170
Commentaires

Le jour de la Saint-Salopard

Mélenchon, J+2: comme prévu, Medialand célèbre la Saint-Salopard.

Derniers commentaires

J'ai gagné un double-pari aujourd'hui.
Que le Canard Enchaîné pondrait un billet négatif sur Mélenchon et Delapierre; et par lequel de leurs journalistes.
Consternant, mais sans surprise malheureusement.
Je déconseille la lecture de ce billet, bien qu'il mériterait un arrêt sur images...
... tout comme certaines de ses minimares récentes.
Heureusement qu'il y a le reste, mais quand même.
Attention, attention, le maire de Vilnius parle à ses administrés dans une séquence préparée aux petits oignons. Le sujet hautement d'importance ? Les voitures mal garées sur les pistes cyclables.

Pour asseoir son autorité, le maire va t'il frapper du poing sur la table ? Que nenni, il sort un tank. Littéralement.
http://www.youtube.com/watch?v=rf8zyletjZ0
L'insistance (suspecte) de DS à poser la question "Mais quelle serait la solution pour Chypre?" me rappelle ce qu'on disait il y a peu au moment de l'engagement au Mali : "Mais que faire d'autre que d'intervenir (avec les méchants islamistes qui font rien qu'à couper des mains)? Et effectivement, à certains moments, il n'y a plus que des mauvaises solutions.
Et je me rends compte que, comme la France au Mali, l'Union Européenne est en guerre. Elle est en guerre contre les peuples d'Europe. On peut d'ailleurs appliquer aux medias parlant de Chypre (comme de la Grèce précédemment) la grille de lecture popularisée par Michel Collon : les 5 principes de la propagande de guerre :
- cacher les intérêts (ceux du 1%, contre les 99%),
- cacher l'Histoire (la concurrence fiscale libre et non faussée pour Chypre, les magouilles de 2004 en Grèce, ...),
- se faire passer pour les défenseurs des victimes (les contribuables européens),
- diaboliser l'adversaire (les oligarques russes, après les fraudeurs grecs),
- monopoliser et empêcher le débat (par exemple en décrédibilisant les paroles discordantes).
Alors, soyez assuré, DS, que quand viendra le tour de la France, vous serez vous aussi devenu le pelé, le galeux responsable de tous les maux, à cause de votre détestable habitude de vivre au-dessus de vos moyens, de vos 35 Heures, ou de n'importe quoi d'autre.
Mélenchon (encore lui!) disait récemment aux chypriotes"Bienvenue en enfer". Il aurait pu ajouter "A bientôt".

PS : j'ai lu récemment sur le site d'Olivier Berruyer que le secteur financier de Chypre, tellement "hypertrophié", ne l'est pas beaucoup plus que le secteur financier français (4,5 fois le PIB contre 3,33 fois en France, rien que pour les banques"systémiques". C'est rassurant, non?
J'ai trouvé Patrick Cohen, très en forme ce matin.
C'est décidément un grand journaliste et je déplore que Mr Guetta qui défend cette Europe que j'aime tant se soit fait tancer par cette vermine bolchevique qu'est Monsieur Mélenchon
le 7/9 d'inter est une belle tranche d'actualité, d'ailleurs demain nous aurons le plaisir d'entendre Madame Marine Le Pen qui porte haut les couleurs de la France, celles que nous aimons tous, j'espère, la France qui travaille, le monde rural composé de gens courageux, les chefs d'entreprise qui investissent mais aussi la famille, unie constituée par un couple hétérosexuel avec de beaux enfants qui étudieront l'histoire avec les ouvrages de Lorent Deutsch et les traités d'économie d'Agnès Verdier Molinié en faisant leurs devoirs en regardant l'excellente émission de débat d'Yves Calvi.

Je souhaite un promt rétablissement à Mr Dominique Seux qui m'a vraiment manqué ce matin.
Et c'est reparti pour les coups de cisaille !!!

Mon post posant la question de à qui s'adresse finalement cette insulte aux sympathisants FdeG a été purement et simplement supprimée.
Faut dire, j'en avais fait une copie que j'ai envoyée à Daniel himself.


Du coup, mes plates excuses, je retire ce que j'ai dit … sur ce post :
"On peut dire ce qu'on voudra (justement!), mais la débroussailleuse de Mireille ne marche pas à l'eau bénite. on va dire qu'elle est bien affûtée. "

Ce qu'on peut dire comme conneries !

Je crois que je suis en voie de varlinisation. A plus tard les amis !
houla maheureux, 3 cases d'un Tintin !! Vous allez vous prendre un méchant procès des ayant-droit de Hergé !
[large]Pfff...[/large]
Je viens de suivre l'emission de canal plus .a 13h .4 journalistes dont Cohen pour casser du Mélenchon ,sans que celui ci soit là pour se defendre ,bien sur .C'etait à pleurer. Question d'Ali a Cohen."Comment faites vous d'aprés ce que vous a dit Mélenchon, pour garder votre calme!" .Oh! le pauvre cheri.On aurait dit une reunion d'alcooliques anonymes ,temoins de Jehovah reunis .Une caste qui est en train de faire voir toute son arrogance. C'est pas plus mal. Et aprés ils s'étonnent d'être mal aimés.
Jean-Luc Mélenchon persiste et signe -vidéo 10'

http://www.dailymotion.com/video/xyhicl_jean-luc-melenchon-persiste-et-signe_news?start=187

eh bien : écouter ce qu'il dit !! c'est clair, c'est net....et Arrêt sur Image va nous faire une émission sur le secteur financier plutôt que sur une pseudo-journaliste pipole : çà sera de l'info
Il ne faut surtout pas qu'Arret sur Image, qui me décoit bien pour le coup sur le sujet, se demander comment cela se fait qu'une seule phrase d'un discours de 1h30 fasse la une des journaux.

Même @SI se fait prendre à ce petit jeu misérable et ne fait que suivre le mouvement. Comment ce BUZZ se fabrique? Voila une question qui m'interpelle, et dont je n'ai lu sur @SI aucun début d'explication. C'est quand même dingue! On reprend une phrase de lui sur un discours de 1h30 et c'est lui qui est responsable de l'effet d'annonce dessus! La victime qui devient coupable!


C'est tellement plus simple d'aboyer comme les autres chiens de garde.

Encore une fois, contester ce traitement de Melenchon, ce n'est pas forcément l'eriger en idole. Par contre, ce que vous faites, c'est bien le vouer aux gémonies. Le LINCHER, pour parler crûment.


Pour ce qui est du plan d'aide, monsieur Daniel, vous attendez une réponse de sa part? Parce qu'elle n'est pas d'une évidence forcenée? C'est NON, bien évidement. Car ce plan est imposé (par le chantage à la liquidité, entre autres) par la troika qui n'a aucune légitimité de décider ce que le gouvernement doit faire.Sans compter que cette soumission VOLONTAIRE aux marchés est bien dénoncée par Melenchon... Il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
Je suis perplexe :

1) "La vocation principale d’@rrêt sur images est la réflexion critique sur les médias."
2) Concernant le rapport aux médias, vous avez eu le bonhomme sur votre plateau là : http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2399
(vous avez même créé un dossier là dessus) où le titre même de cette émission est :"Mon intérêt est de disqualifier l'avis médiatique"

Donc les questions qui en découle sont : y arrive t-il ? si oui, ou non, ou peut-être, sur quoi se base t-on pour commencer à y apporter
un embryon de réponse qui soit autre chose que du pifomètre ?

Logiquement, c'est à l'équipe d'@si de ne pas s'arrêter en chemin pour pousuivre un sparadrap.
Non je ne suis pas "fan" de Mélenchon. Quelle insulte à mon indépendance d'esprit! Ce n'est pas ma faute s'il a toujours raison, si son verbe est stendalhien, s'il est courageux, visionnaire, et si ses préconisations pour sortir l'Europe de l'ornière sont d'une absolue limpidité.
DS, vous dérapez. La dérive munichoise d'@si se confirme. C'est grave!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Pour ceusses comme moi qui ont raté le 7/9 de FI : rattrapage.
Eloignez les enfants, Cohen et ses confrères de Libé se font disperser aux 4 vents en 10 minutes montre en main.
Camarade Méluche, ne change pas, ni sur le fond, ni sur la forme, c'est un devoir de mépriser la vulgarité et la vacuité de ces gens; et de leur retourner leur propre violence.
Bravo !
Est-ce bien sérieux?
Et les 80% ?, 70% ?, 60% restants? quel passeport? français?, britannique? allemand? les "oligarques russes" dont on a dit la ligne plus haut qu'on ne sait pas bien qui ils sont, on ne sait pas bien non plus combien ils déposent, en gros on n'est sûr de rien, mais ce qu'on sait c'est que le lieu commun fait consensus, et qu'on le garde.
Les oligarques russes font fantasmer! est-ce l'exotisme slave? ou le russisme "oligarque" qui a un air de sérieux politique et économique? Une analyse sérieuse et documentée serait sans doute un peu lourde, la lecture de "Le parrain du Kremlin" de Paul Khlebnikov un peu longue? Elle aurait pourtant l'avantage de permettre de se faire du même coup une petite idée de la personnalité de Berezovski dont on pourrait être dans les premiers à commenter ici la disparition.
Je me demande si le peuple chypriote, par la voix et les banderoles de ses lycéens et de ses étudiants, ne commence pas à éprouver, vis à vis de l'Europe et de Merkel en particulier, une très légère animosité.
Mais qui fait perdre tout ce temps précioeux que J.Luc arrache autant qu'il le peut ??????????? C'était facile et professionnel à un journaliste qui ne serait pas propagandiste : " vous vous êtes expliqué ,depuis deux jours sur le mauvais procès qui vous a été fait,nous,sur cette radio de service public ,allons aller directement au fond .." Pourquoi inverser encore les responsabilités ? Il faut être sourd , aveugle ,ou de mauvaise foi pour ne pas voir l'énergie dépensée par J.Luc pour aller au bout de ses argumentaires face aux questions imbéciles de beaucoup d'intervieweurs qui sont des injonctions ! Et que dire du temps pris par les journaleux à défendre leur point de vue dont vraiment on n'a que faire!
Je n'écoute plus F.Inter depuis la nomination des deux directeurs et ce que j'en entends à chaque fois ,me confirme dans ma décision.
Je suis déçu par Daniel Schneidermann. Il ne me parait pas à la hauteur des enjeux gravissimes qui sont en train de se jouer au nom de nos démocraties.

C'est triste parce que nous avons besoin plus que jamais de journalistes lucides et exigeants face aux agissements inquiétants des libéraux européens.
Bonjour,

Tout de même, ce 7/9, il était habituel, mais j'ai trouvé ça moche : Qu'on le fasse parler sur des sujets triviaux (insultes, etc...). Qu'on lui coupe la parole (Guetta entre autres). Qu'on le laisse s'exprimer sans inviter au débat, qu'on laisse un gros blanc ("Voilà, c'est Jean-Luc Mélenchon, après nos trois chroniques on passera aux questions d'auditeurs".

Le summum de ce 7/9 je pense, c'était la chronique "pédagogique" de Rufo, dépeignant Mélenchon comme un adolescent qui se pose automatiquement en contradiction (de ses parents? Représentés par ces honorables et tellement plus réalistes socialistes). Ca, en 3 minutes, ça permet de le décrédibiliser pour la fin de son intervention. De toute façon, Cohen, il invite qui il veut, il fait dire ce qu'il veut à ses invités, c'est pas un lieu de débat le service public namého !

Je précise que je ne suis pas partisan de Mélenchon, mais comme l'a dit Michéa l'autre jour sur Inter justement (à propos de Chavez), si tout le monde lui tape dessus dans les médias, c'est qu'il doit pas avoir un si mauvais fond...
Cher Daniel,
C'est un peu mieux qu'hier. Il vous reste à apprendre que Mélenchon n'a rien d'une "idole".
J'adore votre blague sur Mélenchon surtout quand je vous les groupies dans les meetings. En fait Mélenchon est en train de faire comme Bayrou construire un parti pour la présidentielle....
Vous voulez dire que.. que le PG est en fait un parti politique... dont le but inavouable serait de.. de gagner les élections présidentielles ?
Et on m'avait rien dit ! Je croyais que les meetings, c'était juste des conférences !
J'espère que les camarades sont au courant, dites.
Ah bon, c'est certain que c un parti pour gagner des élections ? Et moi qui pensais assoce pour la diffusion de la technique du sabot et du macramé.
"En fait Mélenchon est en train de faire comme Bayrou construire un parti pour la présidentielle...."
C'est donc à cela qu'il pensait en co-fondant le parti de gauche en 2009 ?
On ne me dit jamais rien, à moi.
Quelle journée.

Cher Daniel, C'est un peu mieux qu'hier. Il vous reste à apprendre que Mélenchon n'a rien d'une "idole".


Sincèrement, je suis un lecteur étranger du forum, et j'arrive exactement à la conclusion inverse.
Pour le point de vue du PG sur Chypre, il y a aussi Delapierre qui en parlait sur itélé hier.

Mais je reviens à la chronique de DS. On sent qu'il est en désaccord avec JLM. Pourquoi pas, c'est bien son droit et je respecte les sentiments des gens qui se sentent heurtés par les gros mots. Il s'y mêle aussi le fait que DS attend beaucoup de Mélenchon, qu'il fait partie de ses groupies en quelque sorte.

Tout ça, cette histoire de sentiments, lui fait perdre de vue le point principal dans cette affaire : le dysfonctionnement des médias (AFP et éditocrates). Bien sûr, c'est connu et on a déjà observé et critiqué ces phénomènes à de multiples reprises mais si c'était justifié alors, ça l'est tout autant aujourd'hui. Il n'y a aucune raison d'abandonner la critique médiatique.

Mais comme souvent, de guerre lasse, on se laisse aller à s'attaquer à ce qui nous parait le moins difficile à changer : ici Mélenchon plutôt que les médias, ailleurs, les sens interdits plutôt que d'adapter le territoire à une vie sans voiture.

Remet toi DS ! Reprend le flambeau de la critique ! C'est pas grave si tu te répètes.
Bonjour
Vous vous trouvez en ce moment dans des sables mouvants. Plus vous vous remuez, plus vous vous enfoncez !!!
J'avoue que je ne comprends pas trop l'opposition de Mélenchon à ce deuxième plan. Il me semble que ce plan correspond à peu près à ce que les économistes hétérodoxes disent qu'il faut faire avec les banques en faillite depuis le début de la crise : nationalisation d'une banque ne gardant que les bons actifs, transfert des pertes des mauvais actifs sur les actionnaires et les créanciers. Là où il y a peut-être divergence, c'est sur le fait que les déposants doivent aussi mettre la main à la poche, mais pour moi cela ne change pas fondamentalement les choses (sans la participation des déposants c'est l'Etat qui devait mettre la main à la poche, donc impôts et austérité). Ce plan n'a en tout cas pas grand chose à voir avec ce qui a été fait jusqu'à présent, c'est-à-dire la recapitalisation des banques sans vraie contrepartie (ou encore "je te donne de l'argent si tu promets d'être sage"), validant la stratégie des établissements financiers de devenir TBTF (too big too fail).
Ceux qui jugent au contraire la stratégie de parler "cru et dru" (car c'est bien une stratégie, comme l'expliquait par exemple hier Stéphane Alliès, de Mediapart) totalement contre-productive

Alors la, c'est fort ! Reussir à faire dire a Alliès que la statégie de Mélenchon est contre productive, chapeau bas ! Perso, à la lecture de l'article, j'ai plutot trouvé une explication de la stratégie de mélenchon, explication valable et qui peut potentiellement etre efficace. Allies restant neutre.

En tout cas, je ne veux pas être méchante, mais l'article d'Allies est 100 fois plus pertinant que votres chroniques d'hier et d'aujourd'hui réuni.

De même, trouver dans l'interview de ce matin que c'est la preuve que l'injective est contre productive me parait aussi biaisé. On a justement bien vu que, comme d'hab, le fond n'interesse pas les journalistes, qu'ils n'invitent Mélenchon que parce qu'il fait le buzz (pourquoi il a été invité ce matin , hein ? grace au salopard, non ?) et que, à force de déployer bcp bcp d'energie, Melenchon a pu 'teaser' un peu son programme vers la fin.
Triste époque.
Chaque fois que j"écoute "France Inter" le matin, j'ai toujours l'impression d'une machine à "jouer la montre".
Le pire est sans doute la chronique "culturelle" vers 7H25 tellement gonflée de verbosité ronflante que je m'étonne que personne ne rigole dans le studio.
Quand aux interviews, elles évitent soigneusement toute question intelligente.

Puisque Mr Mélenchon est député européen, c'était l'occasion d'expliquer clairement pourquoi l'UE accepte des “havres fiscaux” dans son sein, qui privent les états membres d’une bonne partie des rentrées fiscal, et provoquent ainsi indirectement des plans d’austérité.

“Ils haïssent les conséquences des causes qu’ils chérissent”.
[quote=Les adorateurs inconditionnels de l'idole diront que cette polarisation autour du secondaire confirme bien le biais médiatique dénoncé par Mélenchon (pour que vous m'écoutiez, je dois gueuler). Ceux qui jugent au contraire la stratégie de parler "cru et dru" (car c'est bien une stratégie, comme l'expliquait par exemple hier Stéphane Alliès, de Mediapart) totalement contre-productive, en seront confortés. On ne va pas refaire le débat qui nous occupait hier, ici-même.]

Et c'est reparti pour le mépris glissé l'air de rien. Les sympathisants FdG sont des "adorateurs inconditionnels de l'idole" (des groupies, des midinettes ou des intégristes, au choix) là où ses opposants seraient des ? On ne sait pas. Eux ne sont pas définis dans leur psyché. Au moins échappent-ils au qualificatif dénigrant.
Accessoirement, oui, tout homme politique a une stratégie qui donne du sens à son action politique. Ça n'empêche pas de penser ce qu'il dit et cette stratégie a toujours été la sienne au FdG, ça ne date pas d'avant hier. Revoyez ses discours durant les meetings des présidentielles, le ton est le même et c'est aussi ce qui plait à ceusses qui n'ont pas l'oreille rendue délicate par l'usage intensif d'édredon. Dans la rue, les gens parlent comme ça, sans trop de détours...

[quote=On ne va pas refaire le débat qui nous occupait hier, ici-même]

Non vaut mieux pas, vu le niveau de la chronique et j'ai lu en réponse(s) à celle-ci plus un consensus sur sa piètre qualité qu'un débat... Un coup des idolâtres, sans doute...

[quote=Enfin on va remonter aux causes, dépasser l'écume des choses. On est juste sur le point de comprendre. Mais voyez comme le monde est mal fait: il est l'heure de rendre l'antenne. Au moins, on aura traité à fond l'affaire des salopards.]

Ecume que vous avez contribué à faire mousser, et pas qu'une fois, sur le thème de la politesse et du savoir-vivre, vous ne pouvez vous exclure de la critique en observateur impartial et navré. Enfin, vous dépassez l'écume des choses. Mieux vaut tard que jamais et c'est à saluer. Quant au débat de fond, il se fait toute l'année, sans discontinuer, et figurez-vous, même en dehors du 7/9 de Cohen/Guetta. Quelque chose à voir avec l'avènement souhaité d'une révolution citoyenne... Il y a des gens - je sais c'est incroyable - qui n'écoutent pas le 7/9 de France Inter parce qu'ils considèrent que ce n'est pas un lieu de débat mais de simulacre, et qui vont s'informer ailleurs.
Aussi, Lordon a donné un avis intéressant et développé sur le cas chypriote chez Marianne, Méluche en a aussi parlé sur son blog dans son avant-dernier billet. Et ça tombe bien, pas de limitation de temps puisque c'est écrit et pas de Guetta pour jouer les chiens de garde, bonne lecture.
D'Apathie à Guetta, de Cohen à Duhamel, JFKahn, Quatremer, Cohn Bendit .et tous les autres
il faut faire entrer dans la tête des gens que Mélanchon égale Lepen, Mélanchon antisémite (ça c'est vraiment SALAUD).

Et il y a tous les autres comme les gens du "monde" qui chargent un humoriste de la basse besogne( Comment s'en prendre à Plantu ?)
Les faux raisonneurs "il se fait du mal à lui même" (ça c'est vraiment faux culs )


Tous les européistes qui nous ont demandé d'être patient pour ne pas compromettre l'avenir radieux qui toujours se dérobe.
Tout vient de là, la rupture consacrée par l'entourloupe du traité de Lisbonne après le non : .

Le Reférendum de 2006 est loin mais la rancune des Ouiistes est tenace : il faut disqualifier Mélanchon rendre son discours inaudible.

Toutes les tentatives de raisonner sur ce thème ayant été vaines, le ressentiment grandissnt : la violence verbale est un éxhutoire nécessaire.

La prochaine étape sera la fin de "la discipline républicaine" face à la droite : il n'y aura toujours pas un repoussoir Sarko

Celle d'après pourrait bien être la fin de "la discipline républicaine" face à l'extrème droite.
Certes, il faut répondre sur le deuxième plan européen.
Le point important est quand même que le groupe des dix-sept a tenté le coup de la ponction généralisée, que nous y avons participé, par l'intermédiaire d'un gouvernement nommé par un président que avons élu sur des promesses qui ne pouvaient laisser prévoir un tel comportement.
Au moment du traité de Lisbonne, désavoué par le vote, Sarkosy a opté pour le coup de force.
L'Europe, et Hollande avec elle, a testé directement le coup de force sur ce qu'elle pensait être un maillon faible. Elle recule, cette fois .....
@rrêt sur images, émission le 22/03/2013 par la rédaction
"Vous mettez mon nom dans un titre, ça génère du clic"
Buzz : Audrey Pulvar raconte...
ZUT! j'mai trompé d'jour....Encore que......Il gueule fort JLM, d'accord;
un peu trop souvent? Peut-être.
Mais tout le monde y trouve son compte... dont @si, comme tout le monde en fait;
Et au final, la preuve: j'en cause avec vous!
J'ai eu le même sentiment ce matin.
Bravo DS.... Droit dans vos bottes.... On pourrait croire à la sincère interrogation de votre conclusion si en intro vous n'en profitiez pas pour tacler les fans inconditionnels de l'idole... Ne revenons pas sur le débat d'hier, non surtout pas...
Ce que vous faites ce n'est pas un vrai questionnement journalistique, c'est un mélange entre vos états d'âme et une recette de buzz apprise à l'école...
Moi qui ne suis pas très tendre à votre égard, je me marre en voyant le manque de respect que vous témoignez à votre forum qui lui majoritairement vous respecte...
Vous voudriez plus d'abonnés socialistes? Et ben non!!!!
« Comme l’expliquait Paul Ariès hier »… Ah bon…
Paul Ariès disait également :
« Au passage, j'admire le coup de pied de l'âne de nos camarades d'Arrêts sur images, qui décrètent de leur côté en toute simplicité que j'organise la «riposte des pro-Mélenchon», et qualifiant mon précédent billet de «contre-feu»… C'est à se décourager de chercher la vérité des faits, comme dirait l'autre…"

Ce texte est assez intéressant, car il révèle une démarche intellectuelle symétrique à la montée de bouclier de la droite contre les juges.
Un juge qui met Sarkosy en examen ne peut être un juge impartial, car par « essence », l’ancien premier Président est inattaquable, Dieu en personne en quelque sorte.
Un journaliste qui défend Mélenchon ne peut être que Mélenchonnien, car par « essence » le Co-président du parti du Gauche ne peut pas être défendable, le diable en personne en quelque sorte.

Au-delà de la personnalité de chacun, c’est au fond le problème de légitimité qui se pose. Dans le premier cas, la droite considère le PS illégitime à gouverner et donc les institutions de la République également illégitimes.
Dans le deuxième cas, ce qui est illégitime c’est de sortir du cadre de pensée politique dominante.
« Quelle politique mener, autre que celle de l'eurogroupe ? Plus difficile de répondre à la question, que de moquer Moscovici. »
Poser ainsi la question, c’est évidemment induire la réponse et éviter à DS d’expliquer en quoi la politique alternative du Front de gauche ne lui semble pas une solution.

La critique de la politique économique libérale à sa place sur Asi (les analyses d’Anne Sophie Jacques) à condition que cela soit compensé par le constat politique « c’est bien triste tout cela, mais malheureusement ma pauv’ dame y’a pas d’autre solution que la politique sociale libérale"
C'est un bout de sparadrap qui colle aux doigts du capitaine Haddock, bougre de moule à gaufres !
Le scotch, c'est ce qu'il s'administre par voie orale.
La réponse de Lordon pour la crise chypriote.

C'est limpide.
"Osannah", c'est quoi ça ?
Hosanna, c'est de l'hébreu.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.