92
Commentaires

Le Mediator, cet inconnu...

Vous aviez entendu parler du Mediator ?

Derniers commentaires

Hé bien maintenant qu'on a pris du Médiator que faut-il faire ?? D'après mon expérience personnelle, on m'en a donné pour DNIB mais comme coupe-faim car le spécialiste ne "voulait pas engager des traitements couteux " comme le drainage lymphatique ou passer quelques jours à l'hôpital "pour mieux apprendre à gérer son taux de glycémie" ! Car bien sur c'est une ALD et donc remboursée à 100 % !

Voilà j'ai encore la boite qui me reste mais j'ai dû stopper le traitement a cause des effets secondaires. (mais pas là ou c'était attendu !)

Je voulais parler des partis gauche/droite ou il est dit plus haut que finalement la droite et la gauche ne veulent plus dire grand chose vue que ces gens sortent du même "moule", font les mêmes parcours, et c'est de plus en plus vrais d'autant que la vraie droite et la pseudo-gauche se rassemb[large]le dans des Cercles comme LE SIECLE ![/large] [/b]

Bref ce sont les mêmes tronches depuis 30 voire 40 ans qu'on nous ressert ! Il est temps de prendre en compte l'article 35 de la Constitution francaise de 1793 sur les devoirs et droits du Peuple "en cas ou le gouvernement "viole" ces droits " ce qui est le cas de nos jou
rs.

Regarder sur Wikipédia mais on trouves toutes les personnalités actuelles comme Sarkozy, Aubry, Strauss-khan, des verts aux plus bronzés je veux dire "fashos" ! Rien que celà montre bien que c'est exactement comme aux Etats-Unis les deux partis sont en faits des "jumeaux homozygotes". Il en est de même pour notre "droite ultra-libérale et notre pseudo-gauche " qui a reniée depuis longtemps ses objectifs "pour les classes laborieuses" !

Aux States on dit "Pepsi et Cola " en parlant des deux partis. Mais des "jumeaux" donc aucun risque pour les lobbies, les ghettos de riches, les banquiers, le MEDEF, les ultra-libéraux, peuvent dormir sur les deux oreilles, le grand soir n'est pas pour demain.

C'est rassurant de lire que boucoups s'appercoivent que ces "deux camps" sont en fait très "liés " les huns aux autres.

Donc en 2012 ceux qui se présenteront en prétendant représenter le "peuple souverain" ne changeront rien au système, mais ce sera juste "cosmétique" au début tout seras rose " et ensuite celà deviendra de plus en plus "rouge sang" ! Et puis carrement noir.

On a déjà connue la gauche au pouvoir qui a envoyé les CRS contre des infirmières quand celles-ci manifestent pour de meilleurs conditions de
travail.

Quand aux verts "eux aussi de vrais caméléons" (sic !) car depuis que JOsé Bové est au Parlement Européen "on ne le vois plus sur l
le terrain !

Ben oui tout le monde a un prix que
voulez vous !
Vous avez aimé le Médiator (maintenant interdit), vous allez adorer le Vastarel du même groupe Servier et toujours autorisé.
Dès septembre 2007, la Revue Prescrire titrait "Trimétazidine: toujours là...hélas!"
Elle continuait ainsi:
"Malgré une balance bénéfices-risques défavorable, la trimétazidine (Vastarel ou autres) reste commercialisé, exposant les patients à des risques injustifiés."

Prescrit depuis 45 ans, ce médicament n'a jamais démontré son efficacité clinique. Il est très prescrit aux personnes âgées qui se plaignent notamment de vertiges et d'acouphènes, et elles sont très nombreuses...

Prescrire note:" Le risque aujourd'hui bien établi de syndrome parkisonnien lié à la trimétazidine, fait nettement pencher la balance bénéfices-risques du côté défavorable."
Le Vastarel, malgré un SMR (service médical rendu) coté "faible" par la Haute Autorité de Santé, reste emboursé à 35%.

Prescrire concluait en 2007:" En 2006, plus de 9 millions de boîtes de Vastarel ou d'une copie, ont été remboursées par la CNAM, pour plus de 50 millions d'euros.C'est beaucoup pour un médicament qui ne devrait plus être utilisé!".

Daniel, demande l'avis du Président du Conseil de l'Ordre des médecins, le Dr Legmann. Il était conseiller municipal de Neuilly quand Sarkozy en était maire.


Précisions: 1) le syndrome parkinsonien se traduit par des troubles de la marche et des risques de chute de la personne âgée.
2) 50 millions d'euros c'est le budget annuel consacré par un gros Conseil Général pour financer les aide ménagères à domicile de 10.000 personnes âgées dépendantes relevant de l'APA.

A ce jour la situation est inchangée et la Revue Prescrire y a consacré plusieurs autres articles allant dans le même sens.
Il est important de lire ce livre : dont le titre a été censuré pour comprendre que ce retrait n ' a été effectué que par la pugnacité d 'un médecin du fin fond de sa province , isolée , sans titre , simplement plus vigilante que les autres sur ce qui arrivait à ses malades.
Choquée et intriguée de voir des cas gravissimes d hypertension pulmonaire dans son service elle a simplement voulu comprendre et c'est la que son histoire devient presque comme un roman policier , avec peu de moyens , elle cherche à comprendre à rassembler des preuves
Face à elle , le silence prudent des autres médecins , les rumeurs sur son compte et surtout quand elle arrive enfin avec un dossier solide devant les " autorités " en matière de santé et de pharmacovigilance , à avoir un rendez vous pour exposer seule ce dossier , le mépris et l'inertie des dites autorités.
Lire son premier entretien avec l 'agence , la manière dont elle est reçu , elle n 'a droit qu ' à un exposé de 10 minutes , sans question ni réponse aprés avoir attendu dans un cagibi ou elle pouvait voir les avocats du laboratoire , mais c'est grâce à son courage et son obsession de mettre un terme à ce danger qu'elle a pu enfin être écouté.
Pourquoi le titre de ce bouquin a été censuré , parcequ' officiellement cela veut dire que si ce médicament a été retiré du marché en fait il n'a causé aucun dégât , donc personne n'est en droit de s'adresser à la justice pour avoir droit à réparation !!!!!!

Et si ASI s 'intéressait aux "médias " destinés aux médecins , ceux qui font le consensus en matière de médicament en France .... on trouverait un exemple de presse , riche et diffusant des informations sous influence ..... j espére qu ASI ira plus loin sur cet univers médiatique sous controle
Ben non,
Là vraiment pas.
Ces derniers temps, nous avions trouvé le matinaute en grande forme.
Il y a eu aussi un peu de flou.
Et puis il y a ça.
Je n'ai pas bien compris
Je me suis demandé où vous vouliez en venir, jusqu'à la phrase "Je relis la phrase du Monde : "le Mediator a échappé à cette interdiction". Et c'est tout. Dans ce bref article du site du Monde, pas d'explication sur le passe-droit mortel, dont a bénéficié le Mediator, commercialisé par le laboratoire Servier. La lutte de plusieurs années, de plusieurs malades, et du Dr Frachon, contre le médicament soupçonné, est demeurée, pour l'essentiel, souterraine. "
Là, un instant, j'ai trouvé le grand Daniel Schneidermann. Celui qui, mine de rien, nous donne un petit cours de lecture des médias, pointe du doigt la phrase qui en ne disant rien pourrait tout dire...
Et flop.
Devant ce questionnement, qu'est-ce qu'il fait le journaliste ? Il sort son Google, il tape trois mots, et puis rien. Pas une info, pas une information, pas un recoupement.
Alors s'il n'y a rien, c'est forcément qu'il y a quelquechose. Du caché, du lourd, du quifaupakonlesache...
Mais attention, hein, pas de conspirationnisme ici, pas de fausse rumeur, on désamorce vite la mèche avec un petit sourire du kapalairdytouché en annonçant dans le texte qu'il pourrait y avoir des rumeurs, mais rien de fondé.

Google, franchement, c'est une blague ? C'est ça, vraiment, le journalisme matutinal ? J'ai du passer à coté d'un Xieme degré...
Pas meme un petit coup de fil au Docteur Frachon ? Aux associations de victimes ? Au labo ? Des zinterviouves, des recoupements, des lectures de différentes publications, des avis de zexperts, je ne sais pas moi, je ne suis pas journaliste...
Mais c'est vrai qu'à 9h15, entre la lecture du Monde et l'horaire de livraison de la chronique du matin@ute, y'a pas le temps pour tout ça.
Alors peut-etre qu'il ne fallait pas. Peut-etre se garder tout ça de coté pour lancer quelqu'un sur le coup, attendre d'avoir une véritable info, plutot que cette chronique qui ne dit rien à part que Le Monde ne dit rien. Y'avait vraiment rien d'autre pour le 9h15 ?

Je pense au Point, je pense à l'histoire de l'ophtalmo raciste, et la responsabilité des journalistes dans une certaine décrédibilisation des médias. Heureusement, il y a @si. Oui, mais là....
Whou wotchise ze boeufcarottes ?
M; Schneiderman, je suis contente de voir que vous évoluez dans un sens intéressant !

A mon avis (mais je peux me tromper), la séparation droite gauche n'a plus beaucoup de sens aujourd'hui.
En revanche, ce qui (à mon avis) commence à prendre de plus en plus de sens, c'est bien que les politiques n'ont plus le sens de l'intérêt général.
La question devient bien "pour qui roule les politiques ? " ou encore "quelle est l'ampleur de la corruption ?"

Avant les politiques étaient amenés à défendre les entreprises nationales parce que leur réussite (productivité, compétitivité etc ... tous ces beaux mots dont nous sommes gavés à longueur de propagande aujourd'hui) était synonyme d'emploi. Et grâce à cet effet secondaire, ils pouvaient se dire que ça rattrapait l'intérêt général.
D'ailleurs c'est toujours l'argument qu'ils nous assènent.

Sauf qu'avec la mondialisation et les délocalisations, les multinationales vont chercher leurs employés ailleurs qu'en France, et que nous ne bénéficions plus de cet effet secondaire.
Il y a aussi le fait que les multinationales sont devenues bien plus puissantes que les états, et qu'elles ont des moyens qui transforment la démocratie en farce, vu que la volonté des électeurs n'est plus rien face à leur puissance.
De plus, il semble que le cynisme et la vision à court terme soit devenus leur ligne de conduite, alors même que nous, en tant que société, sommes confrontés à des challenges à moyen terme ou long terme hyper importants (peak oil, dérèglements climatiques) qu'elles s'acharnent à nier ou manipuler à leur avantage.

Il faut donc bien changer notre vision de ce que sont les enjeux et les forces en puissance.
Les tentatives d'intimidation se multiplient :

Un article de Libé aujourd'hui

Voici la lettre reçue par les parents :

Madame, Monsieur,


Depuis plusieurs jours, des groupes de lycéens ou d’autres jeunes, qui affirment protester contre des
réformes, tentent de bloquer des lycées.

Monsieur le Recteur m’a demandé de porter à votre connaissance les éléments suivants :

• Ces blocages font obstacle au droit à l’éducation, garanti à tous les élèves et à leur famille. Ils
empêchent nombre d’élèves de suivre les cours, ce qui n’est pas admissible.
• La présence de lycéens dans la rue attire quelquefois un certain nombre de personnes qui
souhaitent troubler l’ordre public et peuvent mettre en cause la sécurité des élèves et des
personnels. L’accident survenu en Haute-Savoie le vendredi 9 octobre 2010 – au cours duquel
une jeune fille a été grièvement brûlée alors qu’elle participait au blocus de son établissement -
en est la dramatique illustration.
• L’absence des élèves en cours est contraire à l’obligation d’assiduité, qui figure dans la loi ainsi
que dans le règlement du lycée et s’impose à tous ceux qui y sont inscrits. Elle empêche les
lycéens de recevoir les enseignements prévus dans les programmes et nécessaires tant à leur
formation qu’à leur réussite aux examens.

Aussi je vous demande de bien vouloir rappeler à votre enfant qu’il a des droits et des obligations dans
le cadre de sa scolarité :

• Ses droits lui permettent de faire valoir ses opinions par le biais des instances officielles de
l’établissement : assemblée générale des délégués, conseil de la vie lycéenne et conseil
d’administration.

• Ses devoirs concernent l’assiduité, le respect de la liberté d’autrui et celui des biens. J’ajoute
que les absences non justifiées figureront sur les bulletins scolaires des élèves concernés.

Pour garantir à chacun le respect de ses droits et préserver aux élèves de notre lycée leurs chances de
réussite, nous comptons sur votre indispensable soutien.


Tout ça signé par les proviseurs, sur instruction du ministre à brushing ...
Bref, les jeunes "affirment" se mobiliser contre la réforme des retraites, meuh non, en fait, ils veulent juste foutre le bordel, ils sont trop cons, les jeunes...
Condamnés aux stages jusqu'à 40 ans, au petits boulots précaires, ou à se transformer en Tanguy. Bel avenir, hein.
Désolée pour le hors sujet, mais ne sachant pas où poster, une info qui me paraît importante, à la suite du vite dit sur les lycéens, il y a eu d'autres articles :

Journalistes frappés par la police

Autre tabassage en règle ici, d'une mère de famille

Un lycéen blessé à Montreuil

Le témoignage d'une enseignante : lendemain de manif devant un lycée de France

Comme je le disais sur un autre forum, notre bon ministre de l'Education Nationale (à coups de tonfa) avait prévenu les jeunes la semaine dernière : manifester sur la voie publique, c'est dangereux...

Une chronique sur ce sujet me paraîtrait d'actualité !
Aujourd'hui Mme Cardin, spécialiste du médical sur France Inter,a parlé de ce problème et elle a, très bizarrement, oublié de préciser que la dangerosité de ce médiacement était reconnue aux USA, et ailleurs, depuis plus de dix ans. Peut-être a-t-elle oublié ce détail qui en dit long, il faut dire que je n'ai pas oublié (et pas pardonné) le matraquage qu'elle nous a imposé au sujet de la vaccination contre la grippe. Le livre d'Irène Frachon a fait l'objet d'une émission de Giordano il y a quelques mois.
J'avais entendu parlé du mediator dans le magazine de la santé je crois, mais pas comment il était arrivé sur le marché. C'est flippant. Je n'ai rien à dire de sérieux, tout a été dit dans le chro et le forum. Merci Daniel et aux @sinautes.


Juste pour rire, je viens de recevoir cette pub. dans mes éléments indésirables, :-)). Une méthode naturelle pour maigrir. Je me demande comment j'ai été ciblée :-))
Pas si inconnu que ça. La Revue Prescrire l'avait dans le collimateur depuis un certain temps :

[http://www.prescrire.org/aLaUne/dossierVigBenfluorex.php]

L'article a deux ans 1/2.
de se que j'ai trouvé sur le groupe Servier, c'est des spécialistes dans le genre ( http://cpolitic.wordpress.com/2007/11/20/laboratoire-servier-la-honte-de-lindustrie-pharmaceutique-francaise/ )
et d'autres spécificités aussi flippante sur les moyens qu'il se donne pour recruter ( http://hebdo.nouvelobs.com/sommaire/notre-epoque/026457/un-bien-curieux-laboratoire.html )
moi je dit c'est une enquête pour asi !
Il y a quelques semaines, le Magazine de la Santé avait invité Irène Frachon (http://www.france5.fr/magazinesante/010177/193/), je ne me souviens pas qu'elle ait parlé des liens idéologiques avec l'extrême-droite, en revanche elle avait parlé d'obstruction de la part des organismes publics. Le sous-titre n'était pas encore censuré (sur décision d'un juge de Brest, après la plainte du labo, ai-je lu). C'est glaçant, d'autant qu'une situation tout à fait comparable s'était déjà produite avec l'Isoméride, médicament coupe-faim ayant entraîné des complications pulmonaires gravissimes, et aussi commercialisé par Servier.

[quote=Irène Frachon]
L'omniprésence de l'industrie pharmaceutique à tous les stades de la décision est un fait, avant d'être une critique. Elle n'est évidemment que la conséquence du retrait des pouvoirs publics de ce champ et donc du poids croissant du financement par l'industrie des différentes instances de contrôle des médicaments. Résultat: ce sont les producteurs eux-mêmes qui, de fait, procèdent à l'évaluation de leur production. La commission d'AMM, par exemple, qui décide en dernier ressort de la mise en circulation des médicaments et de leurs indications précises, enjeux de première importance financière, est financée aux trois quarts par des laboratoires.
La revue "Prescrire", seule revue médicale entièrement exempte de publicité et de liens avec les labos, a récemment porté plainte contre l'Agence Européenne du Médicament pour "refus d'informer", détaillé en 5 points. La reproduction d'un des textes reçus suite à ses demandes d'info (légalement obligatoire) est particulièrement savoureuse: plus caviardé, tu meurs. Reste à peine un dixième du texte en clair!

http://www.prescrire.org/Fr/3/31/46506/0/NewsDetails.aspx?page=3

Faut-il attendre, chaque fois, que les morts soient assez nombreux pour qu'on les compte?
Après avoir perdu le dernier mandat (après Député et président du conseil général) qui lui restait dans l'Isère en 2001 (Maire de Voreppe pendant 4 mandats) le RPR DocteurMichel Hannoun a été tout naturellement "embauché" chez les Laboratoires Servier.
En Espagne et en Italie, le Mediator a été retiré du marché en 2003. En France, seulement en 2009. Les français sont quand même beaucoup plus résistants que les espagnols et les italiens ! Ou bien, l'autorité française de surveillance sanitaire n'aurait pas joué son rôle ? Parce qu'elle est en fait financée par les laboratoires pharmaceutiques dont elle est censée évaluer les produits ?
en tout cas, d'après les dires de notre président, ils se connaissent très bien :

"Mais je ne veux pas faire votre portrait, comme on croque quelqu’un à distance. Je vous connais trop bien pour cela. Je préfère tenter d’exprimer votre identité profonde. "


Je me souviens de notre première rencontre en 1983. C’était déraisonnable, c’est là que je vois que vous êtes enthousiaste, vous pensiez déjà à l’époque que je serai Président de la République. Incorrigible Jacques SERVIER !


Extraits de :

ALLOCUTION DE M. LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE à l’occasion de la remise des insignes de Grand'Croix de la Légion d’Honneur au Docteur Jacques SERVIER Président fondateur des Laboratoires Servier
Palais de l’Élysée – Mardi 7 juillet 2009
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.servier.fr/pro/html_news_home/imgs/Sarkozy/Sarkozy.jpg&imgrefurl=http://www.servier.fr/pro/html_news_home/NewsView.asp%3Fidx%3D1744&usg=__4zgUY989ezTCE5Lb1w_6tWHstpI=&h=350&w=264&sz=63&hl=fr&start=13&zoom=1&um=1&itbs=1&tbnid=E9gj7FPhnnD8pM:&tbnh=120&tbnw=91&prev=/images%3Fq%3Dservier%2Bsarkozy%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26tbs%3Disch:1
Marrant, ce 9h15 a été bloqué comme spam, ici. Le "mediator" est peut-être plus connu des informaticiens...
J'avais lu l'article, mais étais passée très vite sur le passage que vous citez, Daniel.
Et je me rends compte de votre regard de fin limier, qui perce tout de suite l'insuffisance journalistique, qui repère THE TRUC qu'il fallait creuser. Mais que font les chefs de rubrique, ils ne relisent pas ? Ou n'ont-ils plus les moyens de financer le complément d'enquête indispensable à la qualité d'un article, qui fait qu'un article, au lieu de commenter un communiqué de presse, creuse les sous-entendus ?
Et là en l'occurrence, ils avaient les moyens d'appeler Irène Frachon, ça ne coûtait qu'un coup de fil.

http://anthropia.blogg.org
En poursuivant la recherche, j'ai trouvé comme plusieurs d'entre vous un certain Michel Hannoun, ancien député de l'Isère devenu « directeur des études » des laboratoires Servier, reconverti en lobbyiste professionnel et omniprésent au palais Bourbon ! Il est également président de la fédération des métiers de la santé à l'UMP et membre du conseil de surveillance de l'AP-HP, etc ... Servier, c'est aussi le labo qui a délibérément vendu des millions de boites d'ISOMERIDE ...
trouvé aussi avec google "servier ump"

http://www.cpolitic.com/cblog/2007/11/20/laboratoire-servier-la-honte-de-lindustrie-pharmaceutique-francaise/

"De là à rapprocher ce phénomène étrange et inexpliqué, au financement de Jacques Servier au FN et à l’UMP, il n’y a qu’un pas facile à franchir…"


je n ai aucune idée de la qualité de ce site (cpolitic.com), et vous?
Ce médicament a été l'un des 10 médicaments les plus vendus en France , son dossier scientifique a toujours été très étrange pourtant pour les connaisseurs .... on peut penser que cette molécule a été la suite d un anoréxigéne interdit en france après quelques années ( Pondéral ) qui a ensuite donné un autre enfant l Isoméride , lui aussi anoréxigéne interdit aprés quelques belles années de commercialisation
Ceci dit le Médiator a été une réussite marketing car son indication officielle était " proposé dans les troubles du diabéte , les dyslipidémies etc
pour ceux qui savent lire ( peu de personne chez les médecins ) la mention "proposé " veut dire que le médicament n'a pas fait la preuve de son efficacité dans cette indication et que le laboratoire ne fait que le "proposer "
Ceci ce médicament a été valorisé par de multiples grands patrons " ( français uniquement ) dans le domaine du diabète , Servier étant très doué pour avoir une grande collection de leaders médicaux ( comment ? devinez )
L' effet secondaire comme tous les anoréxigénes est de pouvoir provoquer des hypertensions artérielles qui peuvent être gravissimes
Pour mémoire l isoméride a été aussi commercialisé aux USA avant d être interdit et la bas beaucoup de malades ont attaqué le laboratoire qui a du payer des sommes folles en indemnisation , mais ce type d action en France n 'est pas permis par la loi , donc les conséquences en France seront minimes , juste une perte conséquente de chiffre d affaire, mais impossible d attaquer le laboratoire si vous étes une victime...
MAIS il faut lire le bouquin de ce médecin pour comprendre comment son combat a éte long , difficile et comprendre le rôle de l Agence du Médicament en France
Bonjour Daniel,

votre chronique est tres interessante.
Un point, un peu anecdotique et ironique, m'a plus particulièrement fait réagir: "notice Wikipedia irréprochable".
Etant moi même contributeur, et convaincu (croyant? ;o) ), j'aimerais savoir, quel oeil aujourd'hui
vous portez sur le projet wikipédia, 5 (?) ans après "le ciel j'ai ma notice dans wikipédia"?

bonne journée
Bonjour,

Ne connaissant rien au monde des entreprises pharma, je me suis intéressé un peu à cette histoire qui a su faire frisonner ma fibre d'archéologue, le plaisir de la fouille même si elle ne reste que virtuelle ( il y aurait un rapprochement à faire ici entre fouille du sol et recherche sur le net). Car effectivement, plus on gratte, plus les rumeurs, les indices, les faits deviennent intéressantes... et l'on se figurerait volontiers cette ""nouvelle" affaire comme symptomatique de la déchéance du système français qui aurait pour origine une trop forte convergence d'intérêt entre grands industriels et politiques. Le résultat ici est d'autant plus grave puisque l'enjeu consiste en l'autorisation de médicaments sur le marché...
Reste à trouver des preuves solides en effet...ou à donner la parole à ceux qui pense en avoir. Et surtout, essayer de comprendre, comment j'ai pu passé à coté?
A la liste des faits que l'on peut trouver sur le net, on peut ajouter celle-ci : la mairie de la ville de Croissy-sur-Seine où se situe le principal centre de recherche de Servier, est UMP depuis 1995.

JM
Jacques Servier est un ami très proche ( et depuis longtemps ) de Jacques Chirac. Pas le temps " d'enqueter " aujourd'hui.. C'est peut-être du coté de l'ex-RPR qu'il faut chercher.
Bonjour,
Un petit coup d'oeil sur le blog de Mélenchon vous apprendrait que le ministre du travail du machin (je ne veux pas dire son nom… et puis pourquoi pas en rajouter un peu à sa barque… Woerth) a signé l'autorisation de licenciement du responsable syndical des Contis, le fameux Mathieu.
Ca reste à vérifier mais si c'est vrai (j'en suis certain à 99% venant de Mélenchon), ce WW est un drôle de salaud !!!
Parenthèse, mais qui a son importance, et qui s'adresse à vous Daniel.

Pourquoi, lorsqu'on met un lien dans un commentaire, n'apparait que celui du site dont il est extrait ?

Dans un des miens, je l'avais fait pour un des chroniques d'@si... et rien à faire.

On voit qu'il se passe la même chose pour les liens qu'ont voulu mettre Annek et Jip.

Pouvez-vous faire quelque chose ?

D'avance, merci infiniment.
Merci pour l'information et la recherche d'indices Daniel .
Quelle honte tout de même ! Légion d'honneur je dirais
plutôt il y a légions d'horreur au nom de la perte de poids !!
La requête lancée par Daniel est trop exclusive (gros donateur) : mieux vaut lancer ça http://www.google.fr/search?q=servier+UMP&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a#hl=fr&expIds=17259,24472,24683,25500,26637&xhr=t&q=%22jacques+servier%22+ump&cp=21&pf=p&sclient=psy&client=firefox-a&rls=org.mozilla:fr%3Aofficial&aq=f&aqi=g3g-o1&aql=&oq=%22jacques+servier%22+ump&gs_rfai=&pbx=1&fp=9d7f2bc24bb278c0

ou, plus rigolo, ça : http://www.google.fr/search?q=servier+UMP&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a#hl=fr&expIds=17259,24472,24683,25500,26637&xhr=t&q=%22jacques+servier%22+sarkozy&cp=25&pf=p&sclient=psy&client=firefox-a&rls=org.mozilla:fr%3Aofficial&aq=f&aqi=&aql=&oq=%22jacques+servier%22+sarkozy&gs_rfai=&pbx=1&fp=9d7f2bc24bb278c0
http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Le-combat-d-un-medecin-contre-un-medicament-_3636-1401223_actu.Htm


ou

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-30-editeurs-soutiennent-les-editions-brestoises-dialogues.fr_42314-1415171-pere-bre_filDMA.Htm


En tout cas ce médecin brestois a eu du mal à se faire entendre !
Essayez juste de taper "AFSSAPS, complice des labos" sur gougueule, et vous verrez ce qui sort... C'est édifiant.

Exemple :

Les médicamenteurs...

Extraits :

... les défaillances des divers organismes de contrôle qui "loin d'assurer leur rôle de garde-fous, participent à alimenter les appétits des labos".

Illustration avec l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Cette autorité délivre entre autres les autorisations de mise sur le marché (AMM). Sa « première priorité est la régulation du marché et de la santé des firmes pharmaceutiques, et non la santé des hommes », affirme le rédacteur en chef de Prescrire, seule revue médicale à pouvoir se targuer d'être indépendante. Et pour cause : le budget de la commission d'AMM est alimenté à 80 % par les laboratoires. Quant à ses experts, ils collectionneraient des contrats avec les entreprises dont ils sont censés évaluer les produits".


Clairement, tous les prétendus "experts" des organismes d'Etat censés "contrôler" les médicaments sont payés par les labos et les industriels. C'est aussi vrai pour l'AFSSA (Agence française de sécurité des Aliments)

La preuve par l'absurde : le purin d'ortie est à nouveau dans le collimateur, normal, il est gratuit...

Thierry Souccar avait sorti un livre sur le sujet, il y a cinq ans :"Santé mensonges et propagande", dont je vous recommande la lecture...
Pour compléter l'info de Gavroche, voici ce que nous rapportait Prescrire dans un article de 2006 sur les conflits d'intérêts à l'AFFSAPS:

Le premier point à l'ordre du jour de la Commission nationale de pharmacovigilance de l'AFFSAPS du 29 novembre 2005 était les effets secondaires cardiovasculaires et neuropsychiatriques du Mediator.Deux membres de cette commission, dont son vice président, avaient déclaré des liens d'intérêt avec la firme Servier (ce sont les fameux "contrats" dont parle le rédac chef de la revue Prescrire) . Ils ont pourtant participé aux délibérations et au vote sur la nécéssité d'une réevaluation officielle de la balance bénéfice-risque de ce médicament.

Prescrire, mai 2006/Tome 26-272 p382
Sur l'influence des labo pharmaceutiques, quelques extraits de "L'histoire secrète du patronat" (p424-426):


"
Infiltrer et recycler le monde politique

"Je suis psychiatre et socialiste. On peut déjeuner?" Lorsqu'elle reçoit ce coup de téléphone, Catherine Lermorton n'est pas vraiment surprise. Par curiosité, elle accepte le rendez-vous. La jeune femme qui l'appelle ne cache pas sa qualité: elle est "responsable des relations politiques" du laboratoire Pfizer. "Cette dame très sympathique m'a parlé du traitement de la douleur, négligé en France, raconte la députée, de la nécessité d'en faire un objectif de santé publique. Evidemment, Pfizer développe un centre de recherches dans ce secteur à proximité de Paris et réclame des aides publiques..." Psychiatre installée en libéral à Montrouge, élue socialiste au conseil municipal de cette ville de la banlieue parisienne, praticien hospitalier à Sainte-Anne dans l'équipe d'addictologie et membre du Club XXIe siècle- regroupant majoritairement l'"élite française issue de l'immigration" et défendant la diversité-, Fatma Bouvet de la Maisonneuve est une femme de réseaux. elle est parvenue à intégrer la commission santé du Parti socialiste, en même temps qu'elle entrait dans le groupe de réflexion santé du...Nouveau Centre (NC), le parti politique centriste né en 2007. Sa mission consiste bien à servir d'interface avec la sphère politique, pour sensibiliser, faire passer des idées, vaincre les réticences...Lorsqu'elle découvre le pot-aux-roses, Catherine Lemorton alerte le premier secrétaire du PS, François Hollande, et exige l'exclusion de sa "camarade" lobbyiste de la commission nationale santé. Elle finit par obtenir gain de cause, mais la psychiatre est toujours encartée au PS.
Désormais, l'industrie pharmaceutique mise directement sur une poignée de décideurs clés. Elisabeth Hubert, médecin et éphémère (six mois) ministre de la Santé publique et de l'Assurance-maladie en 1995 dans le gouvernement d'Alain Juppé, est ensuite devenue directeur général des laboratoires Fournier (1997-2004), tout en siégeant au conseil d'administration du LEEM (Les entreprises du médicament), le syndicat patronal de l'industrie pharmaceutique en France. Philippe Lamoureux lui, n'a pas traîné. Le 15 novembre 2008, ce haut fonctionnaire, passé par les cabinets ministériels de Bernard Kouchner (1992 et 2001-2001) et Martine Aubry (1998-2000) et ancien secrétaire général de l'Agence du médicament (1997), est passé directement de la direction de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) à...la direction générale du LEEM. Christian Lajoux, président du lobby des laboratoires, ne cache me^me pas le motif du recrutement de ce haut fonctionnaire, "en raison de son engagement professionnel dans les politiques sanitaires, à un moment où les entreprises du médicament s'impliquent de plus en plus dans les enjeux de santé globaux, allant de la recherche avancée dans les sciences du vivant à la promotion du bon usage du médicament". Faut-il en dire plus?

Dernière étape: un discret décret vers la publicité pour le médicament

L'objectif principal du lobbying de l'industrie pharmaceutique en 2009 est clair: accéder à tout prix au public, sans intermédiaire. Après plusieurs échecs au niveau de la Commission européenne, les lobbyistes ont concentré leurs efforts sur le marché français, l'une des deux locomotives européennes de la pharmacie avec le marché allemand.
Le 19 décembre 2008, un simple décret du gouvernement, signé par le Premier ministre François Fillon, la ministre de la Culture Christine Albanel et celle de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie, autorise le "parrainage" d'émissions de télévision par les entreprises pharmaceutiques, uniquement "pour promouvoir leur nom ou leur image". Ce n'est pas encore de la publicité directe, mais c'est une première étape.
Deuxième marche: l'"éducation thérapeutique", présentée dans le cadre de la loi Hôpital Patient Santé Territoire (HPST) défendue par la pharmacienne et ministre de la Santé Roselyne Bachelot en 2008 et 2009. En apparence, il s'agit d'accompagner les patients atteints d'affection de longue durée (ALD) qui, souvent, prennent mal leurs médicaments, par des conseils, une assistance téléphonique...tout ce qui permet d'assurer la continuité du traitement. Evidemment, les laboratoires sont prêts à assurer ce service qui permettrait d'améliorer la santé de ces patients, tout en les fidélisant. En réalité, ce dispositif vise à multiplier les canaux de publicité en direction du grand public. "L'idée, explique Catherine Lemorton, c'est d'accéder au public en éliminant toute chaîne des inermédiaires qui sont autant de barrières pour les labos."
La députée socialiste prend l'exemple d'Alli, une pilule aniobésité commercialisée en mai 2009 par GlaxoSmithKline (GSK). "Nous ne la vendons pas dans mon officine, car Alli existe depuis longtemps. L'Orlistat (Xenical dans le commerce) est vendu sur ordonnance depuis dix ans, fortement dosé , pour de vrais obèses. Le labo s'est dit: "On n'en vend pas assez." Donc il a sorti le même médicament, quatre à cinq fois moins dosé, sans ordonnance. qui vient nous voir pour acheter Alli? Des minettes qui ont trois kilos à perdre pour entrer dans leur jean taille 36...Elles préfèrent prendre une pilule, au lieu de manger des légumes et un yaourt sans sucre pendant quelques semaines. Ce qui est grave, c'est que ce comportement s'est imprimé dans la tête des gens!"
Pour obtenir son autorisation de mise sur le marché en France, GSK a fait un détour par l'Agence européenne du médicament (agence communautaire créée en 1995 et basé au Royaume-Uni). Une fois le sésame de Londres obtenu, le laboratoire a pu vendre son médicament dans les vingt-sept pays de l'Union. Le tour était joué, alors même que l'Afssaps ou l'ordre national des pharmaciens ont émis des réserves sur les effets secondaires du traitement, qui provoque des diarrhées avec des pertes de vitamines essentielles..." Comment voulez-vous contrôler la consommation d'un médicament en vente libre, sans ordonnance, s'agace Catherine Lemorton, n'importe qui peut acheter quarante boîte dans la journée, pour obtenir la même dosage que le médicament vendu sur prescription." Chantage à l'emploi, chantage à la réélection...Les arguments des industriels ne changent pas. "Ils resteront toujours un lobby à part, parce qu'ils ont infiltré les institutions les plus vertueuses de la République, les autorités sanitaires de contrôle. Pour les autres lobbies, rien n'est jamais gagné. En revanche, dans la pharmacie, une fois que vous êtes installé dans un pays, impossible de vous en déloger."



"Chantage à l'emploi, chantage à la réélection"
Ha! les joies du système politique, appelé démocratie, tributaire du capitalisme.
Et on aura beau en appeler à l'esprit de la République ("esprit? Es-tu là?") et tripatouiller les lois et les institutions, tout ça n'est qu'enfumages et fumisteries, c'est coller des sparadraps sur un cadavre en espérant qu'il va se lever et marcher.
Et les boîtes pharmaceutiques ne font pas ça par malice, elles sont obligées, c'est une nécessité vitale, c'est ça la "saine" compétition, la "libre" concurrence, ce sont les rouages mêmes de la machine "capitalisme". Vouloir bloquer ces rouages c'est, à long terme, flinguer la machine et comme tout, ou presque, vient de la machine (économie, état, média, idéologie ...), bloquer les rouages c'est, à long terme, détruire le "monde" (ou plus sûrement, le pays). Reste à prendre conscience qu'un autre monde est à portée de main (et là, il s'agit bien de monde dont il est question, se limiter au pays c'est se faire écraser par la machine).
Mais pourquoi s'inquiéter? Le produit a été testé sur les animaux , donc tout va bien !

Des scientifiques vous expliquent que les tests sur animaux sont une hérésie scientifique
Oui les tests sur les animaux ça sert à rien mais c'est marrant à faire ...





Ceci est un message destiné à tester le second degré des asinautes
Votre lien ne pointe sur aucun article particulier. Mais je suppose que c'est celui-ci : http://antidote-europe.org/articles/why-animals-are-not-good-models-for-the-study-of-human-disease
Oui Marlwin vous avez raison . J'avoue avoir pêcher par fainéantise :(
Ciel! Je viens d'apprendre que je suis morte ou peu s'en faut.
J'ai pris pendant des années le médiator, et je me porte très bien. dois-je en conclure que je suis une vraie carne? Il faut dire que cela était à une dose raisonnable.

Cela dit, loin de moi l'idée de défendre les labos pharmaceutiques, celui-là pas plus que les autres. J'ai voté pour l'article parce que le trouve bien dans la veine de ce que nous sort DS depuis la rentrée.

Hé! Des nouvelles du pays lointain et bizarre pour lequel je m'étais prise d'affection?
Et Bachelot ? Elle fait quoi à part s'intéresser à de soi-disant propos racistes d'un médecin ?
Moi je connaissais les laboratoires Servier vu qu'ya très longtemps j'ai connu un des rejetons qui roulait dans une Mazeratti rouge
Servier est connu comme le loup blanc dans le domaine des labos :

- Le monsieur est très à droite (doux euphémisme).
- ses méthodes de recrutement vont avec. D'infâmes rumeurs ont parlé d'enquêtes de familles pour éliminer tout ce qui ressemble de près ou de loin à un socialo communiste.
- les employés n'en parlent pas ouvertement car ils sont très bien payés et ne retrouveraient pas les mêmes conditions chez un concurrent.

Donc si Mr Servier donne à un parti politique cela n'est probablement pas à gauche, ni même au centre droit.

Petite anecdote : Il y a quelques années j'ai rencontré le DG d'un labo pour un entretien de recrutement. Regardant mon CV, il me demande ce que j'ai fait comme service nationale. J'ai répondu franchement que j'étais objecteur de conscience. Sa réponse :" on s'en fout on n'est pas chez Servier"
Cela fait déjà plusieurs mois que l'on sait que de nombreux scientifiques attribuent un grand nombre de décès à ce médicament. Ici l'étude de la CNAM confirme ces informations.
Les laboratoires sont des habitués de ces campagnes de lobbying. Lire ici.
Servier a reçu plusieurs récompenses honorifiques françaises (Commandeur....) et sait habilement recruter d'anciens politiques pour son groupe.
Le bouquin d'Irène Frachon revient bien sur ces questions d'influence, en plus d'évoquer les liens entre ce médicament et des morts prématurés.
MC
Moi qui, dans ma candeur naïve, croyait que le médiator servait à jouer de la guitare... ça expliquerait la mort de tant de stars du rock, à commencer par Jimmy Hendrix ??? ;-)))
La circulation circulaire ! Quand je tape "servier gros donateur UMP" asi sort en premier...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.