81
Commentaires

Le dernier épouvantail sarkozyste : l'Allemagne

A La (jeune) garde, la Sarkozie reconnaissante !

Derniers commentaires

un petit commentaire qui sert à rien,

étant donné le thème je m'attendais à voir étoile66 parler, surprise elle n'a rien écrit, et puis tout à coup j'ai réalisé ! le premier tour des élections est passé et le Modem n'a plus de candidats en lice, la campagne électorale semble terminée pour étoile66.
Encore un exemple, encore une fois, une fois de plus, parmi les innombrables, en moins de 3 ans ... où l'on nous explique que l'on a pas assez expliqué !

Vous avez voté non à la constitution européenne ? C'est certainement que vous n'avez pas compris à quel point c'était bon pour vous !
Oui, amis français, si vous n'avez pas été voter aux régionales, c'est parce que vous n'avez pas compris l'enjeu !

Les 53% de français qui n'ont pas voté, finalement, ce sont juste des cons qui ne sont pas capables de comprendre l'intérêt des élections.
Dites moi Mme Lagarde, vous avec parlé à vos enfants pour essayer de vous convaincre ou des les convaincre eux ?

Non, nous ne sommes pas débiles, peut être désabusés par votre mépris par contre. Et par votre discours, vous n'améliorez pas les choses
Après avoir encensé le Royaume Uni ("devenu notre modèle"), les USA (Sarko l'américain), les dockers polonais (qui travailleraient 4000 heures), le bouclier fiscal allemand (qui n'existe pas)... aujourd'hui c'est le temps des épouvantails et surtout des boucs émissaires...
Comment faire oublier le pouvoir d'achat, le plein emploi, le choc de confiance, l'État irréprochable ? Ha ! dur, dur...
"ses fils n'étaient pas allés voter au premier tour des Régionales. '"Maman, on n'y comprend rien aux Régionales, on ne sait pas à quoi ça sert" ont-ils expliqué, "
... Et ils ont quels âges, par curiosité, les p'tits garçons qui votent ?
C'est vrai quoi, quand on a tout rôti dans le bec depuis toujours, pourquoi faire l'effort de s'intéresser à gestion locale du quotidien et s'emmerder à aller voter... Hein, pourquoi donc ?!
Si je peux me permettre,

Dans le domaine économique, je suggérerai bien à Arrêt sur images une enquête ou un décryptage sur le mensonge historo économique qui est dans doute le plus largement répandu :

Le lien entre hyperinflation et nazisme

Cette antienne est encore ressortie par le journaliste de la Tribune (fin de l'article mis en lien par Arrêt sur images), il s'agit d'une croyance ultra répandue, mais complètement fausse (hyperinflation : 1923 ; montée du NSDAP : 1929 à 1933 sur fond de grande dépression et de déflation).
L'erreur de l'auteur de l'article est un modèle du genre, on la croise dans de très nombreux articles, et les commentaires de Bird ou de PhPOMMIER sont d'excellentes mises au point.
Lagarde , celle qui en pleine augmentation des prix du carburants fustigait
les grosses feignasses de français que nous sommes de prendre notre vélo
quand in n'y aurait plus de pétrole (Conasse !!!) .
On devrait la renvoyer dans son cabinet d'Avocat à Chicago en vélo (amphibie)
pour traverser l'atlantique !! Ca serait rigolo non de la voir en chier sur sa selle !!!
Ahahahahahahahahahhahaha !!
Y pas que Le MatiNaute qui s'y perd, L'Après-MidiNaute aussi !
Coup politique étrange, mais elle a pas totalement tort sur le fond. C'est juste assez tabou, mais j'avais entendu le même constat dans un cours d'économie l'an dernier.

Tout pays ou toute structure économique vit sur un bon équilibre consommation/production et exportations, et s'il est des pays en Europe qui ont plutôt leur économie fondée la consommation des ménages (ce qui peut marcher efficacement, mais gare à ne pas faire de fuite) il en est un, l'Allemagne qui a "tué" volontairement sa consommation et est plutôt le pays exportateur de l'Europe.
Après pour l'équilibre de tous, il faut quand même combattre la tendance du laisser-aller consommateur, et les pays comme la France sont en guerre permanente pour, malgré un système bien réparti et favorisant la consommation, rester compétitif et exportateur dans de grands secteurs aussi. Il y a alors deux manières de voir le clivage entre l'Allemagne et les autres pays (ou du moins nous): soit l'Allemagne est le bon élève qui sauve la balance de l'Europe et qui est un exemple pour accepter les réformes (point de vue bien affiché politiquement), soit le clivage est symptomatique d'une politique non-coopérative de l'Allemagne qui dump sa production au sein même de l'Europe en appliquant une politique qui marche bien, mais ne peut être adopté que par un seul pays (si tout le monde fait pareil, ça ne marche plus et globalement le bilan est moins bon), et si la compétitivité est souvent valorisée dans ce monde, c'est assez mal vu dans le cadre d'un partenariat économique ou toutes les constantes économiques sont mises en commun, et où donc la politique de l'Allemagne "exportatrice" bloque de fait les autres dans une politique "consommatrice". Ca fait donc du mal aux autres pays, mais aussi à l'Europe dans sa globalité et donc il n'est pas sûr que ce soit la stratégie optimale pour l'Allemagne (en apparence elle est devant mais elle doit ensuite subir le poids des difficultés de ses congénères, cf la Grèce) non plus. Enfin si Lagarde se plaint, c'est sans doute plus pour nous que pour conseiller l'Allemagne sur ses choix optimaux. Ca fait un peu pleurnichard donc.

C'est maladroit d'afficher des dissensions, mais elles existent depuis longtemps (l'amitié franco-allemande est une manière de les tempérer... Que nous a-t-on dit sur le fait que c'était une amitié de façade, que les tensions étaient parfois vives dans les rencontres et négociations entre chefs d'états etc. C'est tout simplement parce qu'il y a des intérêts qui s'opposent, et donc heureusement que maintenant on s'apprécie plutôt mutuellement, car si l'esprit revanchard était de mise tout s'effrondrerait bien vite) et finalement ce n'est pas vraiment de la démagogie (ou alors de la mauvaise: car si c'est un élément qui tend à dire que ce n'est pas la peine d'être aussi austère que les allemands et donc fait plaisir au peuple, ça contre-carre toute tentative de justification de mesures d'austérité -pourtant nécessaires malgré tout, faut juste bien les penser- par l'exemple simpliste de l'Allemagne, argument qui est pour le coup seulement démagogique car on ne peut pas appliquer la même "recette" qu'eux, cette recette étant non-coopérative).

Donc simple levée de tabou économique selon moi, mais pas sûr qu'elle soit très adroite de le faire (l'important étant de ne pas se laisser avoir par le tabou dans les négociations internes, sinon il est mieux d'afficher politiquement le premier point de vue, plus incitateur et constructif). Après l'économiste interviewé par le Figaro et certainement d'autres contestent, donc n'étant pas spécialiste je ne vous assure pas la validité du deuxième point de vue, en tout cas il n'est pas si inédit que ça. Car quand l'économiste cité dans le Figaro explique que toute façon les monnaies sont liées, il me semble que cela n'empêche pas les politiques non-coopératives, qui justement sont en général aggravées dans le cadre de structures coopératives.
Vous voulez rigoler?? C'est de l'humour?? L'Allemagne ne consomme pas?? C'est un Kanular?? Si l'allemagne est exportatrice c'est au niveau industriel, notamment les machines outils ou bien la chimie. Cela n'a rien à voir avec la consommation. Comme quelqu'un l 'a dit Lagarde voufrait que les allemands roulent en twingo plutot qu'en Porshe.. On comprend que cela puise déranger... (WV, (SEAT). Les Minis, BMW, Mercedes (Chrisler daimler), Porshe, des préparateurs de voiture à gogo. Rien que dans ce domaine on peut constater que l'Allemagne consomme)
L'Allemagne comprime sa demande intérieure en transférant une partie des charges des entreprises vers la TVA. Elle abaisse donc par la même occasion artificiellement le coût du travail par rapport à ses concurrents directs dans la zone euro (France & Italie) et booste sa balance commerciale en réduisant ses importations mécaniquement (par la baisse de pouvoir d'achat induite).
Vous voulez que l'Allemagne achète quoi en France?
L'Allemagne importe la même chose que nous, des ipods et du pétrole en exportant des Mecedes et des BMW dans le monde entier, ce qui n'est pas le cas des Twingos ou des Velsatis vendues uniquement au ministère de la défense, et en vendant à l'europe entière au minimum tout ce qui est nécessaire aux industries.
Pas besoin de théories financières pour voir qu'on ne fait pas la même chose. Ils fabriquent des produits indispensables ou à haute valeur ajoutée, nous fabriquons du Chabichou et des jupettes Dior!
Je vais vous épargner la liste des domaines dans laquelle la France s'est spécialisée et excelle... ce serait je pense peine perdue vu le ton sarcastique de votre message précèdent. Notez cependant que l'assise de la puissance industrielle allemande ce sont surtout les machines-outils...

Songez cependant à ces deux réalités : le premier pays vers lequel la France exporte reste l'Allemagne, et réciproquement. Croire que des transferts de charge du coût du travail vers la consommation des ménages dans l'un est sans conséquences pour l'autre est...
Puis, sans le franc, sans politique monétaire autonome, sans possibilité de dévaluation compétitive du Franc, l'Allemagne est en position de force (puisqu'elle a imposé l'indépendance de la BCE et une gestion monétaire orthodoxe sur le modèle germanique) mais joue un jeu dangereux. Si jamais d'aventure la France ou l'Italie s'engagent dans la même direction qu'elle, le château de cartes s'écroule et une spirale descendante s'amorce (contraction de la consommation française et italienne => baisse des exportations allemandes => compression des coûts salariaux en allemagne => contraction du marché intérieux allemand => aggravation du déficit commercial français et italien => compression salariale française et italienne => ... )
Pour l'instant les solutions françaises et italiennes sont de laisser filer les déficits tout en assurant aux allemands que oui, promis, l'année prochaine ils seront plus orthodoxes... Cette solution qui n'en est pas une aura nécessairement une fin. Soit la rigueur, indéfendable politiquement en France, et au fond vu la conjoncture, nuisible pour la zone euro (chute de la demande), soit le bras de fer avec l'Allemagne pour qu'elle révise sa politique. Bon courage Christine.
Pour ma part je vois arriver gros comme un camion l'implosion de la zone euro, et je m'en réjouis. Il n'est cependant pas exclu qu'ils arrivent à se mettre d'accord pour l'éviter, mais j'ai un gros doute.
Notez cependant que l'assise de la puissance industrielle allemande ce sont surtout les machines-outils...

Merci c'est noté, d'autant plus que je vous l'ai indiqué quelques lignes plus haut, et répété encore "et en vendant à l'europe entière au minimum tout ce qui est nécessaire aux industries. "Je me demande si vous lisez ce qu'on vous écrit. Peu importe.
Votre délire sur les Velsatis, les ipods et les BMW rendait nécessaire cette clarification.
si vous le dite. Aussi nécessaire qu'une dévaluation et qu'un retour au franc, sans doute.Vous avez de grandes idées.
Votre délire sur les Velsatis, les ipods et les BMW rendait nécessaire cette clarification.

Apprenez ce qu'est une image, vous parlerez éco par la suite, merci.
Une image qui ne repose sur rien de réel, si ce n'est des préjugés.
Et bien expliquez moi ce que l'Allemagne importe, autre que des biens de consommations courants, vous qui savez .
sans possibilité de dévaluation compétitive du Franc

MDR.
Ca fait longtemps qu'on l'avait pas entendu.
Et pour cause puisque décision fut prise d'aligner le franc sur le mark pour créer l'euro, empêchant de fait toute dévaluation. Notez cependant que l'embellie économique (et la forte hausse des exportations) sous Jospin correspond à une dévaluation de fait du franc de 25% par rapport au dollar.
Non pas que ce soit une panacée mais c'est la seule réponse viable face à des politiques agressives de compression des coûts salariaux menées par un partenaire direct.
Aligner le franc sur l'Euro.. Vous voulez dire plutôt, fixer la parité!!

La seule solution de la dévaluation, elle est bien bonne. Rendre tous les produits importés plus chers pour exporter davantage, on dirait qu'on est revenu sous Fabius ou Maurois. Tant qu'à faire, autant faire pareil que l'Allemagne, plutôt que d'envisager la maigre solution d'un retour au franc avec dévaluation instantanée. avec ce genre de théorie, l'Europe avance sans aucun doute.
Aligner le franc sur le mark, par sur l'euro. Aligner le franc sur le mark (politique du franc fort) n'était absolument pas requis, l'euro aurait pu se mettre en place en tant que meta-monnaie pour la zone euro, les taux de change des monnaies avec celles hors zone-euro étant gelées, mais pas les taux de change intra zone-euro. Créer une monnaie unique ET une politique monétaire unique sans politique économique unique est une profonde stupidité.

Vous balayez d'un revers de la main la seule période récente d'embellie économique pour la france qui s'est faite dans un contexte de dévaluation de facto du franc face au dollar...

Fabius... qu'est ce que vous racontez. Sous Fabius c'est le tournant de la rigueur. Sur la dévaluation Mauroy il y aurait beaucoup à dire, à commencer par qu'elle fut bien trop timide.

Je me contrefiche que l'Europe avance ou recule, l'Europe est une aberration bureaucratique qui ne tient aucun compte de la diversité du continent. Elle serait avantageusement remplacée par un retour à des synergies volontaristes et une coopération raisonnée. Le diktat du marché et la guerre économique n'est pas un progrès pour le continent de mon point de vue.

Aligner le franc sur le mark, par sur l'euro. Aligner le franc sur le mark (politique du franc fort) n'était absolument pas requis, l'euro aurait pu se mettre en place en tant que meta-monnaie pour la zone euro, les taux de change des monnaies avec celles hors zone-euro étant gelées, mais pas les taux de change intra zone-euro. Créer une monnaie unique ET une politique monétaire unique sans politique économique unique est une profonde stupidité. Vous balayez d'un revers de la main la seule période récente d'embellie économique pour la france qui s'est faite dans un contexte de dévaluation de facto du franc face au dollar... Fabius... qu'est ce que vous racontez. Sous Fabius c'est le tournant de la rigueur, la politique du franc fort. Sur la dévaluation Mauroy il y aurait beaucoup à dire, à commencer par qu'elle fut bien trop timide. Je me contrefiche que l'Europe avance ou recule, l'Europe est une aberration bureaucratique qui ne tient aucun compte de la diversité du continent. Elle serait avantageusement remplacée par un retour à des synergies volontaristes et une coopération raisonnée. Le diktat du marché et la guerre économique n'est pas un progrès pour le continent de mon point de vue.


+1
voté
Aligner le franc sur le mark, par sur l'euro

Oui si vous persistez à penser que le franc a été aligné sur le mark, alors que ce sont les parités qui ont été bloquées, ce qui n'a rien à voir.

Vous balayez d'un revers de la main la seule période
Je ne balaye rien, c'est l'économie mondiale dans son ensemble qui s'envolait durant cette période. Rien à voir avec le franc et le dollar.

Fabius... qu'est ce que vous racontez.
Vous avez oublié qu'il était ministre du budget depuis 81 sans doute.

Elle serait avantageusement remplacée par un retour à des synergies volontaristes et une coopération raisonnée.
Vous venez de définir l'Europe telle qu'elle existe, c'est bien.

Le diktat du marché et la guerre économique n'est pas un progrès pour le continent de mon point de vue.
Oui magnifique point de vue qui oubli que le continent Europe est sur la planète Terre, où se déroule déjà à son échelle guerres économiques et lois du marché.
Ce que j'ai surtout entendu récemment c'est que l'Allemagne excelle surtout à vendre des armes et du matériel militaire, partout dans le monde.
En ce moment la presse allemande parle beaucoup du rapport du sipri (institut suédois de recherche pour la paix) publié récemment et qui indique que l'Allemagne a doublé ses exportations en 10 ans et se place troisième sur le marché mondial.
L'Allemagne n'est pas la Chine c'est évident, mais sa stratégie est bien d'être le pays exportateur de la zone euro, contrecarrant sensiblement sa consommation en appauvrissant les salaires. Vu le dynamisme de ce pays, ça ne les fait pas chuter au niveau du vie du tiers-monde, loin de là, mais ça suffit à créer un déséquilibre européen qui leur fait être le pivot de la croissance. En fait ils leur seraient impossible (et idiot) de se placer sur les marchés très compétitifs industriellement et de rivaliser directement avec la Chine dans la stratégie d'exportation, mais ils leur est plus malin de se placer en exportateur de l'UE, bref celui qui vend aux autres. Malin certes, mais assez mesquin pour la coopération européenne aussi puisqu'il appliquent un esprit de compétition là où il n'a pas lui d'être. Car non seulement ça affaiblit les pays voisins, mais ceux-ci ne peuvent pas imiter le "modèle allemand" puisque cela reviendrait à essayait de se brader, tuant ainsi la consommation européenne (si tout le monde baisse les salaires....) et donc le modèle ne marcherait plus.

C'est une simplification de la réalité, et au final les deux "points de vues" que je donnais dans mon message précédent se mélangent sûrement, mais la coopération économique n'est pas une affaire simple (il faut rester compétitifs et dynamiques, mais sans creuser d'écarts internes à l'union) et l'Allemagne a une tendance à foncer toute seule, se disant que si elle gamberge trop à se coordinner avec les autres il ne se passera rien de bon (ce qui n'est pas faux, si les autres sont un peu molassons), et au final on observe une rupture de coopération. Je n'espère pas l'implosion de la zone euro ou de l'Europe, mais il faut tout de même bien analyser les dissensions économiques et leurs causes si on veut avancer.

Un article assez récent résumant l'analyse du professeur qui avait exposé cette idée dans mon cours: http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/l-allemagne-va-devoir-mener-une-politique-plus-cooperative_227533.html?xtor=RSS-123
Encore une fois je ne suis pas économiste, j'ai juste eu quelques échos de cette idée, je ne sais pas si elle est bien acceptée ou pas. Je précisais juste qu'elle n'était pas si nouvelle (enfin dans la bouche d'un politique, si. Car pour faire passer des réformes imitant le modèle allemand, ça devient difficile.)
Oui parfaitement sauf que la différence est qu'en France le populo est incapable de supporter les tortures infligées au citoyen allemand. La TVA sociale ici ça ne passe pas, outre Rhin si. La sous-consommation allemande est une conséquence directe de ce report de charges, déplacées des entreprises vers la consommation des ménages (hausse de la tva).
Mais au fond, si vous poursuivez votre raisonnement vous constaterez aisément que le résultat est une baisse de la demande globale, qui finira également par peser sur les économies fortement exportatrices. Bref il ne peut s'agir que de stratégies temporaires et non d'objectifs systémiques durables.

Il faut également prendre en compte que le modèle néo-mercantiliste adopté par l'Allemagne n'est possible que parce qu'elle a dans sa sphère d'influence des sous traitants où la main d'œuvre est peu chère et très bien formée (ex rep. socialistes). Quant bien même nous voudrions adopter ce modèle nous en serions géopolitiquement incapables.
Il n'y a pas sous consommation allemande. Il y a des exportations bien plus profitables. C'est tout.
Torture sociale avec des syndicats extrêmement puissants, IG metal, répandu dans tous les secteurs, qui peuvent faire grève, tout en rémunérant leurs salariés. A ce petit jeu là, le pouvoir comprend vite qu'il vaut mieux lâcher du lest avant le préavis.
Bonjour
Celà dit les personnes sorties du marché du travail ont été "soignées" par les sociaux-démocrates dans le sens de la rigueur.
"la rigueur", celle qui fait suite à la non moins fameuse crise financière??

Pu la rigueur d'un pas vers le réalisme social du village mondial où la très grande majorité des gens se trouveraient riches en touchant la moitié du SMIC et heureux avec deux semains de CP ou la possibilité d'AM rémunéré?
On peut continuer à croire qu'on vit sur une autre planète que celle qui habrite la pauvreté absolue, mais la chute sera dure, brutale.
Ne comparez pas le rôle des syndicats des deux côtés du Rhin. Les syndicats Allemands ont un pouvoir de blocage dont la CGT ne peut même pas rêver mais une culture du compromis qui fait qu'ils ne s'en servent quasimment jamais.
Dans les faits, les allemands ont la TVA sociale, nous non.
N'oublions pas que notre première industrie est le tourisme. Dans cette industrie, vous verrez sans doute plus d'allemands sur les cotes françaises que de français sur les rives de l'OderNeiss.

Mais quand vous voyez comment cette industrie est gérée en France (nous sommes la risée mondiale encore), tant pour le personnel que pour l'aspect financier, les baisses de TVA sans retour, des DRH comme chez Lucien Barrière grand ami de koko totalement incompétent et à côté de leurs pompes, vous comprendrez rapidement que les allemands en ont assez de venir dans un pays qui ne supporte pas les étrangers. N'est ce pas PG??

Majorque ou Minorque c'est tellement mieux avec des vrais 5* luxe et du personnel payé avec de l'argent vrai et pas des coups de pieds au cul! N'est ce pas PG?
AFFAIRE TRES RARE. Paris-St-Germain-des-Prés, Rue des Canettes 75006. GERANCE LIBRE RESTAURANT (emplacement N°1) capacité 100 places. Prix location gérance 5.000€ TTC/ mois. Prix location murs 5.000€ TTC/ mois. Idéal couple. Facilités pour ne pas reprendre tout le personnel. Caution 75.000€. Contact 06.75.89.59.78. ou yo8lab@yahoo.fr No 140P7475

http://www.lhotellerie-restauration.fr/vente-fonds-commerce/location-gerance.asp


C'est bo, non??
Election:

C'est con pour le FN et l'UMP, un suspect a été arrété après qu'un policier se soit fait descendre à Damaris. Vraiment pas de bol, il est basané mais pas assez basané pour enclencher la machine médiatique... Les syndicats de policiers avaient déjà dégainé leurs discours sécuritairs et les journaux (Aijourd'hui, celui de chez mon coiffeur) avait prévu une magnifique mise en page des plus beaux jours du ministère d l'intérieur kokyen. Résultat, un quart de page sur les faits, où il faut rentrer dans l'article pour voir que c'est vers l'ETA qu'on se dirige et 1 page trois quarts sur la vie policière, les actes à leur encontre, l'incivilité et la délinquance....
Belle confusion entre terrorisme extrémiste et faits divers sans rapport.
Ha si seulement il avait pu s'appeler Takhrim ou Moahmed... mais ce serait plutôt José, fervent défenseur de l'abolition ds régions.... Un Lefevbre armé en sorte.

Comment ont fait les autres journaux?
"Le matinaute flageolant n'est pas toujours certain de tout comprendre à l'économie"
Effectivement ce ne sera pas par les medias que les gens comprendront l'économie.
Et si on essayait d'autres sources par ici et par
C'est là que l'Europe prend tout son sens. Ah, ce grand élan de solidarité, cette fraternité, ce pacifisme que nos dirigeants nous insufflent. Ça prend aux tripes.
C'est vrai que c'est bizarre cette attitude de Lagarde, alors qu'elle ne s'est pas bougé le petit doigt au niveau européen pour obtenir une mise à niveau des législations sociales, pour que la concurrence soit vraiment libre et non faussée, il faut bien que les législations soient identiques, sinon c'est le dumping des prix et donc le dumping social.

http://anthropia.blogg.org
Franchement le sujet du jour (même si on en parle depuis trois semaines) c'est la réédition de l'expérience de Stanley Milgram ce soir sur France 2.

Pour ma part je réclame (comme le prévoit la Convention de Genève qui interdit d'obéir à des ordres indignes) la traduction en justice des abrutis qui ont tiré la manette électrique. Et j'espère de très lourdes condamnations pour tentative d'assassinat dans l'espoir que l'exemple dissuade les candidats bourreaux pendant deux ou trois ans. Il ne faut pas rêver, les gens ont la mémoire courte !

Ah ! Lagarde existe encore ! Qu'est-ce que ça nous fait ? Et aux Allemands donc ?

P.S. : On a les épouvantails qu'on peut !

***
Bonjour,
C'est vrai que pour les rejetons Lagarde, prendre le RER n'est pas dans leurs coutumes sans doute, ils préfèrent les Falcons.
On comprend pourquoi ils sont plus intéressés par les frais de représentation de l'Elysée que par les investissements du Conseil Régional dans les transports !!!
En parlant d'Allemagne, Michaela Wiegel (correspondante à Paris de la Frankfurter Allgemeine Zeitung) était l'invitée dimanche 14 mars 2010 sur France Culture dans l'émission "Esprit public" animée par Philippe Meyer, intitulée "Les suites de la crise grecque" [sites.radiofrance.fr]

Elle donne un regard intéressant sur les réticences des citoyens allemands à aider la Grèce.

P.S. : rien à voir avec le schmilblick ( doit être allemand avec une orthographe pareille ) mais le réalisteur de cette émission est un certain Didier Lagarde ;-)
... une enquête sur les frais bancaires, enquête qui lui sera remise fin juin...

La plus grande crise du capitalisme financiarisé, et on s'attaque à quoi ? Aux frais bancaires (certes injustifés la plupart du temps).

Faites donc l'effort de changer plus souvent votre Mercedes.

Non justement, Lagarde leur demande de troquer leur Mercedes contre une Vel Satis, pour booster les exportations françaises.

Le matinaute flageolant n'est pas toujours certain de tout comprendre à l'économie. Mais il est encore moins certain que les enfants Lagarde y comprennent aussi quelque chose.

Quelle idée saugrenue ! Il ne manquerait plus que les citoyens se rendent compte qu'au final on peut très bien expliquer et comprendre l'économie par des mécanismes simples, et par la suite pouvoir réfléchir sereinement sur les décisions et choix politiques qu'il faudrait faire collectivement.
pas de hausse d'impòts mais des créations d'impôts, oui, la droite reste fidèle à sa tradition, tout en prétendant que la gauche les augmente :
sarko nous ressort discretos la TVA dite "sociale" ( comme les plans du même nom qui consistent à fabriquer des chômeurs), càd les plus pauvres paieront plus d'impôts que les nantis. Créer des impôts sur le mouvement d'argent au lieu de taxer l'argent stocké bien au chaud en suisse ou ailleurs ou sur la spéculation. shakeqi est très fort, décidément, pour donner envi e aux français de consommer, consommer, consommer, consommer : ouvrir les magasins le dimanche ( le "peuple" selon la vision ump ne va pas au cinéma ou dans les musées, -les pauvres et les prolo ne s'intéressent pas à ce genre de choses-, avec en prime la casse du droit du travail).

Il manque quelques éléments de langage au propagandiste gouvernementeur pour nous faire avaler la pilule le suppo de [s]sa tante[/s] lagarde

toutenbateau
Rassurez vous, elle n'y comprend rien non plus, ou alors elle cache bien son jeux.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.