45
Commentaires

Le portail de Morlaix, champ et contrechamp

Encore une tranche de Bretagne bretonnisante ?

Derniers commentaires

Ce ne sont pas les poulets congelés allemands qui pourraient aller en Arabie, mais les poulets brésiliens (moins chers que les Allemands, même avec travailleurs roumains sous payés). Les Allemands en ont simplement marre de payer pour une industrie qui n'a jamais vécu que des subventions, et n'a jamais été compétitive sur le marché arabe en dehors de celles-ci. Il n'y a plus que deux entreprises qui touchent ces subventions: Tilly et Doux...
Ces subventions n'auraient jamais dû exister, la Bretagne n'en serait pas là aujourd’hui. Mais grâce au lobbying du Medef et de la FNSEA, pollution+chomage, le duo gagnant...
Bonjour,
Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi Daniel Schneiderman recommande à Stéphane Lefoll d'emporter sa clé USB avec lui à Bruxelles ?
[quote=le matinaute]Ses salariés viennent de défoncer au tracto-pelle le portail de la sous-préfecture de Morlaix. France 2 était là, avec ses caméras (oui, SES caméras, une de chaque côté du portail pour plus de sûreté). Il serre les mains de tout le personnel réuni et, sous les applaudissements, et devant la caméra de France 2, vitupère le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, unique responsable de la situation.

Première variante: David Pujadas tance vertement le PDG en question: "Vous regrettez cette violence? Oui, mais est-ce que vous regrettez? Vous regrettez, oui ou non?"

Deuxième variante:
"Les salariés de Conti viennent de dégommer à mains nues les ordinateurs de la Préfecture. France 2 est là avec ses caméras. Xavier Matthieu serre les mains de tous ses collègues sous les applaudissements, et devant la caméra de France 2 vitupère le ministre, seul responsable de la situation".
Nouveau billet de Sapir sur l'écotaxe - ou comment celle-ci coûte plus chère au producteur local qu'au transporteur européen. Quand l'absurdité vire au chef-d'oeuvre.
http://russeurope.hypotheses.org/1656
La solution pour la filière avicole (et pas que !) n'est peut-être pas si compliquée que cela ...

http://www.fakirpresse.info/Un-monde-est-mort-il-court-encore,517.html

Quand j'étais à l'école d'ingéneiur agro, j'ai des copains qui ont fait une visite des abattoirs (très protégés) de Doux. On leur a expliqué que le marché était si tendu que la marge réalisée pour chaque poulet correspondait à peu près au pourcentage de chapelure dans laquelle chaque carcasse était trempée, et vendue au prix de la viande ...

Cette filière a besoin de viande de qualité, de moins d'intégration, de moins d'intermédiaires et de prix rémunérateurs. Il faudrait tout simplement se baser sur les systèmes des filières de volailles de qualité ... tout en évitant de se faire envahir le marché par des productions étrangères à bas coût de production (d'où la barrière douanière).
Hahaha, la faute à la commission européenne.

Donc quand l'État français balance par les fenêtres l'argent public pour aider les entreprises qui délocalisent, c'est le mal. On aide les vilains patrons en faisant ça alors qu'ils ont qu'à payer leurs impôts comme tout le monde les salauds.

Par contre, quand c'est l'UE qui gaspille nos impôts pour aider les vendeurs de poulets, là, c'était le bien hein, on luttait contre le vilain brésilien, qui est encore plus un étranger que le vilain allemand il faut croire. Nul doute que les pays européens en ont effet marre de raquer pour l'agriculture française. Je ne vois pas trop comment leur en vouloir.
Quel pataquès... une poule n'y retrouverait pas ses petits, dans ce binzzz.

J'ai beau vivre maintenant dans la Bretagne-Sud (enfin, pays de Loire plutôt), entourée de Bretons bretonnants, ils sont conscients que les benêts rouges sont pour l'agriculture intensive, probablement pro OGM, qu'ils se sont bien enrichis avec la PACS... et surtout que ce sont des manipulateurs.
Sinon, c'est vrai qu'en plus, y fait jamais beau (en automne, en hiver et au printemps).
Merci beaucoup pour cette chronique, jusqu'à ce matin j'ignorais qu'il y avait un ministre de l'agriculture dans ce gouvernement.
Donc le patron de l'abattoir Tilly-Sabco était un fonctionnaire subventionné à donf par la Commission Européenne, le tout avec la bénédiction du FN ? C'est vrai q'ils sont pour la sanctuarisation de la PAC.
Quand Bové démonte un McDo on le traine en justice... et là ???
Quand aux bonnets rouges, manipulés par patrons et syndicats agricoles dominants...
Merci a Constant Gardener et Roger pour leurs liens merveilleux. Encore un bon billet de DS.
La Bretagne se révolte dans un contexte démagogique incroyable, la Bretagne est largement responsable de l'impasse économique dans laquelle elle se trouve ( elle veut même persister...) mais la Bretagne s'en fout et le gouvernement est tétanisé et va probablement s'écraser... Merveilleux.
LA Bretagne, ça existe pas. C'est pas "LA" Bretagne qui est responsable de ce qui se passe, mais des agro-industriels du toujours plus grand, toujours moins cher, toujours plus merdique, qui sont parfois bretons et parfois non.

Parce que cette engeance là est voyageuse et "n'a pas de patrie".
oui vous avez raison, disons les agro-industriels dans ce contexte breton... Le problème étant la dépendance de la Bretagne à ce modèle économique qui lui a été imposé sous De Gaule.
mais les manifestants mettent aussi en avant leur spécifité BRETONNE il me semble aussi, non ?
Ce n'est pas "LA" Bretagne qui se révolte (je suis breton, mais rennais, ce qui pour beaucoup de Finistériens est au moins aussi infamant que d'être parisien -un vieux routier politique de droite finistérien ne disait-il pas il y a quelques années que "Rennes était la première station de métro de Paris" ?) mais quelques dizaines de milliers de bretons -dans leur grande majorité finistériens, gros et petits patrons + des salariés déboussolés licenciés ou futur licenciés qui manifestent avec leurs licencieurs. Ajoutons à cela quelques milliers de "Manif pour tous" et marins-pêcheurs...
Il faudrait donc arrêter de généraliser à outrance, en faisant finalement ce qu'on le reproche à juste titre aux médias.
Même chose quand il apparaît surprenant pour de nombreux commentateurs que de tels mouvements apparaissent en cette "terre socialiste". C'est oublier que si 59 ¨% des votants ont choisi Hollande en 2012 dans le Finistère, il en reste 41 % qui ont opté pour Sarkozy. Soit 258 614 personnes, auxquelles on peut ajouter une partie des 108 377 qui n'ont pas voté. Il y a donc fort à parier que l'immense majorité des 2 ou 3 dizaines de milliers qui ont manifesté samedi -si l'on se réfère aux slogans et à la sociologie des manifestants (on n'a jamais vu autant de 4x4 et de pick-up garés le long de la rivière de l'Odet) étaient avant tout des gens de droite (il peut aussi y avoir des ouvriers de droite).
Les manifestants ayant accepté le dialogue, les médias (Libération, Ouest-France...) semblent porter un regard plus nuancé et circonspect sur la vraie nature du mouvement : finalement une resucée 2013 du poujadisme, attisée par la droite, l'extrême-droite, la FNSEA et les patrons de l'agro-alimentaire productiviste avec cependant une variante originale, la dimension régionaliste, portée par le maire de Carhaix -qui n'avait pas hésité à dire que la Confédération paysanne appelait à la manifestation de Quimper, alors que c'était faux) qui semble avoir des visées sur les régionales de 2015.
Quelques éléments de contexte sur le site de Bakchich aujourd'hui.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.