94
Commentaires

Le gouvernement rame pour sauver la riposte graduée

C'est ce qu'on appelle une gifle. Lundi, José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, a adressé une fin de non recevoir à Nicolas Sarkozy. Le président français lui avait demandé officiellement de rejeter un amendement du Parlement européen bien embarrassant pour le gouvernement français : il rendait de facto caduque la "riposte graduée", qu'il tente d'imposer depuis des mois pour sanctionner les internautes indélicats vis-à-vis des droits d'auteur.

Derniers commentaires

L'exemple nous a ete donne en debut du mois par le musicien Trent Reznor ( leader du groupe Nine Inch Nails ).

Il poste un message sur son site qui s'intitule : Votre cadeau, et il explique :

( en gros et en vitesse : )

" L'internet nous reserve bien des surprises ces temps.
J'ai ete contacte par un mysterieux groupe subversif qui a, D'UNE MANIERE OU D'UNE AUTRE ( les majuscules sont utilisees par Trent Reznor, afin de bien faire comprendre qu'il n'y a pas 36 solutions possibles ;-) ) reussi a obtenir un 400 Gigas ( oui Gigas ) d'images non montee, non corrigees et de parfaite qualite HD, filmees lors de trois concerts differents.

Voici le lien, et je parie que des fans entreprenants vont bien etre capable de monter quelquechose de tres "cool" "


Il faut savoir que Reznor a ete un des tout premiers ( apres les experiementations notoire de gens comme Prince et David Bowie tout de meme ), a balance les maisons de productions, et faire passer tout directement par son site :

Lorsqu'il a vu par exemple le prix auquel etait vendu son album, il y a quelques annees, il l'a offert en dowload gratuit le soir meme

Voici le lien pour ceux qui seraient interesses ( mais bon 400 Gigas quand meme ( et bitTorrent necessaire ) )
Ici pour les 400 Gb

Et puis pour ceux qui ne connaitraient pas encore l'excellent NIN, voici toujours sur son site, un lien vers quelques videos :

les videos par ici
ce qui est mauvais pour Not'gondolier des couloirs est bon pour nous, non ?
Mince, rigolez pas c'est grave.
Bientôt Pascal Nègre va être au chômage et comme il n'aura plus assez d'argent à consacrer à ses loisirs ils se retrouvera à télécharger de la musique illégalement.
Bienvenu dans un club en constante augmentation de son effectif Pascal.
Pour compléter l'information:
Viviane Reding la commissaire européenne dont Nicolas Sarkozy sollicitait l'engagement personnel pour faire retirer l'amendement 138, qui n'a pourtant jamais été une opposante au principe de la riposte graduée, suite à cette intervention, vient d'annuler sa venue aux Rencontres de Dijon 2008 de la société des Auteurs Réalisateurs Producteurs, qui font pression auprès du président de la république pour l'adoption de la riposte graduée. Sa lettre qui justifie son absence à ces rencontres (publié par Libération http://www.ecrans.fr/Risposte-graduee-Reding-a-la,5376.html) est une énième claque à tout les défenseurs de ce projet de loi dangereux, en plus d'être techniquement inapplicable et inefficace économiquement, au regard des objectifs qu'il affiche.
Personne n'a l'air de s'émouvoir de ce qui me parait moi le plus scandaleux : qu'un type, tout président Français qu'il soit, se permette de demander à ce qu'on retire un amendement voté par les neuf dixièmes du Parlement Européen.
Ça sert à quoi alors d'élire des députés européens si on se fout de ce qu'ils votent ?
Après ça, on va dépenser du fric dans des campagnes de pub pour expliquer aux gens qu'il faut s'inscrire sur les listes électorales et aller voter.

Le monde ne tourne décidément plus rond ...

PatriceNoDRM
Petit détail qui fait le charme du Parlement européen : Il n'existe pas de groupe des Verts allemands au Parlement européen car les groupes politiques y sont transnationaux.
Voler : Prendre, s'approprier quelque chose qui est le bien d'autrui par la ruse ou par la force (définition du Larousse).
Rien à voir avec "partager", donc.

Plus sérieusement, ce que je trouve vraiment dérangeant dans cette histoire, c'est le fait qu'on induise de la légitimité dans le fait d'espionner les activités des internautes.

En quoi est-ce plus légitime de prendre les gens en flagrant délit de téléchargement, qu'en flagrant délit, disons, d'échange de CD et autres DVD par courrier postal ?
Pour autant, devrait-on autoriser la fouille du courrier postal (et bien entendu, obliger La Poste à le faire elle-même, quitte à augmenter le prix du timbre)...
Devrait-on autoriser les maisons de disques à procéder à des contrôles surprises chez les particuliers, histoire de voir s'ils n'auraient pas quelques CD gravés qui trainent, bourrés jusqu'à la gueule de MP3 illicites ?
Devrait-on procéder, dans la rue, à des contrôles-surprise du contenu des lecteurs MP3 des passants ? On en trouverait du contenu piraté, pourtant !

Non, ça, ça ne serait pas acceptable... Et puis, "lémédias" seraient obligés d'en parler... Alors que les petites histoires d'internet, ma foi...
Sur les sites d'informations, faut aller creuser dans la rubrique "technologie" pour entendre parler de "riposte graduée", ça ne fait pas de vague, le grand public n'est pas vraiment au courant et s'en fout (et risque de moins s'en foutre quand on va lui couper internet et le téléphone, mais ça c'est une autre histoire)...

Et donc, en vertu de quoi part-on du principe que, du moment que ça se passe sur internet, le flicage est normal et légitime ?
Pourquoi profiter du fait qu'on est sur une nouvelle technologie pour inventer des règles contraires à l'esprit même de la république (Liberté, Égalité, Fraternité, tout ça...) ???
Parce que cette technologie permet de faire de façon discrète ce que nos certains rêveraient de pouvoir faire dans "la vie réelle" ; perquisitions, fouilles au corps, interception des courriers postaux, etc. ?

Ca ne vous rappelle pas un roman de George Orwell ? :-(

Le pire c'est le silence radio qui entoure ces histoires, ces magouilles, ces coups de canifs dans le contrat, qui sont pourtant gravissimes.
Faites le test, demandez autour de vous ce qu'on risque à télécharger des fichiers sur internet... Même dans une boîte de services en informatique, réservoir de "geeks" s'il en est, vous aurez du mal à trouver un début de réponse.
Les gens n'ont aucune idée de ce qui se trame derrière leur dos.
C'est normal, on ne leur en parle pas.
Sauf ici, ok, mais ici on est dans notre petit club très fermé d'internautes avides d'information, ce n'est pas très représentatif...
Cette Europe fait reculer les souverainetés. Les décisions qui nous concernent sont prises à l'exterieur de nos frontières . Le président de la république contraint de consulter Bruxelles pour légiferer en France . L'état français existe-t-il encore?
Ce qui me frappe c'est qu'il y a de plus en plus de personnes qui ne semblent plus prendre conscience de ce que peut être un vol (sauf peut-être le jour où elles en sont victimes).

En plus, sur i-télé, j'ai vu une députée de la République qui ne prenait pas conscience de cela non plus, elle ne cessait de parler de XXIè siècle et de progrès techniques mais jamais de vol : si les progrès techniques permettent plus facilement d'ouvrir les coffre forts, ce n'est pas pour autant une raison de le légaliser tout de même.

Depuis plusieurs années, je suis frappé par cette non-conscience chez les internautes (je ne parle pas encore de sanctions mais de prises de conscience : si on photocopie un livre, ce sera quand même un vol !) et j'ai pu une fois assister une assertion d'un internaute selon laquelle si une photo est présente sur un site internet alors on pourra la prendre et l'utiliser comme on veut !

Et cela n'est qu'une illustration de l'évolution qu'on considère comme normale mais que je considère comme anormale de la société. Dans une société que je considère comme normale, les gens "normalement" n'ont pas à fermer à clé la porte de leur logement ou de leur voiture car "normalement" les autres personnes ne devraient pas y pénétrer.
Personnellement, il fut un temps où je ne fermais pas à la clé ma cave, et là un jour, j'apprenais par un locataire que son propriétaire lui disait que cette cave là (la mienne) n'était à personne et donc qu'il pouvait y mettre ce qu'il voulait !!!

Si chacun prend conscience de respecter les biens d'autrui ce sera une avancée vers ce que je considère comme une société "normale".

Il y a certes des gens qui en sont conscients mais le font quand même (peut-être par obligation, peut-être par plaisir, ... etc...) et puis d'autre (peut-être pire ?) n'en sont même pas conscients.

(Evidemment, s'il est bien mentionné que les produits intéressés sont à disposition de tout le monde (cas de certains logiciels (par exemple chez www.framasoft.fr) où certaines (pas toutes) photos mises sur Internet) alors il n'y aura pas vol.
Ben moi non plus, ça ne me choque pas cette mesure... Parce qu'elle ne pourra pas être appliquée. :-)
Pour la plupart des gens, coupure d'internet signifie aussi coupure de téléphone et de télé. Je doute qu'on coupe le téléphone aux milliers de français qui téléchargent. Si Internet n'est pas considéré comme un droit fondamental, le téléphone est une nécessité. Je me demande même comment ils ont pu lancer une idée si stupide. ( On commence à être habitués, remarquez )

De plus, comme l'a fait remarquer quelqu'un plus haut, le P2P n'a pas attendu Albanel pour évoluer dans le cryptage des données transmises ou reçues... Comme nombre " d'idées " de ce gouvernement, celle-ci a été lancée sans concertation avec quiconque pour s'assurer de sa faisabilité technique... ( Ah si, ils se sont concertés avec les majors quand même )

Personnellement, je suis gros consommateur de films en tout genre et je dois admettre que je me refuse à payer 20 euros pour un DVD ou 8 euros pour une place de cinéma alors que le film a de grandes chances d'être décevant ( croyez-moi, y a du déchet ).
En plus, sans parler des films récents, on fait comment pour trouver légalement un film qui a 15 ou 20 ans ? ( certains me diront d'écrire a la maison de production, mais j'ai pas que ça à faire. )

En bref, je n'ai pas l'impression de léser quiconque en téléchargeant et surtout pas les multinationales de la production qui s'engraissent là-dessus depuis trop longtemps. Pour les artistes, c'est différent, mais un acteur payé 20 millions de dollars pour un film peut bien me faire une petite faveur, non ?
Et comme nombre de mes semblables, si je ne pouvais plus télécharger, je n'irais pas pour autant au cinéma, ni n'achèterais de DVD ( pas les moyens )
et prévoit de sanctionner de façon progressive les internautes téléchargeant illégalement sur internet
C'est très mal connaître cette loi. Elle ne vise pas les pirates mais les propriétaires de la ligne internet pas forcement pirate lui même, cette loi institue le délit de "non protection de ligne" que ce soit contre les gens en interne (famille, amis, utilisateur authorisé de votre ligne) ou externe (voisin abusant de votre wifi, et autre piratain bidouillant les multiples chevaux de troie que la majorité de la population héberge à leur insu).

Pour être franc, je ne vois rien de choquant en cette fameuse « riposte graduée ».
Hadopi est pour ainsi dire le bras armé d'Edvige, le deuxième outil rêvé d'un état totalitaire, dans l'absolu, la loi permet de mettre en tôle à peut prés n'importe qui pour peu qu'on lui fasse télécharger le dernier album de la starac à son insu, chose qui ne pose pas de problème techniquement - c'est très pratique vu qu'on ne peut pas prouver son innocence, l'acte de hacking ne laissant pas de trace (merci la présomption d'innocence). Ha oui, ce que ne vous dit pas le ministre de la culture c'est 2 chose :

- hadopi ne se subtitue pas à la loi contre la contre-façon (celle utilisée aujourd'hui contre les pirates informatique - 5ans de prison 300k€ d'amende, de souvenir - dont le pirate sera forcement mis en examen, une institution ayant l'obligation de délation quand elle reconnait un crime ou délit).
- devant l'échec technique de la loi (changement du réseau vers un mode chiffré) à n'en pas douter, la loi en elle même se durcira et ne se contentera plus de vous couper la ligne (technique bien française), ce qui pour quelque chose qui se passe de la justice pour fonctionner (un des multiples "problèmes" de la loi) est plus qu'alarmant.

D'un autre coté, le piratage n'a aucun soucis à se faire quant à sa survie, les contre mesure technique au filtrage mis en place mettrons 6 mois maximum à se mettre en place, les citoyens ont en revanche beaucoup plus de soucis a se faire quant à leurs libertés, car la loi reste et c'est l'outil le plus dangereux que puisse mettre en place une "démocratie", je doute d'ailleurs que l'on puisse vraiment parler de démocratie une fois la loi passée.
Qu'on se le dise cette loi n'est pas pour protégé les major du piratage, mais pour protéger le gouvernement contre sa population.

on entend a tout va que l'artiste devrait gagner son pain sur scène...
C'est ce qu'ils font déjà, vu les renversement minable sur les ventes de CD, s'ils vivaient de ça les disques de platine serait à peine smicard.. °__°

De quel droit, justement, imposerions nous un système à l'artiste. N'a t'il pas le droit lui aussi de faire protéger son oeuvre ?
Il faut revenir sur terre, ce n'est pas en "protégeant" son oeuvre qu'on la vend mieux, au contraire - plus une oeuvre est connue mieux elle se vend, c'est du marketing de base - certains artistes commencent à le comprendre, et se désengage de plus en plus des maison de disque pour s'auto-produire, internet le permet, ils gagnent plus d'argent tout en diffusant gratuitement leur musique. Ce n'est pas un mythe, l'alternative de modèle économique existe déjà et fonctionne. Si les artistes ont quelque chose qui nuise à leur droit et leur revenue, c'est les majors, pas leurs fans ! D'ailleurs, Hadopi protège les majors, pas les artistes.

Oui, mais ça pose un énorme problème. La licence globale profiterait à la majorité des artistes et non pas seulement aux milliardaires du disque, les Goldmann, Barbelivien, etc. Et ça, c'est insupportable.
Hadopi ne profite à aucun artiste même goldman, mais c'est pourtant cette méthode que le gouvernement choisit... D'autre part la licence global au lieu de rémunéré bêtement des gens, peut servir a financer les réseaux artistiques en France qui en ont bien besoin, la ce serait profitable à tout le monde.

Enfin j'aimerais vraiment que les gens comprennent que l'art ne dépend de toute façon d'aucune industrie et modèle économique, que l'inverse est vrai, et que si ces derniers s'écroulent, l'art restera. On ne peut pas tuer la création, et je trouve d'une hypocrisie malsaine et d'une pédence démesurée qu'une industrie puisse dire le contraire, rien que pour ça, elle ne mérite ni respect ni survie.
"Rédigé par le socialiste français Guy Bono et par Daniel Cohn-Bendit (qui siège au groupe des Verts allemands), le texte, désormais connu comme "l'amendement 138", a été voté par 88 % des députés européens présents."

Il n'y a pas de 'groupe des Verts allemands" au Parlement Europeen. Daniel Cohn-Bendit est bien elu en Allemagne mais il siege au groupe des Verts (ou pour etre tout a fait corect au Groupe des Verts/Alliance libre européenne). Il n'y a pas de groupe national au Parlement Europeen.
"(...)un juste équilibre entre plusieurs droits fondamentaux, à savoir le droit du respect de la vie privée, le droit de la propriété, et le droit à la liberté d'information et d'expression" Tout ce que Sarkozy adore...
Où l'on s'aperçoit que le "piratage" ne nuit pas toujours (jamais?) aux piratés:

Portrait du pirate en conservateur de bibliothèque
Par Joël Faucilhon le samedi, octobre 4 2008, 15:01


(...)Je ne vais pas parler de la musique ou du cinéma, je vais me contenter de parler des contenus textes et images. Et là, la surprise est immense : certains catalogues d'éditeurs sont totalement mis à la disposition des internautes. C'est le cas, tout particulièrement, pour les ouvrages scientifiques et techniques. Ainsi, il est très facile de rapatrier en quelques heures sur son disque dur l'ensemble ou presque du catalogue des éditions O'Reilly, un éditeur particulièrement réputé, spécialisé aux États-Unis et en Europe dans la publication de livres techniques. À portée de clics et en quelques heures, c'est près de quatre cent livres de cet éditeur que l'on peut voir apparaître sur son écran d'ordinateur.

À partir de ce moment-là, le doute apparaît à l'esprit : comment les éditions O'Reilly arrivent-elles encore à vendre des livres, puisque certains, tels que Denis Olivennes, auteur du rapport éponyme, nous apprennent que la piraterie est responsable de la crise actuelle, en ce qui concerne l'industrie musicale et cinématographique ? Si l'on suit le cheminement de la pensée de Denis Olivennes, les éditions O'Reilly, piratées de manière massive, auraient déjà du déposer le bilan. Or, ce n'est pas le cas. Pire encore, le fondateur des éditions O'Reilly, le très respecté Tim O'Reilly, inventeur de la célèbre formule « Web 2.0 », affirme depuis quatre ans que la piraterie, en ce qui concerne ses livres, n'est pas un problème, et parfois même représente un vecteur de vente de livres physiques (voir le lien suivant, un article qui a fait sensation au moment de sa parution, pour plus de détails : http://www.openp2p.com/pub/a/p2p/2002/12/11/piracy.html).

Apparemment, le lien qui paraît évident aux yeux de certains, entre la piraterie et la crise des industries dont la dématérialisation est rendue possible, n'est pas si évident.(...)



Et de toute façon les alternatives à la mule existe déjà:

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2990.0

http://fr.wikipedia.org/wiki/ANts_P2P

http://fr.wikipedia.org/wiki/Freenet
je suis sidéré par la légèreté avec laquelle on semble prêt à accepter de renoncer à nos libertés simplement parce que quelques réactionnaires aux services de Majors (qui en sont là parce qu'elles ont refusé leur monde) leur expliquent que c'est soit leur loi liberticide soit le vol...

Mais enfin ! il y a mille alternatives ! Le monde n'est pas en noir ou blanc contrairement à ce que voudraient nous faire croire Sarkozy ou Bush !

Quand même ! il s'agit de libertés publiques ! Il s'agit de fichage ! il s'agit de pouvoir démeusuré donné à des entités privées !

En plus hadopi est complètement obsolète, inutile pour ce qu'elle vise. Elle n'est en réalité qu'un moyen de ficher, de controler, de manipuler par la crainte. Même l'europe s'en rend compte ! et voilà les bon petits neo-soldat du sarkozysme (dans les médias rappellons qu'Olivennes en est à l'origine et que Rotschild, ami de Sarkozy et proprio de Libération a transformé Libé en caisse de résonnance pro-riposte gradué pour leurs amis les artistes milliardaires qui veulent pour être les seuls bénéficiaires de cette loi quitte à diminuer nos libértés) voilà donc les bon neo-soldat du sarkozysme qui nous vendent une regression de plus.

Ne tombez pas dans le panneau.

Posez vous des questions : que devient la présomption d'innocence ?
que fait on des fichiers qui les controle ?
que faire en cas de partage de FAI ?

etc. etc.
Sur le sujet, je vous invite à lire un article sur Ecrans.fr (de Libé) qui donne la parole à un petit label parisien.
Pour être franc, je ne vois rien de choquant en cette fameuse « riposte graduée ».

Anthony [blog à part]
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.