42
Commentaires

Le déjeuner fatal de l'ambassadeur Boillon : curieux montage !

Dans la séquence polémique qui circule actuellement sur le déjeuner de presse organisé par Boris Boillon, nouvel Ambassadeur de France en Tunisie,

Derniers commentaires

Ce Boillon boie le bouillon, il devrait retourner chez son mentor Nicolas, pour faire le paon dans les diners à l'Elysée il sera parfait, mais quand il sera rapatrié, par pitié ne le laissons plus sortir au-delà du périphérique, ou même interdisons-le de séjour hors du 8ème arrondissement de Paris.
J'espère que les tunisiens le mettront dans un radeau sur la méditerranée, s'il ne veut pas partir de lui-même. Ce type mérite de ramer, comme toute cette clique de fantoches arrogants au pouvoir en France, d'ailleurs.
La vidéo est bizarrement montée, cela ce voie et peu créée un doute quand à la neutralité du monteur !

cela ne le dédouane de la honte de notre gouverne(ment) auquel la vérité est bien meilleur procureur voir ben ali le mur de la honte (ben ali wall of shame) sur fesse de bouk édifiant...
J' hallucine! Voilà des journalistes qui font juste leur métier de journalistes, et ils sont traités de manipulateurs.
Ils posent des questions (avec courtoisie, me semble-t-il) et insistent sûrement sur des points qui ne les ont pas satisfaits.
Alors une question se pose : comment les journalistes français définissent leur métier?
Bon je sais qu'en France les rares questions embarrassantes posées aux politiques au pouvoir ne sont jamais réitérées, et ceci sans avoir reçu de réponse satisfaisante.
Ceci expliquant cela.
Vive le peuple tunisien!
En voyant Boillon au début du reportage, j'ai cru que c'était le VRP chargé de vendre la moquette dans l'ambassade.
Désormais, il pourra écrire sur son CV: ambassadeur en Tunisie (du 16 au 17/02/2011).
Et ces gens sont censés nous représenter à l'étranger: la honte!!!

On notera sa déclaration au magasine Challenges: « La reconstruction en Irak est le marché du siècle : 600 milliards de dollars ! La France doit être aux avant-postes. »
« Quand je suis arrivé à Bagdad, j’avais trois axes et ces trois axes je les ai mis en œuvre de manière résolue : renforcer la confiance, car désolé pour la fierté française mais tout le monde n’a pas adoré notre position en 2003. Des dirigeants irakiens me disaient “ce n’est pas grâce aux Français qu’on est là”. Renforcer l'État de droit et la citoyenneté. Et le dernier axe de mon bilan, il est économique. J’ai été réduit à ça, c’est peut-être de ma faute. Je ne suis pas qu’un ambassadeur économique mais en 2010, on a exporté pour 800 millions de dollars, presque trois fois plus qu’en 2008. Et pour moi le mot entreprise n’est pas une insulte. (...) Mission accomplie ! Avec une équipe de 10 personnes, on a fait aussi bien… que l’ambassade américaine, où ils sont 3000 ! »

C'est ce que décrit Naomi Klein dans son livre "la stratégie du choc": Partout où il y a du chaos, les rapaces du capitalisme se battent pour bouffer les miettes et prospérer sur les cendres des peuples déchus. Ce monsieur s'en flatte de façon complètement décomplexée. Le peuple français devrait se débarrasser de ces "élites" de façon tout aussi décomplexée, à l'instar du peuple tunisien.

PS: On notera au passage que la position de ce monsieur (qui doit donc possiblement être celle de Sarkozy) est de critiquer la prise de position de Chirac sur la guerre en Irak après que l'histoire lui ait donné raison.
Certes le montage est curieux, néanmoins cet ambassadeur aurait dû être plus professionnel.
D'ailleurs vous remarquez que le peuple tunisien est "réactif". Si vous l'avez remarqué, à plus forte raison un ambassadeur aurait lui aussi eu cette analyse. Donc son comportement aurait dû être en adéquation avec celle-ci !
De plus cet ambassadeur n'a aucune éducation suffit de voir comment il tient sa fourchette !
Pour ceux que ça intéresse, il n'est pas déplaisant de regarder une vidéo sur Médiapart sur laquelle on voit le sieur Boillon faire l'éloge de Kadhafi. C'était il y a trois mois sur Canal+. Après ça montage ou pas ce petit monsieur n'est pas digne de représenter la République. C'est fou d'ailleurs comme depuis quelques années le personnel politique est d'une affligeante nullitude ! Et hélas pas qu'à droite...
Charly
Boillon est connu dans le milieu diplomatique pour beugler sur tout ce qui bouge. Il est connu pour être un narcissique. Il est connu pour être méprisant et cassant. Et de bassiner tout le monde avec ses amitiés haut placées.

Le montage que vous semblez mettre en doute ne fait que révéler le fond du personnage, dont la simple nomination avait suffit à agacer les Tunisiens.

Il parle arabe ? La belle affaire... Vous croyez vraiment qu'on manque d'arabophones compétents en France ?
Lettre ouverte à Monsieur Boris Boillon, Ambassadeur de France en Tunisie.
HORCHANI Salah, Professeur à la Faculté des Sciences De Tunis.

--
C'est évident qu'il y a un montage mais peu importe dans le fond. Les questions des journalistes, tout à fait correctes et légitimes ont été vite connues et traduites par plusieurs sites.

Les réponses agressives et méprisantes aux journalistes ne viennent que compléter la scène.

C'est surtout l'attitude générale de M Boillon qui est très déplaisante. Une gestuelle agressive, ramenant des mains crispées constamment vers soi, des propos très autocentrés dès le début de la conférence de presse et un discours plus proche de celui d'un attaché commercial que de la représentation d'un pays à l'étranger.

Malgré sa jeunesse, Boris Boillon, parle "affaires" et se met en scène avec "un contrat de confiance" comme un vendeur has-been des années 80.

C'est là qu'on voit que, même jeunes, les équipes de Sarkozy font vieilles et ringardes comme lui.
C'est étrange ce déplacement du curseur vers l'image des braves campagnes celles "qu'on aiment" bien, se tourner vers le terroir profond tunisien bien loin du bobo de Tunis, c'est vrai que la visite de DSK en 2008 à ben ali donnait sens à la bonne gouvernance, les politiques "connaient pas!!" dit boillon, qu'ils restent le nez dans leurs papiers et calculs rétorquent DSK, hier soir sur france2, qu'entre le "moi" suraigue en portraits de cinq mètres sur trois en tous lieux ou la constance présence en couvertures glaçées de moindre format ne soit l'envers de ces disproportions , en grand, la macroéconomie du fmi, en petit la Gestion milles fois locales d'un ambassadeur
curieux montage en effet qui semble plutôt démontrer un total amateurisme ?!

quant à l'imbu imberbe, une tête à claques sorti tout droit de l'école des fans du Faubourg Saint-Honoré !!
Martinon Boillon non non !

mais pas sûr que les anciens valent mieux : Joyandet : "Kadhafi est devenu fréquentable"
(si je me souviens bien c'était pendant ces festivités auxquelles assistait le très diplomate Joyandet, que KHADAFI avait mis en scène une pendaison ?)

ah oui la diplomatie française est en forme : elle se fâche avec les révolutionnaires tunisiens avides de démocratie et soutient le sanguinaire KHADAFI en l'invitant à l'Hôtel de Marigny et en ne se prononçant surtout pas sur ses crimes actuels contre sa propre population : http://www.dna.fr/fr/AFP/article.html?id=CNG.845d6458093e5f627bc6a6b26ba9b7c7.651&cat=Une !!!

Tout ce que nous savons, c’est qu’en Tunisie aujourd’hui, le peuple est tellement réactif qu’un mauvais montage peut parfaitement provoquer la déchéance d’un homme politique.


D'accord pour le côté manipulateur du montage. Ceci dit, Boillon n'est pas un homme politique, mais un diplomate. Qui, par définition, doit savoir maîtriser ses nerfs. Qui plus est, il arrive après ce que l'on sait du comportement de la ministre des Affaires étrangères couvert par Sarkozy. Envoyer un clone du nano président en plus jeune, c'était vraiment pas une bonne idée.
Boris Boillon est comme son modèle élyséen, il a fallu qu'il en fasse des tonnes, qu'il en rajoute pour se donner un petit air proche du peuple, une tape sur l'épaule, une familiarité par-ci par-là.
Or compte tenu du récent passif avec la Tunisie, il ne faut surtout pas jouer à ce jeu là. Car un petit montage vidéo suffit à vous flinguer un jeune diplomate aux dents longues.
Et pour paraphraser justement les tontons flingueurs : "Je ne dis pas que c'est pas injuste, je dis que ça soulage !".
C'est peut-être ce que se sont dit certains journalistes tunisiens.
Vous avez entièrement raison sur le fait que le montage est assez mal fait et qu'on pourrait supposer une manipulation.

Mais son amateurisme peut s'expliquer par le fait qu'il s'agit d'une radio qui fait le montage, et non des professionnels de l'image. Les monteurs essaient d'aller au plus court.

Ensuite, dans un monde de courtoisie minimum, on n 'emploie pas les mots "nul" et "débile", dans des conversations avec les gens qui ne sont pas des familiers. Surtout quand on parle de leurs questions. Dire "Votre question est nulle, elle est débile", en montrant son agacement, ce n'est pas très poli. Je veux bien croire que les jeunes Tunisiens sont cools, et qu'il y a quelques différences culturelles, mais jamais quelqu'un en Tunisie ne m'a parlé ainsi. Donc j'imagine que ça ne se fait pas plus en Tunisie qu'en France de se comporter de cette façon avec des personnes qu'on rencontre pour la .première fois, surtout dans des circonstances officielles.

Montage ou pas, l'ambassadeur s'est comporté de manière inélégante et impolie en employant ces mots de cette façon.

Et le fait qu'il soit un diplomate sensé être dans ses fonctions ne fait qu'aggraver son cas.
1/
Pas mal comme analyse...
Effectivement, il se peut qu'on ait essayé de lui poser des questions pièges et qu'on ait insisté sur certains points pas très agréables... ce qui l'aurait agacé voire énervé ou rendu agressif...

Il n'empêche, quand on est ambassadeur, on garde ses nerfs même face à de la manipulation... même face à la mauvaise foi non ?

2/
La télévision tunisienne nous montre en ce moment des images impressionnantes en provenance du Palais de Carthage : des quantités de liasses de billets, des bijoux, le tout cachés derrière une fausse bibliothèque...

Ce serait intéressant de faire une analyse de ce sujet. Voici le lien:
http://www.youtube.com/watch?v=k7lnsIM_h98

la fin de la vidéo concerne un vol de bijoux (c'est hors sujet)...

SEMIR
De toute façon il est déjà ridicule avant de s'emporter. Quelqu'un l'a dit ailleurs, on dirait un commercial qui se croit habile, c'est pathétique.
Je vous rejoins Jean-Charles.
Mais s'autoriser à s'emporter, quand on est diplomate dans un pays à vif, dont le passif avec la France est celui-là, constitue en soi une forme d'arrogance difficilement excusable. Cela rappelle le débat sur le "casse-toi pauv'con", qui est le même que le débat sur "quand je suis en vacances je ne suis pas ministre des affaires étrangères", qui est celui de la dignité de la fonction et de sa transcendance par rapport à l'homme ou la femme qui la revêt.
On semble de plus en plus considérer, en France en tout cas mais peut-être dans toute l'Europe, que nos représentants doivent être ceux qui nous ressemblent, plutôt que ceux, différents de nous, qui parlent en notre nom. C'est une désacralisation, un "désenchantement" (au sens que lui donne Marcel Gauchet) qui a sûrement sa raison d'être, mais qui pose aussi des problèmes de relations entre pouvoirs et populations, je trouve.
Une vidéo passe un comportement qui rappel pratiquement au mot prêt un entretien qu'avait eu Sarkozy d"'avec une journaliste Américaine, qu'il a laissé sur place et coupant court à l'interview.

Même réaction de ce petit ambassadeur aux méthode de voyou.

Tel père, tel fils.
La question qui se pose, c'est surtout pourquoi a-t'il accepté une telle interview, vu le climat qui règne en ce moment, et vu le ressentiment assez justifié d'une grande partie des tunisiens à l'égard du gouvernement français....La diplomatie française ferait bcp mieux de faire le dos rond et de travailler sur le fond en attendant que les évènements se tassent, loin des caméras, et d'arrêter les effets d'annonces.
Où alors il faut clairement reconnaître les erreurs qui ont été faites depuis plus d'1 mois, à supposer que cela avance à quelque chose...

Quand on entend le genre de lieux communs, de déclarations d'intentions assez affligeantes etant donné le contexte prononcées par B.Boillon dans ces extraits, qui dit lui-même être là pour présenter une "nouvelle philosophie" dans les rapport franco-tunisiens, on comprend malheureusement pourquoi le gouvernement français est discrédité auprès de l'opinion tunisienne et de certains médias qui ne croient plus beaucoup à ces belles paroles.

C'est là qu'est la maladresse crasse, bien plus que de s'être un peu emporté et agacé (ça reste très contenu...), ce qui peut effectivement s'expliquer par des questions pressantes, "hors sujet" ou embarassantes pour le nouvel ambassadeur, et qui n'étaient manifestement pas prévues en tout cas.

Qu'il y est "partialité" dans ce montage, c'est obligé puisqu'il s'agit d'extraits choisis par l'auteur. Manipulation, personne ne peut l'affirmer.
ça fait beaucoup de "si" tout ça ... espérons (et je suis sur que ça viendra) qu'on aura beintôt en ligne la totalité des vidéos ! M'enfin quelle que soit l'insistance des journalistes, il a pas réagi super zen pour un ambassadeur ... il a pas l'air d'avoir le cuir bien épais pour un job pareil.
Il est vrai que le montage est sélectif, à charge, dans la mesure où il s'agit d'une discussion à brûle pourpoint, et les réactions du Sarko boy viennent peut être - qui sait, en réponse à des questions ou observations énervantes, choquantes. Mais il me semble que la tradition diplomatique exige une retenue dans toutes les circonstances, même les plus fâcheuses.
Votre démonstration montre qu'on ne peut connaître, en raison d'un montage, le contexte entier, mais la faute reste avérée.
On en voit un peu plus, ici, sur le site de la radio MosaiqueFM (bruits de fourchettes compris).
Je crois que ce même ambassadeur paraissait aussi compétent que sympathique
dans un reportage qui le montrait, il y a quelques mois, dans son quotidien en Irak.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.