9
Commentaires

Le New York Times, sa journaliste et le faux djihadiste

Alors que la crédibilité de son podcast-phare et d'une de ses journalistes vedette est mise en cause, le New York Times interroge, dans ses propres pages, la responsabilité... du New York Times, et de sa recherche de la bonne histoire à tout prix.

Commentaires préférés des abonnés

Le NYT reste juste fidèle à sa tradition de spécialiste de la propagande de guerre (et de regrets ensuite).


Quant à the New Republic ils sont devenus connaisseurs en matière de la nécessité de se méfier de ceux qui écrivent des articles allant dans le(...)

Le NYTimes (comme le Monde en France) est un organe de désinformation et de propagande, tout simplement. Je le lis pour savoir ce que la CIA veut qu'on croie.

Perso j’ai écouté et aimé ce podcast. Il m’a semblé en l’écoutant que jamais elle n’affirmait quoi que ce soit sur son appartenance au groupe terroriste au contraire je me souviens qu’elle fait également part de ses doutes même si globalement on sent(...)

Derniers commentaires

N+unième exemple de journaliste totalement ignorant de son sujet (le blog donné en lien est éclairant à ce sujet) qui raconte de belles histoires remplies de tous les clichés qu'attend son lectorat occidental.

Ceci dit, ne rions pas trop vite des amerloques. Les notres ne font pas mieux quand il s'agit de vendre aux populations nos dernières expéditions coloniales au Mali ou en Libye.

Cela me fait penser à Usual Suspects, tant que l'histoire est bonne...

Perso j’ai écouté et aimé ce podcast. Il m’a semblé en l’écoutant que jamais elle n’affirmait quoi que ce soit sur son appartenance au groupe terroriste au contraire je me souviens qu’elle fait également part de ses doutes même si globalement on sent bien qu’elle y croit ou qu’elle l’espère.


Mais cet aspect conditionnel ne semble pas présent dans votre article donc je voulais le souligner. Ducoup je me demande si vous avez écouté le podcast ?

Le NYTimes (comme le Monde en France) est un organe de désinformation et de propagande, tout simplement. Je le lis pour savoir ce que la CIA veut qu'on croie.

Le NYT reste juste fidèle à sa tradition de spécialiste de la propagande de guerre (et de regrets ensuite).


Quant à the New Republic ils sont devenus connaisseurs en matière de la nécessité de se méfier de ceux qui écrivent des articles allant dans le sens du vent à la première personne.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.