24
Commentaires

Le Tour de France dopé ? Ceux qui en parlent, et les autres

Comment les médias abordent-ils la délicate (et éternelle) question du dopage ? Cette année encore, elle a plané au-dessus du Tour de France, qui s'est achevé dimanche 22 juillet. Franck Schleck a été contrôlé positif le 14 juillet, et a décidé de se retirer du Tour, tout en niant s'être dopé. Parmi les Français, Thomas Voeckler, qui a remporté deux étapes et le maillot à pois de meilleur grimpeur, a été encensé par beaucoup de médias. Pourtant, selon certains spécialistes, ses performances posent question. Des interrogations que l'on ne retrouve pas partout.

Derniers commentaires

Comme beaucoup l'ont déjà dit plus haut, Vayer nous ressort ses mêmes articles, mêmes chiffres chaque été.
En plus il a un style dégueulasse à lire.
Je préfère davantage lire Portoleau qui écrit dans rue89. Portoleau explique davantage ses calculs et surtout en exprime les limites, ce que ne fait pas Vayer. Car, à lire le Antoine, on dirait que c'est écrit, figé : dépasser 410 watts est synonyme de prise de produits dopants.
Quid du vent ? Quid de la qualité du bitume ? De l'aspiration (qui, à 20 km/h dans un col a un rôle plus important qu'on ne le dit, surtout psychologiquement) ? Et est-ce que le dépassement de soi rentre dans ses calculs ? Je ne pense pas.

Bref, ces chiffres offrent des données intéressantes, surtout en matière d'entraînements (plus simple pour planifier des entraînements spécifiques), mais ne peuvent en aucun cas être la preuve de dopage. Et d'ailleurs pour les chiffres de puissance, il vaut mieux aller les piocher directement sur les compteurs des coureurs (on peut trouver sur internet les données de beaucoup de coureurs comme Chris Horner, Brajkovic, Rogers...). Là c'est davantage fiable.

Et quand je vois que Vayer ose comparer une étape du Tour 98 avec celle de cette année, il se décridibilise totalement. C'est faire abstraction des conditions météo, des étapes antérieures, du scénario de la course... Il raisonne en "toutes choses égales par ailleurs".

Je ne me fais aucune illusion sur les performances des meilleurs de ce Tour. C'était un Tour de France vraiment chiant. Et je ne rentre pas dans la Voecklermania, je n'apprécie que très peu ce coureur.

Quant aux nouveaux produits en vogue dans le peloton, c'est l'AICAR qui est à la mode. Vous allez en entendre parler, c'est un produit qui permet de maigrir considérablement sans perdre du muscle. Maigrir, mais garder sa puissance. Par exemple, perdre 8 kilos pour devenir un très bon grimpeur mais rester un coureur contre-la-montre exceptionnel. N'est ce pas Bradley Wiggins ? (pour rappel, il fait 71 kg pour 1m90, il est squelettique).
Mais toutefois une chose est sûre, le peloton s'assainit. Il ne peut plus trop y avoir du dopage très lourd. Le passeport biologique est efficace. Du coup les micro-transfusions sont les seules alternatives pour éviter d'avoir de trop grosses variations hématologiques. C'est pourquoi on assiste à un nivellement des niveaux vers le bas depuis 2 ans en cyclisme.

Et juste un mot sur le soi-disant pédalier magique. Carlos Sastre utilisait déjà ça en 2008 quand il gagne le tour. Ce n'était pas la même marque, mais le même principe. O'Symetric (la marque utilisée par le vainqueur cette année - enfin sûrement ) s'est surtout fait une sacrée pub grâce au charlatan de commentateur qu'est Thierry Adam. Il va falloir réglementer de plus en plus le matériel c'est sûr, mais attention à ne pas en faire trop sur ce "matériel dopant".
D'après mon petit frère (vous ne croyez tout de même pas que je regarde des mecs en vélo dans la montagne), Shlek qui a été contrôlé positif fatiguait déjà sur le plat. Commentaire : mais que prennent les autres ?
C'est le marronnier de l'été, Rue89 en a même fait un fonds de commerce tous les ans. Haro sur les cyclistes, c'est facile, ce sont les plus contrôlés alors forcément, ça tombe ! Rien sur le foot, la F1, les JO, l'athlétisme, le tennis...
Aucun débat de fond (une habitude médiatique) sur la vraie question majeure : le sport de haut niveau, a fortiori depuis qu'il est massivement sponsorisé, médiatisé et s'est professionnalisé, est globalement nocif pour la santé.
Le reste n'est que feuilleton estival pour vendre du papier.
Arrrrgh: une energie ne se mesure pas en watt, mais en joule.
Au pire, on peut donner une energie en watt.heure.

Si on donne une valeur en watts, c'est une puissance.

==================
Application numerique:
==================
Pingouin fait du 250W pendant une heure, soit 250 J/s * 3600 s = 0.9MJ

Malheureusement, les unites energetiques sont typiquement donnees en Cal, soit kcal, et 1cal = 4.184J.
Donc, 0.9MJ = 0.215 kcal ou Cal.

Alors la, les gens vont se dire que Pingouin est une grosse lavette sur son velo, puis ils vont se rendre compte que le
velo annonce une perte d'energie de plus de 1000 Cal pour Pingouin, et ils ne vont rien comprendre.
C'est alors que l'on va se poser la question: mais quid de l'efficacite energetique? En effet, Pingouin perd un kg d'eau en transpiration lors de cet effort.
Pingouin a peut-etre perdu 1000 Cal (4.184 MJ) d'energie, mais le rendement musculaire est ~20%
(pour un J d'energie depensee par Pingouin, le velo ne recupere que 0,2 J).

Wikipedia nous aide ici : "For an overall efficiency of 20%, one watt of mechanical power is equivalent to 4.3 kcal (18 kJ) per hour".
Ainsi, 4.184MJ / 18kJ = 232.4; on a donc, d'apres l'efficacite donnee ici, 232.4W de puissance developpee par Penguin pendant une
heure qui lui font perdre 4.184MJ.
(C'est ainsi que l'on voit que le velo de Pingouin prend en compte une efficacite dans ses calculs de perte d'energie).

==============================
Comparaison avec les cyclistes pro
==============================
Pingouin n'etant pas un cycliste pro (il aime la physique classique, quantique, l'astrophysique, et aussi profiter des paysages en velo), on se rend compte que les pro depensent deux fois plus d'energie a masse equivalente (la masse de Pingouin est de ~61kg, son poids est de ~598N (g~=9.8 a sa latitude/altitude sur la planete Terre)).

Mais on a vu que tout ca depend du parametre (~20%) de rendement energetique. Est-ce que les cyclistes pro ont un meilleur rendement energetique?

==============================
Application societale:
==============================

Les gens demandent toujours a Pingouin ce a quoi ca sert de faire de la physique. Mais posent tres rarement la question de l'utilite de tous ces sportifs pour la societe (Pingouin a bien essaye de demander aux Grecs le benefice des JO, mais il y a eu un probleme de traduction).

Donc, un cycliste sachant pedaler, on peut essayer de lui demander de faire de l'electricite. Mais est-ce efficace?

On va dire que plusieurs cyclistes peuvent faire tourner un bel alternateur; plus efficace que les dynamos de velo a 60 % de rendement (http://en.wikipedia.org/wiki/Alternator). Posons 75% de rendement pour l'exemple.
Notre cycliste fait donc du 400W en pedalant, soit du 300W. Notre cycliste etant francais, et en supposant un mois sans vacances ni jours feries, de 4 semaines, il nous produit 300W*35h *4 = 42kW.h (ce qui nous permet de decouvrir que 42 est bien la reponse).

Pingouin consomme en moyenne 460kWh (in clim) par mois. Donc, il necessite une bonne quinzaine de cyclistes pour son confort personnel.
Malgre toutes ses annees d'etudes, Pingouin n'a pas un salaire lui permettant de payer une quinzaine de SMIC pour son energie.
==========
Conclusion:
==========

Un cycliste n'est pas autonome pour la generation d'electricite: il ne sert donc a rien.

===========
Conclusion 2:
===========

On a encore besoin de nombreuses competitions sportives pour arriver a ameliorer le rendement energetique des sportifs, ainsi que leur puissance moyenne.

===========
Conclusion 3:
===========

Notre bien aime CERN - LHC a une consommation annuelle de 1000 GWh (http://spectrum.ieee.org/computing/embedded-systems/powering-the-large-hadron-collider). Soit 1E9 kWh. Ce qui necessite pres de 2 millions de cyclistes employes a l'annee (le LHC va detruire le chomage: les physiciens servent a quelque chose!).
Sachant qu'un tour de France, c'est environs 200 cyclistes-mois, et que le LHC c'est 2E6 cyclistes-ans soit 2.4E7 cyclistes-ans, ils nous faut donc 120 000 tours de France pour faire un an de LHC.
au moins les cyclistes font rêver les français, pas comme les camés qui se pique avec du shit devant les écoles primaire...
Je trouve regrettable qu'une fois encore le sport professionnel soit montré du doigt, des cyclistes, des footballeurs nous font rêver chaque jour, alimentés sainement, s'entraînant courageusement, se nourrissant essentiellement d'eau claire et de produits contrôlés et biologiquement sains, ils nous apportent du bonheur, nous font oublier les vicissitudes de la vie
Les JO vont démarrrer, quel bonheur de voir les haltérophiles, les sprinters en athlétisme, les lanceurs de marteaux, les nageurs et nageuses du monde entier se rencontrer, s'affronter dans une atmosphère d'amour, de désintéressement et de plénitude partagée hors de toute contingence commerciale.
Et le fair play ! Faudrait pas l'oublier ...
Ah oui c'est vrai, ça ! (comme disait la mère Denis) Attention quand même aux steaks espagnols, au dentifrices allemands et à l'insu du plein gré.
"dans une atmosphère d'amour"

Environ 10000 athlètes, environ 150000 préservatifs

Donc un peu moins de 30 préservatifs par athlète mâle pour 17 jours (le rapport homme-femme est 55/45 ) .
Si la dépense énergétique moyenne par partenaire d'un acte sexuel est de 50W.h (180000 J = 43kcal = 43Cal) (suivant diverses estimations) les 150000 actes (protégés) qui auront lieu pendant les jeux consommeront 15000 kWh .
C'est le coût énergétique d'une atmosphère d'amour. N'en déplaise à Platon.

La puissance (énergie divisée par durée) mise en jeu dans chaque acte par chaque membre du couple peut atteindre des valeurs de pointe élevées mais une estimation courante est de l'ordre de 350W !
Aspin ! Peyresourde ! Pierrette ! même combat... je suis pompé!

Vous en voulez plus ?
Si j'en croit PinGouin-aeronome ci-dessous 200 coureurs du Tour de France pédalant pendant 5h chaque jour avec une puissance moyenne de 350W ne consommeraient que 7000kWh. Moins de deux fois moins que les athlètes des JO en baisant !

Et alors ?
Alors, c'est vachement intéressant tout ce qu'on peut apprendre avec les chiffres.
Ho là robert pourquoi les préservatifs ? Pas pour les pédaleurs, car si ils sont shootés ils finissent par ne plus pouvoir faire des "galipettes" autre que le vélo.

C'est médical les produits que prennent les vélocipèdistes sont plus ou moins hormonaux et "ils" finissent en clinique et sont incapables de faire du mal à n'importe quelle femme ou femelle de n'importe quelle espèce.

C'est médicalement reconnu donc celà doit être pour ceux qui viennent voir le sport, les touristes.
Merci à ASI d'aborder ce douloureux problème..La concurrence pure et non faussée nous a valu ce noble athlete british. Cochonou a perdu, nous devons accepter cette défaite. Tout cela n'est qu'un jeu, la France saura rebondir.
Vayer nous sert sa même soupe immonde tous les ans et les médias trop content d'avoir du dopés dans le vélo sont là pour relayer sa "prétendue" expertise. Les données de son article sont pour la plupart fausses ou approximatives : lire le commentaire de Vincent sur le site Vélochrono :
"Sur Voeckler, il nous annonce qu’il aurait maintenu « sur quatre cols un régime moteur à « 375-390? watts ». En se basant sur un poids de 66kgs (annoncé par le site de l’équipe Europcar), les données de Voeckler sur cette étape :
- Aubisque : 53min31, VAM 1305m/h, 4,82W/kg soit 318W
- Tourmalet : 55min28, VAM 1525m/h, 5,56W/kg soit 367W
- Aspin(sur les 5 derniers kms, le reste n’a guère d’intérêt étant juste un faux-plat): 15min26, VAM 1400m/h, 5,15W/kg soit 340W
- Peyresourde : 26min 11, VAM 1506m/h, 5,59W/kg soit 369W

On est bien loin des « 375-390W » maintenus dans 4 cols, et il est aussi bon de rappeler que Voeckler est en solitaire seulement sur les 5/6 derniers kms de Peyresourde, bien loin des épopées solitaires de Virenque auquel il le compare…
Ensuite, sur la comparaison avec l’étape du 98. Je ne sais pas si c’était exactement la même étape au mètre près (c’est possible, voire même probable), mais comparer les temps des 2 étapes est d’une stupidité sans nom. Des tas de paramètres peuvent influer sur la vitesse d’une étape (circonstances de courses, conditions météo, direction du vent…). Par exemple, je ne me souviens pas en particulier de la victoire de Massi en 98, mais je ne pense pas qu’il se trouvait dans un groupe d’échappée de 38 coureurs comme c’était le cas de Voeckler cette année. Si je regarde le classement de cette étape, 45 coureurs sont allés plus vite que Pantani en 98, doit-on en déduire qu’ils sont plus chargé que ne l’était Pantani? Bien sur que non…
D’ailleurs, il est à noter qui bizarrement Vayer enlève 3 minutes au temps de Voeckler, qui s’est imposé en 5h35’02 et non 5h32’02, et la vitesse moyenne 35,28km/h et non 35,59km/h. Est-ce juste une faute de frappe? Peut-être, néanmoins c’est pas très sérieux…

Ensuite, on passe à la montée de Peyresourde (dans l’étape de Peyragudes). Il annonce 26min45 pour le groupe Wiggins, perso j’ai 26min38, mais bon peu importe la différence est minime. Néanmoins ça ne représente absolument pas une puissance de 430W de moyenne, on est à 5,85W/kg. Sachant que Wiggins et Froome sont à 69kg (annoncés par Sky), on arrive à peine à plus de 400W (404) pour eux, les autres plus légers sont eux en dessous des 400W.
Quant à la comparaison avec Contador/Rasmussen en 2007, là encore elle n’a pas lieu d’être, vu qu’il oublie de préciser que c’était sur une étape bien plus longue (quasiment 200km) tandis que l’étape cette année faisait seulement 143,5km…

De même les chiffres pour Valverde sont complétement faux, dans le Port de Bales il est à 5,42W/kg, soit 330W (avec un poids de 61kg). Pour Peyresourde je n’ai pas les chiffres exacts, mais il est certain qu’il n’est pas aux 405W annoncés par Vayer

Bref ça fait beaucoup trop d’erreurs venant d’une personne censé connaitre le sujet…

Les chiffres montrent depuis l’an passé un retour vers des performances plus « humaines », très loin de ce qu’on a pu observer les 10/15 dernières années. Je ne dis pas qu’il n’y avait pas de dopage sur ce Tour 2012 (et il est probable que le futur nous prouve le contraire), et dire « tous dopés » est encore plus stupide."



Par ce commentaire, je ne dis pas que Voeckler ou Wiggins ne sont pas dopés mais, curieusement, personne ne se demande pourquoi il n'y a jamais un dopé dans le football ou dans le rugby.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.