34
Commentaires

Le Fig Mag, l'hebdo qui trouve que Macron est de gauche

Commentaires préférés des abonnés

Il est politiquement vital pour McRon de dissimuler qu'il incarne la droite classique. Pour ce faire, il lui faut, avec la complicité servile des médias, s'inventer une droite plus à droite que lui. Et le tour est joué pour les imbéciles majoritaires(...)

Changer de point de vue est effectivement salutaire. Naïvement, je pensais que la gauche radicale militante avait le monopole de la grossière invective gratuite. Et puis j'ai entendu la racaille de la bourgeoise du XVIème arrondissement de Paris insu(...)

Bon, désolé si ça a été dit (à quand le retour d'un vrai forum, putain ?), mais que le Figaro "trouve" Macron de gauche, ça fait partie de la répartition des rôles pour se fabriquer une alternance à la papa. C'est dans le contrat.


Le Figaro ne se trom(...)

Derniers commentaires

Bon, désolé si ça a été dit (à quand le retour d'un vrai forum, putain ?), mais que le Figaro "trouve" Macron de gauche, ça fait partie de la répartition des rôles pour se fabriquer une alternance à la papa. C'est dans le contrat.


Le Figaro ne se trompe pas, il trompe.

La chasse à courre ou vénerie, "une chasse traditionnelle qui fait partie du patrimoine de notre pays"(Macron).

Cette traque sanguinaire pratiquée par une toute petite coterie de cavaliers ridiculement accoutrés, accompagnés de leurs meutes hurlantes, une part de notre patrimoine ? Tu délires, Manu...

Un cerf abattu dans une propriété privée. Un autre, tout récemment, trouvant refuge dans un village de l'Oise, épargné grâce au maire, puis relâché en forêt, marqué pour ne plus être chassé (?)... comme si les chiens avaient été sommés de le laisser en paix. Comme si leurs maîtres, vestiges poussiéreux d'une époque révolue, allaient désormais l'épargner.


Selon la sacro-sainte "tradition" chère à notre Président, à la Saint Hubert, patron des chasseurs, les équipages de chasse à courre, chiens et chevaux compris, reçoivent la bénédiction d'un prêtre.

La France de Macron, président moderne, sent décidément très fort l'encens et la naphtaline.


@ équipe de débogage:

Marrant, votre nouveau forum désactive le correcteur d'orthographe du navigateur au bout d'un certain nombre de caractères frappés. Script qui pète un plomb (parfois associé à une surconsommation de ressources processeur)?

Ah le fig mag...

Pourtant un membre des Répu avait dit sur une radio:

"Macron ose faire ce que nous ne n'oserions pas faire"...


Non, c'est de la bonne vieille dialectique de droite (!):

- dire que Macron est de gauche, ça permet de rappeler aux électeurs que la "vrai" droite, c'est les Répus.

- accessoirement c'est la bonne vieille stratégie du patronat d'en demander toujours plus. Cf les crises de Gattaz quand Hollande tentait le compromis. Et en plus ça a marché du tonnerre sous Hollande, alors pourquoi ne pas continuer?



Avantage:

Au dîners de famille, je me réconcilie avec mes parents de droite: "ce macron, quelle incompétent"! :D


Pour ceux qui comme moi ne savaient pas ce qu'est une richelieu, la voilà. Pour reconnaître celles d'un McRon, sachez que ses lacets sont rouges ce qui personnellement m'indiffèrent à un point encore plus haut que le plus haut point.

Par contre cette info est importante puisqu'elle permet de différencier un mec de droite d'un mec de droite

Hors-sujet, mais comme personne n'en parle et que le sujet est d'importance compte tenu de la parité: 

l'Equipe de France féminine de Rugby a surclassé son adversaire irlandaise avec le bonus à la clef sur le score de 24 à 0.

Même pas un tweet. Rien.

Scandale!!

Hors-sujet, mais le traitement dont a été victime Anne Sinclair, suite à son tweet anodin sur Ramadan, comportant un lien vers un article de Vanity Fair sur la rencontre de "l'islamologue" (rires) avec "Christelle", illustre parfaitement le climat de haine entretenu par ses soutiens sur les réseaux sociaux.

Un tombereau d'injures misogynes et antisémites déversé par ses inconditionnels, convaincus qu'il est victime d'un complot.

Aux côtés de ces illuminés racistes , une certaine Fanny Bauer-Motti qui se prétend docteur en psychologie, et qui était déjà intervenue pour sa défense, le compare, cette fois, à Jean Moulin !

Macron est dans le viseur du Fig Mag? Qu'à cela ne tienne ! Macron est désormais bien épaulé par France Inter. Castaner était reçu dans le 7-9 Vendredi dernier et on l'a laissé dérouler ses contre- vérités sur la hausse de la CSG pour les retraités .( 72 Euros de hausse par mois ? Oui, c'est possible, dit il, pour une pension de 5000 Euros par mois......Sauf qu'à 3500 Euros la hausse est déjà de 76 Euros. ). Ce matin, C'est Madame Amélie DE Montchalin ( commission des finances LREM ) que l'on reçoit et on la laisse dérouler son baratin sur la réforme de la fonction publique. Certes, le ton de Demorand se fait parfois insolent mais aucune question précise, embarrassante n'est posée.

Cette remarque d'Emmanuel Todd interviewé il y a quelques jours à " Le Media " par Aude Lancelin : " C'est le 3ème rendez-vous qu'on m'annule à France Inter. Deux rendez-vous ça peut être encore le hasard , trois rendez-vous non ! ". France Inter sous contrôle du pouvoir Macronien ? Qu'en est il ?

Changer de point de vue est effectivement salutaire. Naïvement, je pensais que la gauche radicale militante avait le monopole de la grossière invective gratuite. Et puis j'ai entendu la racaille de la bourgeoise du XVIème arrondissement de Paris insulter violemment Elise Lucet. Et par l'entremise de ce billet matinal, c'est Guillaume Roquette qui me traite de zigoto. Que doit-il penser de moi s'il apprenait que ma garde-robe ne compte pas un seul richelieu ? Et qu'une paire de 42 fillette couvrirait mon loyer de caution si je la lui adressais où je pense ? J'ai bien assimilé la violence de la droite, illustrée par sa politique cynique, ultra-libérale, et individualiste. Mais jusqu'à peu, je croyais encore que la droite était au moins la gardienne des apparences de la politesse. De la chemise dans le pantalon. Et du verbe châtié. Mais les temps changent: les contrôleurs de gestion n'ont cessé et ne cessent de dire à leurs actionnaires que le monde est en pleine mutation, et que pour faire face aux défis de demain, les suppressions de postes sont une impérieuse nécessité. Sauf que pour une fois, les contrôleurs de gestion ont raison: effectivement, les temps changent. Les banquiers s'inquiètent à leur tour que les GAFA ne les mettent sur la paille en s'emparant de leurs prérogatives de financements. Sans compter leur sidération devant le Bitcoin. L'insubmersible TF1 tente l'abordage des fournisseurs d'accès pour ne pas couler face à Netflix; alors que tout ce petit monde de milliardaires franco-français se partageait jusqu'alors les parts du gâteau, au point d'être reconnu coupable d'entente illicite par la Justice. La droite s'inquiète, panique, et s'emporte. Guillaume Roquette n'a plus la mise pli impeccable. Ni sa chemise dans son pantalon. Et sa voix s'étrangle: "zigotos" ! Derrière l'insulte, il y a là comme un appel de détresse. La Noblesse a beau monter sur ses grands chevaux, elle n'est plus le chasseur, mais la proie dans la cour mondialisée d'aujourd'hui. Comme au temps des Etats Généraux où la Noblesse nourrissait quelques velléités de rallier le bas-peuple à sa cause dans son bras de fer contre Louis XVI. Il y a certainement une stratégie de fin pirate à élaborer, un scénario tactique, des alliances et des trahisons de circonstances, où nous tirerions bénéfice de cet affrontement entre le Roi GAFA et la Noblesse financière et industrielle. Il est grand temps pour moi de ne pas répondre aux invectives grossières du Fig-Mag, de garder mon sang-froid, de rentrer ma chemise dans mon pantalon comme François Ruffin, et de manoeuvrer intelligemment.

Chronique intéressante.
Qui appelle la question suivante : parmi les 7 milliards d'êtres humains, ASI est le figaro magazine de combien ?

Il est politiquement vital pour McRon de dissimuler qu'il incarne la droite classique. Pour ce faire, il lui faut, avec la complicité servile des médias, s'inventer une droite plus à droite que lui. Et le tour est joué pour les imbéciles majoritaires et leurs porte-voix zélés.

Chez moi 16 000 fois trente ça ne fait pas 50 000...


Et encore des espaces en trop après des apostrophes et avant le point :

- le pouvoir n' a pas envie

- et qui l' a élevé

- "plus de 150 menaces de mort" .


Et toujours le bazar des guillemets dans les citations (en trop ou manquant et pas les bons) :

- "Oui, peut-être" a-t-il répondu à la question de savoir s'il ne faisait pas "tout ça" pour sa grand-mère, qu'il adorait, et qui l' a élevé".


Et là, à mon avis! il manque un "à" :

qu'on ait renoncé commémorer Maurras

Disgusting!, comme disent les Anglais. En antidote à ce tas de fumier réactionnaire: le journal de "lemedia.tv", à déguster sans modération du lundi au vendredi à 20.00 ou en différé, sur le site internet ou sur youtube.

Des lacets rouges sur des richelieus noirs !? Y a pas que le Fig Mag qui est choqué.

Comme me le confiait, pas plus tard qu'hier, un ami fraîchement viré de chez GM&S : Mon licenciement, je peux comprendre. Les contraintes économiques tout ça, OK. Se voir reprocher de foutre le bordel, je peux encore l'admettre... mais cette monstrueuse faute de goût, putain, je suis pas près de lui pardonner.

Bonjour

Comment peut-on encore lire un journal de la vieille bourgeoisie qui s'accroche encore aux 40 h de travail hebdomadaire en luttant contre l'application des 35 h alors que les voisin allemands réfléchissent à un passage aux 28 h !!

Le décalage en chiffres.

Par ailleurs se contenter d'être élu au mieux par 12 % des électeurs inscrits. sur quel château de carte sommes-nous pendant que ces belles âmes pérorent sur une société dont ils sont à l'origine.

Faut vous dire Monsieur que chez ces gens là on allait voter ce weekend par deux fois

Et qu'il fallait que Le Figaro viennent au secours des candidats qui ne risquaient pas grand chose face aux autres de La République En Marche A Reculons

Télévis(i)ons

A ce train-là, il faudra plus de trente année(s) pour parvenir aux 50 000 (500 000) postes

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.