34
Commentaires

Le jour où Sarkozy a fait perdre 1,3 milliard à l'Etat...

Derniers commentaires

Cette annonce de Sarkozy fut bien entendue par les étudiants et personnels d'universités françaises en lutte contre la loi "Libertés et responsabilités des universités". A l'université Paris 13, à Villetaneuse en Seine-St-Denis, cette annonce était reprise par l'ensemble des mobilisés et raillée dans divers tracts rédigés le 30 novembre 2007 et autres assemblées générales. A cette époque, l'Université Paris 13 était bloquée et le 29 novembre en soirée, nous, mobilisés, étions devant notre poste de télévision, après notre cinquième manifestation dans les rues de Paris.
La seule chose qui me préocupe en déchiffrant les différentes interventions c'est que personne ne dénonce le fait qu'un secteur aussi important qu'EDF - comme tout ce qui concerne l'énergie et les services publics - puisse être vendu et placé entre les mains de boursicoteurs.
Il serait temps de redonner à des choses aussi essentielles pour la vie de notre pays une valeur qui ne soit pas uniquement financière.
Encore un cadeau aux copains.

Dit, Nicolas, j'aimerais acheter des actions EDF mais elles sont trop chères.
Qu'à cela ne tienne, on va faire baisser le cours et tu pourras te servir largement !
Qu'est-ce que 1,3 milliard à côté des pertes de la Société générale en un we ? et surtout des gains pour Areva en un we de Sarkozy à Dubaï ?
Euh je disais je contraire hier mais j'avais mal calculé.

Il n'a pas réelement fait perdre 1,3 milliards d'euros au contribuable. Il a juste vendu moins mais il garde des actions.

Après il a quand même subit une décôté d'à peu près 100 millions d'euros,ce n'est pas rien mais ce n'est pas la peine d'en rajouter sur le chiffre.
Bonjour,
je voulais vous signaler une autre info passée inaperçue, publiée dans Le Pointe et reprise par Politique.net. Extrait :

http://www.politique.net/2008012503-voyages-de-sarkozy-falcon-presidentiel-airbus-a319.htm

Dans un dossier de décembre 2007 consacré à l'argent de l'Elysée, le magazine Le Point, qu'on peut difficilement taxer de journal anti-Sarkozy, a fait une révélation surprenante. Ainsi, lors de son déplacement à Dijon consacré au problème de l'insertion, l'Elysée a déployé pas moins de 4 avions ! Deux Falcons présidentiels ont été nécessaires pour transporter le staff et la délégation qui suivait le président de la République dans ce déplacement. Mais un Transall, appartenant à l'armée, a également été mobilisé pour pouvoir transporter la voiture blindée du chef de l'Etat (3,5 tonnes). Un second avion suivait le Transall de l'armée pour transporter... le second véhicule de remplacement au cas où le premier tomberait en panne ! (informations en page 38, du magazine Le Point n°1838 du 6 décembre 2007). Au final, il a donc fallu 4 avions pour que le chef de l'Etat se rende à Dijon, à 300 km de Paris.
d'ailleurs quand il était ministre de l'économie, il a signé le décret permettant la construction de l'EPR. lors du débat présidentiel, il s'est planté complètement sur le sujet et personne n'a repris, même pas Royal qui aurait pu lui balancer ça dans les chicots.
il a été le ministre de l'économie au bilan le plus désastreux, c'est sans pour cela qu'il n'en parle jamais .Quant à son passage place Beauvau, il se passe de commentaires...
on a perdu 5 ans de police de proximité, espérons qu'en 2012, on ne dira pas une nouvelle qu'on a perdu 5 ans pour la France.
Si mes souvenirs sont bons, si je ne fais pas d'erreur, et si je n'ai pas été victime de quelque honteuse propagande antisarkozyste à l'époque des faits, celui qui n'était pas encore notre Président avait démarré sa -- brève -- carrière de Ministre (d'Etat) de l'Economie, des Finances et de l'Industrie par un coup fumant du même ordre en déclarant, dans les premiers jours de son arrivée que pour soulager les dettes de la France, il allait vendre une partie des réserves d'or de la France. Cette annonce avait là encore (ou plutôt là déjà) provoqué un vent de panique sur les marchés européens, qui s'était soldé par une perte lourde pour la France. Je n'ai plus les chiffres en tête, là aussi je crois bien qu'il était question de milliard(s) d'euros. Tout ça pour que finalement on explique à M. le Ministre que sa proposition n'était pas légalement réalisable (là encore sauf erreur de ma part).
Bizarrement, M. Sarkozy a tout fait par la suite pour faire oublier son passage à ce poste, brève parenthèse de neuf mois au sein d'une carrière ministérielle dont on aurait pu croire, à l'en entendre parler sur les plateaux télé lors de la campagne présidentielle, qu'il l'avait passée sans interruption à l'Intérieur pendant tout le quinquennat Chirac.
Si quelqu'un a des infos plus précises sur le sujet...
Voilà un souvenir savoureux... Encore une perte qui n'aura rien coûté à certains...
Un épisode un peu ancien ? Le 29 novembre dernier ? Quelle est votre échelle de mesure ? Géologique ? Humaine ? Sarkozyenne plus vraisemblablement... Et moi qui croyais que vous dénonciez l'amnésie des médias. Il semble que vous en ayez pris acte !
A part ça, continuez à bien nous informer comme vous le faites. Vous êtes un vrai bol d'oxygène.
Autiste et incompétent
Sans autre commentaire
Préambule: J'adore @SI, mais je voudrais poser une question et exposer ce qui me semble être un paradoxe intrinsèque de ce super site.

Question: @SI est-il récursif?
Dit comme ça, ce n'est pas très clair, je vais donc développer ma question:

est-ce qu'@SI est capable de prendre du recul par rapport à ses propres informations, comme celle exposée dans cet article?
En effet, le titre de cet article nous laisse à penser qu'à l'heure où les caisses vides ne peuvent pas être vidées plus profondément, perdre 1,3 G€ apparaît comme une super gaffe.
Cependant, qd on lit le détail de la dépèche AFP, et qu'on fait les calculs soi-même, on trouve, comme Tipi ou Jean-Michel Fayard, une perte réelle de 110 M€, soit 10% de la valeur annoncée.
En soi, ce chiffre et son origine sont intéressants à commenter, mais c'est l'exactitude et non la caricature qui fait d'@SI un site de qualité...

Il serait donc légitime d'effectuer un erratum, dans lequel la distinction serait clairement faite entre la perte réelle due à la gaffe et le manque à gagner, qui lui est provisoire car les actions sont toujours dans l'escarcelle publique.

Par ailleurs, et cela n'a rien à voir, je voudrais évoquer un paradoxe créé par le mode de fonctionnement même d'@SI.
Le site fonctionne par abonnement, c'est un choix de l'équipe.
Si la plupart des gens réagissent comme moi, ils viennent chercher ici l'information derrière l'information, ie celle qui n'est pas accessible facilement, pour diverses raisons.
L'un de ces raisons est la partialité du traitement de l'information, qui est fréquemment dénoncée ici. Or la partialité du traitement de l'information, c'est de faire des choix délibérés dans ce qui doit être mis à la disposition du public, ce qu'on choisit de mettre en avant ou de garder en retrait.
Je pense, mais je peux me tromper, que de nombreuses personnes ici sont contre ce genre de controle de l'information.
Or en y réfléchissant, le fait de voter ou non pour un contenu d'utilité publique, revient à estimer soit même que certaines choses méritent d'être mises en avant, et d'autres non.
Ce qui place de fait le votant comme un censeur, ce qui est paradoxal, puisque c'est une fonction qu'il semble réprouver, comme le montre son abonnement.

Je n'ai pas de solution à ce paradoxe, à part ne pas voter pour les CUP. Je soumets le problème à votre sagacité.
LE président était Avocat d'affaires !?
C'est quand même dingue d'avoir autant d'amis dans le business, leur faire autant de cadeaux et en retour, même pas un petit conseil de base sur comment rentabiliser la privatisation d'EDF...
Quelle bande d'ingrats !
Pas très clair comment sont comptés ces 1,3 milliards .
Si j'ai bien compris son annonce a fait baisser le cours de 3% le vendredi , et donc l'offre le lundi a dûe sans doute être baissée d'autant : soit sur les 3,7 milliards vendus cela représente une perte de 100 millons environ.
En fait le gros de la "perte" annoncée semble surtout liée au fait qu'il n'a pas pu vendre tous les titres qu'il souhaitait .
Il voulait en vendre 5 G€ et il n'en a vendu que pour 3,7 G€:. OK mais ce n'est pas réellement une perte en soi puisque l'état les détient toujours ces titres non vendus .
Depuis , avec notamment le krach boursier l'action EDF a perdu 18% : la perte dûe à cette non vente peut donc être estimée à 300 M€ à ce jour. C'est beaucoup mais on reste loin des 1,3 milliards annoncés
Sarkozy est un mauvais trader , mais il joue dans la cour des petits à côté des Leeson ou Kerviel.
Peut etre que sa strategie est volontaire " vider les caisses de l etat " comme cela on lui demandera plus rien et regaler les actionnaires

En fait c est tres reflechi tout cela il y avait surement des personnes presentes au fouquets qui voulaient des actions EDF par cheres, vous le soupconnez d incompetence mais il a sa logique a lui : regaler les intities et transferer l argent de l etat vers les particuliers soigneusement choisis en droit cela s appelle un delt d initie

Et il recidive toujours plusfort sans que personne ne moufte, TF1 et ses actionnaires se portent pas trop bien , allez hop sans consulter personne ( a moins que bouygues et bollore aient ete avertis) j annonce comme ca que je supprime la publicite sur france television he hop ni vu ni connu : le lendemain l action TF1 prend 10 % et a devant elle un monopole sur le marche publicitaire

Bon apres il faut un peu bricoler pour financer tout ca mais a coups de taxes sur ceci et sur cela devinez qui va financer ?? et pendant ce temps la TF1M6 Direct 8 etc vont pouvoir se regaler avec une taxe sur les couillons qui achetens leur poste de tele ou ont un FAI ou un operateur telephonique

Encore un effort et il va vendre le reste du patrimoine: les musees tien , ou alors les hopitaux
>Christine Lagarde ne pouvait pas avoir préparé la cession, puisqu'elle avait appris la décision... à la télé<

Et une de plus....- la dernière en date, c'était Albanel, qui semblait avoir appris entre deux coups de zapette la suppression de la publicité dans l'audiovisuel
et le forum internet qu'elle même était en train de mettre en place pour discuter de ces choses là.
Le plus inquiétant, c'est qu'on en arrive à se dire quelque fois qu'avant de faire certaines annonces Sarkozy lui-même ne les connaissait pas / elles semblent l'inspiration du moment, le coup de foudre que lâche Zeus inopinément sur les pieds tongés de ce malotru qui l'exaspère - juste lui faire sentir son pouvoir, lui suggérer sa toute puissance. Il n'y a qu'à voir l'exaltation de notre président alors qu'il annonce la fin de la publicité sur le service public; il est tout à cette jubilation des "j'en ai une bien bonne qui me passe par la tete" de fin de repas.
Une des plus probantes marques de pouvoir, c'est l'arbitraire - et on a vraiment l'impression quelquefois que Sarkozy s'accorde ce petit plaisir là - et c'est les cent petites mains de ses ministres qui accourent derrière pour donner à l'improvisation l'air d'un drame lourdement pensé et longuement réfléchi.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

C'est pas son argent, du moment que ça lui enlève rien sur sa super paye, pôvre france !
Ils peuvent embaucher Vous-Savez-Qui à la Société Générale, non ?
C'est dingue. Il se croit seul à gouverner la France? Je dois halluciner. Non seulement il semble prendre des décisions à la place des autres, mais il ne les averti apparemment même pas! À croire que ses visites à travers le monde ne lui ont pas appris grand chose...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.