20
Commentaires

Le Pen, le rouge, et le V

L’ex-patron du FN a surpris sa fifille le 1er mai dernier en apparaissant brusquement à la tribune, tout vêtu de rouge et levant les bras au ciel.

Derniers commentaires

Si l'on compare les différents V, celui du vieux chaperon éfèneux paraît bien raplaplat par rapport à celui d'un De Gaulle ou d'un Churchill. A mon humble avis, nous n'avons pas seulement affaire à un ramollissement des connexions cérébrales chez ce vieillard, les tendons et ligaments de la coiffe scapulaire sont atteints aussi, soit par l'usure, soit par l'arthrose, soit les deux !


;-)
bon ben allez...https://www.youtube.com/watch?v=DcL9mr_uRek
Il y a le [large]V[/large] d'appel au secoursjeannedarque international.
Le rouge était également la couleur de l'étendard qu'allaient chercher les rois de France à Saint Denis avant de partir en guerre...
Notez que les archers anglois de la bataille d'Azincourt étaient très largement gallois.
Ça me fait penser que le 18 juin1 on va fêter la victoire de Waterloo.

Précisons au passage que le V de de Gaulle a été inventé par un tennisman belge fort justement prénommé Victor.

1. C'est aussi un 18 juin qu'Henri s'est enfui de Pologne, en catimini :
«Le cinquième mois de son règne en Pologne, Henri apprit la mort de Charles IX; comme il ne pouvait point quitter le royaume sans le consentement de la noblesse réunie en assemblée, il préféra se sauver nuitamment de Krakovie. «Le dessein de Henri, dit un écrivain français, était de s'enfuir secrètement et le plus tôt qu'il lui serait possible. Jamais prince n'avait donné une pareille scène à l'univers. La nécessité même pouvait à peine en effacer le blâme. Il fixa son départ à la nuit du 18 juin 1574, et s'occupa d'abord à disposer des relais sur la route qu'il avait résolu de prendre.»» (La Pologne historique, littéraire, monumentale et pittoresque, rédigée par une société de littérateurs polonais, tome deuxième, Paris, 1837-1838, p. 230.)
Un peu bordel, votre chronique. Mais instructive....
Bravo Alain, j'adore ! moi aussi, j'ai repéré les "séditieux décidés décédèrent". Et aussi le choix magnifique des adjectifs attribués aux Anglois et aux François... j'ai dégusté cette chronique comme un vrai bonbon !
Le coup de poing dans la gueule de Le Pen à sa fille.
Alain toute cette histoire d'archers ne serait elle pas une légende? J'ai du mal à imaginer un archer décochant des flèches avec précision en utilisant l'index et le majeur pr contrôler le tir (mais mon expérience du sujet se limite aux arcs d'enfants en branches de noisetier). Pour bien contrôler le tir il faut pincer la flèche et la corde avec le pouce prehenseur et l'index et lâcher au moment voulu. En coupant l'index et le majeur les François n'étaient guère avancés langlois pouvant toujours utiliser l'annulaire ou l'auriculaire en opposition au pouce.
Merci pour votre article.
Bel article, il est toujours intéressant d'avoir ces rappels historiques pour comprendre d'où proviennent des gestes qui ont traversé les âges.

Ceci dit, je ne suis vraiment pas certain que JM ait fait cela en signe de provocation, j'y vois plus un simple geste d'exhortation... Faut le comprendre, il n'aime pas être sur la touche, tout est bon pour se montrer...
Rapprocher les bras levés de ce vieux [s]con[/s] atteint par la date de péremption et l'affiche de M.A.S.H., c'est trop sucré. Merci.

Je pense qu'il sortait de sa séance de muscu et qu'il croyait qu'il fallait encore lever un peu de fonte.
Quelle verve, Alain, ce week end !

cinquante séditieux décidés décédèrent.
Magnifique :-)

Et vous avez de surcroît renoncé à un jeu de mot vraiment trop facile par rapport à Louis Blanc.
Ou c'est moi qui l'ai loupé ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.