Le Monde et "le" choix : hit parade des appels au vote
article

Le Monde et "le" choix : hit parade des appels au vote

De 1965 à 2012, qu'a dit le quotidien à la veille du second tour ?

Réservé à nos abonné.e.s
Finalement, Le Monde a choisi… de ne pas choisir. Du moins explicitement. Le traditionnel "édito du directeur", censé, à la veille du second tour, éclairer les masses citoyennes sur le choix du meilleur candidat, est bien paru vendredi 4 mai. Mais le patron du quotidien, Erik Izraelewicz, n'indique pas noir sur blanc à qui va la préférence de sa rédaction.

On croyait pourtant qu'à chaque élection présidentielle, Le Monde se donnait pour devoir de trancher. Cela a presque toujours été le cas depuis 1965. Presque. Comme le montre notre petit classement des appels au vote lancés par le quotidien, ses directeurs successifs ont parfois fait un choix clair et net. Et parfois érigé des monuments d'ambiguïté.

"Le second tour offre aux 44 millions d'électeurs français l'occasion de choisir entre deux personnalités et deux projets." Décoiffante, cette phrase, non ? Figurant dès les premières lignes du long éditorial signé Erik Izraelewicz, ces mots font partie d'une figure impo...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.