13
Commentaires

Le Mouv' : radio jeune sans auditeurs cherche nouveau modèle

Emissions supprimées, audiences en berne, critiques sur les choix stratégiques, instabilité, Le Mouv', la radio jeune du service public vit une période difficile. Joël Ronez, son nouveau directeur, veut la tourner vers le web et lui redonner une coloration très musicale. Paradoxe : il vient de supprimer le programme le plus podcasté de la radio. Pas certain que la nouvelle grille soit adéquate. Ce ne sera pas la première fois dans cette radio qui cherche son modèle depuis sa création.

Derniers commentaires

Je perds moi aussi, avec l'arrêt de la Morinade, la seule raison, pourtant si précieuse, d'écouter LeMouv'...
J'écoute Le mouv (je fais visiblement partie des 3 auditeurs) et je zappe quand j'entend les cris abrutissants de la Maurinade ou la voix de Bonneau qui me prend de haut (en tout cas c'est l'impression que cette émission me donne, un entre soi peu pertinent qui ne s'ouvre vers personne). J'écoute Le Mouv en moyenne 3-4h par jour (télétravail) et je ne me reconnais pas dans cet article; sans vouloir préjuger de ma représentativité.

J'adore la façon dont les actus séries télé, jeux vidéos et ciné sont traitées; j'aime vraiment la matinale même s'il faudrait aider les animateurs sur les dossiers politiques (mais ils ne font pas pire qu'à France Inter) qui sont traités de façon "classique" et donc médiocre.

Pour la programmation musicale, ça manque de diversité.. il y a trop peu d'artistes qui passent dans une journée, trop de réécoute, les 18-35 sont - qui écoutent Le Mouv - sont exigeants de ce côté là.

Voila, ça c'est mon avis et visiblement, on est pas d'accord :)
Et si on mettait à la tête de cette radio des gens qui 1/comprennent les jeunes et 2/ sont des gens de radio, et 3/ qui ait une bonne connaissance de cette radio et de ses auditeurs ? Oh, mais à qui pourrait-on confier ça, hein ? Et si on interrogeait les gens qui y travaillent, nan ? Naaaaan, trop simple.
Je plussoie ! L'arrêt de la morinade me sidère ! Ca fait des mois et des mois que cette émission est n°1 des podcasts (aucune mesure du reste, l'audience étant tellement confidentielle) et on la vire ! C'est (enfin c'était) vraiment un OVNI radiophonique. Et habitant Orléans, non je ne peux pas écouter Le Mouv, pas d'antenne !
[quote=Joël Ronez]L'autre moitié va être affectée à la production de contenus pour le web: des formats courts (reportages, fictions, documentaires, musique etc.) qui seront nativement sur le web en format 2/3 minutes et dont certains seront parfois relinéarisés sur l'antenne.

C'est aussi beau qu'une dissert de Sciences Po. Merci David pour cette enquête.

Je ne comprends rien à la logique de programmation de Radio France. Quand les programmes ne sont pas bons mais qu'ils font de l'audience (ex : France Bleu), on les garde parce qu'ils font de l'audience. Quand ils ne sont pas et qu'ils ne font pas d'audience, ce n'est pas grave tant qu'ils ne dérangent pas (ex : Yves Calvi un temps sur France Inter, Frédéric Mitterrand aujourd'hui). À l'inverse, quand les programmes sont bons et qu'ils font de l'audience, on les vire, ou on fait tout pour qu'ils s'en aillent – mention spéciale pour l'humour dans cette catégorie : Porte & Guillon, Bern, aujourd'hui Morin.

Bref, tout ça est bien dommage, alors que le problème du Mouv' me semble simple : cette station a de bons programmes, mais souffre d'une programmation ridicule. Deux exemples cités dans cette article : la Morinade en quotidienne était diffusée entre 13h et 14h, et en hebdo le dimanche de 18h à 19h30. Bonnaud était lui diffusé de 16h à 18h en quotidienne, et le samedi de 11h à 12h en hebdo.

Sans rire, vous connaissez vraiment des 15-34 ans qui écoutent la radio à ces heures ? À l'inverse, pour faire face aux libre-antennes débilisantes, on avait de la musique pour plus de cinquantenaires, présentées par des plus-que-cinquantenaires (qui ne déméritaient pas pour autant : Berroyer, Garnier, Moustic...).

Résultat, j'écoutais beaucoup cette radio (ce sera fini à partir de janvier faute de programmes), mais uniquement en podcast...

elliot.tz a raison : redonnons les grilles de programmes à des gens qui ont envie de faire de belles choses, pas à des gens du marketing.
Si le Mouv' était diffusé chez moi et alentour je l'écouterais. Si l'autorité concernée voulait bien mettre des réémetteurs à Morlaix, Lannion, Guingamp et Saint-Brieuc par exemple (et pareil ailleurs en France bien sûr), il y aurait un peu plus d'auditeurs. Actuellement en Bretagne c'est Brest et 40 km alentour, Rennes et 40 km alentour ; entre les deux : rien.
J'adorais l'émission de Bonnaud. Intelligente, curieuse, et parfaitement menée par un animateur compétent.
Stop avec les grilles, cahiers des charges... trouvez d'abord des gens qui ont des idées et des envies.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.