135
Commentaires

Le mensonge de Hortefeux et les médias : enfin !

L'étau se resserre encore sur les interprétations des désormais fameuses phrases de Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur.

Derniers commentaires

J'avais raison. Hélas ça n'est vraiment pas le moment pour ça...
et c'est Mitterrand puis un autre, dans le gouvernement ou pas. Chacun son tour pour que finalement tout ce raffut ne change rien à rien. Comment faire pour qu'Hortefeux tombe le premier et puis les autres à sa suite. Des faits sont balancés chaque semaine et finissent par être enterrés. Lémédias ne jouent-ils pas ici un rôle évident. Leur mission de rendre l'actualité atteint vraiment ses limites... Je pense que je vais m'arrêter là sur Hortefeux comme j'aurai du le faire sur l'affaire Coupat qui aurait en d'autres temps certainement provoqué la chute d'un gouvernement....
Et puis de toute façon un mois après l'affaire je parie ma selle et mes bottes que personne ne retournera sur cette page.
Sometimes I feel like a homeless child
Dessin paru le 14 septembre, source france-multiculturelle.org : ICI
Dessin paru le 16/09/2009 sur Télérama.fr
Ah mes amis, je vois que la plupart d'entre vous sont en manque d'un prétexte à rire, ou au minimum sourire, en ce début de semaine. Alors je tente un truc mais soyez indulgents, je ne suis pas un "pro de la blague" comme certains ministres UMP !

Quand j'étais enfant, mon terrain de jeu pendant les vacances d'été chez mes grands-parents était une grande étendue de sable, parsemée de fougères et de genêts, que nous appelions entre nous "la falaise". Une année, une maison avait poussée là. C'était la première, il y en eut beaucoup d'autres depuis. Mais celle-ci , en plus d'être la première, avait une autre particularité : elle avait été construite à proximité ... d'un gros collecteur d'eaux usées et autres déchets. C'est pourquoi l'un de mes oncles avait baptisé cette maison "Brise d'anus".

Et bien cet Hortefeux, ce Horty, moi j'ai pris l'habitude depuis longtemps de le surnommer "Brice d'anus".


... J'aurai essayé...
et bien comme je l'ai écrit samedi, internet va devenir "un problème".....Bientôt, une commission sera désignée pour en débattre.....et là, Mr Coppé sera d'accord....
"[...]le site du Monde n'a fait qu'un travail journalistique qui serait considéré comme normal dans tout autre pays développé que la France. On aurait envie de dire : enfin !"

C'est effectivement un des problemes essentiels lies a l'information aujourd'hui ( mais certainement pas seulement en France ).

Oui, on trouve n'importe quoi sur le web, et de tres nombreuses informations completement fausses.
Mais il faut quand meme bien reconnaitre que c' est le cas egalement avec les medias consideres comme traditionnels !

Une fausse information serait-elle plus fausse sur internet ?
Une vraie information moins vraie seulement parce qu'elle apparait d'abord sur interent ?
Une information est-elle forcement fausse parce que'lle apparait sur internet ??

Arretons ce delire : le seul probleme auquel font encore face nos dirigeants, est l'impossiblilte de controler l'information totalement, les medias traditionaux appartenant sauf ( deux ou trois exceptions, mais ces exceptions sont presentees comme des medias "satiriques", les rendant inconsciement un peu moins "legitimes" ) a de grands groupes economiques. l'information va forcement etre difficilement critique par rapport aux gouvernements.

Mais en ce qui concerne le buzz, je ne suis pas si convaincu que ces gouvernements soient vraiment totalement incapables de controler le buzz.

Qu'est-ce qui buzz en ce moment ?

1. L'affaire Hortefeux et ses propos racistes. Ses explications minables finissant de convaincre du racisme de ces propos
2. Le doigt d'honneur de Besson, adresse a qui ? aux jounalistes ? a ses anciens (?) amis politiques ? a tous les francais ?

Ces deux buzz finalement servent le gouvernement en place, leur donnant une certaine image qui ne peut que plaire a toux ceux qui sont tres tres a droite. Je ne suis pas sur que ca soit tout a fait par hasard que ces buzz arrivent juste quelques jours ou Le Pen annonce sa retraite politique prochaine, et ou les bilans de la gestion de la crise vont commencer a tomber de maniere factuelle.

Qu'est-ce qui ne fait pas de buzz, alors que l'info est devant les yeux de tous ?

1. Un conseiller proche de Sarkozy mais que personne n'avait jamais ni vu ni entendu prend la parole poru annoncer qu'un ministre francais e et vire par le simple coup de fil d'un dirigeant etranger, comme par hasard le jour ou les elections dans ce pays etranger sont contestee.
hm : est-ce que le buzz n'etait pas en fait cense etre dirige pour les citoyens de ce pays pour faire accepter l'election du fiston d'un dirigeant qui etait si proche et si ecoute par le president francais, plutot qu'aux francais eux-meme ?

Le pire : ce buzz qui n'a pas buzze est appru sur un media traditionnel.
Or, il me semble qu'il est quand meme beaucoup plus dangereux pour une democratie de savoir que le president de cette democratie a tellement peu d'autorite qu'il est pret a virer un ministre non pas en fonction d'un travail eventuel, mais sur simple coup de fil du dirigeant d'un autre pays.

2. Un voyage officiel du president Sarkozy au Brazil. Lequel president, encore une fois a tellement peu d'autorite, tellement peu de fierte de ce qu'il represente, que pour essayer de vendre quelques avions que la France essaye de vendre depuis plusieurs decennies, il est pret a s'humilier totalement devant le dirigeant bresilien : Tous les discours que Sarkozy a fait la-bas sont accesible en video, et "faire de la leche", n'est meme pas assez fort pour exprimer le sentiment par rapport a ces discours.

Et qu'avond nous eu de la part des grands medias en France : " Ca y est Sarkozy a vendu des rafales " !!

Or, les contrats ne sont en fait pas du tout signes : la vente ne s'est pas faite, a ce que je sache.

Et ca, ca ne buzz pas.

Est-ce que Lula s'est fait un peu de publicite ?

Certainament, mais je pense plutot, qu'il y a aujourd'hui un grand jeu international : Chaque dirigeant marquant des points a chaque fois que le president francais s'humilie ( et humilie son pays et ses citoyens par la meme occasion, ne l'oublions pas ) en public lors de ses deplacements ou de visites officielles.

Et tres nombreux sont ceux qui peuvent pretendre gagner a ce jeu...
[quote=Libé du jour]
"Dimanche, Eric Besson, qui a succédé à Hortefeux à la tête du ministère de l’Immigration, a assuré que son collègue n’avait «rien de raciste». «C’est quelqu’un qui est humaniste (…), qui est pétri dans son histoire personnelle de catholicisme social», a-t-il dit, en qualifiant «le procès» fait au ministre de l’Intérieur d’«excessif», «injuste» et «très déplacé»."
in L'opération «Sauvez Hortefeux» se poursuit
http://www.liberation.fr/politiques/0101590827-l-operation-sauvez-hortefeux-se-poursuit

On a beau avoir une confiance aveugle dans la prose Bessonienne, on doute forcemment un peu du caractère deplacé des attaques.


Ça m'a rappelé ceci :

[quote=Jacques Dejean (psychosociologue) avait écrit dans le Libé du 17 février 2009]
La vocation d’Hortefeux

A la veille du sommet social du 18 février, on est en droit de se demander si M. Hortefeux avait vraiment vocation à diriger le ministère des Affaires sociales. C'est sans doute ce qu'a estimé le président de la République, lui qui semble particulièrement fasciné par ce terme de vocation : lors de son discours de Latran, n'a-t-il pas déclaré aux religieux qui lui faisaient face : «Nous avons au moins une chose en commun : la vocation»?

En ministre fidèle, son ministre de l'Immigration écrivait il y a deux mois aux évêques et leur parlait aussi de vocation. Mais c'était de celle des sans-papiers ; il la définissait ainsi : «Le principe qui guide ma politique en la matière : tout étranger en situation irrégulière a vocation à être reconduit dans son pays d'origine.» Qu'une personne parle elle-même de sa vocation, de l'appel qu'elle estime avoir reçu (de Dieu ?), on le comprend. Mais comment un homme politique peut-il se faire l'interprète de la vocation de milliers de personnes qu'il ne connaît pas et qui lui sont étrangères ? C'est pourtant ce que faisait déjà en 2006 l'actuel président quand il parlait de la «vocation à être expulsés» des «étrangers qui travaillent illégalement». En plus de se croire appelé par Dieu comme les religieux, le chanoine de Latran serait-il persuadé qu'il est l'interprète de la volonté divine ? Et comment un ministre peut-il écrire aux évêques pour décréter que des gens, ayant quitté leur pays à cause de la pauvreté, de la guerre, des persécutions ou d'un manque de démocratie, sont appelés à ne pas vivre dans les pays riches, mais qu'ils sont appelés - c'est leur «vocation» - à «être reconduits» vers la pauvreté, la guerre, les persécutions ou le manque de démocratie ? Quand on sait que dans la même lettre, le- dit ministre assurait les évêques de sa propre «attention à la personne humaine», n'est-ce pas le comble du cynisme ? On sait de quelle façon cet homme a répondu à l'appel de son président comme ministre de l'Immigration.

Reste à savoir de quelle façon il va maintenant réaliser sa «vocation» de ministre des Affaires sociales.

http://www.liberation.fr/societe/0101319948-la-vocation-d-hortefeux

pour la réalisation de la vocation, on a vu. Mais ce n'est pas l'essentiel.
merci pour cette chronique sans nul doute d'intérêt public !! A voté
Je voudrais porter à votre connaissance une autre phrase récente, tenue par un autre ministre, dans de toutes autres circonstances, qui a mes yeux est bien plus grave et qui n'a soulevée aucune tempête médiatique.

Mr Eric Besson lors d'une conférence de presse de rentrée où il venait se glorifier du chiffres d'expulsions déjà obtenues, a répondu à une question d'un journaliste de l'Huma sur le cas d'un angolais qui venait d'être interpellé et en cours d'expulsion et dont le fils de 5 ans aller rentrer à l'école quelques jours plus tard. Voici la réponse :

« Il ne suffit pas d’avoir un enfant né et scolarisé en France pour ne pas faire l’objet d’une reconduite à la frontière [...] L’école ne donne pas protection. Le jeu serait trop simple. »


« Le jeu serait trop simple » !!!

Qu'un ministre fasse une blague de bistrot avec des militants de son partie en oubliant qu'il y a une caméra derrière lui et qu'un autre dans une conférence de presse, en présence de multiple journalistes, sur un sujet préparé compare la traque et l'expulsion de sans papiers à un jeu : qu'est-ce qui est le plus grave ?

L'article de l'huma
Mon billet sur le sujet
Je ne sais pas ce qui me déprime le plus...

Peut-être le fait que tous ces mecs (et femmes), politiques et "chefs" d'entreprise (gros patrons, je ne parle pas de l'artisan, ou du type qui essaye de maintenir à flots sa boîte et ses dix employés), ayant ruiné des vies, coulé des boîtes, pulvérisé des pans entiers de l'emploi, de l'industrie, bousillé des gens, des familles, l'avenir de mômes, foutu en l'air les services publics, menti, caché, profité, spéculé, etc. s'en tireront toujours : réélus, pantouflés, parachutés-dorés, retraités du même métal, sans avoir à répondre d'un seul de leurs actes.

Ils sortiront de la vie publique et de la vie économique discrètement, mais les poches pleines du fruit de leurs méfaits.
En confiant les clés à leur progéniture élevée dans les mêmes idées, les mêmes convictions, la même volonté de méfaire.

Démago ? Vérifiez...
La Licra classe l'affaire :) Quelle bonne nouvelle en ce début de semaine !!!
A quand les médias s'arrêteront de nous informer de ce que fait cet organisme malhonnête ???
@si pourrait peut être faire une petite enquête sur les travaux et centres d'intérêts et de pouvoir de la Licra ? en restituant par exemple les principaux sujets et causes que la licra a défendus ces dernières années ???
Est-ce qu'il existe une compilation des arguments fourbis par B. Hortefeux et les personnes qui lui ont filé un coup de main ?
Ca vient de sortir :

L'avis de la Licra

Rappelons que Richard Serero, président de la Licra, est aussi membre de l'UMP...

Evidemment, pour la Ligue des Droits de l'Homme, le ton est quelque peu différent :

L'identité nationale vue par Herr Tefeux

Son Président, Jean-Pierre Dubois, a déclaré attendre que l'épicier en chef se prononce sur la question... A mon avis, il est comme moi, sans illusions, à part dire "je travaille, moi, pas le temps de m'occuper de ce petit détail de l'histoire"...Le chef est sourd.
Pour la LICRA "l'affaire Hortefeux est close", de quel droit se permet-elle de dire cela alors que la vidéo de Public Sénat -avec sous-titrage intégral svp- est on ne peut plus claire?!!
François Bayrou vient d'annoncer en fin d'interview sur iTélé que Brice Hortefeux aurait déclaré que c'était finalement une bonne opération pour lui puisque ça lui permettait de récupérer des voix du FN. Il a lu ça dans Sud Ouest Dimanche. Quelqu'un peut-il confirmer l'information (je ne trouve rien sur le site de Sud Ouest) ?
De Fontenelle, en forme.
comme d'hab'
Je ne sais pas si quelqu'un a déjà donné ce lien, ou si l'équipe d'@si l'a mentionné (désolé, pas le courage de tout relire), mais un petit rappel des précédentes sorties de Herrteufel n'est pas inutile :

Récidiviste de l'humour douteux
«Si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez pas à avoir peur d’être filmé. Lorsque vous faites vos courses au supermarché, lorsque vous retirez de l’argent au guichet ou que vous utilisez les transports en commun, vous êtes déjà filmés. Qui cela dérange-t-il ?»
Brice Hortefeux, lors de son déplacement à Sartrouville, le 9 septembre 2009,

Monsieur le ministre, vous êtes vraiment sûr que la vidéo ne peut pas déranger ceux qui n’ont rien à se reprocher ?


L’arroseur arrosé, Louis Lumière, 1895. On n’a pas fait plus drôle depuis.
Ce qui est encore plus désolant et honteux dans cette séquence vidéo est l'attitude condescendant des militants autour du ministre. On entend "c'est notre petit arabe", "il boit de la bière, il mange des saucissons", dit sur le ton des adultes félicitant un gamin de quatre ans. Et on entend "bravo, bel exemple d'intégration". Voilà à quoi on ramène une intégration réussi. Brice était ministre de "l'identité nationale", on sait maintenant à quoi cela réfère.
Bonjour,

Plusieurs remarques évidentes selon moi puisque je le dis depuis plusieurs années :

1/ Mon avis est que Brice Hortefeux a eu des propos racistes

2/ Mais au-delà de cela, rien de plus banal de la part d'un personnage minable et méprisable

3/ La "victime" (qui s'estime ne pas l'être) met en lumière l'équation suivante :

=> on peut être à moitié Algérien et à moitié Portugais (donc pas 100% Arabe...) +
=> on peut être un militant dans un parti politique (donc s'investir personnellement pour son pays la France) et qui plus est à l'UMP +
=> on peut "manger du cochon" et "boire de la bière" +
=> on peut être catholique

= tu a été, tu es et tu resteras toujours l'Arabe (voir "notre petit Arabe" dit sur le ton de la plaisanterie bein sûre...) et même s'il ne correspond pas totalement au "prototype" de l'Arabe...
Et encore, "il en faut bien un" (sous entendu Arabe selon moi). Oui mais un ça va, mais plusieurs ça commence "à poser problème"...


4/ Qu'est ce qu'un "prototype" ?? J'ai une idée mais je pose la question.
"Prototype" me fait aussi penser à la manière dont Sarkozy parlait des jeunes quand il était déjà ministre de l'Intérieur et qu'il parlait de "Pédigré"...

5/ Ca pue le racisme à l'UMP mais l'honnêteté m'oblige à dire qu'au PS on n'est pas loin. N'est pas Manoual Valls, n'est ce pas Georges Frèches ??

6/ La France compte beaucoup de racistes mais heureusement qu'il y a des lois protectrices....
Hortefeux s'en sortira car l'Immigré, l'Arabe, le Musulman est la formule magique qui fait gagner les élections...
Il suffit de dire qu'ils "égorgent les moutons dans les baignoires" pour gagner les élections, pour mettre les Français en érection...

J'attends le jour où ils regretteront et je dis "bien fait" par avance.

Car pendant ce temps, le pouvoir d'achat, les acquis sociaux (+25% sur le forfait hospitalier...), les droits à la retraite sont perdus.

7/ Je finis par penser que la discrimination positive est plus que jamais d'actualité.
Car on voit bien que même jusqu'aux plus hautes sphères de l'Etat (le Ministère de l'Intérieur c'est pas rien quand même..) on n'accepte pas les Français d'origine Arabe ou Noir...

Le message est clair : cette catégorie de population se doit d'être condamnée à rester ans les banlieues. C'est voulu, c'est comme ça...

8/ La France est bien malade. C'est un pays malade.


SEMIR
Spécialement pour Dominique Wolton et autres cuistres : vu sur SLATE.FR : Hortefeux, Sarkozy, Devedjian... ces vidéos pros que la télévision n'ose pas diffuser
L'Hortie-culture envahit les consciences...c'est la bien connue sarkozation des esprits.
(spéciale dédicace à un pote)
(et oui je préfère écrire hortie que horty, des fois que je me loupe et écrive horny, ca craindrait, sérieux....)
C'est drôle (peut-être pas) mais avec cette histoire Heurtefeux le site à l'air comme paralysé. Il n'y a que Alain K. qui "bouge" encore ...
Je me demande à qui cette affaire fait le plus de tort ?
Au Pouvoir ? Il n'en est plus à une turpitude près.
A Hortefeux ? Dans la guéguerre que se mènent les ténors de la majorité, c'est un petit boulet de plus. Mais justement, comme il ne fait pas d'ombre au Président et qu'il exécute avec zèle les basses œuvres, il peut espérer conserver la confiance de son maître. La règle, dans un système de pouvoir personnel, c'est d'éliminer (ou d'éloigner) les concurrents potentiels, comme Strauss Kahn, Jupé ou Villepin, et de s'entourer de médiocres qui vous doivent tout.
Aux médias ? Si Le Monde redore un peu son blason bien terni, le reste de la presse s'est encore une fois disqualifiée. La danse du ventre de certains devant l'évidence des images restera un morceau d'anthologie : il y a ceux qui commentent sans montrer, ceux qui montrent sans commenter, ceux qui font semblant de croire aux diverses versions contradictoires du ministre, ceux pour qui c'est la faute à Internet, ou la faute à Big Brother (les citoyens armés de caméras et de téléphones portables, bien évidemment), ceux qui, comme un gamin à l'école, objectent "pourquoi lui ? y-en- a d'autres qui parlent trop aussi, M'dame", ceux qui y voient un fumigène... de l'opposition pour occulter la courageuse décision de Sarkozy sur la taxe carbone...
A la démocratie ? Le Pen est sur le départ, mais gageons que le premier tribun charismatique qui, après lui, criera "tous pourri !" raflera la mise.
j'avoue, au début les explications de Hortefeux m'ont semblé crédibles... et puis il y a eu l'intégral de la vidéo avec le son très net. Et là, plus de doute.
J’ose !
J’ose dire que notre ministre de l’intérieur et protégé de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, a tenu des propos racistes et mensongers.
J’ose et n’ai pas peur qu’il porte plainte !

En effet, le 10/09, le monde.fr mettait en ligne une vidéo montrant le ministre tenir des propos (bien que peu audible), racistes.

Cette vidéo, qui pour beaucoup accablait indiscutablement le ministre, n’a au départ qu’enflammé les pages du net, sans être pour autant relayée par les journaux télévisés ni la presse écrite.

L’autocensure étant la devise de certaines chaînes.

Après que la polémique a été lancée, les explications aussi mensongers soient-ils, ont pu fleurir aussi bien sur les radios que sur le net.

D’abord sur Rue 89, le 10/09, Hortefeux assure ne pas parler des arabes, mais prétend que c’est lorsque qu’il y a beaucoup « d’auvergnats, que cela crée des problèmes »., et qu’il voulait signifier que la personne en question « d’origine arabe » n’avait pas le « prototype auvergnat ».

Acturevue qui a publié la vidéo immédiatement, doute après cette explication

Alors nous allons vérifier encore une fois les propos de la militante UMP qui dit : « C’est notre petit arabe, il est catholique, il mange du cochon et boit de la bière ».

Aucun doute, le ministre prend les français pour des imbéciles. Un auvergnat ne mangerait donc pas de porc ? Un auvergnat ne boirait donc pas de l’alcool, ou ne serait jamais catholique ?

Plus tard, le ministre change encore de version, et prétend que ce sont les clichés, qui « lorsqu’il y en a beaucoup, ça fait des problèmes ».

Cette excuse se passe de commentaire, tant elle paraît encore moins crédible que la précédente.

Nous nous amusons cependant, de la ténacité d’un ministre en danger, victime de sa propre personne.

Mais, ce pauvre Hortefeux a cru pouvoir être sauvé par le militant concerné sur la vidéo, Amine, qui a déclaré dans un premier temps, que le ministre ne parlait pas du tout à lui, mais avait un discours parallèle et que les propos soit disant racistes n’avaient aucun rapport avec lui.

Encore une fois, Acturevue ne voulant pas faire de contre-information, a vérifié la vidéo.

Puis, quelques heures plus tard, Amine change aussi de version, et défend le ministre en assurant qu’il parlait des auvergnats.

Ce fut donc, une belle cacophonie médiatique pour masquer une seule chose… Le ministre à fait une blague raciste, et n’a pas réussi à l’excuser, malgré tous ses mensonges.

En effet, la chaîne Public-Sénat, qui a filmé l’intégralité de la scène, vient de diffuser sa vidéo qui permet au spectateur de s’assurer une chose :

Le Ministre Hortefeux parlait bien des arabes.

Cet épisode a divisé les sources d’information en deux.

Avec d’abord internet et la diffusion de la vidéo sur la majorité des sites d’infos en ligne, la réaction des internautes sur les forums, et les pétitions appellant Hortefeux à démissionner…

Et de l’autre côté, le monde de la télévision, de la presse écrite et des politiques qui a soit tû la polémique, ou critiqué internet en chantant le même refrain « internet c’est le caniveau de la démocratie ».

Je pense que cette affaire comme beaucoup d’autres incarne justement l’idée que l’information est loin d’être impartial, complète et toujours vérifiée dans l’idyllique sphère réelle.

Et que les sites d’infos en ligne comme Acturevue, existent pour mettre à nu la vérité, et rétablir l’équilibre entre la désinformation possible à certains endroits.

Et aujourd’hui, nous somme là pour dire que Brice Hortefeux n’est rien d’autre que le prototype d’un homme raciste et menteur.
Dont personne ne souhaite qu’il continue à servir la France au sein du gouvernement
.



D.Perrotin
Bonjour,
Je n'ai pas eu le temps de lire encore l'intégralité du forum, mais je me permets quand même de faire remarquer ici que je suis surpris de constater la partialité du site (que j'adore et dévore par ailleurs) Mais je trouve que le volume de traitements et le nombre de dossier qui ont été consacrés aux affaires Fauricia d'abord et Horty ensuite ont complètement masqué le sujet des fraudes au PS et le feuilleton médiatique de Ségo qui va ou pas attaquer en justice etc,...
Je pense que Horty et Shorty (à travers Fauricia) sont des sujets important qui méritent d'être traités, mais que ce ne sont pas les seuls
Rarement je prenais un ticket dans le bus (j'étais étudiant, mais cela ne justifie rien) ; le jour où, avec ma jambe dans le plâtre, j'ai demandé à ma voisine de hasard si elle pouvait aller en chercher un pour moi, elle a fait semblant de ne pas m'entendre ; une vieille dame s'est proposée, j'ai décliné pour ne pas qu'elle se viande à ma place ; c'est là que les contrôleurs sont montés, et m'ont verbalisé malgré mes explications et le témoignage de la susdite vieille dame.
Quelle injustice, que de se faire prendre le jour où on ne voulait pas être en infraction ! J'en étais vert ...J'aurais trouvé normal de subir le même sort une autre fois, où j'aurais été délibérément dans mon tort !
Très humain, tout ça ...

De même, Horty (merci à Rimbus et Ulysse Martagon plus haut) se sent peut-être injustement harcelé pour les propos qui font le buzz, alors qu'on aurait eu auparavant tant de raisons politiques et graves de le dénoncer - pour avoir mordicus soutenu une politique du chiffre dans les reconductions à la frontière, par exemple...
Du coup, le problème est déplacé sur internet (caniveau ?), sur "peut-on rire de tout, y compris des Auvergnats, avec n'importe qui, même Bigard ?", sur "et les autres, hein ? Ils valent mieux, les autres ?", etc., et on en oublierait presque les centres de rétention.

Petite devinette : soit la phrase : "Ta la proussouna [...] son charjada de razou moé de cousiensà mai lhu fau arjî entremeî lha bei n'eime de freiressà."
Celle-ci signifie en auvergnat ...
1. "un ça va, plusieurs bonjour les dégats"
2. "vive le jambon et la saucisse, dans le cochon tout est bon"
3. "Tous les êtres humains sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité."
un indice, chez vous
Sarkozy et Hortefeux mangent à la même cantine.
Il ne faut donc pas faire semblant de découvrir la triste réalité où un président n'a pu être élu que grâce aux appels lancés à l'extrême droite et les nombreux sympathisants des idées racistes et xénophobes de tous bords politique et religieux... Le bruit ( dit débat) sur le voile illustre à lui seul un nombre effarant d'idées racistes et ce même sur ce site. Sans efforts en continu sur soi, chacun peut succomber à la facilité du jugement de la différence avoisinant la xénophobie... Triste est le monde où les idées racistes en public sont identiques au populisme : on ne devrait donc pas s'étonner de l'arrivée au pouvoir de politiques douteuses !
QUE Hortefeux, ministre de l'intérieur porte plainte contre ACTUREVUE, L'ÉDITIORIAL a osé le traité de RACISTE..... http://www.acturevue.com
(l'intégralité de la vidéo polémique et l'édito...)
Blague ou pas blague ? Une petite/grosse/mauvaise plaisanterie qui depasse toute proportion raisonnable ?

En fait on s'en fout un peu : le ministre tente de se faire passer pour une victime, les medias traditionnels, comme d'habitude en veulent a "internet", tout le monde ne parle que de cela


Et puis pendant ce temps :

Vu sur le site du Monde :

Un couple de Chinois menacé d'expulsion est incité à laisser ses enfants en France

>< Ici l'article ><




Bravo Monsieur le Ministre : les parents etrangers, quand il y en a un ca va, C'est quand il y en a deux, qu'il y a des problemes
Dans le cadre de cette affaire, comme un des axes de défense est de taper sur internet, d'aucuns en profitent pour nous repasser la vidéo de Ségolène sur les profs et les 35H . Pour les besoins de la démonstration, peut être. Il n'y a pas de petits profits. On ne traite pas le sujet et on dilue, on généralise.
Ainsi se termine donc cette funeste semaine pour la presse française! En trois vidéos et une date, l'état des lieux de la situation du monde politico médiatique, ce microcosme francilien est sans appel! Asservi, soumis, aux ordres, à la botte, à la talonette. Tout avait commencé huit ans plus tôt par un beau matin d'un été indien américain. S'en suivirent lois sécuritaires, offensives militaires pacificatrices, et déni de toute opposition fut elle uniquement de réflexion. "Vous êtes avec nous ou contre nous". La presse a vite été sommé de choisir le camp qu'on lui imposait; celui du dénigrement systématique de toute opposition aux nouvelles vérités officielles gravées à tout jamais dans le marbre de la mémoire collective. D'opposition aux guerres proclamées, aux interrogations dèsormais qualifiées de conspiration antisémite, la presse ne disait mot. Et alors qu'un pays s'en sortait, un autre s'yn engouffrait le notre. On y retrouvait des petits acteurs, un Gérard Leclerc tutoyé dans une vidéo rendue publique par un président flatteur, une vidéo qui mis la presse sous contrôle de la justice, la première escarmouche à une liberté passée. On y retrouvait aussi des pztits acteurs, des figurants choisis sur des critères génétiques, la presse n'yvoyait rien à redire. On y retrouvait les mêmes petits acteurs un Leclerc débordé par le yemps pour confectionner un sujet, lui qui avait été sorti du placard par le dzrnier des petits acteurs de cette petite histoire qui retrace si bien la grande. D'autres critères génétiques, d'autres mots, les mêmes maux, et le même silence.

La presse était pressée de se taire. Manque de temps et services à rendre. La lueur d'espoir venait de l'étranger, d'une presse hors contrôle de nos gouvernants, et d'un autre monde, l'undergroud, Internet, le ground zero de la presse classique étant dévastée. Les réynions politiques du parti majoritaire n'était suivi que par une chaine unique, une chaine parlementaire 100% financé par le pouvoir et pour le pouvoir. Personne n'y trouvait rien à redire! Et pourtant il en sortait des propos de salopards! Qu'en eut il été si il y avait une ptesse libre??!! Le pool de journalistes officiels pour discours officiels avaient alimenté nos écrans sous le silence de ce stratagème qui n'aurait jamais été dévoilée si la chaine n'avait eut la si brillante fierté de clamer, il n'yavait que nous. De silence en silence, on conspuait l'arabe, vantait l'eugénisme et vendait du Rafale à des pays qui n'avaient pas d'enemis.

La presse française était morte ce 11/09/09, et la salut semblait venir d'ailleurs. Journalistes, les vrais se retrouveront ils un jour à Londres pour lancer un appel aux libertés dans les colonnes de leurs confrères ou faudra t il aller jusqu'à ce que le New York Times ouvre sa une à un appel en français aux retours des libertés ici? Paris est pris, la liberté est désormais ailleurs, et il est urgent d'en prendre conscience. Si rien ne bouge rapidement, adieu 2012, et nos grands journalistes sont capables de nous vendre Carla pour 2017, avant la décennie du jeannot en 2022 et 2027, à moins que ce ne soit l'inverse, et avant un retour su petit sage pour 2032, et 2037. D'ici là le seul quotidien substistant sera gratuit, le Petit Sarkozy sera distribué dans tous les foyers et les écoles avec résumé obligatoire pour les scolaires des actions héroiques de la veille de notre maitre à tous, et tous les arabes de plus de 1m62 auront été expulsés. Brillant avenir.

AU SECOURS! PLEASE HELP US!
Il y a une solution très simple pour éviter de se faire piquer les doigts dans la confiture de la sorte : les politiciens pourraient accorder leur communication avec ce qu'ils pensent vraiment. Là, au moins, les choses seraient claires : pas la peine de faire de grands discours sur l'intégration si on trouve qu'il y a trop d'arabes par exemple ou bien citer Jaurès quand on chourave les stylos de luxe dans les réunions protocolaires. Tant qu'ils y sont, les politiciens pourraient également écrire leurs discours eux-mêmes un peu plus souvent, cela nous changerait.

Au fond, ces vidéos ont du succès surtout parce qu'elles constituent un flagrant-délit de mensonge, la preuve de ce que nous savons tous depuis longtemps mais qui n'était pas prouvé. Il est troublant de rapprocher cette affaire avec celle des ouvriers castés sur leur taille et le bidonnage intermarchesque du ministre de l'éducation nationale : quand on arrive à un tel degré de manipulation, peut-on encore s'étonner que cela finisse par se voir ?

J'entends déjà les réponses : dire la vérité pour un politicien !? Impossible voyons : seuls les menteurs peuvent remporter les élections ! Pour faire de la politique, il faut être méchant et manipulateur ! Ne soyez pas angélico-gaucho-droit-de-l'hommiste ! Mais d'accord alors, très bien, pas de problème ! Qu'ils continuent à mentir, manipuler, truquer les images, la leur comme celle des autres : les vidéos "caniveau" auront de beaux jours devant elles.

Leurs lamentations sur cet Internet monstrueux parce qu'il démontre leur duplicité sont franchement délicieuses : continuez de chouiner, répandez des hectolitres de larmes amères, amis politiciens, personnellement j'adore ça et je ne suis pas le seul.
Henri Guaino sur « Parlons net » (France-Info / 11 septembre 2009)

Morceaux choisis :

on entre dans une société étrange
la transparence absolue, c'est le début du totalitarisme
plus rien n'a d 'épaisseur dans la transparence
internet ne peut pas être la seule zone de non droit
je ne crois pas à la société de la délation généralisée, de la surveillance généralisée

J'ai été intrigué par ses nombreux raclements de gorge (dont il est peu coutumier me semble-t-il).

Vivement qu'internet soit mis en coupe réglé...

PatriceNoDRM
Cul cul ce gland de Brice

Hortefeux toujours aussi pathétique se dit victime d'un lynchage médiatique, lynchage, c'est marrant comme certains mots résonnent de façon différente en fonction de la personne qui les prononce.

http://pretentieux.over-blog.com/
pour moi, dans le fond, il ne s'agit pas de parler du parti UMP, ni du PS, ni d'autres partis......là, il s'agit d'un de nos ministre de la République....Il représente tout le monde......
Après visionnage de la vidéo intégrale, je ne vois toujours pas comment on peut affirmer clairement qu'il s'agit de propos racistes, ça peut tout à fait être du second degré, et d'ailleurs c'est comme ça que je l'interprète. En soi, pas de quoi demander la démission du ministre, donc.

Pour moi, le scandale se situe ailleurs. Il réside dans le fait que les opposants à Hortefeux n'aient pas demandé sa démission avant, au moment du flingage honteux de sa propre administration suite à l'affaire des cadets de la République, au moment de toutes les affaires liées aux conditions de détention et d'expulsion des sans-papiers.
Que le PS se saisisse d'un prétexte médiatico-médiatique plutôt que de développer un argumentaire s'opposant à la méthode Hortefeux sur le fond me révulse. Ou plutôt, que les grands média mettent en branle toute leur puissance de matraquage pour relayer le fait qu'Hamon demande la démission d'Hortefeux à cause d'une séquence vidéo, plutôt que pour informer le public sur les arguments de fond du PS (il doit bien y en avoir en cherchant un peu), me révulse.
"lui seul sait"
C'est pas du tout évident. On ne sait pas tout sur soi-même et je suis sûr que Hortefeux nierait être raciste jusque dans l'intimité de sa propre conscience. Car ce racisme-là n'est pas une idéologie patiemment construite comme le nazisme ou le négationnisme. Cela ressemble plutôt à cet air de "bon sens" populacier qui fait le constat myope de soi-disant "statistiques" de la délinquance en y attribuant des causalités ethniques ou religieuses... pour mieux oublier les causalités sociales et politiques. Celui-là même qui a fait le succès de le Pen en son temps... et de Sarkozy plus récemment.

Et peu importe qu'il le sache ou pas : nous, en revanche, on sait ce que représente ce type et d'où résonnent ses propos.
Comme dit maître Collard, avocat du préfet Girot de Langlade, "il doit démissionner"
Par principe d'équité, mais aussi parce que Hortefeux serait mal inspiré de continuer à exiger des gamins de banlieue le respect de la France et de l'autorité publique après ça.

Par ailleurs, pourriez-vous élucider la mésaventure de France Inter essayant de joindre le jeune Amine racontée brièvement à l'antenne vendredi matin ? Il semblerait que le service de presse de l'UMP n'est pas rassurer à l'idée que la parole du ministre de l'intérieur tienne à celle d'un petit rebeu des Landes et tente de limiter les prises de parole de ce dernier... J'imagine ce qu'ils doivent se dire : "il est bien gentil, mais s'il parle trop, il risque de finir par dire une connerie... la vérité, par exemple."
Pour ma part, je pourrais regarder de manière compulsive cette séquence sans pour autant parvenir à en tirer une conclusion définitive.
Ce qui me gêne un peu c'est le peu de crédit accordé aux dénégations du jeune homme. Quand celui-ci déclare qu'il a été totalement respecté on ne l'entend pas. On insinue qu'il a été "briefé" ou bien on met en doute l'acuité de son jugement. Ne serait-ce pas là également révélateur d'une certaine condescendance ?
Avec Strip Tease, on nous présente des séquences et on nous laisse sans explications. C'est très frustrant. Avec @si et Daniel Schneidermann au moins, on sait ce que l'on doit penser. C'est beaucoup plus reposant. Et si on hésite, si on n'a pas bien compris, alors il suffit d'aller sur les commentaires associés pour être convaincu. Hortefeux est vraiment un ignoble raciste, Sarkozy un grand enfant mal élevé, Rachida, Carla , tous les membres du gouvernement et leurs petits amis etc Merci @SI.
j'approuve entièrement l'anayse de Daniel .
Je considère que les propos tenus par Brice Hortefeux sont plûtot des propos qui sont l'expression d'une certaine bêtise intrinsèque à l'individu. En ce qui me concerne, je considère que ces propos ne permettent pas de conclure que brice Hortefeux est raciste ou pas.
Par contre de tels propos , tenus par un représentant de la république, qui entretiennent un certain nombre de sous-entendus "collectifs" de type raciste sont inacceptables,condamnables et à ce titre sanctionnables.
J'ai entendu des propos assez proche sur mon lieu de travail à propos de personnes de couleur noire. Ces propos étant tenus par des collègues dont je suis absolument certain qu'ils ne sont pas racistes.Nous devons donc, tous, sur le plan individuel, souligner la dangerosité de tels propos lorsque nous les entendons. Dangerosité, car ils entretiennent l'existence des ces sous-entendus collectifs , dont certains ont une origine très ancienne. C'est la persistence dans le temps de tels sous-entendus collectifs qui font que certains individus de demain deviendront racistes ou communautaristes.
Dénonçons donc en permanence de tels propos lorsque nous les entendons dans le cadre familial ou professionnel.
Merci internet, voici encore une vérité qu'on lui doit, puisque sinon cela aurait été enterré.

http://anthropia.blogg.org
Tout ceci c'est le flic fliqué et c'est sacrément bien fait pour sa gueule...

C'est l'homme qui a l'intention d'installer (à nos frais, il est Auvergnat et nullement décidé à mettre sa main à la poche) des milliers de nouvelles caméras de surveillance pour suivre nos faits et gestes, et pendant qu'on y est des milliers de radars supplémentaires - à 100.000 € pièce, toujours à nos frais, pour surveiller notre vitesse au kilomètre près dans le double but de nous faire sentir la poids de la botte de la puissance publique sur la nuque et de nous faire les poches dans le même mouvement !

La caméra qui l'a filmé, lui, cette fois, celle de Public Sénat, est à sa place maintenant, dans le bon orifice !

Puis-je ajouter que lorsque j'entends ce qu'il dit, en public, au milieu des caméras et des micros, sans le moindre complexe il me viens l'idée que son mépris pour les spectateurs est total et que de plus ce qu'il doit dire dans des lieux davantage privés est sans doute totalement répugnant (pire qu'ici je vous laisse imaginer)... Et ne parlons pas de ce qu'il pense et qui guidait son action d'expulseur il y a peu puis son action de fliquage aujourd'hui...

Hideux et terrifiant !

Dehors Hortefeux !

***
Hortefeux dans le figaro:
"Si vous n'avez rien à vous reprocher, vous n'avez pas à avoir peur d'être filmé"

Il a vraiment honte de rien ce type... en assumant ce type de propos, on court tout droit vers un monde à la George Orwell. Alors comme le gouvernement est sourd, autant s'adresser directement aux citoyens:

"Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre, et n'aura aucun des deux."
Benjamin Franklin
[quote=Copé blague les Auvergnats radins. Et le "Il est beaucoup plus grand que nous, ça ne va pas du tout", peut être interprété comme une allusion (sacrilège) de Hortefeux à l'affaire de la "visite sur mesure" du patron chez Faurecia (la scène est tournée samedi soir, et la vidéo de la TSR a été diffusée en France dès samedi matin).]

Bonjour Daniel,

Est-ce qu'il n'y aurait pas une légère incohérence dans l'extrait ci-dessus ?

Ce qui me rend malade dans cette histoire, c'est qu'ils sont tous comme Hortefeux au gouvernement et que, peut-être mais franchement c'est pas sûr, lui seul sera "puni".

Comme vous le dîtes si justement, ces gens se sont arrogé le droit de tenir les propos les plus outranciers et d'être de parfaits "beaufs" en toute impunité,

Dans la Sarkozie décomplexée, chacun s'arroge le droit à la plaisanterie douteuse, ...

donnant une bien triste image de notre pays. Cette image que notre pays avait déjà dans les années 60, alors que j'étais enfant, et qu'on me traitait de haut parce que je ne riais pas à ces blagues bien grasses ; image que l'on avait commencé à gommer de l'«esprit français», patiemment et contre tous les réflexes si bien conditionnés, à partir des années 80, et qui va nécessiter, de nouveau, plusieurs générations pour s'en débarrasser, définitivement cette fois j'espère.

Mais ne serait-il pas temps de changer de sujet, tout en conservant un œil sur les suites de celui-là ?
Vu chez Guy Birembaum : la véritable vidéo d'Amine.
Je vois très bien Omar et Fred faire la même blague. Chez aux on sait que c'est au 2eme degré. Mais chez Hortefeux on ne sait pas. C'est le fond du problème. Mais quand même, il ne fait que répondre aux insistance des autres gens qui lui montrent bien que c'est un arabe mais bien intégré. Sous-entendu "pas comme tous les autres". Sous-entendu "vous avez vu, on a fait un belle prise". Et au final Hortefeux ne fait qu'aller dans le même sens que ses interlocuteurs. A la base il était parti sur la blague de la taille...

Mais il n'en reste pas moins que ses réactions successives après la diffusion sur internet sont presque un aveu de culpabilité, qu'il essaye de cacher a tout prix, maladroitement. Et maintenant il va être difficile de s'en sortir par une pirouette. Bientôt des fumigènes seront surement lancés pour faire oublier l'affaire...
La "dame UMP" sans doute, avait-elle besoin de dire que ce jeune militant mangeait du cochon, buvait de la bière et était catholique ? on peut dire que c'était déjà des propos racistes.....la vie privée de ce jeune ne regardait pas le ministre.....elle aurait mieux fait de se taire....

et pensez-vous qu'internet sera bientôt "muselée" ?.......dommage tout cela .......il y aura des retombées .

bon week-end......et attention à vos paroles....
Belle chronique...

Ce qui me désole, c'est qu'encore et toujours, lémédias véhiculent la prétendue "démesure" d'internet, qui lance des "polémiques stériles", dont l'épicier qui nous gouverne "n'a rien à faire"... Et tout cela, sans dire que ce sont les caméras de Public Sénat qui ont filmé la scène, et non un clampin lambda avec son téléphone portable.

Oui, sans internet, on serait en Chine ou en Iran. Pas pour rien qu'ils veulent le contrôler. La république est en danger.
Horty réagit au fait que c'est un arabe chrétien qui boit de la bière et mange du cochon, d'où la phrase "s'il y en a un ça va, mais plusieurs etc."... Dans ce cas Brice défend en fait la culture musulmane sous-entendant qu'un arabe "normal" est musulman. Les coptes et les maronites vont d'ailleurs saisis la Halde dans ce sens (on se souvient que les coptes egyptiens subissent déjà mille maux).

Merde c'est une autre défense que les photos ou les bougnats... Il est con ce Hortefeux, il avait l'occasion de rallier à lui les musulmans les plus extremistes en plein ramadan, et il a laissé passer l'occasion.
"C'est le code de ce régime."

C'est drôle les mots qu'on est obligé d'utiliser pour désigner notre "gouvernement", un mot qui est plus souvent associé à un autre : "totalitaire".

Ceci dit, je pense que le citoyen n'imagine pas la différence de comportement des hommes du "régime" entre le public et le privé, c'est pourquoi ces séquences sont toujours instructives, car les politiques doivent sans cesse se faire violence pour ne pas laisser transparaître leur vraie nature.
Formidable chronique.Les arguments de l'UMP pour la défense du ministre sont misérables.Et la réaction du président '(théoriquement garant des valeurs de la république):insensée....Il a autre chose à faire...Croyez-vous qu'on en restera là ?Dans ce pays,les propos racistes ne sont-ils pas punis par la loi?
"Enfin" ? moi je n'ai pas du tout cette cette impression là.
Hier j'ai regardé le journal télé (pourtant je m'étais juré qu'on ne m y reprendra plus): Hortefeux rend visite à la police, la secrétaire de je ne sais quoi qui pour le coup est désigné comme étant d'origine algérienne (alors qu'en d'autre circonstance on se serait outré en disant qu'elle est d'abord français) vient le saluer, on montre la petite vidéo d'Amine où il dit qu'il ne s'est rien passé juste parce qu'il ne s'est rien passé. Toute suite après, le sujet sur la vidéo sur internet, avec "l'expert" qui nous explique que n'importe quelle phrase pourrait être filmée et sortie de son contexte pour être utilisée contre vous, et une fois fini le présentateur qui termine par quelque chose du genre "voila pour l'essentiel de cette information" ... et là, raaaa, j'ai franchement failli péter une durite. J'ai eu l'impression de voir le journal télé d'une chaine nationale tunisienne, congolaise ou algérienne, et ça se passait sur France2 je crois.

J'ai vraiment mal à le croire que je ne pensais pas que ça avait atteint un tel degré, les rapports medias pouvoir en France ont vraiment régressé de 40 à 50ans, alors Hortefeux accablé un jour pour ses mensonges, j'en doute vraiment.
Euh, rien.
Juste un mot pour vous dire que je trouve cette chronique excellente, Daniel.
Elle est d'une très belle justesse sur tous les aspects de l'affaire qu'elle évoque.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.