34
Commentaires

Le Monde et "le" choix : hit parade des appels au vote

Finalement, Le Monde a choisi… de ne pas choisir. Du moins explicitement. Le traditionnel "édito du directeur", censé, à la veille du second tour, éclairer les masses citoyennes sur le choix du meilleur candidat, est bien paru vendredi 4 mai. Mais le patron du quotidien, Erik Izraelewicz, n'indique pas noir sur blanc à qui va la préférence de sa rédaction.

Derniers commentaires

Pour autant que je me souvienne ,"le monde " a toujours appelé à voter pour le candidat de gauche.Mais quoi ?il n'y arien à sauver à droite ?
Certes, en 2007 il y a eu cet édito de dernière minute de Colombani apparement favorable à S. Royal.

On peut s'interroger sur sa signification, au vu de ce qu'a été après l'élection de Sarkozy le discours du même Colombani, dans son émission "la rumeur du monde" sur France Culture pendant le quinquénat. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette émission n'était pas à l'avant-garde de la critique du sarkozysme .... Elle était même largement sur une ligne de soutien au président et de ses prétendues réformes.

Autre élément : pendant la campagne de 2007, je me souviens d'une une du Monde parue à un moment clé, et qui ne peut pas être attibuée au hasard.
Le lundi 19 février 2007, S. Royal était invitée de l'émission "J'ai une question à vous poser"sur TF1. C'était pour la candidate socialiste un moment important. Le Monde, comme chacun sait parait le lundi en début d'après-midi, et beaucoup de lecteurs l'achètent et le lisent le lendemain.Or, voici le titre en une sur cinq colonnes du quotidien ce jour-là : " Une semaine cruciale pour Ségolène Royal. La candidate socialiste doit faire face à un déluge de sondages pessimistes". Si ce n'est pas du sabotage, qu'est-ce que c'est?
Ceux qui ont accès aux archives du Monde pourront vérifier. Certes, sur lemonde.fr, il y avait d'autres infos sur l'émission, mais sur le journal papier, c'est bien ça que les lecteurs ont trouvé dans leur journal après l'émission.
//Il est aussi vrai qu'un des trois nouveaux actionnaires du quotidien, le patron de Free Xavier Niel, a déclaré en janvier sur BFM Business, que "le journal Le Monde ne doit jamais s'engager pour un candidat, sauf quand il y a danger pour la démocratie".//

On peut enlever le "aussi" et reconnaître que, depuis l'arrivée du trio qu'on sait (et ne dites pas aux gens qui se font exploiter chez Free que Niel est de gauche), les journaliste du haut comme du bas ne sont que des employés.

Niel est au Monde ce qu'est Dassault au Figavda.
Le Monde n'étant plus Le Monde depuis longtemps, n'est-ce pas tout simplement vouloir comparer des choux avec des carottes où malicieusement nous en faire la démonstration. C'est bien d'avoir les moyens d'acheter une marque pour surfer sur une notoriété, combien de temps cela peut il durer ,
j'habite á l´étranger ce qui m'évite d'acheter comme avant "le monde" en début d'après midi, ce que je peux lire sur internet me suffit ce journal n'a plus rien á voir avec celui des années 70-80, et l'édito d'hier m'a laissé pantois, face aux discours de haine répondre par le silence
c'est toute une histoire qui se termine pour ce journal...
demain á l'ambassade de Madrid pour voter Hollande, pour que s'ouvre un autre espace politique sans illusion mais pour voter démicratie.
Merci pour cet article qui est ,pour les plus agés d'entre nous notre "madeleine "de Proust qui nous rappelle que nous croyions que le monde devait diriger nos esprits.Dans ma jeunesse ,j'étais sensible à l'édito du monde.J'y voyais le summum de l'intelligence de l'engagement pour le progrès et l'espoir.Mais par la suite ,j'ai trouvé ces subtilités assez vaines
Cet édito est un bien bel exemple de verbiage appliqué au journalisme. Oui, oui, il faut vivre ensemble, accepter la différence, affronter la crise et puis faire attention au péril brun qui menace pour 2017... Merci des conseils.
Fort heureusement, comme le souligne l'article, tout le monde s'en tamponne de ce texte.
C'est quand même fou que Le Monde prenne toutes ces pincette vu l'ignoble campagne de 2nd tour !
Le comble du comble, c'est qu'ils étaient plus clairs en 2007 !
Pas lu l'édito d'Erik Izraelewicz mais le décortiquage d' @suri laisse penser que le message n'est pas complètement sibyllin...
Je n'attends pas d'un journal qu'il formule explicitement une préférence, même si elle me caresse dans le sens du poil. Le journalisme vaut mieux que ça et les journaux doivent parier sur l'intelligence de leurs lecteurs.

Par ailleurs je lis le Monde environ une fois par semaine et me reconnais à chaque fois pleinement dans leurs attaques répétées de la sarkozye, parce qu'elles sont précises et pertinentes.
En revanche je leur en veux d'avoir été si mous du bulbe sur les affaires. Ils ont trop traîné la patte avant de relayer les trouvailles de Médiapart et du Canard. Ils ont même dû attendre l'affaire des écoutes, qui les concernaient, pour se bouger sur la question. Mais je crois qu'il s'agit plutôt de querelles entre journalistes plus qu'une volonté de freiner la bonne parole. Reste que le résultat est le même : la démocratie en défaut.
vu les exemples que vous nous donner de l'édito, Dan, je pense que Izra a fait le boulot.

évidement si le dernier round avait été Mélenchon vs Holllande, je crois que j'aurais beaucoup moins apprécié, que le thème aurait plutôt

porté sur: la raison, enrobé de Cuba et de Tibet.

par contre je n'ose penser ce qu'aurait donné l'édito pour une finale Mélenchon vs $ark0....

merci Dan.
Juste pour signaler qu'à la Une du monde.fr, on trouve depuis hier l'article "Des militants du MoDem enfin sortis du dilemne, clairement en faveur de Hollande. Ce qui en soit peut être considéré comme une prise de position, sans vraiment le dire, à la veille du deuxième tour. Difficile numéro d'équilibriste face aux actionnaires?

Enfin, hors-sujet: apres le débat d'entre deux tours, je lisais, toujours sur lemonde.fr, l'éditorial de Francoise Fressoz, anlysant ce débat. En regardant les commentaires en fin d'article (ma drogue quotidienne), j'ai trouvé des commentaires militants en faveur de leur champion, type: "Nicolas sarkosy a enfoncé Hollande, il a été beaucoup plus crédible. Personnellement je voterai sarkosy! [smiley de fin en bonus]", messages postés à .... 20h58, 20h59, 21h02 etc... soit avant le débat!!
Ce qui m'apparait clairement comme une démarche organisée. En effet, pour ceux qui souviennent du neurobiologiste du bon vieux temps de france5 (Sébatien boller je crois?), la perception d'une information par le cerveau dépend de la connotation affective qui y est associée. Par exemple, un enfant voit un comportement, une remarque à la télé; ses parents réagissent d'une certaine facon, et il va en déduire que c'est la bonne manière de juger ces informations.

Et le côté systématique de commentaires partisans, tranchés, dans les sujets sensibles, particulièrement pour l'UMP et le FN (j'ai l'impression) ne me laisse que peu de doute sur l'existence d'une organisation sous-jacente. Alors je m'adresse aux journalistes d'ASI: qu'en pensez-vous? Une enquête vous parait-elle possible?
Bon boulot, Dan, j'ai appris quelque chose, j'étais vraiment persuadée que Le Monde avait toujours pris parti pour le candidat de gauche.
"(...) une question bête : à quoi bon ? Qui attend le choix du Monde ? Une seule fois, un seul de ces éditos a-t-il changé le destin électoral ? (...) Je ne crois pas (...) qu'il sera d'une influence notable sur le résultat de l'élection (...) cette glorieuse tradition du fleuron de la presse hexagonale (...) curiosité sympathique, et anecdotique."
N'est-ce pas le cas de tous les éditos, sur tous les sujets?
Si les journaux, radios et TV faisaient l'économie de leurs éditorialistes, cela changerait-il quoi que ce soit à quoi que ce soit (mis à part les feuilles de paie et l'égo de quelques-uns bien sûr)?
Le choix se fait en tête à tête avec sa conscience....Même prenant parti,le Monde n'aurait pu m'influencer...Cependant j'ai bu du petit lait à la lecture du papier de Pierre Marcel hier dans Libé.Quelqu'un qui,mot après mot t'a écrit ce que tu aimerais dire pour expliquer ton vote.
Pour le moment,il faut essayer de se sortir cette foutue appréhension de la tête :et s'il y avait encore un peu plus de 50% des gens dans ce pays à voter pour que se prolongent 5 années d'horreur ?Plus l'heure approche plus on redoute le pire.
Le rapprochement des pourcentages a de quoi inquiéter. Au point que je doute qu'on puisse annoncer un résultat clair dès 20 heures.

Comme Hollande n'a pas commis de fautes ces derniers jours, on doit déduire de ce rapprochement que la Sarkomachine à mentir et à diviser a fonctionné à plein régime.

Bien aidée par les médias. Dans Ouest-France, le plus gros quotidien de province, article sur le meeting de Foutriquet aux Sables d'Olonne : pas un mot sur l'agression de journalistes de droite par des militants UMP !
ne pas oublier d'aller voter !!! surtout quand on considère la dernière tendance des sondages, cette dernière semaine !
Bien, pas besoin de me démerder, mon choix est fait !
gamma
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.