93
Commentaires

Le vidage de Cluzel à Radio France : une affaire de mâles dominants ?

On ne l'a pas assez souligné, mais c'est fait.

Derniers commentaires

Bref, quand il y a de la fureur, de l'énervement, du pétage de plombs, de l'embarras, des bafouillements, quand ça regarde ailleurs, ne cherchez pas trop longtemps : il y a de l'animal en rut, derrière. Pas directement derrière, pas toujours, mais quelque part dans le paysage, pas loin.

Cher Daniel, c'est pour ça que j'ai pris un abonnement au site d'@rrêt sur Images !

Merci.
j'ai vu Cluzel chez Denisot, ça m'a fait penser à Juppé qui recommence à cirer les pompes de Sarko pour un poste au ministère, ou encore à De Carolis qui s'écrase en espérant sauver sa place....
Cluzel était particulièrement "gentil" avec le suprême et ça m'a paru bizarre, il était à 2 doigts de déclasser Guillon....
bon, c'est humain vouloir sauver sa place....

ce que j'ai plus de mal à supporter c'est que Sarko ait pouvoir de vie et de mort médiatique sur les gens, je trouve ça assez terrifiant, surtout lui !!
Cluzel sera peut-être le premier de la purge (j'ai toujours pensé que ce serait De Carolis mais il a l'air de s'être rangé !)

mais ce qui m'épate le plus c'est que "les professionnels de la profession" comme dirait Godard, ne soient pas plus choqués de ce pouvoir là, totalement régressif , et que les citoyens ne soient plus très mobilisés sur le sujet ;
je croyais que la france avait progressée par rapport à la télé de De Gaulle, v'là qu'on est retombé en plein dedans, et bien ;
la presse, la télé, la radio soumises au pouvoir.......c'est du Berlu copier-coller !

la loi est passée sans discussion ; plus de pub à la télé et quid du financement à venir ??? ; et voilà peut-être le premier patron à gicler, et ce malgré un bilan positif, simplement au bon plaisir élyséen........

silence, on change de sujet, y a plus rien à voir !!!
Nous pouvons aimer ou ne pas aimer l'humour excellent ou douteux parfois de S. GUILLON ou de D. PORTE.
Nous pouvons ne pas connaître ce M. CLUZEL, ses opinions...

Mais pourquoi tout à coup sont-ils sur le devant de la scène politique ?

Jour après jour, des humoristes s'obstinent à dénoncer avec leur façon propre, les dérives, les outrances voir les injustices de ce régime de la 5° république devenu bien bananier, de ses présidents, de ses ministres et de ses oppositions.

GUILLON et ses comparses ont donc commis un crime de lèse-majesté.

Voilà le Président, sa cour d'enjoués et d'opposants, très "agacés".

C'est qu'il ne fait pas bon déplaire à SAR cosie et ses courtisans tous bons prébendiers de notre république même 5°.

Alors voici l'heure de la lettre de cachet (la nouvelle loi sur l'audiovisuel) qui permet d'embastiller qui déplaît et de nommer à sa place qui plaît.

M. CLUZEL a déplu car il laisse faire, c'est à dire qu'il laisse le droit de donner toutes les informations, tous les points de vue, sous quelque forme que ce soit, sans contrôle politique ou pression financière.

La liberté et l'indépendance sont nécessaires dans la presse et ailleurs pour que librement, comme citoyens nous puissions nous faire une opinion.

Devront nous recourir à un nouveau 1789, pétitionner, marcher, encercler puis devant l'intransigeance exhiber la guillotine pour en finir avec un monde de soumission et en construire un autre ?

Ne comptons pas sur SAR DSK pour nous aider à vivre libres.
http://www.lorgane.com/LE-PORTRAIT-DE-STEPHANE-GUILLON_a309.html
Voilà une magnifique chronique, sur des sujets vraiment intéressants…

La mise au pas de l’audiovisuel (la presse écrite c’est déjà fait, à part Marianne, le Canard et Siné Hebdo “everything is under control”) Et ce bon Jean-Luc Hess qui a promu Val sur Inter ne peut qu’être un homme de gauche (Ah ! Bon ! Val est de gauche ? On ne me dit jamais rien !)

… Il a mis aussi Stéphane Bern à l’antenne, encore un dangereux gauchiste celui là !

Il a surtout pondu : "Sarkozy président ! Journal d'une élection", Éditions Du Rocher, 2007

Se pourrait-il que ceci explique cela ?

Et puis il y a le cul et ça c’est un sujet intéressant…

***
Très intéressant portrait de Stéphane Guillon dans LE POINT de cette semaine.
C'est quand même marrant de voir dans les commentaires suivant l'article qu'il se fait descendre, alors qu'il était soi-disant le poil à gratter du gouvernement il y a deux semaines.
En tout cas, il y en a un qui a du mouron à se faire, c'est Mermet : déjà que Cluzel avait essayé de lui rogner très sérieusement les ailes pour une bète histoire de politique, là Hees le déteste cordialement. Je suis curieux de voir la grille de la rentrée...
[quote=Hees n'est pas un sarkozyste estampillé, il n'est pas parachuté à Radio France qu'il connait bien, on souligne volontiers son côté "ni de droite ni de gauche", et d'ailleurs, rappellent les gazettes, c'est lui qui a fait venir Philippe Val à Inter, c'est dire s'il est de gauche.]

On comprend pourquoi Sarkozy a choisi Hees, si la gauche c'est Philippe Val alors en effet nous sommes tous sarkozystes!

Il faut voir plus loin, la véritable cible de ce remue-ménage est l'émission dont Val traitait l'animateur de "nazi", a savoir "la bas si j'y suis" de Daniel Mermet. Voila une émission qui dérange l'UMPS, et il faut s'attendre a un nouveau coup bas de la direction.
Encore et toujours les magouilles de pouvoir !!
Je pense qu'on en a des exemples quasiment tout les jours .
Moi j'espère qu'ils vont me laisser écouter FIP car il y a
eu des menaces sur ma radio favorite , FIP Lille suprimé et
d'autres et puis ca dérange une Radio qui passe une telle programmation ,
la plus ecclectique (On passe de AC/DC à Franz Shubert en passant par Césaria
Evora , qui dit mieux ????) .
Et oui Daniel , la Chabot , celle qui fait la bise aux ministres d'ailleurs elle
à donner une emission à Béatrice Shoenberg (du type la France qui bouge)
une émission de propagande sarkozyste .
A quand une emission sur l'Alcoolisme avec JL Borloo ???
Un concept interessant n'est ce pas ??
Le rut déclasse
[quote=il y a de l'animal en rut, derrière]
C'est digne d'une chronique de Guillon ça ! Comme vous y allez ...

DSK fait partie du plan Sarko, quiconque menace d'ébranler ce plan est viré.
Mais qui sera chargé de faire taire Guillon ?
vous êtes unjuste avec val:

c'est quand même grasse à lui si on peut prendre notre siné hebo en accompagnement de notre canard enchaîné tout les mercredis.
Le 21 juillet dernier, je m'interrogeais sur un forum consacré à la fameuse affaire VAL contre SINE :
[quote=Pour l'instant, je ne vois qu'une explication : Val a fait PUBLIQUEMENT allégeance à Askolovitch, et à travers lui à Sarkozy. Mais là encore, pourquoi? Les spécialistes des réseaux politico-médiatiques auraient-ils des idées?]
J'entrevois un début de réponse.
c'est lui qui a fait venir Philippe Val à Inter, c'est dire s'il est de gauche.

J'ai ri.
Vous n'allez tout de même pas suggérer que Sarkozy est devenu président pour épater les gonzesses?
Là vous êtes en dessous de tout!
Albanel est pathétique : à quoi sert-elle ? à accrocher des médailles au revers d'acteurs américains en mangeant des petits fours ? Elle a tout de la plante verte de service qui n'a aucun pouvoir décisionnaire et qui finalement n'a qu'un rôle décoratif.
Le mâle politique est le mal de notre système,

celui qui fait que les femmes ont tant de mal à s'imposer en politique ;

les blagues de bas étage, façon "toutes des salopes" de Devedjian, montrent assez que le sexe est l'attribut de l'animâle dominant, tant qu'il peut garder la "barre" sur les femmes, le politique maintient la France dans son archaisme. On parlait des Jupettes, mais les sarkozettes sont tout autant des "femelles" du troupeau gouvernemental.

Et le fait qu'il soit chatouilleux sur ce chapitre, montre assez que Sarko en est au stade néandertalien.

http://anthropia.blogg.org
Tant que Chabot n'est pas à la tête de Radio-France, y a de l'espoir non ?

ET puis c'est vrai que je me souviens que Jean-Luc Hees couvrait l'élection américaine pour Charlie Hebdo cet automne : rien d'exceptionnel, et l'hebdo, je vous l'accorde, n'est plus ce qu'il était (je lis plus Charb et Oncle Bernard que Val pour ma part). Mais il reste les dessins, le ton et quelques enquêtes bien utiles.
Mm..ouais... moi je ne le trouve pas si bien ce papier. La solidarité de mâles de Nicolas Sarkosy et Dominique Strauss-Kahn, pfuitt....
Le président se sent piteux, mais si il veut virer Jean-Paul Cluzel ce n'est pas à cause de sa photo ni de Stéphane Guillon.
Radio-France dans son ensemble le gène plus que quelques minutes par jour.
Et puis celà semble un prétexte pour revenir sur le licenciement de Daniel Schneidermann par France-5.
Et faire couler un peu de fiel sur Arlette Chabot.
<>
Voilà une info béton!
Chabot, animal en rut énervé, bafouillant, bavant (non il a oublié) ....
Allez, Daniel, ne ressassez plus! vous l'aurez bientôt votre chaine télé et, promis-juré!,
ce ne sera pas un "corral " pour combats de coqs.
Bon, c'est bien gentil tout ça, il va falloir faire le bilan, qui nous reste-t-il à gauche ? Et pour combien de temps ? C'est effrayant à la fin !
Je regrette Daniel ,il y a une faute d'orthographe
On n'associe pas
Sarkozy et le mâle dominant
mais Sarkozy et le MAL dominant
Hees a fait venir Val à Inter ?
Val fit venir Hees à Charlie.
Où il tint chronique sur les élections U.S., surant les susdites.
Dont il fit un livre, édité par les éditions Les Echappés, propriété de Charlie.

Et bien quelque chose me dit qu'on n'a pas fini d'en souper, du Philippe Val.

Et comme Val avait pris la défense de Hees lorsque PLPL lui avait décerné "la laisse d'or"...
... comme de bien mauvaises langues risquent de dauber sur le termpli sarkozyste offert à Hees...
... je prends le pari : dans deux semaines, on se cogne un édito sur Hees l'indépendant dans Charlie.

Enfin, je dis "on". Encore faut-il le lire.
ni de droite ni de gauche ?

Il saura quoiqu'il en soit à qui il devra sa place
ceci dit sans "perfidie" ^^
Oui merci à Patrick de rafraîchir notre mémoire.. moi j'en étais restée au Jean Luc Hees présentateur de l'émission de 18h je crois sur Inter avec ses éditoriaux très pertinents pour autant que je me souvienne...

Quant à vous Daniel vous en avez trop dit ou trop peu sur Arlette ! Franchement j'aimerais connaître le nom du ministre maso, ou aveugle, ou pervers.. c'est pas sympa ça !
citation : "il y a de l'animal en rut, derrière"
comment l'interpréter ? ;-)
gamma
sur Jean-Luc Hess voir http://www.bakchich.info/Jean-Luc-Hees-manager-tout-terrain.html
Chabot ? Une liaison avec un ministre ? Il fallait qu'il füt vraiment en rut ! beurk, beurk !!

Jean-Luc Hess, je l'aime bien, ya pas de [s]mäle[/s] mal, pas de bobo si vous préférez.

Pourtant, la nomination pouvait sembler habile. Hees n'est pas un sarkozyste estampillé, il n'est pas parachuté à Radio France qu'il connait bien, on souligne volontiers son côté "ni de droite ni de gauche", et d'ailleurs, rappellent les gazettes, c'est lui qui a fait venir Philippe Val à Inter, c'est dire s'il est de gauche.

Val de gauche, c'est de l'ironie ? Pourquoi pas Laurent Joffrin tant qu'on y est ?
plutôt que d'"animaux en rut", je parlerais d'une araignée qui tisse sa toile.... tranquillement..... car personne pour le moment n'a suffisamment de coeur pour le stopper !

perso, je le vois beaucoup plus pragmatique et donc beaucoup plus dangereux ; il place SES gens, sbires qui selon moi entrent dans 3 catégories :

- les "fidèles" dont l'exemple le plus caricatural est un Hortefeux, prêt à perdre son âme, et qui l'a déjà perdu, pour être aimé de cet ami là, mais Fillon se pose aussi là en ce moment,

- ceux qu'il rend "redevables" : peut-être les plus zélés à mettre en oeuvre sa politique à la Big Brother : aujourd'hui un Besson, une Amara et un Hirsch (Kouchner était déjà vendu depuis longtemps) et demain un Hesse qui appliquera docilement les préceptes sarkozystes pour la seule raison qu'il a été "choisi" quasi "élu" !! et dieu sait ce que ça fait sur un ego ce délicieux sentiment d'être "élu" par le chef !!

- et à côté de ceux-là il y a tous les moutons umpistes, pas tout à fait "fidèles" mais pas tout à fait "choisis" non plus par le maître, et qui votent systématiquement comme un seul homme ce que le gouvernement leur ordonne (cf : le vote sur l'OTAN) pour le cas où dieu aurait l'heur de les convier, en remerciement de leur obéissance, dans le pinacle....

j'y vois, à terme, un but bien plus sournois de notre suprême élyséen, celui de détruire petit à petit ce qui a fait le socle de ce pays, et le détricotage est déjà bien entamé, dans le seul but d'être seul à régner !
la mégalomanie dans toute sa splendeur...

mais pour le moment il en est encore à placer ses gens dans sa toile !!
moi qui trouve que France Inter est une excellente Radio... Avec des avis différent de toute part, des journalistes, humoriste qui n'hésite pas à poser les questions qui dérange au gouvernement et à l'empereur. si Guillon est viré de France Inter on ne se posera pas de question.
Beau papier, intense autant par son sujet par sa narration. La sensation que la politique et le PAF se jouent dans ses lieux à la frontière du public et du privé.

Une mention spéciale à ce passage, "C'est (Hess) qui a fait venir Philippe Val à Inter, c'est dire s'il est de gauche", qui donne envie de redonner un sens nouveau à la gauche. Ne connaissant pas votre opinion sur Val, je ne parviens pas à saisir si elle est ironique.
Je m'interroge, jusqu'à quand va-t-on laisser ce pouvoir tout diriger. De la télévision public en passant par radio France, sans oublier Banque populaire-caisse d'épargne. Quand est-ce que l'on aura le courage se s'indigner, de mettre des limites?
www.acturevue.sitew.com
présente un bon article sur cela.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.