83
Commentaires

Légion d'honneur refusée : Piketty n'avait pas été prévenu... comme tant d'autres

Pas de petit point rouge sur la veste de Piketty. Jeudi 1er janvier, l'économiste a refusé la légion d'honneur qui lui avait été attribuée, sur proposition de la ministre de l'enseignement supérieur, Geneviève Fioraso. En échange de quoi, il a été gratifié de nombreux compliments : décision "médiocre", "malvenue", geste "d'arrogance", de "mauvais goût" uniquement pour "se faire de la pub". Pourtant, ce couac d'honneur est bien le fait du ministère, qui a fait l'erreur de ne pas avoir prévenu Piketty (dont les critiques à l'égard du gouvernement sont pourtant permanentes) que son nom allait figurer sur la liste des promus publiée au journal officiel. Et les erreurs de ce type sont légion.

Derniers commentaires

Donc, on est sensé demander à l'intéressé s'il est d'accord, mais on ne lui fait rien signer ? Ce n'est pas sérieux!
Pour ma part j'ai toujours vu la légion d'honneur être attribuée à des fins politiques. Un service contre un autre. Cette approche sur le seul point de vue "honneur / déshonneur" me parait bien naïve. La question deviendrait donc qu'est ce que le gouvernement a demandé à Piketty et qu'il aurait refusé en échange, entre autres choses, de cette distinction ? Ou alors une autre explication c'est qu'ils attribuent aussi des légions d'honneur de façon "normale" pour camoufler celles qu'ils attribuent à des fins politique, et Piketty fait partie de la liste de ceux qui auraient du servir en quelque sorte de caution ? Arf c'est dur de se mettre du point de vue de ces gens tordus pour essayer de comprendre ce qu'ils font.
si avec tout ça Le Parmentier n'a pas la légion d'honneur lors de la prochaine fournée j'aurai vraiment de la peine pour lui...
(et bravo pour la délectable chute de votre article Sébastien)
Aucune chaîne publique ou privée n'a jugé bon de retransmettre le discours de Patrick Modiano à Stockholm. C'est bien la peine qu'elles soient si nombreuses. La qualité semble inversement proportionnelle à la quantité.

C'est peut-être aussi par modestie que Patrick Modiano n'a pas refusé la légion d'honneur?
Laure de la Raudière rappelle que la légion d’honneur cela de se demande pas, cela ne se refuse pas et qu’on est pas obligé de la porter.
Je rajouterais, comme Maurice Maréchal le fondateur du Canard enchainé,
que la légion d’honneur cela ne se mérite pas !
"Je me fous de votre croix. Donnez-moi mon argent!"
H Berlioz, compositeur, quand on lui proposa de le "payer" avec la légion d'honneur.
+1 à Ouvre Boite.
Et +1 au proverbe de l'horloge cassée qui donne l'heure exacte deux fois par jour: pour une fois que je suis d'accord avec Phillipot...
Vous oubliez deux autres personnes qui ont refusé cet "honneur" et qui l'ont fait savoir:
Annie Thebaud-Mony en 2012:
http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/050812/une-chercheuse-refuse-la-legion-dhonneur-decernee-par-cecile-duflot
et Jacques Bouveresse en 2010 :
http://blog.agone.org/post/2010/07/26/Il-ne-peut-etre-question-en-aucun-cas-pour-moi-d%E2%80%99accepter-l-honneur-suppose-qui-m-est-fait
On connait la formule:
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît."
Ne faudrait-il pas l'actualiser?

Piketty: bravo!
Paul,courageux abstentionniste: et si tu la bouclais?
"Ce matin sur Inter, le dézingage continue, Joffrin dit que Piketty a pris la grosse tête depuis son succès international et Christian Makarian dit que pour Piketty cette récompense est dérisoire vu son succès mais qu'il n'aurait certainement pas refusé le prix Nobel !"
Le plus gros souci, en fait, c'est de prévoir QUAND il aura le prix Nobel!
Tout le monde se garde bien de préciser qu'ils ont refusé "avant" et non pas après la publication surprise de leur nomination. On ne sait pas si Piketty peut être classé dans leur lignée.
Et je suis pas mal surprise que Libé n'est pas titré "hello piketty", c'est scandaleux ils avaient un jeu de mot à portée de main, là, et non. C'est tellement formidable les jeux de mot dans le journalisme, tellement pertinent et puis ça fait vendre, houlala qu'est-ce que ça fait vendre. la position du soumissionnaire, ha ha"

En gros titre dans l'article du figaro, comme pour dire "choisis ton camp camarade" dans ce pays dicotylédone, l'air de rien sous une photo, une phrase même pas sortie du texte il me semble "créer cet ordre était une idée contre-révolutionnaire".
Et dans le texte comme un marquage au fer rouge de Marcel Aymé... On explique qu'il a refusé scandalisé par les condamnations d'après guerre de Béraud (qui c'est?), Brasillach, Mauras..., mais on ne cite pas les mots de l'auteur pour qu'on voit si c'est vraiment sa motivation, juste le "carrer dans le train" un peu choquant dans sa bouche. On dirait du [s]Queneau[/s] Zazie.
Ce matin sur Inter, le dézingage continue, Joffrin dit que Piketty a pris la grosse tête depuis son succès international et Christian Makarian dit que pour Piketty cette récompense est dérisoire vu son succès mais qu'il n'aurait certainement pas refusé le prix Nobel !
Bonjour
Au bout du compte, dans quelques années, se serait-on souvenu de Piketti comme chercheur économique ou comme détenteur de la légion d'honneur ? La réponse à cette question montre que la breloque ne satisfait que les égos et n'a plus aucune valeur de reconnaissance.
Tout ceci signe vraiment l'honneur des outrés, singulièrement grotesques en ces temps difficiles (à moins que 2015 ne vienne d'ouvrir une nouvelle ère, mais je n'ai pas été prévenu, comme pour la légion qu'on ne m'attribue toujours pas, très injustement). Je note à l'actif de la grande Nation : légion d'honneur, label cerise rouge sur un gâteau en voie de péremption. Bonne ânée les outrés.

zut, précisons : je ne suis pas contre l'idée de grande nation, ni contre le fait qu'elle reconnaisse la valeur réelle des siens, et de ses proches (des humains d'ailleurs par exemple). Ce sont les outrés qui me font un drôle de sentiment bizarre et même étrange
Je ne voulais pas commenter, j'ai suivi le lien aussi, et je me demande pourquoi Piketty a refusé sinon pour faire parler de lui. Parce que franchement çà vaut pas le coup de refuser, sauf pour faire parler de soi, si on s'appelle Piketty. Sinon personne ne le saura jamais. Voilà, voilà.
Florilège :

// En ces temps de crispations sociales, sa décision de refuser la Légion d'honneur est malvenue //


Réaction d'un médiapartiste, que j'aurais aimé écrire :
il ne faut pas bouder notre plaisir : le pouvoir a très bien senti que le contentement populaire à l’annonce de ce refus dessine une ligne de fracture qui excède de beaucoup son caractère anecdotique…

// Pour Thierry Mandon, le secrétaire d'État chargé de la réforme de l'État, "il y a deux motifs de refus généralement. Par humilité //

Humilité dont on sait que débordent les membres du gouvernement où il occupe un strapontin.

// Laure de la Raudière, dénonce quant-à elle un "coup de pub" //

Un monsieur qui a vendu 1500000 livres dans le monde entier n'a pas besoin de se faire de la pub avec une breloque purement française et de plus assez dévaluée pour être accordée à des Takkiedine, des Servier et des Barbelivien.

// L'éditorialiste du Monde, Arnaud Leparmentier, y est également allé de son commentaire //


Qu'il aille donc demander à sa collègue Fressoz pourquoi, prévenue ou non, elle l'aurait refusée.

Toutes ces réactions viennent de gens qui eux, se lèvent chaque matins en rêvant du jour où on leur collera du rouge (qui sera celui de la honte).

"erreurs de débutants" . Oh non, procédés de ministères enfermés dans leur bulle arrogante, gavés à l'entre-soi, incapables (prenons le cas de Tardi) d'aller voir dans un monde qui leur est étranger.

Mais bon, on trouvera bien un obscur conseiller chez Fioraso pour lui faire porter le chapeau !
J'allais écrire un commentaire quand, par curiosité, j'ai suivi le lien d'OuvreBoîte.
Tout est dit.

Il n'y aura donc pas de commentaire redondant.
Question : S'il est encore de ce monde, le fonctionnaire qui a eu l'idée d'attribuer la légion d'honneur à Georges Brassens est-il toujours un con?
Réponse : Oui, car le temps ne fait rien à l'affaire.
C'est bien, vous avez assez bien suivi le mode d'emploi ;-) (je sais, je l'avais déjà collé dans l'autre fil mais je ne m'en lasse pas).
(et bonne année à tout l'équipe).
Décernons la non-légion d'honneur à Odieux Connard !
:-))
J'aime beaucoup Charles Pasqua alégorie de la probité et Isabelle Balkanby n'a pas volé sa médialle
Albert de Monaco au grade le plus élevé c'est une honte pour la république qui devrait annexer ce royaume d'operette et donner un coup de pied au cul à ce guignol qui vit au crochet de la France.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.