14
Commentaires

Le Maire en direct : le chantage fait à France 3

La préfecture de Haute-Saône souhaitait très fort que le ministre de l’Économie annonce des aides en direct sur France 3 Franche-Comté. Une responsable de communication a exercé un chantage sur deux journalistes alors en plein tournage. Récit.

Commentaires préférés des abonnés

Donc si je suis bien, le problème n'est pas le fait que france 3 soit à la disposition des demandes du gouvernement, c'est juste l'erreur de donneur d'ordre qui s'est adressé à la mauvaise personne.

Tu m'étonnes qu'autant france 3 que la préfecture ra(...)

 "D'habitude, ça se fait de manière beaucoup plus feutrée, dans la communication «positive» et sans pression directe... on sait bien comment ça se passe.


Ben oui, le chantage, c'est un métier. C'est comme la corruption, ça ne s'improvise p(...)

"Ilfallait tomber sur un tract furieux des trois syndicats de journalistes [...], et dont la presse régionale s'est abstenue de rendre compte " La Presse, garante de la démocratie, vraiment? 

Depuis que la majorité des grands Médias est entre les(...)

Derniers commentaires

Se pourrait-il que l'apparition à l'horizon (certes encore lointain mais quand même...) de la prochaine présidentielle rendent certain-e-s un peu fébriles au niveau du contrôle de la communication et des nécessités d'engranger dès à présent des points positifs dans l'opinion en faisant mousser tout ce qui est possible de faire mousser ?

Si tel est bien le cas, comme j'en ai l'intuition, j'ai bien peur qu'il faille s'attendre à ce que ce genre d'initiatives (enfin en moins grossier parce que là ça s'est vu) se multiplie à l'avenir.

LOL. Comme si ce n'était pas systématiquement le cas entre médias et préfectures. Sinon on a des nouvelles du bouc émissaire, la directrice subitement devenue attachée de préfecture en attendant d'être traitée de "stagiaire" puis d'être placardisée ?

Ca me rappelle ce qui courait les rédactions de la Une et la Deux à une certaine époque: "FR3, la télé qui marche droit", ou: "FR3, Télé-Préfecture". La petite dame de la com' préfectorale a quel âge ? Sauf que, maintenant, ce genre de pressions sont très vite connues, on ne manque plus de tuyaux pour ça

Ils auraient mieux fait de refuser. Tant pis pour le publireportage à la gendarmerie.

 "D'habitude, ça se fait de manière beaucoup plus feutrée, dans la communication «positive» et sans pression directe... on sait bien comment ça se passe.


Ben oui, le chantage, c'est un métier. C'est comme la corruption, ça ne s'improvise pas.

Lemaire deux sur la Trois....

Donc si je suis bien, le problème n'est pas le fait que france 3 soit à la disposition des demandes du gouvernement, c'est juste l'erreur de donneur d'ordre qui s'est adressé à la mauvaise personne.

Tu m'étonnes qu'autant france 3 que la préfecture rangent ça sous le tapis, c'est révélateur d'une façon de faire qui n'a pas l'air de dater d'hier...

"Ilfallait tomber sur un tract furieux des trois syndicats de journalistes [...], et dont la presse régionale s'est abstenue de rendre compte " La Presse, garante de la démocratie, vraiment? 

Depuis que la majorité des grands Médias est entre les mains de divers groupes financiers leur indépendance éditoriale subi, directement ou indirectement, une forme de tutelle actionnariale.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.