14
Commentaires

Le journaliste de "L'Express" qui murmure à l'oreille de Google

Le journaliste Frédéric Filloux chroniquait le numérique pour "L'Express" depuis 2020, il a récemment été promu grand reporter par l'hebdomadaire pour couvrir l'économie des nouvelles technologies. Mais il n'a jamais prévenu les lecteurs du journal qu'il avait été subventionné d'environ 200 000 euros par Google, qu'il couvre pourtant assidûment. Le journaliste nie fermement l'existence d'un quelconque conflit d'intérêts, décrit comme "évident" par des journalistes et entrepreneurs du secteur. Enquête.

Commentaires préférés des abonnés

Ne soyez pas de mauvaise foi. Google aide ce journaliste de façon tout à fait désintéressée. Il n'attend rien en retour. Le Filloux a une admiration sans limite du modèle Étasunien. On comprend mieux pourquoi à la lecture de votre article . 

Cela(...)

L'éternelle justification des corrompus : "mais voyons tout le monde le fait !"

Bonjour, merci pour votre commentaire. Je ne peux répondre que depuis que j'exerce dans cette rédaction (novembre 2019) : je ne sais pas qui sont les donateurs de notre campagne annuelle (quelle que soit la taille de leurs dons), et à ma connaissance(...)

Derniers commentaires

Je dois faire un aveu. Je n'en ai jamais parlé  personne tellement j'avais honte. J'en parle aujourd'hui pour, en quelque sorte, me purifier. Moi aussi je me suis retrouvé en plein conflit d'intérêt et j'ai cédé à la facilité. Dans une autre vie, j'étais journaliste dans une feuille de chou locale. Un jour, mon chef m'a envoyé faire un reportage à la brasserie Jenlain. À l'issue de ma visite, les brasseurs m'ont offert un pack de verres siglés Jeanlain ainsi que plusieurs bouteilles du délicieux breuvage. J'aurais dû refuser, d'autant plus que mon papier était plutôt élogieux. Au lieu de quoi j'ai conservé les verres et j'ai bu toute la bière. Est-ce que ma repentance vaut absolution ?

Cette bière est très bonne. C'eût été dommage de résister. Un verre à ma santé et vous êtes absous 😜

"d'autant plus que mon papier était plutôt élogieux"


Sauf que votre papier n'était pas encore écrit. Alors comment vraiment savoir ?

C'est vrai que j'aurais dû veiller à la concordance des temps. Disons qu'à l'issue de ma visite, je savais que le papier serait élogieux. Ce qui rend ma faiblesse encore plus coupable.

Perso j'adore ces portraits gratinés (couturier, filloux). Il faut démasquer les imposteurs avec droit de réponse bien sûr.

Un péripatéticien rend les services pour lesquelles vous le payé ... C'est quoi cette fausse pudeur protestante ? Et il ne manquerait plus qu'il ne rende pas le service pour lequel il est payé !Non mais !

Nous sommes en 22 après. Toute la presse est occupée par les gafam... Toute? Non! Un site peuplés d'irréductibles journalistes résiste encore et toujours à l'envahisseur. Et la vie n'est pas facile pour les garnisons de légionnaires romains des médias retranchés de Babaorum, Aquarium, Laudanum, et Petitbonum*...


Qu'il écrive un article dont le titre sera "Qu'attend google de ses subventions?" et plus vite que ça, sinon on lui retire un L à son nom sans autre forme de procès!


Par exemple si glouglou fait un don à asi? Vous refusez? Est-ce que des donateurs importants ont déjà tenté d'exercer des pressions? De faire de vous des obligés envers eux? 


* Les noms des médias ont été modifiés.


La tentation est forte,pour certains ces journalistes spécialistes.

Ni vu Ni connu.

Super article, merci

Ha, le mot “inquisition” : ça faisait longtemps, que de souvenirs…


Ça prouve que vous avez visé juste et qu’il faut continuer comme avant.

L'éternelle justification des corrompus : "mais voyons tout le monde le fait !"

Ne soyez pas de mauvaise foi. Google aide ce journaliste de façon tout à fait désintéressée. Il n'attend rien en retour. Le Filloux a une admiration sans limite du modèle Étasunien. On comprend mieux pourquoi à la lecture de votre article . 

Cela rappelle un peu la formation des"young leaders" , organisée par une fondation privée Étasunienne , qui seront chargés ensuite de répandre la bonne parole. Macron , Pécresse, Pigasse , Juppé, Ockrent et tant d'autres sont passés par là.

Toutes ces personnes ne feront pas dans l'antiaméricanisme ensuite.

De missionnaires à mercenaires comme dit le Monde Diplomatique.




Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.