63
Commentaires

Le président Juppé reçoit France Culture

Réjouissez-vous peuple des matinautes, il fait déjà beau à Bordeaux.

Derniers commentaires

Comment ça " moindre mal" ... aussi pire que les autres, je ne vois aucune différence.
Faut dire que je m'attache peu aux emballages.
Ce qui veut dire "le retour du malade" ?
Juppé n'a aucun appui dans son parti sinon celui des sympathisants. Il a été condamné pour inéligibilité (contrairement à Sarkozy). Sarkozy a toutes les clés du pouvoir au sein de LR. Juppé si il gagne la primaire (organisée par Sarkozy donc) se risquera à une campagne "Ségolène Royal" contre tout son parti. Je pense que son engagement est contestable dans la mesure ou il ne s'est même pas présenté a la présidence de l'UMP à l'époque. Si Juppé est le dernier rempart républicain, autant dire que la République est déjà morte.

Souvenons nous de Villepin... Souvenons nous du duel Fillon-Copé qui a témoigné des problemes d'unité au sein de l'UMP.
On va voter Juppé*, il a une bonne bouille, on a oublié ses ennuis judiciaires, et avec lui, au moins, ce sera mieux que si ça avait été pire.

*Hé! second degré pour les mal-comprenants!
D'accord avec le portrait de Daniel. Les nouveaux convertis au Juppéisme ont la mémoire courte et ne rappellent pas de l'arrogance de Juppé qui a mis la France dans la rue en octobre 1995 pour avoir voulu passer en force après le discours électoral de Chirac sur la fracture sociale.
Juppé ?

N'est-ce pas le bonhomme qui a « délibérément recouru à des arrangements illégaux » et « trompé la confiance du peuple souverain » ?

Et certains envisagent de voter pour lui ?

C'est un poisson d'avril, non ?
D'un autre coté, ça a des avantages. Maintenant que Juppé est deja élu, on pourra profiter de deux dimanches supplémentaire l'an prochain.

Il faudra par contre m'expliquer comment ceux qui exècrent la loi Khomri peuvent se jeter dans les bras du gars qui a fait le "plan Juppé" de 95.

Surement la haine du raciste, avec sarkozy, estrosi, hortefeux, comme c'est expliqué plus haut. Sauf que, il suffit de n'avoir jamais lu les comptes rendus des débats sur l'identité nationale pour ne pas se rendre compte que ces débats étaient super copains avec l'immigration. Malika Sorel l'explique très bien et le détaille très bien dans son livre. Qu'importe, on a décidé qu'ils étaient des racistes. Les faits finalement importent peu.

Faut il mieux se crever les tympans ou bien entendre que le pire de sarkozy, ce n’était pas d'avoir fait doublé la dette ou bien d'avoir truqué 3 élections. Non, ce qu'il y avait de pire avec sarkozy, c'est hortefeux avec "les arabes ça va quand il y en a qu'un".

Et puis, il va gouverner avec qui Juppé? Ça sera le retour éternel des mêmes: Pécresse, Chatel, Fillon, Copé, etc.

Mr. Schneidermann, vous parlez du moindre mal. Mais parfois il y a un mal nécessaire. Combien de temps allons nous nous empiffrer de bonbons avant de faire le bon choix d'aller chez le dentiste?
La France étant devenue une immense maison de retraite, il est normal que les pensionnaires choisissent un des leurs au bout d'un moment, après avoir écumé tous les quinquas pétant les plombs ou aussi fourbes que leur conseiller bancaire.

Alors il est certain, qu'après le tsunami et les sables mouvants, on aspire tous à un sol en apparence plus ferme et des vaguelettes. Mais attention, le courant sous-marin est dangereux et il ne faut pas se fier à l'eau qui dort.

État des lieux : la "cata" comme dit Lordon devant une foule pas très enthousiaste, ou refroidie par la pluie. La Hollandie est marquée par l'eau, que d'eau, que d'eau. Et Lordon n'est pas le meilleur des tribuns même si ses constats et ses formules sont bonnes mais il ne peut enflammer que les visionneurs de clip vidéos.
Alors l'état des lieux pourrait être le désespoir : qui va pouvoir fédérer cet élan, personnifier cette insurrection. Pourquoi d'ailleurs chercher une personne et pas un groupe de personnes tandis que le "pouvoir" lui tente vainement de se trouver un représentant parmi la foule qui se présente, car le pouvoir la sent aussi cette catastrophe.
Marie-Noëlle Lienemann constate aussi qu'il "n'y a pas d'homme ou de femme providentiel(le) aujourd'hui en France. On est en train de changer d'époque."

France Info ce matin réconforte les patrons le jour d'après la contestation : stage commando
la vie n'est qu'une longue retraite, le monde est une immense maison de retraite ( médicalisée).
Comme Jeanne d'Arc, de la retraite aux flambeaux.
"la vie n'est qu'une longue retraite, "
On est retiré de quoi lorsqu'on vit ?
"la vie n'est qu'une longue retraite"
Il faudrait offrir aux nouveaux-nés des montres au lieu de timbale, ça les occuperait. Remarquez qu'ils se la payent tout seul avec le temps, certains briguant d'ailleurs la Rollex pour leur retraite dorée.

A mon post précédent, je voudrai ajouter que Sartre non plus n'était pas un bon tribun, ce qui n'empêche l'importance capitale de Sartre, et l'importance capitale et décisive de Lordon
ce qui n'empêche l'importance capitale de Sartre

Contrairement à ce qui se raconte, Sartre a encore au moins 1 supporter.
Il n'est donc pas totalement considéré ringard. Sommes-nous à la veille d'un nouveau Mai 68 ?
[quote=Contrairement à ce qui se raconte]
Vous avez en effet dit le mot ("raconte"), comme l'autre de "charlatan" à propos de Cohn-Bendit. Finalement, la France n'est pas qu'une immense maison de retraite, on y trouve aussi quelques "obsédés" pour reprendre vos mots
L'expression "on raconte" est en effet inappropriée. On ne raconte plus rien sur Sartre. Il n'existe plus; il est démodé.
Il est triste que pendant quelques années, on ait pris au sérieux cet intellectuel sans malice, n'ayant aucun sens des réalités, égaré dans l'action politique encouragé par des opportunistes qui profitaient de sa notoriété pour faire carrière.
" Il n'existe plus; il est démodé. "

S'il est démodé, c'est qu'il n'est plus " à la mode ".
La philosophie, le philosophe doit-il, doit-elle obéir ou suivre la mode?
Faut-il être dans l'air du temps et cheveux aux vents faire de son BHL une mode?
Etre tendance, quoi!
Précision: de quelle mode s'agit-il?
De quelle mode parlez-vous, Julot?

Je suis preneur.
Ce n'est pas le philosophe qui est démodé. Je me garderai de rien dire sur ce point, mon ignorance dans ce domaine étant kolossale.
Le Sartre démodé, c'est le Sartre tribun qu'évoque Shemevdik, c'est l'agitateur politique de Mai 68, drogué au Corydrane, le prédicateur archéo-marxiste sur son [s]soapbox[/s] tonneau , le "compagnon de route" du PC qui voulait évider de "désespérer Billancourt" en cachant la vérité (aujourd'hui connue) sur ce qu'il avait vu en URSS. Plus personne ou presque n'évoque ce Sartre ridicule.
Vous avez raison votre ignorance est kolossale.
Voici en tous les cas ce qu'en disait quelqu'un que vous avez traité de charlatan comme quoi rien ne vous échappe

Tenez une plaisanterie :
Jean-Paul Sartre est assis dans un café et corrige son L'Être et le Néant.
Il demande au garçon "J'aimerai une tasse de café mais sans crème". Le garçon répond "Je suis désolé nous n'avons plus de crème, est-ce que cela ira sans lait ?"
Merci pour ce lien.
GPM
Der Shmeevdik, merci pour ce lien. Je ne pouvais pas rêver mieux.

- cette vidéo date de 1980. Nous sommes en 2016. Mais il n'a pas fallu 36 ans pour que Sartre soit démodé. Il y plus de vingt ans qu'on ne le prend plus au sérieux.
- Cohn-Bendit rend hommage à Jean-Paul Sartre : ça confirme ce que je pensais de lui ... et de Sartre;
- dans cette vidéo, Rogel Gicquel précise que c'est surtout au Japon que Sartre est une star. J'invite tous les @sinautes à s'écrier en choeur : "Mireille Mathieu aussi ! "

En exhumant cette vidéo, c'est pas une balle que vous vous tirez dans le pied, c'est une rafale.
Allez dans les universités Américaines, celles qui en 1980 ne connaissaient pas votre Mireille Mathieu mais savaient et savent aujourd'hui parfaitement comment relier 68 à Sartre et ils reconnaissent l'héritage de Sartre. Mais pas qu'aux USA, tenez voici un autre lien qui mène à la Grande Bretagne et à l'Université d'Oxford. Je l'ai choisi spécialement court et bilingue pour que vous le compreniez.

Désolé d'avoir si mal visé car la rafale semble vous avoir atteint

PS : Je ne suis pas un Sartrien, mais je sais rendre à César ce qui lui appartient.
Vous n'êtes pas sartrien, mais on sent bien que vous les critiques envers Sartre vous chagrinent.
C'est pourquoi je vais y mettre un terme, ce qui m'est d'autant plus facile que je n'ai rien contre ce petit bonhomme qui me parait être un brave type, contrairement certains individus douteux qui ont profité de sa naïveté.
Pourtant, il y aurait encore beaucoup à dire, notamment sur ce qu'on peut lire sur le site britannique que vous citez et qui n'évoque pratiquement pas notre sujet de débat : l'engagement politique de Sartre.
Marie-Noëlle Lienemann constate aussi qu'il "n'y a pas d'homme ou de femme providentiel(le) aujourd'hui en France. On est en train de changer d'époque."

La France a toujours eu besoin d'un homme providentiel parce que c'est un pays de branleurs. Un pouvoir réellement parlementaire serait possible si nos députés foutaient quelque chose (voir l'émission d'@si sur les parlementaires européens tiens, sobrement intitulé le parlement européen les Français s'en foutent). Ils représentent bien le peuple ceci dit, puisque celui ci ne fait pas beaucoup plus d'efforts avec un des taux d'engagement en politique les plus faibles d'Europe (que dire de Nouvelle Donne qui a été abandonné en rase campagne?).

Comment trouver des solutions collectivement quand le travail effectué par chacun n'est pas suffisant pour faire émerger un débat réellement législateur et démocratique. Il ne reste que des polémiques stériles.
Ha les intello et journalistes de gauche ont déjà choisi leur poulain , se sera le bourgeois mafieu Juppé, le mec qui a un casier judiciaire, le mec qui a protégé Chirac de la justice ... C'est ce genre de type clanique que nos profiteurs du système social Français (ceux qui ne payent pas les études de leur gosses, la classe moyenne) , vont nous vendre pour 2017, comme ils nous ont vendu Hollande le bourgeois .
Ca suffit, la rue veut de la gauche , les français sont a gauche, 60% au moins, vivent avec moins de 2000 euro par mois , avec famille , on s'en fou de vos riches, qui ne veulent pas payer d'impôts , les pauvres en ont marre de raquer pour vous et vos gosses, quand les leurs ne font pas d'étude, et sont méprisé par les medias, profs , gouvernants .
Voter pour le moindre mal une fois, ça va, c'est quand ça arrive tout le temps que ça fait des problèmes.
En 95, celui qui aurait juste supposé que je puisse un jour voter pour Juppé aurait reçu une volée d'injures carabinées... Et puis d'autres sont venus, dont l'intelligence n'était pas le point fort...Il faut avoir entendu les propos d'Hortefeux, Estrosi , Balkany et consort...D'autres encore fous ravagés de pouvoir, Sarkozy, Wauquiez etc etc ... profiteurs, menteurs ,dont la prétention n'a d'égale que l'incompétence....
En 2016, si je votais aux primaires ce serait pour lui. Aux présidentielles, peut-être pas quand même!
Je roule à gauche.
Le moindre mal m'a fait voter hollande à la primaire et aux deux tours de la dernière présidentielle. Vous avez droit de vous moquer, je le mérite amplement.

Le CM de Juppé a twitté ça ce matin : "Faire procès à la France de porter une part de responsabilité dans le génocide au Rwanda est une honte et une falsification historique."
Il a vraiment une sale gueule ce moindre mal.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.