui ont voté pour Klaus Regling dans la salle ?... personne ? Bon, passons alors) publie les GOPE pour les pays de l'Union. Concernant la France, l'un des points relevé est la "recommandation" d'une "augmentation graduelle des années de cotisation".

En voici la version augmentée publiée en 2004. Je vous aide, c'est page 55 :

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=COM:2004:0020:FIN:FR:PDF

Alors oui, dès le début de l'année 2003, Fillon avait anticipé et engagé un premier train de mesures réformant les retraites... mais cosmétiques. Ca résistait sérieusement auprès des plou... du peuple. Et les années passent.

Et de la même façon que Daniel s'interroge sur ce qui a bien pu pousser Hollande à se faire élire sur un programme et à en appliquer un autre, je me souviens encore des interrogations journalistiques quant aux motivations de Sarkozy, deux ans et demie après son élection, pour cette réforme des retraites. Et on ressort les archives, comme celle-ci, de 2008 :
"Vous allez repousser l'âge de la retraite ?
- Non, ça n'était pas dans mon programme. Je n'ai pas reçu mandat pour faire cela..."

https://www.youtube.com/watch?v=-oFxcjyItMI

Mais que se passe-t-il un an 1/2 après ?

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/reforme-des-retraites-priorite-l-emploi-2010-annonce-nicolas-sarkozy-2693

Et finalement, si. Il le fait. Alors on s'étonne... et surtout, on ne va pas voir plus loin... une tocade ? Une soudaine lubie ? Oui, sans doute. C'est Sarko quoi !

Et si c'était un rappel à l'ordre de Bruxelles ? Mais non, je plaisante ! Bruxelles ne se permettrait pas d'imposer à un chef d'Etat élu sa politique économique, sociale, environnementale, et on ne passe... bah non, il a été élu, son peuple est souverain, on ne peut pas lui dicter sa politique, et encore moins le rappeler au respect des ordres qu'on a intimé à son prédécesseur et qu'il n'a pas totalement mis en oeuvre. Ca, c'est pas la démocratie. Or, nous SOMMES en démocratie ! Non mais franchement... ce serait à se taper le Tsipras par-terre !

Les GOPE, c'est dense, large, ample, ça fourmille d'éléments... et tout le monde s'en fout. Tartinons des pages sur Macron. C'est plus utile. Mais Macron a juste été mis là pour faire un sale boulot, se faire détester pour cela, et retourner à sa carrière de banquier quand ce sera fini. D'ailleurs, n'était-ce pas lui que Sarko avait sollicité pour venir à ses côtés faire rigoureusement le même boulot il y a quelques années ? On en a vu d'autres, hommes d'affaires ou banquiers, venir servir "l'intérêt général" deux ans durant afin faire les sales boulots ! On en a vu des Françis Mer, des Thierry Breton, des Lagarde, sortis de nulle part (politiquement parlant s'entend), s'installant à Bercy, puis retournant à leurs affaires une fois le forfait accompli. Pratique, et pas cher électoralement parlant.

Les GOPE, c'est comme le nuage de Tchernobyl mes enfants. Ca s'arrête à la frontière française. Alors puisqu'il en est ainsi, continuons à éditorialiser, à se tordre le cervelet sur les questions essentielles : "Mais bon Diou, qu'est-ce qu'il lui prend à Hollande de faire une politique pareille ? Même Sarko avait pas fait ça ! Sera jamais réélu en faisant ça ! Va encore plonger dans les sondages ! Mais qu'est-ce qu'il cherche ? ... Comprend pas..."
Ah! L'arme du 49-3, dit aussi le revolver sur la tempe. Enfin, dans l'exécutif, un vrai mec viril, macho, fort, autoritaire, au sang latin, qui n'a pas peur d'engager la responsabilité de son président, ni de la motion de censure.

En plus, il protège les candidats PS aux élections départementales des mauvais résultats à venir les 22 et 29 mars prochains, en évitant que les élus locaux ne prennent sur eux le vote de la loi scélérate, dite loi Macron (mince, c'était son tout premier texte de loi comme bébé de l'économie de la cinquième puissance mondiale, z'êtes pas sympa avec lui).
Valls au moins, au niveau national, il assume pour tout le monde.

Je suis sûr que les gens vont ressortir la théorie du complot, que c'est le sous-marin de la droite et qu'il va torpiller le PS. Mais non. Hollande et lui, ils l'ont dit à Claire Chazal : ils ont toujours été de gôôôche.

Respect LOL
Mr. Schneidermann, je suis heureux quand je nous retrouve enfin dans un combat commun.
J'aime quand vous vous offusquez d'une sorte d''illégitimité légitime" dont abusent les maîtres que nous nous sommes choisis.
Cependant, nous avons encore en France une parodie de démocratie pour endormir les masses. Alors qu'un pays d'Europe vient même d'y renoncer sans pour autant que j'entende aucun média traditionnel, ni @asi, s'en émouvoir une seconde. En effet, en Suède, les élections législatives prévues en mars viennent tout simplement d'être annulées, les partis traditionnels ont préférer se partager autocratiquement le pouvoir... car ils allaient perdre face au parti anti-immigration. Ce coup d'Etat dont aucun grand média n'a dit le nom est valable jusqu'en 2022, date à laquelle ils réorganiseront éventuellement des élections... seulement si ils sont sûr de les gagner.
http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/12/27/annulation-des-elections-legislatives-anticipees-en-suede_4546670_3214.html s'en félicite
http://www.contrepoints.org/2015/01/27/195862-coup-detat-en-suede?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook appelle un chat un chat
Nous sommes en Europe. Nous sommes en 2015. Nous sommes endormis.

"Le mancenillier qui tue ceux qui s'endorment sous son ombre, tel est le suffrage universel "
Louise Michel
Si vous voulez faire une émission sur le sujet, j'ai un ami qui a longtemps travaillé au sein d'un syndicat du textile, qui est aujourd'hui avocat, et accessoirement auteur d'une brillante thèse sur, entre autres, la question du travail le dimanche - et fort critique.

Il a été auditionné par des parlementaires plein de fois pour son travail, a conduit des procès contre LVMH pour qu'ils ne puissent pas ouvrir leur "flagship" des champs élysées.

Il parle bien, et connait le sujet à fond.
Pour ces gens-là, niquer le peuple est une preuve de courage et d'intelligence politique. Et comme les médias confirment...
Non je n'ai pas voté pour ça. Le mec , il y a des années, taxait le 49-3 d'antidémocratique, le mec... Le mec m'avait raconté plein de trucs encourageants pour que je vote LUI. Il s'était déguisé en plus socialiste que moi tu meurs. Alors j'ai marché. Faut dire que l'adversaire, on connaissait et à moins d'être riche ou très con, on n'allait pas le réélire...
Il a profité de ça, le malhonnête... Il me semble l'avoir défendu au début. Ce qui veut dire que j'ai continué à me gourer. Et voilà maintenant qu'il impose un truc que jamais son concurrent n'aurait osé faire.
Alors je me dis: Il s'agirait de ne plus faire n'importe quoi avec ta carte d'électeur, Emilie. Alors si la prochaine fois il est en face de l'héritière du tordu, qu'est-ce que je fais ? J'émigre?
J'ai lu il y a quelques jours, sur un blog, cette phrase que j'ai enregistrée. Je n'ai pas retrouvé l'auteur je m'en excuse auprès de lui. S'il se reconnait il voudra bien mettre ses références. La voici :
." Pour celles et ceux, dont je fais partie, qui ne supportaient plus SARKOZY,
ses frasques et ses choix politiques, notamment à l’international, auraient-ils voté pour HOLLANDE s’il avait clamé :
« La finance est notre amie », dès mon élection je me rendrai à la City de Londres pour les rassurer.
Au fond, le traité budgétaire dit : « Merkozy » est excellent il ne sera pas renégocié,
mais si je fais un peu de comm. C’est pour la forme, car, comme mon prédécesseur, je compte bien avancer dans la voie du libéralisme
et la première visite que je ferai au lendemain de mon élection, ce sera à madame MERKEL...
Pour se mettre en conformité avec le traité commercial Transatlantique (TAFTA) et accélérer sa mise en place,
je demanderai à mon Ministre de l’économie de préparer un projet de loi qui lui soit préalablement compatible…
SARKOZY a eu sa guerre avec la Libye, il a liquidé KADHAFI, moi je vous promets de faire la même chose en Syrie
et de régler le compte de Bachard AL-ASSAD, en aidant l’opposition Islamiste …
Je serais un fidèle et loyal serviteur des USA et la France interviendra à leur coté en Irak…
Je suivrai fidèlement leurs décisions politiques, la France appliquera des sanctions économiques contre la Russie,
après avoir participé à la déstabilisation de l’Ukraine par des promesses alléchantes d’entrée dans l’Union Européenne…Etc. etc."
Trouée, usée jusqu'à la corde, écœurante, la chaussette sale peut partir au feu !
J'ai écouté Filoche expliquer la meilleure manière de résoudre le problème de la dette et j'adhère à 100 %.
Il est en ligne, je pense que c'était sur France 2.
Je trouve incroyable et scandaleux le silence des médias sur l'impact de la fraude fiscale organisée depuis des décennies sur l'économie de nos pays et sur leurs supposées dettes.
Le déni de démocratie, il est là, aussi !
Bonjour
Un peu désespérant Daniel votre acceptation de la légalité des gouvernements européens… souvenez-vous aussi du référendum de 2005 tout aussi légal.
L'Europe (et la France en son sein) sont à désespérer !!!
La dernière fois qu'on a utilisé le droit de véto, la Fance était dans la rue le lendemain. Et si on reprenait la rue?
Par contre je crois qu'ils ont prévu un cas particulier ou l'employeur doit autoriser le salarié a s'absenter, pour aller ... voter, haha ils ont de l'humour quand même, ils sont vraiment impayable
Nos hommes politiques ne donnent du'un seul espoir aux porteurs de chaussettes sales et trouées : la reprise
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.