37
Commentaires

Leclerc a flairé le gros poisson avec sa pub écolo

Sauver le thon rouge et le pêcheur, c'est la nouvelle mission de Leclerc. Depuis la semaine dernière, l'enseigne annonce partout, à coup de publicités dans la presse, qu'on peut "retirer de la vente certains poissons menacés" sans "faire du pêcheur une espèce en voie de disparition". C'est le double effet Leclerc. Pour réussir ce tour de force, l'enseigne a retiré certains poissons de ses rayons mais continue à commercialiser du thon rouge "provenant exclusivement de la pêche artisanale, qui respecte les quotas et les périodes de pêche imposés". C'est beau... mais ce n'est pas aussi clair, comme l'a noté Greenpeace qui n'a pas mordu à l'hameçon.

Derniers commentaires

Grand article de Sherlock.
Bon c'est pas tout ça, c'est l'heure de mon steak de cheval de Prjewalski.
Il m'aidera à digérer le dronte que j'ai avalé hier.
La semaine passée, la casserole de lait oubliée sur le feu a débordé …de commentaires.
Aujourd’hui, vous remuez la vase des mensonges des requins publicitaires chez Leclerc.
Pourtant à en croire Ovide, les poissons étaient parfaitement capables de se défendre, sauf le thon peut-être, trop timide d’après lui.

Bon, il y a encore [s]du sushi[/s] du souci à se faire devant notre assiette. ;)
Ah oui, Sherlock, je crois qu'il est temps d'abandonner les sushis et autres spécialités nippones pour se recentrer sur le bon filet o fish bien de chez vous,
Ah, merci Oblivion, j'ai pas fait gaffe à la pipe, je vais voir du coup !
Merci pour la chronique !
J'ai bien ri au message lorsqu'on passe le curseur par dessus la pipe.
Maintenant avec vos devinettes à la con, je cherche les indices dans toute la chronique comme une grosse débile.
Leclerc est quand même partout là où il y a de l'argent à se faire... Certes, il n'est certainement pas le seul à tirer son épingle du jeu mais il ets un véritable pionnier.
Merci pour cette enquête, Sherlock !
Sans vouloir défendre Leclerc, concernant les magouilles des marques de la grande distribution, ses concurrents n’ont rien à lui envier.
Que ce soit celle de St Etienne, de Mondeville, de Roubaix ou de Bondoufle (c’est juste pour pas les citer), ils sont tous champions des marges arrières et autres contrats de « services» facturant à leurs fournisseurs en fin d’année des prestations de « tête de gondole » ou « promotions spéciales » basées sur le chiffre d’affaires réalisé, et totalement imaginaires.
Et ce, malgré les lois censées limiter ces pratiques.
Ah! çà me rappelle la dernière vilénie de Georges Frêche, vous savez quoi ?
IL MANGE DU THON ROUGE, CE FUMIER !!!
C'est écrit dans le Midi libre du 18/02, mais comme d'habitude, c'est dans deux mois que le scandale va éclater au siège du ps ...
Pour la devinette N° 7, vu le menton gras et dégoulinant, beuark... je dirais ... Michel Charasse.

Y'en a qui ne doutent de rien.
c'était mieux avant : "le thon c'est bon mais le thon blanc c'est exccccellent !!"

nb : arggggg ça me fait rire (jaune) ces gens de la grande distribution qui disent vouloir sauver les petits travailleurs de la terre ou de la mer alors qu'ils passent leur temps à les saigner en rachetant leurs produits au rabais pour surtout ne pas diminuer leurs marges....

.....ce serait comme un labo pharmaceutique qui voudrait vendre 94 millions de lots de vaccin à un pays en donnant l'image de vouloir sauver sa population.....

.....ce serait comme un client lambda qui voudrait le beurre, l'argent du beurre.....et la crémière.....
... une campagne qui fêtait à sa manière les 60 ans de mai 68.
Zut, j'ai raté cet anniversaire !! ... Dire qu'on est déjà en 2028 et qu'@si ne nous l'avait pas dit ! cachotier, va ! ... ;)
Le thon, c'est bon. Certes.
Mais le thon rouge est en voie de disparition.
Je boycotte le thon rouge depuis longtemps. Tant pis pour les pêcheurs... quand il n'y aura plus du tout de thons, que feront-ils ? Ils voudront continuer à pêcher ? Pêcher quoi ?
Je boycotte les grandes surfaces, parce que je sais les pressions exercées sur les producteurs de fruits, légumes, porcs, lait, etc. pour leur faire baisser leurs prix.
Je boycotte la pub : la pub, c'est du "rien" et souvent du mensonge. A ma manière... puisque je ne peux pas la boycotter dans les rues, dans le métro, à la télé, au cinéma, je ne vais pas dans les endroits qu'elle me vante, je n'achète pas ce qu'elle me conseille d'acheter, je ne crois pas à ses sornettes. Si on me donne le choix entre Leclerc et Greenpeace, je vote Greenpeace.
Si on me "démarche" par téléphone, j'envoie promener en disant que leur démarchage est contreproductif puisque je m'informe avec des journaux sans pub dont Que Choisir.
Boycottons le thon rouge et les sushis au thon ! L'heure est grave tout de même... ça va faire rire Elkabbach et Fogiel , et alors ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.