49
Commentaires

Le reproche de Libé à Hollande

Escarmouche politico-médiatique ordinaire.

Derniers commentaires

Mouais ! C'est sûr que Hollande ne jouera pas sur le marketing, le bling bling, même s'il se fait aider par des communicants.
Et il est probable que lémédias regretteront le spectacle permanent qu'offre Sarkozy à son public, ce qui les fait titiller Hollande pour qu'il fasse la même chose.
Mais je me demande quand même, et je le répète, si Hollande a vraiment l'envergure pour résister au rouleau compresseur sarkozyste.

En face, ils sont hargneux et habiles, et efficaces. Ils savent manipuler lémedias, Ils se rueront dans chaque insterstice, dans chaque ouverture, pour le discréditer et le ringardiser. Et les journalistes les suivront sans se rendre compte qu'ils sont manipulés, ils ne se rendent jamais compte de rien.
Le feu était jusqu'ici dirigé vers DSK, qui était le candidat précédent, mais il va bientôt se tourner vers Hollande, sa compagne déjà est en point de mire, pour le déstabiliser....

Il est vrai que les Français soupçonnent désormais tout ce qui profite à Sarkozy, quoi que ce soit.
Mais ça pourrait ne pas durer.
Et Hollande n'est pas du bois dont on fait les grands résistants. Si c'est le cas, il faudra qu'il le prouve.
Pourvu qu'il n'ait pas à le prouver quand ce sera trop tard.
Votre "nourrissez-nous" est une excellente trouvaille! quelle triste presse nous avons, c'est dommage. Cette chronique, par contre, est pleine de bon sens. Il est d'ailleurs curieux que libé soutienne Sarkozy dans son "rôle" de Président très sérieux etc etc....
Libé et l'ump font du Canteloup... C'est fort... Plusieurs jours que Canteloup a comparé les agendas avec humour, le sauveur du monde d'un côté, et l'instalationd'un nouveau DAB à Tules comme élément de lutte contre la crise... C'est rigolo.. Mais quand cela devient une info, c'est plus grave et tout de suite moins risible...


On peut sinon se rappeler cette grande conférence de presse avec Merkel, en réponse à la proposition de Papaendreou du référundum.
En réponse à une question de Quatremer toujours sur la confiance à apporter à un énième plan de sauvetage, notre nabot s'est lancé dans une ôde aux coalitions gouvernementales en Europe, dans son style habituel lourdingue alliant questions/réponses, et répétitions: "pourquoi le plan irlandais fonctionne....?" "pourquoi le plan espagnol fonctionne ...?" "pourquoi le plan portuguais fonctionne?" et à chaque fois de répondre que les gouvernements en place s'étaient entendus avec l'opposition pour assurer le succès...

Très amusant donc de l'entendre vanter les coalitions ou les ententes gouvernements/opposition (idée à laquelle La Grèce s'est ralliée) et de le voir gesticuler, pour un rien, de faire des polémiques sur tout, avec l'opposition dès qu'il le peut.
Le travail avec l'opposition, le respect de celle ci, la vraie politique d'intérêt nationale partagée par tous, c'est uniquement pour les autres. Pour lui et son clone Coppé, c'est petit coup bas sur coup bas, polémique de bac à sable sur concours de ridicule et réunion de ministres en plein travail moquant l'opposition....

Encore une fois, des propos pour médias étrangers et des actions contraires une fois retournée à l'Elysée... Travailler avec son opposition, c'est là qu'on voit les grands leaders, alors que l'UMP n'a jamais fait une politique aussi sectaire, aussi clanique. Mais sans doute pour l'Elysée, il faudrait que ce soit l'opposition qui le rejoigne sur ses idées sans jamais faire un pas en avant de bonne volonté politique de sa part.. Un petit pas forcément quand on vit sur talonnettes!!!...
Qu'aurait souhaité mon confrère de Libé ? Que Hollande campât sur la Croisette, avec tente et duvet ?

Mâme Michou, il paraît que 37.000 € (trente sept mille euros) le prix par jour de la suite de qui vous savez à Cannes lors du G20 ?
Plus de 3 années de smic !
Voilà un bonhomme qui a le sens de l'économie.
Et le collaborateur, toujours villacoublay/pays des rillettes (et lycée de versailles) en avion à réaction ?
"Qu'aurait souhaité mon confrère de Libé ? Que Hollande campât sur la Croisette, avec tente et duvet ? Qu'il prît la tête d'un contre-sommet ? Qu'il défilât avec les altermondialistes ? Dans les multiples injonctions qu'adresse la presse aux politiques, il y a celle-ci, permanente: nourrissez-nous ! Nourrissez-nous, avec des déclarations, des images, des actions, des initiatives, de la com'"

Pour occuper notre [s]mou[/s] doux rêveur, on (sa com') aurait pu envisager ça :
http://www.francetv.fr/2012/manifestation-a-paris-contre-les-violences-faites-aux-femmes-mme-joly-et-m-melenchon-dans-le-cortege


Petit rappel pour celui qui faillit aider T. Banon : les femmes aussi, elles votent...
J'habite Brive et j'imagine que le - ou les - journaliste de Libération prennent volontiers le train de la Foire du livre où foie gras, confits, cêpes et bons crus sont généreusement distribués aux participants, tout comme durant tout le week-end. Si Hollande peut être critiqué, et je pense que c'est plus que nécessaire quand on constate le niveau de ses rêves pour le peuple français, ce n'est pas sur sa présence à Brive, même si c'est la France profonde que méprise quelques journalistes parisiens qui "descendent" en ricanant de la manière dont ils sont gâtés par les bouseux. S'attaquer à l'écume pour surtout éviter le fond.
De la haine entre les peuples...
Arrêtez de lire LIBE, il y a beaucoup mieux ailleurs. Le blog Les crises.fr par exemple.
Je ne sais pas ce que Hollande aurait dû faire, participer au cirque pour disputer la vedette à notre Monsieur Loyal, ou aller planter ses choux dans le massif central histoire de dire qu'il avait d'autres priorités. Par contre, ce qui me semble très juste, c'est que les "medias corporate" ou les "medias mainstream" comme disent les occupy ne sont jamais aussi indignés que quand on leur soustrait leur ration de petites phrases et d'images redondantes. Ça donne d'étonnantes disproportions d'indignation. Plusieurs squats incendiés, avec un mort quand même et des centaines d'êtres humains à la rue pèsent un poids négligeable par rapport à l'attaque d'un journal. Pourtant, s'agissant de la menace que ça représente pour notre démocratie, c'est autrement plus tragique, non?

Je m'étais, par ailleurs, étonnée de voir avec quelle hargne "on" reprochait à tel ministre de ne pas être allé patauger illico dans la boue des inondations ou le pétrole des marées noires. D'ailleurs, généralement, ils y vont, hein, zont bien compris que c'est ça que leur demandent les journalistes, et que ça pourrait leur coûter cher de s'y soustraire. Récemment, en entendant un copain raconter humoristiquement quelles emmerdes et quelle perte d'énergie et de temps lui avait valu ce genre de visites, j'ai bien compris que ce que souhaitaient surtout les gens dans la merde, c'est que le ministre reste chez lui et ne leur fasse pas perdre leur temps en ronds de jambe. Alors? Alors, évidemment, l'absence du ministre, ce sont les journalistes que ça contrarie. Obligés de filmer de simples "france-d'en-bas" pas bien photogéniques et mauvais baratineurs, avoir aucun officiel pour faire contrepoint, quelle galère!
Ah enfin ! Enfin une toute-petite-micro-évocation du contre-sommet du G20 de Nice !

C'est vrai, vous vous êtes rendu compte que lémédias ont abondamment discuté du G20 mais que, étrangement, presque personne n'a parlé du Forum des Peuples organisé à Nice sous le regard attendri de plus de 12000 policiers, pandores et militaires...
Et pourquoi donc ? Eh bien parce que pour la première fois en 10 ans de contre-sommets, pas une seule violence, pas une seule image de brasier, pas de black-block, ni de pavés...

Mais une convergence entre Indignés européens, révolutionnaires arabes et altermondialistes du monde entier, une radicalisation des "gentils" altermondialistes, des propositions qui renversent les cadres actuels et un ton résolument réaliste n'intéressent pas lémédias...

Sans compter que déployer 12000 forces de sécurité, armés jusqu'aux dents, avec des mesures dignes de la 3ème guerre mondiale (et qui aura couter la bagatelle de 30 millions d'euros en pleine crise) pour faire face à des pacifistes, des non-violents (les seuls manifestants qui ont osé braver les CRS, ce sont les clowns de la CIRCA), c'est vraiment fort de café mais c'est ça semble normal pour lémédias...

Rendez-vous compte : plus de 3000 journalistes déployés à Cannes pour commenter jusqu'à plus soif du vide intersidéral et juger que les exercices démocratiques sont "irresponsables"...et seulement quelques dizaines au Forum des Peuples, au G99%...

La façon dont lémédias ont couvert (ou plutôt blacklisté) ce contre-sommet est assez fascinant...d'autant qu'on parla ce week-end d'une action certes symbolique mais plutôt limitée des Indignés français à La Défense alors qu'ils étaient 100 fois plus nombreux à Nice : encore une belle démonstration que lémédias nationaux n'existent pas, il n'y a que des médias parisiens. Il me semble qu'@si aussi mais bon, tant que vous l'assumez.

PS : Pour ceux qui ont tout de même suivis ce contre-sommet, vous aurez remarqué qu'on a abondamment parlé des 3 dangereux espagnols interpellés avec du matériel terroristes. Eh bien figurez-vous que pour avoir passé une soirée avec eux à Nice (le 31 précisemment, quelques heures avant leur arrestation) sachez qu'ils sont indignés basques, qu'ils sont bricoleurs et qu'ils comptaient faire de l'alpinisme dans le coin : sauf que du matériel d'alpinisme et quelques outils (boulons, vis, etc), on considère ça comme du terrorisme en puissance et on en parle dans tous lémédias (ben oui on ne peut parler que de ça pour justifier les 12000 alors on s'en met plein la panse). En clair, une nouvelle affaire de Tarnac : où comment inventer un ennemi intérieur quand ça chauffe pour les miches de l'oligarchie qui nous gouverne.

PPS : Si avec tout ça, y'a pas moyen de faire une émission, ou même un tout petit article, j'appellerai ça de la mauvaise fois (même à Rue89, Mediapart et autres, je n'ai absolument rien trouvé !). Et si vous galérez pour retrouver les infos, voici le site de la coalition . Sinon quelques journaux en ont fait des brèves (mais bon la revue de presse est dispo sur ce site) et Daniel Mermet en a fait une émission encore une fois un peu tout seul...

PPPS : Vous remarquerez que les PS soutenait officiellement ce contre-sommet. Si Flamby a préféré se montrer à Brives, ça m'étonnerait que ce soit une coïncidence...mais je dis ça, je dis rien.

Ah enfin ! Enfin une toute-petite-micro-évocation du contre-sommet du G20 de Nice !

C'est vrai, vous vous êtes rendu compte que lémédias ont abondamment discuté du G20 mais que, étrangement, presque personne n'a parlé du Forum des Peuples organisé à Nice sous le regard attendri de plus de 12000 policiers, pandores et militaires...

Et pourquoi donc ? Eh bien parce que pour la première fois en 10 ans de contre-sommets, pas une seule violence, pas une seule image de brasier, pas de black-block, ni de pavés...

Mais une convergence entre Indignés européens, révolutionnaires arabes et altermondialistes du monde entier, une radicalisation des "gentils" altermondialistes, des propositions qui renversent les cadres actuels et un ton résolument réaliste n'intéressent pas lémédias...

Sans compter que déployer 12000 forces de sécurité, armés jusqu'aux dents, avec des mesures dignes de la 3ème guerre mondiale (et qui aura couter la bagatelle de 30 millions d'euros en pleine crise) pour faire face à des pacifistes, des non-violents (les seuls manifestants qui ont osé braver les CRS, ce sont les clowns de la CIRCA), c'est vraiment fort de café mais c'est ça semble normal pour lémédias...

Rendez-vous compte : plus de 3000 journalistes déployés à Cannes pour commenter jusqu'à plus soif du vide intersidéral et juger que les exercices démocratiques sont "irresponsables"...et seulement quelques dizaines au Forum des Peuples, au G99%...

La façon dont lémédias ont couvert (ou plutôt blacklisté) ce contre-sommet est assez fascinant...d'autant qu'on parla ce week-end d'une action certes symbolique mais plutôt limitée des Indignés français à La Défense alors qu'ils étaient 100 fois plus nombreux à Nice : encore une belle démonstration que lémédias nationaux n'existent pas, il n'y a que des médias parisiens. Il me semble qu'@si aussi mais bon, tant que vous l'assumez.

PS : Pour ceux qui ont tout de même suivis ce contre-sommet, vous aurez remarqué qu'on a abondamment parlé des 3 dangereux espagnols interpellés avec du matériel terroristes. Eh bien figurez-vous que pour avoir passé une soirée avec eux à Nice (le 31 précisemment, quelques heures avant leur arrestation) sachez qu'ils sont indignés basques, qu'ils sont bricoleurs et qu'ils comptaient faire de l'alpinisme dans le coin : sauf que du matériel d'alpinisme et quelques outils (boulons, vis, etc), on considère ça comme du terrorisme en puissance et on en parle dans tous lémédias (ben oui on ne peut parler que de ça pour justifier les 12000 alors on s'en met plein la panse). En clair, une nouvelle affaire de Tarnac : où comment inventer un ennemi intérieur quand ça chauffe pour les miches de l'oligarchie qui nous gouverne.

PPS : Si avec tout ça, y'a pas moyen de faire une émission, ou même un tout petit article, j'appellerai ça de la mauvaise fois (même à Rue89, Mediapart et autres, je n'ai absolument rien trouvé !). Et si vous galérez pour retrouver les infos, voici le site de la coalition . Sinon quelques journaux en ont fait des brèves (mais bon la revue de presse est dispo sur ce site) et Daniel Mermet en a fait une émission encore une fois un peu tout seul...

PPPS : Vous remarquerez que les PS soutenait officiellement ce contre-sommet. Si Flamby a préféré se montrer à Brives, ça m'étonnerait que ce soit une coïncidence...mais je dis ça, je dis rien.



Re,

Je me cite (je sais c'est mal) mais franchement, je ne comprend vraiment pas pourquoi personne (mais alors vraiment personne) ne s'est posé ce genre de questions dans les médias internet dits "alternatifs" ou tout du moins ceux qui traient de l'analyse du journalisme...
M'enfin, je sais que ce forum n'est pas le bon (mais bon y'a pas de sujets pour en parler donc bon...).
M'enfin moi je dis ça, je dis rien.
Mais en fin, qu'aurait à dire Hollande sur le G20? C'est vrai ça, il n'est pas président de la république...Et nous qu'aurait-on à dire sur Hollande? C'est vrai ça, on n'est pas candidat à la présidence de la république...
Hollande, il ne peut pas tout faire...Il lui faut à l'avance rassurer les "marchés", choyer le AAA, réaliser le consensus révolutionnaire avec Bayrou, répartir les postes de ministres, soigner sa ligne, son look de président normal et dédicacer son livre...Il n'est qu'un humain après tout...
[quote=Schneidermann]l'homme qui rêve modestement de "donner un sens à la rigueur".
"Les hommes pour l'ordinaire (: in universali) jugent davantage avec les yeux qu'avec les mains; car il revient à tous de voir, à peu de comprendre(:sentire) : chacun voit ce que tu parais être, peu sentent ce que tu es; et le peu n'ose pas s'opposer à l'opinion du grand nombre, lorsque celui-ci a la majesté de l'état pour le défendre; et dans les actions de tous les hommes, et surtout des princes, où il n'y a pas de tribunal auprès de qui réclamer, on regarde la fin."* : cette phrase, la plus machiavélienne sans doute de son auteur, se trouve au chapitre 18 du Prince, reconnu comme le plus "machiavélique" de tous par ses hypocrites critiques et médiocres disciples.
La leçon de l'ouvrage, fort bien entendue par Spinoza et Rousseau, est que sous couvert de donner des leçons aux princes, Machiavel en a donné de grandes aux peuples. À commencer par celle de ne pas se laisser berner par les apparences: présentées aujourd'hui par ces gens de médias que Pascal aurait compté parmi "les demi-habiles".
En régime démocratique, qui n'était pas celui de l'Italie de Machiavel, l'enseignement de ce dernier doit cependant être inversé: car il ne s'agit plus de s'adresser aux "princes" (les gouvernants: en charge ou postulants), mais à "l'opinion" ouvertement désormais: afin qu'elle ne se laisse pas abuser par les faux-semblants. Ainsi, s'agissant de "rigueur", il se pourrait bien aujourd'hui que "le rêve modeste" de lui "donner un sens" soit effectivement seul révolutionnaire. Ce que sentent bien les "réalistes" conservateurs. De sorte que, pour eux, "le programme" apparemment "minimum" du candidat socialiste, parce qu'il a chance de conduire aux affaires les forces populaires, constitue un réel danger. D'où leur crainte d'une sorte de "front populaire" électoralement "spontané", et de bien plus large portée. Ainsi de Jaurès et Blum à Hollande en passant par Mendès et en corrigeant Mitterrand, le socialisme français démontrerait avoir appris de l' "Histoire" comment, pour sa modeste part, pouvoir mondialement transformer la "réalité".

* Traduction Fournel-Zancarini modifiée en deux endroits (voir parenthèses).
Quelqu'un peut passer mon légitime souci à Libé : Tout le temps que not' président passe à la Lanterne et autres lieux de villégiature, moi ça me fait mal partout de voir qu'il ne s'occupe pas de nous sauver de tout un tas de trucs très méchants, qu'il n 'y a que lui qui peut...
C'est plutôt rare, mais je ne suis pas d'accord avec le Capitaine. Bonne occasion de le signaler...même si ce n'était que pour prouver que ASI n'est pas une secte...
J'ai entendu Hollande, après sa victoire, lors d'un de ses "one-man-show devant ses fidèles" dire qu'il fallait passer à la diète médiatique, ajoutant avec un clin d'oeil appuyé qu'il avait déjà commencé plus tôt ( diète personnelle).

Tout était prévu sauf le G 20: gros détail.

Je pense qu'il aurait du suggéré des pistes de solution IMMEDIATEMENT: Réforme fiscale, niches fiscales, véritable impôt sur le revenu,
politiques publiques ETC
Faut attendre le lendemain des élections? Avec un billet aller seulement vers la Correze!...
Bye
Gros intérêt de cette observation prouvant la sagacité de Libé et de l'auteur de l'article en particulier, c'est que toutes les revues de presse la reprennent faisant de Hollande celui qui ne communique pas sur le G20. Ce qui est assez extraordinaire puisque Hollande n'est pas un chef d'état, et que ceux ci n'ont fait que de la com' durant ce G20. Ainsi tout un chacun peut tailler Hollande pour ne pas tenter d'avoir une carrure internationale comme ils viennent de passer la semaine écoulée a tailler Marine Le Pen pour avoir essayé de s'en tailler une.

Ainsi nos revues de presse politiques ont le même goût et la même odeur que ces émissions de remplissage sur le foot en fin de soirée, deux heures d'antenne à remplir, deux heures à tailler le sélectionneur national ou l'entraineur d'un club après l'autre faute du moindre sujet intéressant à discuter.

Ce qui prouve un manque de perspective consternant puisqu'il y avait un G20, et que ce sont les chefs d'états qui n'ont rien foutu qu'il convenait de tailler en pièces, Il y a eu l'incroyable épopée de Papandréou qui a passé un accord, le soumet a un référendum, se fait tirer l'oreille par Merkozy ce qui prouve la faillite complète de la démocratie européenne, puis il demande un vote de confiance qui lui donne la liberté de partir.

Ce qui fait gloser, le véritable sujet c'est le commentaire sur l'héritage physique de Giulia Sarkozy par Obama. C'est vrai qu'un chef d'état qui est victime d'un coup d'état au sein de l'UE et de la zone euro par des forces indéfinies et non-élues, qui est le second successivement à abandonner le navire dans ce pays c'est d'une importance moindre.

Ou l'on voit que Libé est un vrai journal de gauche : durs avec les faibles complaisant avec les puissants. Hollande n'a pas été poser sa pêche télévisuelle sur la croisette pour fustiger un G20 "injuste". En avait-il réellement le besoin, lorsque la montagne accouche d'une souris comme toutes les montagnes du même genre.

Il évite de s'associer à ce cirque, c'est pas si mal vu d'autant plus que s'il prend les rennes du pouvoir il sera lui aussi englué dans le néant ou se débattent nos élites mondiales à la pensée paralysée.
j'ai beaucoup apprécié la posture d'hollande Dans cet ailleurs où en fait nous sommes tous enracinés dans nos réalités à nous battre pour une France qui travaille humblement chaque jour pour un pain quotidien improbable .

cette justesse qui lui est reprochée en dit long sur la dépendance des médias à l'effet sarko qui fonctionne comme la coke !!encore un sniff !!
messieurs médias vont le propulser le plus possible sur le devant de la sçène , en faire l'omni-opposant ,et que danger! sur le sens de ses critiques du pouvoir sarkozien, sa présence absolue puis son absence depuis quelques mois de l'écran journalier; et ce, sur la forme de l'amusement de la galerie, celà devienne un retournement contre lui ,dixit "nous ne sommes pas au pourvoir ,mais presque tenus responsable de la situation de la maison france", tout bonnement rigolard et enfantin ce soit "celui qui dit , exprime, qui y'est" il y a ceux qui "cause toujours" tu m'interresses ! et "ceux qui font" que la règle d'or soit le silence, ouiouiste!!. un peu comme le coucou, qui sort de la boite, indique l'heure, à la bonne heure, l'instant T, puis disparait de la circulation, et qui n'a pas de légitimité au nid qui l'a vu croitre...
Hollande a dit aussi à Libé : "Je ne suis pas un contre-Président, je suis le prochain."...Et pour le reste, effectivement, je ne vois pas pourquoi il se serait roulé par terre sur le tapis-brosse devant le palais du G20 rien que pour faire une photo. Ce que je lui reproche, hi hi hi, c'est de s'être arrêté à la Foire de Brive devant la Nothomb - l'auteur goncourisé de "l'Art français de la guerre", un bon livre - si si -, n'était-il donc pas là ? Ah oui! c'est vrai, il était sans doute revenu à Lyon pour préparer son cours de ce matin... lui!
Les "journalistes" sont la proie d'un agité qui est maitre dans l'art de leur faire tourner le halo du projecteur sur lui, et réclame à l'autre gars qui est sur la scène de faire quelque chose pour qu'ils puissent ne pas éclairer que l'agité.

Ce n'est peut-être pas que une exigence aussi bête. Car c'est un peu bête, ils font ce qu'ils veulent avec le projecteur ou non?

C'est peut-être une façon pour que le lecteur retrouve dans les questions des journalistes son sentiment de trop-peu et le reproche indicible d'une campagne effacée et perdue d'avance qu'il a envie de faire. À Hollande dont le perpétuel sourire et le ton égal semble toujours chanter l'air "je m'en soucie guère, je m'en soucie guère". Car un parmi les lecteurs, trouve certainement que Hollande reste complètement flou et laisse ouvertes les portes qu'on voudrait qu'il claque tout net aux nez des schtroupmfs, et il faut le prendre en considération, comme les autres, ce lecteur.
Au moment de la grande pantomine sarkosienne:" Regardez-moi,comme je suis puissant-comme je fais copain avec les grands de la terre même Obama-comme je peux tacler Papandréou avec la copine Merkel-comme j'ai de quoi dépenser des fortunes tout en emmerdant la population d'une ville et d'une région entière pour un résultat nul-etc etc etc " la discrétion de Hollande fait du bien.
Quand le candidat aura annoncé ou plutôt fait annoncer par Fillon son plan pour conserver le AAA et être réélu,ce qui constitue sa seule ambition, quand il aura momentanément baissé le rideau,il faudra l'attaquer sur son bilan minable et injuste de président des riches et là,je crois que Hollande sera convaincant. D'accord,je prends mes désirs pour des réalités,dites-vous ... Je n'ai rien d'autre que ça pour respirer mieux en ce moment.
effectivement on l'entend partout!!!Et je ne comprends pas ces critiques!!
Tout a fait d'accord avec vous, je ne vois pas ce qu'aurait pu faire Hollande ; essayer de prendre rendez-vous avec les huiles étrangères pour faire des photos???je crains que ça n'aurait pas marché!
C'est bien triste de voir où nous en sommes arrivés : faire du BUZZ !!! On est tombé bien bas!!
C'est clair qu'avec Flamby nos rêves sont modestes.
Je dirais même plus, ils sont inexistants.

Effectivement, dans une histoire de science-fiction, on aurait vu Hollande dans une tente, occuper la Défense, occuper les usines délocalisées, ou défiler avec les altermondialistes à Cannes.

Ça me rappelle ce que disait Mitterrand il y a ... un siècle, quand il était socialiste :

En juin 1971 à Epinay-sur-Seine, Mitterrand déclare : " violente ou pacifique, la révolution c'est d'abord une rupture ; celui qui accepte la rupture avec l'ordre établi, avec le capitalisme, celui-là peut être membre du Parti socialiste ".
Moui. Bon, Daniel, je vous trouve un peu sévère tout de même. On aurait pu avoir, en effet, une contre-offensive de la part de Hollande lors du G20. Il aurait pu, lors d'une conférence de presse, déballer "son" programme du G20, son programme pour la france :

- interdiction de la spéculation
- la BCE prête aux états
- séparation banques dépôts/investissement
- pôle public financier
- ...

Dans l'idée, ç'aurait pu être une contre-offensive particulièrement intéressante, et je suis sur que ça aurait été très suivi par les médias. Non ?

(quoi ? on me dit que c'est le programme du FdG ? ;) )

Edit : je précise tout de même que sur le fond, le "nourrissez-nous", je vous suis complètement.
DS a écrit : "Les journalistes de Libé sont sans doute les seuls à avoir noté cette incongruïté de l'emploi du temps du candidat socialiste [...]"


Pour info, j'ai entendu ce point de vue rapporté ce ouik-end (sur France inter a priori)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.