26
Commentaires

Le Monde, Fotto et la photo

Nouvelle maquette du Monde.

Derniers commentaires

Cher Daniel,
Chers @sinautes,

Jean Stock, alors patron de RTL télévision et futur patron de M6 se plaisait à dire à
Jean-Luc Bertrand et Marylène Bergmann (des icônes pour des millions de petits Lorrains et Belges)
"Tu auras réussi lorsque tu auras ta photo à la une du Monde".
C'était il y a une trentaine d'années, une époque, où il n'y avait JAMAIS de photo dans le Monde.
Depuis il y a eu des nouvelles formules et des nouvelles nouvelles formules.
Ceci est normal pour tout produit marketing. Eh oui l'info est un produit marketing !

Moi qui aussi connu le changement (beaucoup moins près que vous, Daniel), je préfère un Monde sans photo, et laissez les images à la concurrence.
Et retour à l'esprit Beuve-Merry ?

Si Lagardère est d'accord...
Le Monde, comme la plupart des media papier, allège ses contenus et ses effectifs.

Résultat, il allège aussi le nombre de ses lecteurs.

Il aurait pu alléger, non ses contenus, mais la longueur de ses textes à contenu (informations, réflexions) égal. Mais cela suppose un travail de réécriture (ce qu'on appelle l'editing) qui demande du, excusez le gros mot, personnel.

http://tinyurl.com/67j7vy
[quote=A ce rythme, dans cinquante ans, les journaux mourront]

Meuh non, les journaux vont imprimer les blogs !
[quote=dans un bunker à la lueur de chandelles, et dessinant sur les murs, au charbon de bois, la maquette d'un journal rhumatismal à la typographie illisible.]

Vous n'ajouteriez pas un peu d'ocre rouge à cet art pariétal?

nos ancêtres avaient déjà compris le rôle de la couleur ;-)
"Depuis toujours, cet argumentaire identique au mot près me plonge dans une profonde rêverie. Je ne peux m'empêcher d'imaginer les équipes de paléo-maquettistes et de crypto-typographes d'avant la rénovation décisive, réunies dans un bunker à la lueur de chandelles, et dessinant sur les murs, au charbon de bois, la maquette d'un journal rhumatismal à la typographie illisible. Par quels sombres desseins ces sinistres individus pouvaient-ils donc être mûs ? Une volonté secrète de sabotage ? Un pari idiot ? Heureusement, la Rénovation devait finir par arriver."

Fou rire. Vous avez un vrai talent humoristique.
Depuis que nous avons un modèle réduit à l'Elysée on ne parle plus que de maquettes...

C'est curieux,

Mais c'est surtout l'illusion qu'une maquette différente est obligatoirement meilleure que l'ancienne...

Le coté "magique" et très ridicule du "nouveau-new-neu" qui fait vendre les barres chocolatées en grande surface !

Restons pourtant un instant dans les maquettes,

Celle d'@si gagnerait à l'évidence à être aérée : typographie, paragraphes et espaces sont pas mal inbitables, spécialement sur les fora...

L'impossibilité de montrer des images n'est pas obligatoirement une bonne idée non plus (si elle est mauvaise pour Le Monde, pourquoi serait-elle bonne pour @si ?)

D'autant que les chroniques d'Alain réclament des répliques en Images, à l'évidence ! Faut-il traduire Arrêt sur Images par "Arrêt des Images",

Ce serait bien dommage et au rebours de la vocation du site, me semble-t-il !

A moins que vous ne pensiez que seule l'équipe d'@si est fondée à montrer une image, ce qui me semble bien prétentieux !

Vos passionnantes considérations sur les réabonnements et sur l'équilibre financier passent aussi par-là : comment être attirants, un peu intellos (indispensable) mais pas trop rébarbatifs quand même... Comment laisser la parole à ceux qui font vivre les fora, un peu, beaucoup, pas du tout ?

Je pense que vous pencheriez volontiers vers la dernière proposition : pas pros, incontrôlables... C'est vrai, mais c'est ce qui fait vivre le site, au bout du compte ! Lire une chronique c'est bien, écrire un commentaire ou lire ceux que d'autres ont pris la peine d'écrire, c'est passionnant !

Maquettes écrivais-je, pensez à celle du Figaro détruite par le fatal FOG : plus de dessin humoristique en première page (la seule chose intéressante dans ce journal), un bandeau bleu laid et vulgaire... Et toujours le même format inutilisable dans la vie quotidienne. Une destruction en règle organisée par un parfait imbécile...

Et celle du Monde enfin... Je vois leur édition sur le net aujourd'hui (privilège d'abonné) depuis Saïgon, il y a plein de photos !

Le Monde

Yolande Moreau (Célestine) Michel Edouard Leclerc, le dessin toujours excellent de Plantu, la pub pour Philippe Djian...

"Le pouvoir politique redoute un grand mouvement social" Titre sur 5 colonnes à la Une.

Ah ! Bon ! Pourquoi ? Vous n'êtes pas contents en France ?

En réalité ce que nous aimerions c'est avoir un président à l'échelle 1,

Songez pourtant à quelques réflexions qui émaillent ce post extrême oriental à la manière des cailloux blancs du Petit Poucet,

Vous avez tout à y gagner, et je suis sérieux (pour une fois)

***
"Les photos disparaissent" : Je me souviens d'une exposition à Paris où l'on pouvait voir les Unes des journaux locaux américains le lendemain du 11 septembre 2001 : 90% avaient choisi la même photo.
Est-ce exagéré de dire qu'aujourd'hui qu'il y a peu de fournisseurs de photos et, qu'effectivement, elle peut banaliser ?
Il y a 20 jours Alain Korkos dénoncait les photos trop voyantes en Une de l'Humanité. Et là vous vous insurgez face au contraire.
S'ajoute à cela le fait que la société change M. Schneidermann (si si !). Il pouvait donc être opportun de mettre des photos il y a 20 ans et de les enlever aujourd'hui.

En regardant la vidéo, on n'a pas l'impression que M. Fottorino parle de révolution. Il essaie juste de réagir dans une industrie qui se débat.
En lisant votre chronique, on a davantage l'impression que vous tirez à vue, un peu gratuitement, et avec peu d'arguments.
"A ce rythme, dans cinquante ans, les journaux mourront vraiment rythmés"

Dans cinquante ans ? Je voyais cela beaucoup plus tôt. J'ai même parfois l'impression qu'ils sont déjà morts ( ce qui serait un problème pour une entreprise comme la votre ).
Pendant ce temps, les licenciements se poursuivent au Monde. Les journalistes sont de plus en plus polyvalents, ce qui signifie des articles moins pertinents. Le Monde va mal. La fin d'un règne ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.