31
Commentaires

Le ministre Baylet accusé de violences graves à l'Assemblée

Bim ! En pleine loi Montagne en discussion le 11 octobre à l’Assemblée nationale, la députée écologiste Isabelle Attard a sorti son piolet et interpellé le ministre de l'Aménagement du territoire Jean-Michel Baylet, entré au gouvernement en février dernier, à propos d’une plainte déposée par sa collaboratrice en 2002. Cette plainte s’est soldée par une mystérieuse transaction financière, suivie du classement de l’affaire. Un coup d’éclat repris depuis hier par tous les médias qui – à l’exception du site Buzzfeed en mars dernier – s’étaient jusqu’à présent peu émus de cette histoire.

Derniers commentaires

L’un des gendarmes qui a enquêté sur les violences graves dont était accusé Jean-Michel Baylet a accepté de témoigner auprès de https://www.buzzfeed.com/mariekirschen/le-ministre-baylet-accuse-de-violences-lenqueteur-de-lepoque

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20161019.OBS0057/affaire-baylet-la-plaignante-de-l-epoque-deplore-sa-mediatisation.html a pu s'entretenir avec Bernadette B.

Alors qu'une lettre appelle à sa démission, les avocats du ministre ont fait savoir qu'ils allaient «engager des poursuites en diffamation»
http://www.marianne.net/derapage-jean-michel-maire-hanouna-il-faut-que-ca-cesse-100247121.html
D'un côté on pourrait dire que l'affaire remonte à longtemps et que depuis il s'est amendé (ce qui ne semble pas être le cas!). D'un autre côté, que la presse ait fermée sa gu..le à l'époque et que le type soit nommé ministre, ça fait tache. Et pourquoi pas dutrou au gouvernement? Bref, bravo à la dame au piolet qui s'agite dans la montagne! :-)
"Le privé est public"

Cette histoire me fait penser à cette BD super bien faite que j'ai lue hier soir.
Non, la violence envers les femmes n'est pas du privé parce que ça se passe dans au sein d'un couple.

http://www.lemonde.fr/bande-dessinee/visuel/2016/10/05/petite-et-grande-histoire-du-feminisme-en-bande-dessinee_5008660_4420272.html#/chapters/01/pages/8

Et le fait qu'on lui coupe le micro...c'est lamentable.
J'attends avec impatience de voir comment La Dépêche traitera cette affaire.
En marge du fond :
- une coquille : "entre Baylet et Begon", plutôt "Bergon"
- pour la très appréciable Isabelle Attard : vous dites "écologiste" mais est-elle revenue à EELV ou c'est écologiste au sens général ?
Je suppose qu'elle est au moins en lien avec eux, mais au niveau parti (cf Wikipedia), elle a quitté EELV pour Nouvelle Donne en 2014, puis quitté Nouvelle Donne avec d'autres personnalités (ça a l'air de partir en vrille à Nouvelle Donne, aux dernières nouvelles, ils avaient viré Larrouturou, leur fondateur...).
Dans les vidéos de Fakir, elle est sous-titrée "SPDT" = sans parti du tout; mais elle fait partie du groupe écologiste à l'Assemblée Nationale.
C'est une femme admirable.
Le groupe écologiste n'existe plus à l'assemblée nationale, suite à la sission des pro-gouvernement (De Rugy, Baupin, etc.)
coquille corrigée, merci.

Et oui, Isabelle Attard, écolo au sens général.

Bises.
Comment peut-on accepter de passer une transaction avec un salopard qui vous a violentée et fait subir une telle humiliation ?
On parie que Mr Parquet de Toulouse dîne en ville avec Mr JMB, lui-même personnellement toulousain ?

Il est malheureux que le micro ait été coupé à Mme Attard par... une autre femme. Ajoutons à ça le fait que la victime de Mr Dépèchedumidi ait gardé silence moyennant finance, pour dire que les femmes peuvent parfois participer à leur oppression...*

* Ça me rappelle quelque chose, mais quoi ?
Un coup d’éclat repris depuis hier par tous les médias...

Tous ? Heu... alors ils ont dû oublier d'imprimer une page dans l’édition Gers de la Dépêche.

--
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.