221
Commentaires

Le propagandiste du FN avait 15 ans

"Sur l'Internet, personne ne sait que tu es un chien". Le célèbre

Derniers commentaires

Si un gamin de 15 ans arrive à convaincre des adultes avec ses idées, cela signifie que le niveau intellectuel de ces adultes ne dépasse pas celui du gamin de 15 ans. Ceci ne fait que confirmer ce que l'on savait déjà, ceux qui votent FN sont des dégénérés mentaux.
Intéressant mais les petits cons (connes) haineux c'est pas ça qui manque sur internet...

Par contre que de plus en plus de personnes les suivent car elles ont peur de l'avenir à cause de la destruction de notre société par l'oligarchie financière et ses complices politiques ça c'est une nouveauté !
J'avoue être assez circonspect à propos de cet article.

D'abord, je n'en vois pas bien la finalité : montrer qu'internet est un monde multipolaire, d'où émergent des continents de conneries et de propagandes dont n'importe quel quidam peut en être l'auteur, n'a absolument rien de nouveau. Et de préciser "ça va mieux en le disant" n'en accroît guère l'intérêt proprement journalistique. Mais admettons...

Sur la forme en revanche, le plus gros problème est que vous présentez cela comme une quasi enquête de police: c'est "l'enquête sur l'auteur d'abjectes chaînes extrémistes sur YouTube". Moi, je l'ai lu comme ça. Ça m'en a vraiment donné l'impression. Vous ne dévoilez certes pas son identité - ne manquerait plus que ça. Mais apporter toutes ces informations (et non des moindres !) ainsi que mettre en scène votre travail ainsi, pour un mineur de 15 ans, c'est limite. Ça donne sacrément l'impression que vous livrez ce gamin au tribunal numérique. Pardonnez moi de trouver cela un minimum choquant. Si vous vouliez montrer qu'internet est un réseau sur lequel il faut se méfier car son identité n'est jamais vraiment protégé, fallait s'y prendre autrement, et ne pas parler de "démonter ses arguments", ce qui renvoie à tout autre chose.

Vos explications posent également problème: vous le présentez comme quelqu'un de responsable qui, après tout, assume publiquement son soutien au FN. Mais... Enfin, il a 15 ans ! Normalement, inutile de préciser qu'à 15 ans, on est tout sauf responsable, et qu'en matière de maturité politique, on est aux fraises. Ça mérite au moins de la prudence. Et de plus, même si son identité n'est pas dévoilée, on a pas forcément envie de se voir consacrer un article sur un site professionnel - avec une audience importante - pour ses activités internet.
à propos de la fin du texte, il faut s'entendre sur la notion d'appel au meurtre : les justifications religieuses de meurtres y compris passés sont-elles des appels au meurtre ? Les menaces (si tu fais ceci Dieu te punira comme cela...) en sont-elles ? Si oui, il y a en a pléthore dans la Bible et dans le Coran. Il est important de rappeler que les évangiles ne sont pas nettes, car les catholiques, notamment, aiment se faire croire le contraire. L'opposition Bible/Coran mérite précisions, aussi, car ce sont des corpus assez imposants, si on ajoute les hadiths au Coran et si on compte la Torah+les évangiles+les actes+les révélations dans la Bible.
Je suis scandalisé qu'un journaliste qui pourtant défend à longueur d'émissions et d'articles la liberté d'expression et le droit à la vie privée se permette de "outer" un mineur.
Exposer ainsi son identité en indiquant les moyens de retourver facilement son nom et son adresse est totalement irresponsable.
Jean-Marc Manach complice de harcèlement ?!
Mon propos vient ici témoigner que l'anonymat, tel que je l'ai vécu, n'existe pas sur le net. Je l'ai éprouvé par moi-même concernant mon identité.
Je suis sur le net depuis 1997. Empruntant différents pseudos selon mon humeur. Un jour, par simple curiosité, je mets mon vrai nom dans google (celui que j'ai ici), m'arrive toutes mes identités, tous mes pseudos. Depuis ce jour, quelques années, j'ai décidé que finalement un/des pseudos ne servent strictement à rien. On ne se cache pas sur le net, le net a de la mémoire, et fait des associations et ainsi nous connait définitivement.
je croyais que les gosses étaient nul ... la d un coup ils manipulent , pàs si con un ? heureusement y a plus de jeunes vers des causes ouvertes NDDL, Sivens ... que raciste .
Proposer à la vindicte populaire le lynchage d'un gamin de 15 ans, c'est particulièrement dégueulasse et digne des fameuses heures les plus sombres. Il s'agirait d'un adulte, ça serait à peine différent.
L'anonymat seul protège les petits, alors que les puissants le sont par leur reconnaissance sociale.
C'est véritablement très moche ce que vous avez fait. J'apprends que vous avez des accointances avec Paul Moreira, je ne suis pas étonnée. Les fachos-nazis sont déjà au pouvoir, et bientôt ils auront une loi à leur disposition pour "démasquer" légalement leurs opposants. #PJLRenseignement.
Vous devriez avoir honte.
Cette page Wikipedia est destinée aux occidentaux comme vous qui veulent dépasser un peu le stade des "mille et une nuits" pour se convaincre eux-même qu'ils connaissent l'islam.
Ceux qui partent faire "le djihad" en Syrie par exemple, c'est bien connu qu'ils partent pour "lutter avec le coeur", comme le dit risiblement cette page.

Le djihad ou jihad, également épelé djihâd ou jihâd, est un devoir religieux pour les musulmans également existant au sein du babisme. En arabe, jihâd signifie « effort », « lutte » ou « résistance », voire « guerre menée au nom d'un idéal religieux ».
Vous pouvez vous arrêter à ces 2 lignes, le reste n'est que manipulation pour l'occident.
Car il y a quand même une omission essentielle, c'est que cette fameuse "guerre avec le coeur", où peut-elle avoir lieu ? Dans une société déjà islamique : la Maison de l'islam, dâr al-islâm (L'islam divise le monde en 2 : la Maison de l'islam, et le reste, la Maison de la guerre dâr al-harb).

La guerre est un devoir dicté par Allah à la Communauté : le fard kifâya.
Tous les musulmans y sont assujettis, soit comme combattants, soit comme contributeurs à « l’effort de guerre ». La société est organisée autour de cette obligation : les récalcitrants et les déserteurs doivent être dénoncés par les croyants et punis, les anciens combattants ont droit à une pension, les veuves de guerre jusqu'à leur remariage, et leurs enfants sont pris en charge par le trésor public...

Le "Butin", 2ème sourate du Coran en longueur, terme guerrier, traite des récompenses pour cette guerre : récompenses après la mort (le paradis), ou de son vivant sur terre (biens matériels, terres conquises , femmes, enfants, impôts perçus…).

Oui le Coran est un livre de combat, pour l'instauration d'une théocratie totalitaire. Et il fonctionne.
En exclusivité demain, Arrêts sur image vous révélera le nom et l'adresse de Benoît P. , 13 ans, qui a liké 3 vidéos de Marine Le Pen, afin que toutes les petites frappes fascistes mobilisables puissent l'attendre à la sortie du collège et lui montrer ce qu'il arrive quand on pense comme lui.

Les mots me manquent pour décrire l’infamie de ce papier.

"Paul Moreira a vérifié, et découvert 6 appels au meurtre dans le Coran" : Paul Moreira n'avait donc apparemment jamais ouvert le Coran de sa vie, et il a sciemment menti en faisant semblant de confondre le nombre d’occurrences du verbe "tuer" avec le nombre d'appel au meurtre.
Le Coran est un livre de combat. Chaque appel au combat est un appel au meurtre
2 191 : S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
5 37/33 La récompense de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre sera d'être tués ou d'être crucifiés, ou d'avoir les mains et les pieds opposés tranchés ou d'être bannis de leur pays.


Or le combat, le djihad, est le thème essentiel des 3/4 du Coran. Et le message final (un peu comme le message final de la bible est l'amour, celui du Coran est le Djihad).
Nous ne parlerons même pas de la sunna. Faisons semblant d'oublier, n'est-ce pas messieurs les désinformateurs-informateurs.

Essayez ce jeu : avec plusieurs amis, pariez qu’ils peuvent ouvrir 3 fois le Coran à n’importe quelle page (version papier), et y trouver au moins une fois sur la page de gauche ou sur celle de droite une variante de la phrase suivante « Dieu le miséricordieux vous réserve un châtiment douloureux si vous n’obéissez pas à ses commandements » …. Vous êtes sûr de gagner.

Asi a l'air de ne pas voir que youtube et autres regorgent de petits islamistes et racistes anti-blancs en culottes courte.
Comme avec le président de la république, ceux-ci ont droit aux honneurs. Les "nouveaux petits français de la diversité" modèles qui l'ont interrogé sur Canal + n'ont d'ailleurs eu de cesse de l'interroger sur le comportement de la France envers leur pays d'origine. Etrange comportement pour des français "intégrés", "qui aiment leur pays", qui n'ont jamais connu les guerres, non ? Communautaristes ?
Le couac, c'est que le petit algérien, heu pardon français (c'est qu'il n'a fait que parler de l'Algérie) avait twitté la bonne façon de s'y prendre pour racketter un babtou (blanc)
Les mots me manquent pour décrire l’infamie de ce papier.


Il semble que les mots ne vous manquent pas trop. Vous êtes assez habile à réciter votre catéchisme.

Ce qui semble vous manquer, ces sont des idées.
les idées, c'est fatigant. Les passages à l'acte, ça détend.
Vous parlez de quels passages a l'acte, Monsieur Aloys?
Je sais pas lui, mais moi, pensais à ça.
Inutile de vous dire, Pierre numero, a quel point je suis confuse d'être l'objet de vos pensées durant toute une après-midi.
Si vous persévérez, je sens que je vais vous céder.
Quand et ou ?
Toute une après-midi, vous vous vantez un peu...
Je suis capable d'être aussi chiant que vous mais plus vite.
Quant à vos fantasmes de vieille sur le retour, je vous conseille de vous les coller là où bon vous semble.
Je suis certaine que tous ces mots un peu durs ne sont faits que pour cacher un amour intériorisé, je vous laisse prendre tout votre temps.
P.s. J'adore la Corse et les hommes qui percutent des la première seconde, je suis sûre de n'être jamais déçue avec vous.
Décidemment prête à toutes les bassesses.
Toutes pour répondre a ton si grand amour.
Et qui donc ici pourrait y croire ?

Je me répète : promesses d'hystérique après boire.
ben...euh... les pogroms, les ratonnades, les vendettas, les exécutions capitales, les bizutages musclés, les troisièmes mi-temps sanglantes, tout ce qu'on trouve pas chez Platon, le maître de l'Idée.
Et je rajouterai, pour le petit jeu, sachant que "les châtiments douloureux que réservent Dieu si l'on désobéit aux commandements" peuvent et sont en fait exécutés par les musulmans eux-mêmes car :
Le Coran sourate VIII Le Butin verset 17 : (Croyants !) vous n'avez donc point tué ces Infidèles, mais c'est Allah qui les a tués.
Il y a donc bien littéralement à chaque page du Coran un appel au meurtre.
Et il y a un appel à la haine a chacun de vos postes. On fait quoi, on vous pend avec tout les musulmans du coup ?
Citation : Or le combat, le djihad, est le thème essentiel des 3/4 du Coran.
C'est beau d'exposer ainsi son ignorance, comme çà, sans honte :

Le djihad ou jihad, également épelé djihâd ou jihâd, (???? en arabe) est un devoir religieux pour les musulmans également existant au sein du babisme. En arabe, jihâd signifie « effort », « lutte » ou « résistance », voire « guerre menée au nom d'un idéal religieux ». Le mot jihâd est employé à plusieurs reprises dans le Coran, souvent dans l'expression idiomatique « al-?ih?d bi amwalikum wa anfusikum » qui se traduit par « lutter avec vos biens et vos âmes ». Ainsi, le djihad est parfois défini par « faites un effort dans le chemin de Dieu ».

Le concept de djihad a varié au cours du temps et, parfois, ses interprétations successives ont été en concurrence. Au sein du sunnisme, le djihad est parfois considéré comme le sixième pilier de l'islam bien qu'il n'en ait pas le statut officiel. Dans le chiisme duodécimain, il est considéré comme l'une des dix pratiques religieuses du culte. La notion de djihad existe également au sein du babisme, une religion indépendante qui est née en Iran et au Machrek au XIXe siècle.

L'islam compte quatre types de djihad : par le cœur, par la langue, par la main et par l'épée. Le djihad par le cœur invite les musulmans à « combattre afin de s'améliorer ou d'améliorer la société ». Le djihad peut aussi être interprété comme une lutte spirituelle, dans le cadre du soufisme par exemple, mais aussi armée. Cette dernière interprétation a pu servir d'argument à différents groupes musulmans à travers l'histoire pour promouvoir des actions contre les infidèles ou d'autres groupes musulmans considérés comme opposants et révoltés.

Rappelez-vous : Wikipedia est toujours votre amie.
Ou alors, apprenez l'arabe.
De nombreux colloques se sont tenus en Égypte, en Arabie saoudite et ailleurs, qui condamnent les attentats suicides, l'agression physique des personnes civiles et les attentats du 11 septembre, du 11 mars, de Riyad, du 7 juillet etc39,40,41, 42. Les intellectuels, hommes politiques et religieux du monde arabo-musulman ont élaboré et 57 États ont cosigné une Convention arabe pour la lutte contre le terrorisme : « Conformément aux hauts principes moraux et religieux, notamment les règles de la charria islamique ainsi qu'au patrimoine humanitaire de la nation arabe qui réprouve toute forme de violence et de terrorisme »41.

La notion de martyre est aussi ancienne que la naissance de l'islam, cependant les attentats-suicides par ceux que l'on surnomme kamikazes islamistes43 sont apparus et se sont développés dans le monde au xxe siècle44 et sont sévèrement condamnés par les autorités de l'islam45. Les bases islamiques sur lesquelles s'appuient les oulémas sont principalement39 :

l'interdiction de tuer des innocents : « Épargner les enfants, les fous, les femmes, les prêtres, les vieillards et les infirmes, sauf s'ils ont pris part au combat »9)46 ; « C'est pourquoi nous avons prescrit pour les enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable de meurtre ou d'une corruption[Laquelle ?] sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à toute l'humanité. En effet, nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. » (Cor. V, la Table servie : 31-32).
l'interdiction de provoquer le chaos (al-fitna)47 : « Le chaos est pire que la guerre. Tant qu'eux ne vous combattront pas dans l'enceinte sacrée, ne leur livrez pas la guerre. Si eux vous déclarent la guerre alors tuez-les. Voilà la fin des infidèles » (Cor. II, La vache : 190-191).
le suicide, clairement condamné dans le Coran48 : « Ne vous donnez pas la mort » (Cor. IV, Les femmes : 28-29).

Dans l'article wikipedia, y a ce § là aussi pas mal :-)
La notion de martyre est aussi ancienne que la naissance de l'islam,

Hum, les martyrs, c'est au début de la réligion chrétienne, voire même sûrement avant si on cherche.
oui oui, avant je pense.
En tout cas, c'est un mot grec : marturos, le témoin.... Sens religieux : témoin de la foi, et donc signe que Dieu existe. Ils sont marrants les croyants....
le mot martyr est parfois utilisé dans le sens plus large de « victime » (les martyrs du génocide, un martyr de la science) voire — et cela constitue un contresens — celui de « kamikaze », c’est-à-dire « celui qui se tue dans le but de tuer »

wikipedia again


et : Le mot a été utilisé pour la première fois dans un sens religieux par l’auteur des Actes des Apôtres :

« Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

— (1:8)
« Il faut donc que, parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps que le Seigneur Jésus a vécu avec nous, depuis le baptême de Jean jusqu’au jour où il a été enlevé du milieu de nous, il y en ait un qui nous soit associé comme témoin de sa résurrection. »

— (1:21–22)
Dans le sens de « témoin et victime », le mot est utilisé dans l’Apocalypse dans l'adresse à l’Église de Pergame, puis lors de l'ouverture du cinquième sceau :

« Tu retiens mon nom, et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure. »

— (2:13)
« Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu. »

— (6:9)
Peu à peu, le mot « martyr » garda uniquement ce sens.

Le Coran est un livre de combat. Chaque appel au combat est un appel au meurtre

notez que l'ancien testament n'est pas tellement peace and love non plus : http://www.les-crises.fr/bible-vs-coran-1/

Sinon c'est cool de voir que vous êtes contre la violence.
Bientôt la guerre ou déjà la guerre ? C'est bon, les camps sont faits ? Chacun à en vue son ennemi, sait le reconnaître, le propagandiste de 15 ans et le basané lecteur de Coran ? Allez, baston, que le sang coule !

Marseillaise, Hymne de la France, libre sélection d'extraits :
Quoi ! des cohortes étrangères, feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! ces phalanges mercenaires terrasseraient nos fiers guerriers !
Aux armes citoyens ! Qu’un sang impur abreuve nos sillons.
Français, en guerriers magnanimes, portez ou retenez vos coups !
Épargnez ces tristes victimes, à regret s'armant contre nous. Mais ces despotes sanguinaires...
Dieu de clémence et de justice vois nos tyrans, juge nos cœurs, que ta bonté nous soit propice, défends-nous de ces oppresseurs.
Peuple français, connais ta gloire, le Dieu qui lance le tonnerre et qui commande aux éléments, pour exterminer les tyrans, se sert de ton bras sur la terre.


Coran, Sourate 5, trad. J. Berque
32. C'est pourquoi Nous édictâmes à l'intention des Fils d'Israël que tuer une âme non coupable du meurtre d'une autre âme ou de dégâts sur la terre, c'est comme avoir tué l'humanité entière ; et que faire vivre une âme c'est comme de faire vivre l'humanité entière. Oui, Nos prophètes leurs vinrent avec des preuves. Pourtant, malgré cela, beaucoup d'entre eux commentent l'abus.
33. Seule rétribution de ceux qui combattent Dieu et Son Prophète et se démènent à faire dégât sur la terre : les tuer, ou les crucifier, ou leur couper les mains ou les pieds en diagonale, ou les bannir. Que ce leur soit ignominie en ce monde outre un terrible châtiment dans la vie dernière
34. exception faite de ceux qui se seront repentis avant que vous ne les ayez appréhendés.
- Sachez que Dieu est Tout pardon, Miséricordieux.


Bible, Psaumes 109 Imprécations contre le méchant (= faut pas troller les prophètes) :
Que sa vie dure peu longtemps, et qu'un autre prenne sa charge! Que ses enfants deviennent orphelins, et sa femme veuve! Que ses enfants soient vagabonds et mendiants, qu'ils cherchent leur nourriture loin de leur maison en ruine ! Que le créancier s'empare de tout ce qui lui appartient et que les étrangers pillent le fruit de son travail! Que personne ne lui montre plus de bonté, que personne ne fasse grâce à ses orphelins! Que ses descendants soient exterminés et que leur nom disparaisse dans la génération suivante! Que la faute de ses ancêtres soit rappelée devant l'Eternel et que le péché de sa mère ne soit pas effacé,
(...) Voilà, de la part de l'Eternel, le salaire de mes ennemis et de ceux qui disent du mal de moi !


Chant des partisans
Ce soir, l'ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes. Ohé ! les tueurs, à la balle et au couteau, tuez vite. Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.

Ainsi parlait Zarathoustra, Nietzsche
Il faut que nous l’entendions celui qui enseigne : “Vous devez aimer la paix comme un moyen de guerres nouvelles, et la courte paix plus que la longue !”
Jamais personne n’a prononcé de paroles aussi guerrières : “Qu’est-ce qui est bien ? Etre braves, voilà qui est bien. C’est la bonne guerre qui sanctifie toute cause”.


Conan le Barbare
- Conan ! What is best in life ?
- Crush your enemies. See them driven before you. Hear the lamentations of their women.


Al Mualim, dans Assassin's Creed (mais pas seulement...)
"J'ai appliqué mon cœur à connaître la sagesse, et à connaître la sottise et la folie. J'ai compris que cela aussi, c'est la poursuite du vent. Car avec beaucoup de sagesse, on a beaucoup de chagrin. Et celui qui augmente sa science, augmente sa douleur."
Ça va être dur d'être objecteur de conscience *soupir*
Concernant la comparaison des imbécilités contenues dans les deux livres sacrés, voir aussi la liste de Berruyer : http://www.les-crises.fr/bible-vs-coran-1/ et http://www.les-crises.fr/bible-vs-coran-2/
C'est encore pire et plus caricatural effectivement de savoir qu'il a 15 ans (et merci pour l'enquête et ces explications détaillées).
Mais le problème reste le même : cette absence de distance, cette volonté de croyance, cette foi dans le complot, cette peur de l'invasion...
Je viens de tomber sur un blog nationaliste qui rappelle sans vrai fondement que Djamel Debbouze avait été accusé d'homicide involontaire, il aurait poussé sous un train celui avec qui il était quand il a perdu son bras....
Il ne faut pas censurer, c'est impossible, et nuisible. Il faut continuer à essayer d'apprendre aux gens à les lire avec distance. La subtilité, c'est pas facile...
Mes amis !

Pourquoi pas des articles similaires, sur l'UMP, et le PS ?
Vous savez très bien, que l'on trouverait exactement les mêmes clivages !

A force d'insulter le tiers de la population française, cela va se retourner en 2017 ...

A bon entendeur !
Un article comme ça, ça justifie un an d'abonnement sur @si.
- l'enquête elle-même
- ce qu'elle nous dit du soit-disant anonymat (et bien fait pour le petit facho!)
- ce qu'elle nous révèle de la manière dont les idées du FN circulent parfois, à la fois dérisoire et efficace.
Tout ceci en un article lui donne beaucoup de valeur.
Bravo!
Joli raisonnement humain, garanti sans boîte noire et sans algorithme.

Ma question: ce genre de remuage de traces, c'est de l'investigation quand on est journaliste, mais c'est à la portée de n'importe qui, et ça donne bien plus de pouvoir à explorer la vie de son prochain que ce qu'avaient les enquêteurs privés du temps de Burma.
Les enquêtuers demandaient à être payés comme le courrier exigeait des timbres, donc il y a vait moins d'enquêtes que maintenant que c'est gratuit, le stalking est à l'enquête ce que le spam est au courrier postal.

Donc chacun peut fouiller les poubelles à secrets numériques de ses voisins, tout comme chacun peut entrer chez son voisin pour emporter ce qui s'y trouve.

Le deuxième cas est puni par la loi, le premier laissé à la conscience de chacun, et le vol d'info numérique est indécelable puisqu'il n'y a pas dépossession.
Pourtant moi je considère comme un vol d'apprendre frauduleusement que mon voisin a le sida ou fait de la propagande FN
Il n'y aurait pas une question à explorer par nos faiseurs de lois préférés, plutôt que de donner à la police et aux services ministériels des pouvoirs exorbitants dont l'article montre qu'ils peuvent être remplacés par un peu de jugeotte et d'observation?

Le commandement "tu ne googleras point sans raison" ou la recommandation aux amants "no revenge porn" en plus de "safe sex" ne mériteraient-ils pas d'être un peu mis en avant ou formalisés en code civil, pénal ou de bonne conduite?
Marrant (?):
Quand j'avais 15ans, si j'avais dis à un type de 70ans que, par exemple, le saucisson à l'ail c'est une hérésie, il aurait relativisé mes propos: sachant que j'avais 15ans, il se serait dis que je suis à un âge où on s'enflamme facilement.
Mais si j'avais 15ans aujourd'hui, il suffirait que je poste une vidéo anonyme, et il pourrait me croire...
Comme quoi il faut toujours vérifier la validité de ses sources et leurs éventuels biais...
Bon, en même temps n'y a t-il pas une radicalisation de la peur de la radicalisation de "centaines de milliers de gens" ?...

Les statistiques sont formelles, DS les a même reprises ici, les capacités de nuisance du FN ne sont pas liées à l'augmentation de son électorat qui est parfaitement stable depuis les années 80, mais à cette stabilité vis-à-vis du désengagement des électeurs des autres partis.
Se focaliser sur la radicalisation c'est ne pas regarder le problème en face : les fachos la France les a toujours eu. J'ai bien l'impression que c'est au moins un héritage de la révolution et un reste de l'opposition historique entre royalistes et révolutionnaires. On s'en rend compte en regardant le parcours de l'extrême droite depuis 1800.
Bref, tenter de réduire le nombre de fachos semble donc contre productif. Il s'agit plutôt de lutter contre les mouvements d'extrême droite en mobilisant le reste des troupes. Et la stratégie communément mise en oeuvre aujourd'hui consiste à faire flipper le citoyen lambda d'une possible accession au pouvoir du FN.
Or cette stratégie a 2 gros défauts :
1/ Elle utilise les mêmes armes que le FN, à savoir la peur et devient donc elle-même vecteur d'instrumentalisation des masses
2/ Elle propose le rassemblement par l'opposition à l'ennemi commun, pas par l'adhésion à des valeurs communes

La montée du FN en tête des élections montre que cette stratégie ne fonctionne pas. D'autant plus quand les pourfendeurs du FN s'assimilent au FN de part leur méthode de communication (faire peur) et leur propre programme (délire xénophobe actuel, fantasme de l'étranger responsable de tous nos maux, excès d'autorité...)

Je ne comprends donc pas pourquoi les journalistes s'acharnent sur la question de la radicalisation des militants FN !

Pourquoi ne pas plutôt déconstruire le discours du FN ?
>> En commençant par la mise à nu des vraies statistiques sur l'immigration (proche du néant en France!) et sur l'insécurité (en particulier les analyses des sociologues sur le rapport coût social des infractions / peines encourues, pour montrer que la criminalité la plus néfaste n'est pas là où l'on croit et qu'elle peut malheureusement se pratiquer en toute impunité au vu des peines encourues...).
>> En démontrant que la petite criminalité s'organise comme moyen de survie dans la misère et qu'elle n'est pas l'apanage des étrangers, des arabes ou des rroms, mais simplement la conséquence directe de la misère...
>> En analysant le programme économique du FN, sans faire flipper, juste en montrant ce qu'il est réellement, à savoir un programme poujadiste, à destination des exploitants en tout genre, vecteur d'encore plus d'abus par sa volonté de supprimer toutes les protections légales encadrant les activités économiques (suppression du droit du travail et de l'environnement, renforcement du soutien direct aux entreprises, suppression des cotisations sociales, suppression des impôts,....). Quel journaliste a réellement pris le temps de le lire intégralement ?

Et ainsi, assainir le débat en le repositionnant sur les vraies questions de politique (au sens noble de projet de société ! ).
Bravo Jean-Marc pour cette dénonciation ironique de ce que serait une société où l'on traquerai la liberté d'expression sur internet sous couvert de la défendre.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.