344
Commentaires

"Le DAL et les familles ont provoqué cette scène"

Inutile de dire que notre article sur la médiatisation à retardement d'une expulsion à La Courneuve a suscité des réactions contrastées sur le forum d'@si. Si la plupart de nos @sinautes se disent choqués par l'action de la police, d'autres la trouvent justifiée et stigmatisent ce qu'ils considèrent comme une mise en scène de l'association Droit au Logement (DAL).

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Oui cette scène est provoqué. Si la misère c'est ta vie, tu veux provoqué une réaction de l'opinion, non.
Leur misère ce n'est pas "chez eu", ils n'en on pas de "chez moi", c'est devant "chez nous" mais c'est plus facile a voir sur internet que sur "son trottoir".
Même si il y a toujours des expulsions depuis que la Police existe, ce qui est nouveau c'est internet et les images font mal a voir, au fond de mon esprit je me dit "cela devais êtres terriblement violant avant sans le contre pouvoir des image du net".
rien ne justifie qu'on traine une femme enceinte ou que l'on arrache des bébés des bras de leur mère; franchement, il n'y a pas mise en scène ces images sont la vérité; il pourrait bien sûr y en avoir d'autre mais la personne qui a filmé ne les a pas inventées! une évacuation cela se gère; trouver d'abord 1 logement avant de les déloger;
leur trouver un logement: si c'est fait je suis sûre que cela ne se passe pas dans des conditions comme celles-ci; j'ai participé à la défense de sans papiers franchement cela m'a fait complètement atterrir à 60 ans sur le traitement d'êtres humains; franchement la société est bien malade en ce moment: l'être humain est oublié pourtant respecter un être humain c'est fondamental !
Cette vidéo dérange, c'est évident. Il est amusant de voir les techniques de censure en France pour limiter le buzz :
- Elle ne passe pas sur les chaines principales françaises alors que les images passent dans tous les autres pays.
- La vidéo d'origine de Médiapart sur Dailymotion n'est plus indexée par Google Vidéo en tapant le mots clef "Courneuve" alors qu'elle arrivait en premier au début du buzz. Cela divise les audiences, réduit le buzz, et complique la comptabilisation des vues.
- La vidéo reprise sur Youtube n'est plus accessible sans inscription.
- Sur la vidéo d'origine sur Dailymotion, le compteur de vue semble stagner vers les 600000 depuis quelques jours. Ce qui n'est pas très cohérent avec le compteur "J'aime" qui chiffre plus de 100000, une proportion inhabituelle.

Les magouilles de nombre de vues et de notes sont monnaie courante sur Dailymotion, il serait intéressant de faire une émission sur le sujet et sur l'indépendance de Dailymotion par rapport à Sarkozy (Participation au capital et dirigeant impliqué dans sa campagne)

Les vidéos qui dérangent le plus sont les vidéos sur le 11 septembre, il est amusant se voir qu'avec les trucages de Dailymotion, les vidéos les plus intéressantes sont les plus mal notées(2 étoiles au lieu de 5), et les notes des commentaires sont différentes si l'on est inscrit ou visiteur anonyme. Les commentaires sont édifiants sur le sujet quand il voient leurs notes modifiées.

Vidéo les moins bien notées sur le 11 septembre
Si seulement les gens pouvaient passer autant de temps sur les bains de foule sarkozyens bidonnés, régulièrement diffusés dans les JT... C'est quand même autrement plus grave...

Nouveau « bain de foule » sarkozyen factice au 20H de France 2 !

Question : le bébé traîné par terre avait répété pour sa prestation ?

Moins sans doute que les militants UMP amenés par car au besoin, dans des centre-ville vidés de la populace, pour fabriquer de ces fausses images de bains de foule sarkozyens, constamment et complaisamment diffusés dans les JT, et ceci sans le moindre mot des journalistes pour signaler ne serait-ce que la présence de militants UMP !
Bon difficile de lire tous les commentaires mais j'ai comme l'impression que ça tourne en rond.
Rebon, passé l'émotion à la découverte de la vidéo (atténuée par la lecture de l'article avant mais cela n'empêche pas de réprimer un rictus de dégoût au moment fatidique), que dire ?
Que les manifestants en font des tonnes. On ne va pas leur reprocher, c'est le jeu. Mais quand même : ces femmes qui restent couchées au sol comme si elles étaient assomées, tout comme cette femme enceinte qu'on aperçoit à la fin, qui semble (c'est terrible de dire ça et je vais me faire allumer) offrir son ventre à ce qui passera par là...
Idem pour la femme avec le bébé dans le dos, pas la seconde mais la première que l'on aperçoit assez longuement sur la vidéo. Alors que les CRS ne sont pas encore en prise directe avec elle, on voit déjà la situation dans laquelle son gamin se trouve. On a l'impression qu'il étouffe, il est écrasé. Mais que fout-il dans cette galère ?
Et la seconde ? Il faudrait se débattre quand on tente de vous déloger, c'est la seule méthode de résistance que l'on a ? Mais ça va pas ou quoi ? J'ai mon gamin de 3 mois sur le dos je fous pas des grands coups de latte dans les tibias des CRS !
Voilà.
L'ambulance est dans votre viseur, tirez braves gens.
"Le débat est-il possible ?" c'est une vraie question. Certains @sinautes assument ne pas vouloir de débat objectif, car pour eux face à ces images on ne peut que s'indigner, et tout le reste est inapproprié. Mais globalement je pense que la plupart sont d'accord pour estimer que cette vidéo et le problème qu'elle recouvre méritent une analyse ouverte. Or, voici une compilation des violences verbales auxquelles on s'expose si l'on essaye de débattre sur ce forum. C'est loi d'être exhaustif, et évidemment c'est après que la censure a retiré le pire. Je ne dis pas que rien de tout cela n'est justifié, mais globalement c'est insupportable. Certes ce ne sont que des mots, mais ils sont efficaces : Billy Tallec et Mozinor ont préféré fuir que discuter dans ces conditions. Même si vous êtes trop choqués pour souhaiter débattre, s'il vous plait, évitez ce genre de dérives. Des sites sur lequels vous pouvez discuter entre militants, il y en a d'autres. @si est unique, et a besoin d'une certaine pluralité. Dans c'est conditions, ce n'est pas possible.


ASI fait encore le jeu des pauvres âmes perdues de la sarkozie en dérive --- Y a un concours de Relou ou quoi aujourd'hui??? --- écrire ce genre de conneries --- Un crachat enfin sur cette personne --- Pourquoi ne pas dire qu'il rapporte indirectement les propos de la préfecture? Pourquoi tant de mauvaise fois? --- Cette théorie du complot --- Il ne faut pas en avoir beaucoup dans la caboche pour écrire ça --- Vous c'est le pompon --- entre le bonhomme [...] celui qui [...], et quelques autres qui gravitent autour je suis surpris. --- la droitisation ou lepénisation des esprits --- Y a bien qu'à l'ump [...] --- après une première branlée verbale sur leurs arguments, ils en cherchent une seconde morale --- votre position est indéfendable --- vous êtes un dangereux personnage pour la démocratie. --- ce genre de personnes se trouvent facilement à l'ump et au fn. --- on atteint un niveau de mauvaise foi et d'argumentation assez grave, ça me fait penser à FOX News =/ --- les justifications du sieur Billy ne sont que des justifications. --- C'est quoi ce raz de marée de la droite UMP qui débarque --- Allez vous coucher, vous avez beaucoup réfléchi pour aujourd'hui, laissez votre place à un collègue --- un autre trait de mauvaise foi de la part de Le veilleur, décidément... --- ASI et certains de ses forumeurs participent à la mode : pauvre = coupable, mise en avant sans complexe par Pujadas. --- un politicard de "gôche" --- pauvre petite choupinette, va! --- afin que vous y puissiez répandre votre merde intellectuelle à loisir. --- c'est une bassesse absolue dans mon échelle des valeurs --- déblatérer vos conneries. --- c'est bien cela la droitisation ou "lepénisation" des esprits --- mon étonnement à la vue du postage massif de certains --- une mauvaise foi généralisée --- Je laisse la place au veilleur et à ses petits copains. Ils pourront continuer leurs branlettes analyses sur les "images" à leur aise --- nombreux sont ceux ici, les "réalistes", qui vont se reconnaître dans ce lien, celui d'un site d'extrême droite... --- le Veilleur, tu me saoules. T'es content. --- vous en faites pas [...] ils en aurons marre avant nous. --- le veilleur et ses affidés ont décidé de faire de la délation à grande échelle sur ce sujet --- un cynisme équivalent à celui d'un pouvoir égoïste qui n'oeuvre que pour la classe des favorisés.
Et pourquoi ne pas supprimer les subventions aux associations ???
Une pétition ... pour expulser tous les sans-papiers de France !
Pour ceux qui ont été horrifiés par la vidéo, et qui veulent soutenir les expulsés de la courneuve, une pétition lancée par le DAL.

http://www.droitaulogement.org/petitions/index.php?petition=6

Pour les autres :

http://www.lemouvementpopulaire.fr/adherer/
une bonne partie des gents sont raciste, je le vois bien dans mon environnement familial et de travail, mes amis je l'ai choisi ;-)
mais bon on revient de loin, l'esclavage n'est pas si loin, encore quelque centaine d'années voir plus, faut pas désespéré, globalement c'est l'obscurantisme qui régresse.
c'est une guerre médiatique comme pour gaza, la seul arme "l'image" que nos chères dirigeants ne contrôlent plus depuis l'arrivé du net.
Bien sur on pourrai tous crever en silence, ça arrangerai bien certain ronronronron...
L'existence même de Dal pose problème.Comme celle d'ailleurs des restos du coeur,et autres organisation de secours aux laissés pour compte de plus en plus nombreux.C'est cette croissance du malheur dans mon pays qui me révolte.
Votre article,lu attentivement,ne m'a pas convaincue.Il y a dans cette présentation des faits quelque chose qui dérange.Je ne crois pas cette organisation capable de se servir de la souffrance de ceux qu'elle protège . Le prétendre relève d'un cynisme équivalent à celui d'un pouvoir égoïste qui n'oeuvre que pour la classe des favorisés.
Evidement que c'est une bataille d' images. Pour la police comme pour le DAL. Tous sont champions à ce jeu là. Dans le cas présent, c'est balle au centre. Chacune des parties peut argumenter à sa sauce. La brutalité qui nous choque ici, est tolérée voire acceptée par bien des gens. Certains ne la voient même pas la brutalité.
Il n'en reste pas mois que les familles sont instrumentalisées, et en particulier ces gamins qui n'ont rien demandé à personne.
De plus ok avec les @sinautes qui trouvent l'angle de l'article et le titre très orientés par rapport à l'ensemble des messages. '
Pierre, ça vous embêterait de donner une raison valable et motivée autre que "Le message avait été supprimé parce qu'il n'avait pas sa place sur le fil de discussion." ? Vous savez que vous pouvez être honnête et argumenter si vous le voulez, c'est pas interdit.

Je n'ai pas de compte à régler en MP, je réponds sur le forum à un troll me disant que je ne suis pas intelligent.

Et je ne vous autorise pas à modifier mes messages sur leur forme. Possibilité nous est donnée par vous de les mettre de la forme et de la couleur de notre choix, aussi je vous saurais gré de ne pas les modifier à loisir à cause d'un accès de mauvaise humeur. Le métier de webmaster est un métier sérieux, et si la couleur rouge vous dérange faites autre chose.

Pour finir, pourquoi vouloir provoquer les zazinautes et étendre un sujet très polémique à un nouveau forum si c'est pour couper à tout va au moindre propos? C'est complètement stupide, je n'arrive pas à comprendre vos raisons, autre que celle de pouvoir jouer à Dieu-tout-puissant-sur-mes-forums.

Le site commence à prendre l'eau.
Ecoeurée par la vidéo, mais écœurée aussi de ce forum...

Où l'on cause, on blablate, de ce qu'on ne connaît pas : la vie dure des gens qui n'ont rien, des salauds de pauvres qui jettent leurs gosses aux médias, pas pour avoir une vie normale, non, mais juste pour "faire du buzz".

Puisque le chef d'Asi l'a décidé, et sabre les posts qui le défrisent, Je laisse la place au veilleur et à ses petits copains. Ils pourront continuer leurs [s]branlettes[/s] analyses sur les "images" à leur aise. Après tout, c'est le rôle de ce site de "décortiquer les images", et uniquement ça.

Du grain à moudre : L'interview du cinéaste amateur qui a filmé la scène...... Un salaud, hein, celui-là aussi, il voulait juste être célèbre...

Et puis, nombreux sont ceux ici, les "réalistes", qui vont se reconnaître dans ce lien, celui d'un site d'extrême droite...
J'ai un post qui a disparu sans en être prévenu, alors qu'il n'était pas insultant mais témoignait simplement de mon étonnement à la vue du postage massif de certains (Poyut et LeVeilleur surtout), ponctué de "Godwiiiiiiiiin !" et d'une mauvaise foi généralisée. J'aimerais bien savoir pourquoi. Je ne sais pas si c'était le seul, mais en tout cas je vois mal ce qu'il a de plus répréhensible que ceux qui mettent dans les messages des autres des comparaisons avec le nazisme et le fascisme quand elles n'y sont absolument pas. La reductio ad hitlerum est-elle moins gênante sur @si que les posts de rappel à l'ordre qui n'émanent pas des modérateurs officiels ?
Franchement, je crois rêver !
Ils provoquent, ils provoquent pas... Et vas-y qu'on polémique !
Moi, je vois des images où des gens se font expulser, se font traîner par terre par la police, uniquement PARCE QU'ILS N'ONT PLUS DE TOIT !
Est-ce qu'il y a une personne de l'équipe d'@si ou des centaines d'internautes qui osent parler de mise en scène, une seule, qui puisse se mettre quelques secondes à la place des "comédiens qui jouent dans cette fiction" ?
Un seul qui ait le courage d'imaginer qu'il se retrouve à la rue, avec ses gamins sur le trottoir, à qui on propose un hôtel sordide (allez donc en visiter un pendant vos vacances et comprenez ce qui est inacceptable), imaginez vous faire traîner par terre par les forces de l'ordre et faites-vous arracher votre gosse (oui, le vôtre, celui que vous retrouverez ce soir) des bras, entendez ses pleurs, demandez-vous où vous dormirez à la nuit tombée et demain et après-demain...
Et s'il se trouve qu'un nourrisson fait le buzz en tâtant du trottoir dans ses premiers mois de vie, c'est bien qu'il y a un problème, tout de même.
On est pas dans la fiction ! Il faut arrêter de fermer les yeux et de trouver des excuses pour parvenir à vivre dans ce monde de plus en plus sordide.
Les familles ont provoqué la scène ! Alors, toute manifestation publique est une provocation, car tous les gens qui défilent dans les rues savent pertinemment que des débordements sont possibles avec le régime actuel. On n'est pas loin de remettre en cause la résistance à l'inacceptable ? Juger les manif provocantes, stratégiques, préparées, mais oui, toute résistance est stratégique, comment faire autrement ?

Actuellement, je suis écoeurée. Je ne supporte plus que tout se joue à coups de "millions ou de milliards" dans toutes les affaires glauques de ceux qui ont le pouvoir politique ou de l'argent et que, parallèlement, on puisse tenter de justifier "les gestes calmes et mesurés" d'une police qui expulse des gens qui ne doivent pas avoir plus de 300 € (je suis peut-être au-dessus de la réalité) pour vivre chaque mois.
Les 100 millions que l'état a généreusement "rendu" à L. Bettencourt, qui comme chacun le sait est dans le besoin, auraient permis de construire combien de logements prêts à être occupés par les familles expulsées ?
à mon avis la question n'est pas de savoir si l'intervention des forces de l'ordre est justifiée, pour moi elle ne l'est pas même si j'ai lu le point de vue très légaliste de Billy Tallec (qui peut difficilement parler autrement étant donnée sa casquette). Ceci dit moi je la trouve rarement justifiée l'intervention des forces de l'ordre.

la question n'est pas non plus l'instrumentalisation des images. Les images existent elles sont diffusées, point barre, c'est normal c'est de l'information.

le fait que les femmes et les enfants soient en première ligne est un choix stratégique militant visant à intimider les forces de l'ordre et à les obliger à évacuer en douceur, et donc à faire durer, ça me parait tout à fait normal aussi. Une action comme cela doit durer et si possible être médiatisée. A mon avis il est injuste de reprocher au pot de terre de telles stratégies face au pot de fer.

La question n'est pas non plus de connaitre nos positions sur les problèmes de logement et d'immigration, car avec d'autres militants pour d'autres causes on aurait pu voir strictement les mêmes images

pour moi la question c'est celle de l'intervention même de la police et le comportement de cette femme.

Je trouve comme Julien que la Police a été plutôt calme et mesurée avant pendant et après et je trouve le comportement de cette femme tout à fait étrange, elle porte son enfant dans le dos à l'africaine sauf que normalement elle devrait plutot le porter sur le torse et lorsque la police veut l'attraper elle penche son buste vers l'arrière alors qu'elle a son enfant dans le dos et donne de violents coups de pieds, qu'elle résiste passivement à l'évacuation est une chose, qu'elle file la première des coups aux flics en est une autre, que pour le faire elle s'alonge quasiment sur son bébé de manière à filer plus efficacement des coups de pieds c'en est encore une autre. Il me parait assez légitime vu la situation que les flics choppent les jambes de manière à dégager son dos et pouvoir la porter à deux en douceur, un par le dos, un par les jambes , c'est toujours comme ça qu'on procède dans la police à des évacuations en douceur. Pour avoir assisté à des évacuations musclées, je trouve qu'ici on a toutes les caractéristiques d'une évacuation en douceur. Dans d'autres circonstances pour ces coups de pieds, elle aurait fini à l'hopital avec 10 points de suture à la tête à cause des coups de matraque ou de tonfa. Comme le veilleur je trouve que l'attitude des flics quand ils voient le gosse est impeccable.

il reste l'image finale de cette femme enceinte allongée, là je suis dubitatif.
Si pow wow a été caviardé comme il nous le dit, je demande donc au modérateur de ne pas laisser certaines "opinions" ouvertement extrèmes, et bien loin de l'esprit des abonnés d'@si, occuper tout l'espace du débat.
de plus, pierre, dit le modérateur, peut agir en cas de discourtoisie et d'insultes manifestes, voire de grossièretés, mais je trouve très malvenu de supprimer des avis et des opinions qui ne lui plaisent pas. Pas besoin ici de directeur de conscience, mais juste respecter l'éthique d'@si...
Très désagréable ce forum.
Peut- être que le sujet est mal posé?
C'est quoi le sujet d'ailleurs?
Mais est- ce que cela justifie certaines de ces joutes? Un peu puéril non?
Comment se fait-il que j'ai un post qui a disparu sivouplé messieurs les ciseleurs? Un post répondant au veilleur de nuit de l'UMP qui me dit que je ne suis pas intelligent? Je n'y étais pas insultant, seulement moqueur.

Les insultes sont quotidiennes ici, à longueur de forums, et vous devez le savoir, ce n'est pas mon registre habituel.

Je commence à croire qu'il faut payer plus que l'abonnement ici pour avoir l'impunité, ces derniers jours ont été éclairants de ce point de vue-là.

Ça commence à bien faire, tous ces passe-droit.
Sur le pseudo débat (1 pour / un contre ce n'est pas un débat véritable menfin bon passons ...)
Sans la vidéo du DAL, pas d'évacuation musclée, de violence policière, pas de débat sur le forum d '@si. Donc déjà de base, on a des gens qui sont contre le DAL mais qui n'ont l'opportunité de le dire que parce que le DAL a fait ce qu'il a fait. Etrange paradoxe.
On ne sait également pas le point de vue des personnes concernées ainsi que du DAL sur le débat.
bref "on" parle pour eux et dénonce ce "qu'on" dit pour eux. Deuxième paradoxe.

Il se trouve, et c'est regrettable que les journalistes ne peuvent ou ne veulent (c'est un autre débat de savoir si les journalistes doivent être dans des rangs policiers ou ceux de manifestants) pas réaliser directement les images des violences policières actuellement.
Ce sont donc des militants (oh les salauds!) qui se chargent de cela. c'est comme ça qu'on a su pour les flashball à Nantes pendant le CPE et à Toulouse l'an dernier, pour les autres évacuations de squats qui ont lieu un peu partout.

Sur le fond

Il y a un large débat (réel cette fois) dans les mouvements sociaux sur l'usage des médias, c'est vrai. Certains groupes agissent dans l'ombre et sans couverture médiatique ce qui fait que souvent leurs actions ne sont pas connues en dehors de leur cible précise même si du coup il n'y a pas de risque de détournement du message par "l'angle journalistique".
D'autres ont choisi d'utiliser l'outil médiatique pour aider leurs causes. Ca ne veut pas dire qu'ils font de la mise en scène spectaculaire et qu'ils instrumentalisent les victimes à tout bout de champ, mais qu'ils choisissent d'utiliser caméras et appareils photos. C'est un choix, et ceux qui s'engagent avec l'un ou l'autre font généralement savoir leur avis. Ah oui et faut quand même rappeler que le DAL est aussi composé de personnes qui n'ont pas de logement, les associations militantes ne sont presque jamais des personnes en dehors de tout risque qui utilisent des victimes à leur fin. Il y a toujours des victimes directes à l'intérieur.

Et pour le reste, DAL ou pas DAL, les violences policières sont en inflation dangereuses dans le pays, et les "bavures" (soit répression policière quand on accepte que ce n'est plus un cadre isolé) de ce genre sont de plus en plus nombreuses. Et vu que :
"Nous entrons actuellement dans une phase de chômage durablement élevée, avec des «conséquences considérables en termes sociaux..." (ce qui ne va pas s'arranger avec la soi disante réforme de la retraite)

Effectivement, ça va pas s'arranger.
J'adore la fin de la chronique "lecture attentive du forum"...

Tout ça pour mettre en avant l'avis "éclairé" d'un politicard de "gôche", qui sait plein de trucs, hein, l'a travaillé à Paris dans un bureau bien propre tout ça, mais attention, il a dépensé "des millions" pour le "logement social", le gars, donc il sait, forcément...

ça me rappelle l'article d'Etoile 66, vous savez, la dame qui dit tout le temps que c'est mieux chez les allemands que chez nous... Elle racontait en long en large et en travers qu'il n'y avait pas de salle de réunion pour les cadres des grosses boiboites dans nos gares... Sujet éminemment important, n'est-ce-pas...Bon, faut dire qu'elle aussi, elle fait de la "politique"... au modem.

Tout ça, et le sabrage "à l'aveugle" dixit le chef sur les forums... Drôle d'été sur @si...

Le mot de la fin, toujours juste : police partout, justice nulle part.
Eh bien, c'est une véritable foire d'empoigne ici !
Quant à moi, je demanderai simplement à @si si le choix de souligner cette polémique sur la violence policière en reprenant les posts de certains @sinautes qui s'opposaient sur le premier forum était bien judicieux
Peut-être que la suite qu'on pouvait donner était de dénoncer la cause de cette violence : la pauvreté qui bien loin de reculer dans ce pays, pourtant de plus en plus riche, s'aggrave
Car la violence ne réside pas seulement dans ces images, elle réside également dans le silence autour de la cause une fois que la polémique retombe
Alors quel choix ont des associations comme le DAL (si on toutefois on peut lui prêter la moindre instrumentalisation de ces images) pour rappeler à notre bon souvenir que rien ne change, bien au contraire, comme l'a souligné en février 2010 l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion, dans son rapport sur ses dix ans d'activité :
"Nous entrons actuellement dans une phase de chômage durablement élevée, avec des «conséquences considérables en termes sociaux..." (ce qui ne va pas s'arranger avec la soi disante réforme de la retraite)
"Enfin, «phénomène nouveau», l'ONPES s'inquiète d'une «désespérance accrue des personnes pauvres» qui se traduit par des états «dépressifs» et des attitudes de ressentiment. D'autant plus préoccupant, note le rapport, qu'on «peut y voir moins l'effet de la crise que l'expression d'un processus long de fragmentation la société française»".
Peut être que le premier acte que nous pouvons faire pour lutter contre la violence dévoilée par ces images serait de refuser cette fragmentation et que face à un pouvoir autiste, nous opposions un pouvoir de solidarité active.
Une réflexion qui me vient après coup : il n'y aurait pas eu cette polémique sur la validité des images si les journalistes n'avaient pas été refoulés de la scène de l'expulsion. A qui profite ce déficit d'images si ce n'est à ceux qui l'ont organisé ? C'est qu'il y a manipulation, et c'est de cela que les journalistes qui trainent ici devraient s'inquiéter !
Tiens, ASI et certains de ses forumeurs participent à la mode : pauvre = coupable, mise en avant sans complexe par Pujadas. Comme quoi le matraquage idéologique des médias fonctionne à la longue, prenant le pas sur des notions élémentaires de morale et d'empathie.
les promoteurs vont augmenter les loyers et décentraliser les habitants.
les familles auront la DAL et rien de nouveau sous le soleil.
Un mode d'action, il y en a un, incontestablement. De là parler d'une mise en scène en vue d'une instrumentalisation médiatique, c'est tout bonnement de la mauvaise foi !

La remarque, qui me révolte le plus, vient de Le veilleur : "Seulement on remarque dans cette vidéo que les femmes et les enfants sont par terre, et que les hommes, par un fait curieux -étonnant- sont debout derrière leurs femmes. Oui oui, vous avez bien lu, derrière, pas devant, derrière. Étonnant non [...] ?"

Quelle fine observation ! Mais, s'est-il posé un seul instant la question suivante, à savoir, comment les évènements se seraient-ils déroulés si les hommes avaient été devant ?
Si les femmes et les enfants sont devant, c'est certainement pour une raison, non ? Ces gens veulent rester sur place et le revendiquent par des moyens pacifiques ! Les C.R.S ne chargeront pas dans une foule assise où manifestent des femmes avec dans leurs bras, des enfants (je ne dis pas que ça ne s'est jamais fait) . En revanche, des hommes ...
Cependant, ils interviennent et c'est cela qu'il faut retenir ! Cette décision revient à faire passer en premier plan, un projet urbanistique et économique et s'assoir sur des questions sociales et humaines. Je trouve que cette vidéo résume parfaitement la politique du gouvernement aujourd'hui et je rejoins Marie-laure guettai pour dire que ces images profitent à personne mais elles sont utiles au gouvernement.
En effet, qui, aujourd'hui, n'est pas convaincu que les forces de l'ordre sont appelées à tord et à travers et usent de leur force (avec violence) pour faire taire les contestations sociales dans ce pays ?
En tout cas, pas moi, je suis parfaitement au courant pour les avoir vu en live et avoir pris des coups de tonfa, petite étudiante que je suis.

Je voudrais, également, revenir sur un autre trait de mauvaise foi de la part de Le veilleur, décidément... Je cite : "personne n'aurait pu prévoir l'enfant dans le dos de la femme, pas même le caméraman qui ne connait certainement pas toutes les familles et qu'on ne peut absolument pas blâmer pour celà."

Bah clairement, hein, c'est difficile d'imaginer qu'il puisse y avoir un enfant dans le dos d'une femme avec une écharpe pour le maintenir, surtout lorsqu'on bourrine dans le tas (pardonnez l'expression) pour séparer un groupe. Personnellement, moi, je vois dans cette vidéo au moins cinq femmes différentes avec des écharpes et des enfants dans le dos. Mais, la question n'est pas de savoir si cela était à anticiper ou pas, ça ne devait tout simplement ne pas avoir lieu.

Enfin, lorsqu'un asinaute évoque que ce type de pratique a eu lieu sous tous les gouvernements, afin de relativiser le fait, m'agace au plus au point. Quand bien même, l'INA regorgerai de tels reportages, ce dont je ne doute pas, je pense que la diffusion de telles images est capitale. Afin que, les citoyens puissent se rendre compte et se questionner sur les modes d'action d'un gouvernement (qu'ils ont élu) et qu'on ne relaye pas ou peu dans les médias traditionnels.

Je remercie Arrêt sur image pour rapporter ces éléments, que l'on efface si rapidement de l'ancien continent médiatique, feu les JT.
Par ce message, j'inaugure ma première participation à ce forum.
C'est quoi ce raz de marée de la droite UMP qui débarque sur @SI ? Un abonnement de groupe ?
Puisque ça ne sert à rien de répondre point par point aux "analyses" trop rapides, reprises telles quelles par la rédaction d'@si, voilà : à partir de 1:14, on voit ça sur la vidéo 1, 2, 3, 4.
(Je conseille de regarder la vidéo, c'est moins flou que mes captures à deux sesterces).

Les flics sont à deux, puis trois sur la même personne. L'un empoigne le gamin par le cou, puis par la taille et l'arrache des bras de sa mère. Enfin, de son bras puisque l'autre est tordu et bloqué dans son dos par un autre flic consciencieux. Le gamin hurle, il est visiblement terrifié. Et les policiers continuent ; ils écartent même une personne qui semble essayer de prendre l'enfant.
C'est pas des violences physiques ça, et parfaitement injustifiées qui plus est ? C'est des mecs du DAL déguisés en flics qui font ça ?
Merde.
Là on ne peut pas dire qu'ils n'ont pas vu le gamin (ce qui est déjà discutable à propos du bébé traîné par terre).


Bysonfutée le dit très bien dans l'autre forum : "Libre à vous de décrypter cette vidéo, comme si c'était un James Cameron, sauf que ce n'est pas du cinéma.". Personne ne joue, là, personne ne met en scène.
Ah bon ! ces gens font de l'instrumentalisation médiatique ! Mais vous , bien peinards dans votre appartement , que feriez vous si vous étiez à la rue ?
Formidable sur @si. Alors maintenant vous allez faire comme sur France 24 ou LCI entre autres, les arguments pour, les arguments contre. Vous devenez objectifs. A nous d'en penser ce qu'on veut, encore heureux, difficile de faire autrement. C'est vrai que d'aucuns vous reprochaient d'être un site militant.

Je rappelle que les policiers existent pour protéger la population des hors-la-loi, et sans violence quand ils ne sont pas en état de légitime défense.
À l'adresse des asinautes à qui on ne la raconte pas et qui pensent que ce qu'il faut retenir de cette video c'est que les gens du DAL sont des manipulateurs, ne laissez pas le plaisir évident et légitime qu'il y a à décortiquer le contenu des medias vous éloigner du réel. Sur cette video on voit un enfant racler le sol sous le poids de sa mère tirée par les pieds par des CRS. C'est inacceptable, c'est un scandale, c'est une horreur. C'est concret, c'est la réalité, ce n'est pas un jeu où il faut chercher les erreurs.
Et puis, sérieusement, quel serait le but d'une association de défense des mal logés à organiser de telles atteintes contre les personnes qu'elle aide au quotidien, qu'elle connait et qu' elle aime vraissemblablement? C'est idiot, ça ne tient pas une seconde...
Je viens de lire le second article sur ce fait divers monstrueux et je suis hallucinée.
- tout d'abord je voudrais précisé qu'une expulsion est faite avec la participation des policiers que si le préfet considère que cela n'aurait pas pour conséquence de porter atteinte à l'ordre public. Or, dans cette histoire, environ 200 personnes s’étaient installées au pied de la barre Balzac, dans la cité des 4.000 à La Courneuve après leur expulsion de l'immeuble le 8 juillet, avaient été évacuées le 21 juillet.
Donc nous ne sommes plus dans le cadre d'une expulsion : ils sont sortis de l'immeuble!
S'il s'avère que nous sommes encore dans ce cadre, et j'en doute fortement, il est clair qu'avec le nombre de ces squatters par nécessité n'ayant pas d'autre endroit où aller et ayant clairement décidés de se battre, je trouve cela plus qu'hallucinant que le Préfet est accepté l'intervention policière.
Ainsi, pour répondre aux propos de l'ancien chef de cabinet : celui qui instrumentalise les faits sociaux dans un but clairement politico-médiatique n'est pas celui que l'on croit: c'est le Président, puisque rappelons-le haut et fort, le préfet n'est qu'un haut fonctionnaire représentant de l'état! La preuve en est qu'au cours de cette intervention des policiers, Jean-Baptiste Eyraud du DAL a été arrêté et emmener séparément pour une destination inconnue.
Que l'on fustige une association qui soutienne une action militante de refus de cette population (et rappelons qu'ici il n'y avait pas que des squatters, il y avait surtout des habitants du quartier outré par cette politique du logement qui au titre du renouvellement des logements expulse la population miséreuse), c'est de la mauvaise foi! L'état a lui seul vocation à protéger sa population et préserver sa vie au nom du CONTRAT SOCIAL! Quelque soit les doutes que l'on a sur l'association, une chose est certaine : celui qui n'a pas agit dans le cadre de son obligation CONSTITUTIONNELLE, c'est bien l'état représenté ici par le préfet de cette ville! Rappelons que la Cour européenne demande à ce que tout action contraignante de l'ETAT soit strictement nécessaire et proportionnée à la finalité de l'acte. Si, comme le déclare cet ancien chef de cabinet, le but était simplement de permettre la réhabilitation des immeubles, on peut clairement dire que l'évacuation forcée dans ces conditions d'une rue est loin d'être un acte nécessaire et proportionné! Par contre, elle est médiatiquement utile: elle nous montre que l'ETAT est puissant... face au faible. Rappelons que ces expulsion locatives se multiplient dans le département depuis la fin de l’année scolaire, les Préfets envisagent d’employer la force pour les déloger. Une orientation POLITIQUE dont cette affaire n'est qu'un symbole et voilà pourquoi certain tente de le faire valser.

Pour ce qui est du fait que les femmes sont assises et les hommes debout, qu'il y aurait eu une stratégie pour faire sensation : Cet ancien chef de cabinet ne fait que rapporter, sans le dire, la version de la préfecture! en effet, la préfecture après que la vidéo se soit retrouvée sur le devant de la scène ne cesse de déclarer que cette femme "se met elle-même sur le dos malgré l'enfant qui y est attaché, donne des coups de pieds et résiste physiquement" et que "Dès lors, son enfant n'est plus visible pour les policiers se trouvant autour d'elle". Pourquoi ne pas dire qu'il rapporte indirectement les propos de la préfecture? Pourquoi tant de mauvaise fois? Soyons clair. Dans cet histoire, les témoignages de la population sur les lieux sont clairement opposés à ce que communique la préfecture. C'est pour cette raison que le DAL demande à ce qu'une enquête soit ouverte = mais ca on ne le dit pas et donc implicitement on ne le veut pas.
Encore une fois, le refus des autorités de prendre leurs responsabilités en ouvrant d'office une enquete démontre que notre état ne fait plus son boulot! He la théorie du complot si cher à certain ne donne lieu qu'à un débat sophistique inutile à nos intérêts collectifs, ce n'est qu'une vaste fumisterie ayant vocation à nous contourner du vrai problème que soulève ce fait divers: Qu'attendons nous de l'état? Qu'il protège nos enfants!

bien à vous
minibulle
Nous attendons de l'état qu'il nous protège (nos enfants etc..), mais nous l'attendons seulement. En réalité un état protège les intérêts de ceux qui en ont à protéger. Le jour ou chacun pourra prétendre à une vie digne avec un logement, un revenu décent une protection sociale, ce jour là les gens pourront subitement comprendre les choses et ça il ne le faut pas. Il faut rincer quotidiennement les gens, les épuiser au boulot, les enfermer dans une consommation frénétique. Il faut que chaque niveau social trouve son ennemi dans celui du niveau inférieur. Au final, le privilégié c'est le cheminot. Pas celle riche déjà de 17 milliards qui reçoit 250 millions de dividendes par an et les dilapides grossièrement et probablement illégalement. Tout cela amassé grâce au travail des autres. Je vois encore Me Kiejman défendre 750 euros de coiffeur. Le salaire d'une caissière. Ils n'ont même plus honte.
Ouh ouh, les gens, il ne faut pas se leurrer non plus ! Nous sommes au 21ème siècle, dans une société de communication plus que de consommation. Politiciens comme associatifs prennent des cours de com', ou du moins en ont les notions élémentaires qui leur permettent de véhiculer leur message le plus efficacement possible.

Depuis l'affaire du charnier de Timisoara, toute image est discutable, et notamment l'image télévisée. La télévision, au même titre que le cinéma et la photographie, doit entrer dans les nouveaux arts, au titre qu'elle est, elle aussi, une question de regard(s). @rrêt sur images a pour rôle de décrypter les images, de les éclairer, de montrer qu'il y a parfois anguille sous roche. Et désolé pour votre théorie des méchants-UMPistes-aux-méthodes-crypto-fascistes-qui-contrôlent-lémédias-l'opinion-et-j'en-passe, l'alevin n'a pas forcément été introduit sous le caillou par le pouvoir en place. Surtout si la polémique naît sur Internet.

Internet, c'est la sphère de la contestation sans contrôle, d'où le fait que ce "nouveau média" (plus si nouveau que ça) déplaise à l'Establishment. Sur le Web, c'est donc naturellement le DAL qui est en position dominante. Le dominant instrumentalise l'image et lui fait dire ce qu'il veut, et tout le monde plonge dedans : rien de très nouveau, Bourdieu disait la même chose. Après, c'est une question de politique. Oui, les récentes polémiques qui enflent autour de notre Président chéri, de ses méthodes, de ses propos, de ses choix idéologiques et politiques, sont affreuses. Oui, notre Président chéri nuit à la France et au peuple français dans son ensemble. Et oui, la situation des pauvres est plus que préoccupante...

Mais la fin ne justifie pas les moyens non plus. Les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis : ils veulent peut-être simplement nous attirer dans leur camp pour nous soumettre, eux aussi, à leurs méthodes, leurs propos, leurs choix idéologiques et politiques. Ils peuvent eux aussi, à terme, nous nuire. Et je rappelle simplement qu'en acceptant les principes républicains, vous avez accepté que ce soit la majorité des citoyens qui, en 2007, décide d'élire pour cinq ans notre Président de tous les Français. Que sa couleur politique vous plaise ou non. Il faudra désormais ronger votre frein et attendre 2012 pour lui infliger une baffe monumentale, ce que je souhaite vivement, et changer les choses...
Et je rappelle simplement qu'en acceptant les principes républicains, vous avez accepté que ce soit la majorité des citoyens qui, en 2007, décide d'élire pour cinq ans notre Président de tous les Français.

Ce n'est pas tout à fait "la majorité des citoyens", mais 53 % des votants, ce qui n'est pas tout à fait la même chose.

Chirac aussi avait été élu en 2002 (avec 82 % des suffrages exprimés) avec des voix de "gauche", ce qui ne l'a pas empêché de faire une politique de droite. Et donc, il n'était pas "le président de tous les français".

Et, plus important, tous ces politiques "élus" oublient un peu vite à mon avis, que le pouvoir ne leur appartient pas, que nous le leur avons juste "prêté"...

Quant aux "cours de com", votre exemple me fait penser au bon vieux bon sens "un cheval, une alouette" ... Notre "président chéri" a des "coachs", même pour se muscler le périnée ! (tiens on n'en entend plus parler, c'était drôle, pourtant), le DAL n'a pas franchement les mêmes moyens ... Parce que franchement, entre le matraquage médiatique des jités aux ordres, et quelques sites internet qui relaient cette vidéo, quelle est la part d'audience la plus importante à votre avis ? La France d'en bas, où croyez vous qu'elle
"s'informe ?"
53% des suffrages exprimés par un corps citoyen à qui on a donné la possibilité de faire entendre sa voix et choisir celui ou celle qui, pour cinq ans, sera à la tête de l'État dont ils ressortent, désolé, mais pour moi ça fait une majorité, même si dans les faits, vous avez raison, cela fait un peu plus de 45% des inscrits (une belle minorité tout de même). Dans le fonctionnement de notre démocratie, les votes blancs et les abstentions ne sont pas prises en compte, c'est la règle du jeu et je suis d'accord pour la changer (surtout en ce qui concerne les votes blancs), mais il n'empêche qu'elle existe et que tant qu'elle n'est pas abrogée ou modifiée, il faut la suivre. Ce raisonnement vaut aussi pour Chirac, qui était bien le Président de tous les Français puisque le corps citoyen français, dans son ensemble, l'a choisi selon les règles en vigueur pour devenir le chef de l'État. Ils connaissaient son programme, et s'ils avaient vraiment voulu voir un autre candidat à la place (Jospin, par exemple), et bien ils auraient voté pour lui dès le premier tour...

Pour ce qui est de notre Président chéri, du DAL et des techniques de com', certes, il est plus facile de véhiculer son message avec les moyens de l'Élysée qu'avec ceux d'une association. Le pouvoir en place est dominant dans les vieux médias, mais je persiste à dire que c'est bien la contestation, donc le DAL, qui domine Internet. Ce n'est pas une question d'audience, c'est une question de principes : l'instrumentalisation des images sur Internet est tout aussi détestable que l'instrumentalisation des images à la télé, et elle porte tout autant à conséquence puisque les médias traditionnels, aujourd'hui, se font l'écho d'Internet.

Concernant les politiques et leur relation au pouvoir, tout juste : rien à redire.
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs"
Une démocratie malade ne justifie pas tout...
Alors d'une part on accuse pas sans preuve. La preuve de la création d'une mise en scène par la DAL n'a pas été apportée. Nous en sommes très loin, parole de juriste! Alors, tous ces propos sont actuellement de l'ordre de la croyance. Cette théorie du complot, car cela reste bien qu'une théorie, est soumis dès lors à l'appréciation de chacun : on peut comme vous y croire, ou comme moi ne pas y croire. Point Barre! Sociologiquement, les études démontrent que la théorie du complot fournit toujours une logique unificatrice à des éléments apparemment disparates et non liés entre eux, ce qui est intellectuellement satisfaisant ! C'est pour cette simple raison que les théories du complot ont toujours existé dans l'histoire. Mais comme Popper le relève, elles s'avèrent souvent un échec. C'est à ce titre que pour ma part je n'y croit pas ! Point Barre.

D'autre part, je constate avec tristesse que le piège s'est refermé. Vous ne parlez plus de l'acte à la source du litige, le fait que des personnes ont été blessées alors même qu'ils se trouvaient dans une situation de détresse sociale (squatter par nécessité une rue de leur ville).
A ce titre, j'aimerais rappeler qu'en les observations sociologiques nous rappellent que l'utilisation de la théorie du complot n'est pas un fait marginal en démocratie. Loin de la! Le juriste Mark Fenster observe par exemple dans sa thèse de 2008 que c'est le reflet des insuffisances des institutions => hé hop! Je viens d'ouvrir un petit passage pour revenir à la source du problème ;)

Bien à vous
minibulle
Admettez tout de même qu'il faut être sacrément conne que pour s'assoir et donner des coups de pieds à des policiers lorsque l'on a un enfant sur le dos qui est caché de la vue des policiers. Pauvre gosse.

Quant à votre argumentaire comme quoi cet ancien chef de cabinet ne fait que donner la version de la préfecture, il est stérile parce qu'il se peut tout simplement que ce soit également son avis. Personnellement à la vue des images, je ne peux que lui donner raison, et à la préfecture aussi puisque d'après vous c'est la même version.
Il ne faut pas en avoir beaucoup dans la caboche pour écrire ça, Siko ! Vous affichez une méconnaissance totale des us et coutumes africains. Et avant de réagir, je vous rappelle que la France est multiple... heureusement !
Je me doute bien qu'elle a pas foutu son gosse dans le dos pour l'occasion. Quant à la France multiple ? Je ne vois pas le rapport.

Quand on fait du sitting, on sait très bien qu'on va nous déloger, le but c'est que ça dure un max, et sans violence (réduite au strict minimum). Mais, aller se mettre dans une foule de gens avec un enfant en bas age, c'est de l'inédit. Il faut être complètement taré pour faire ce genre de choses. C'est pas parce qu'elle est pauvre et en difficulté que tout doit être excusé. M'enfin !
Je suis tout à fait d'accord avec Alain B et je reprend sa phrase :

"rien ne justifie la violence envers les enfants, point barre. Que ce soit calculé ou pas par DAL, les autorités n'avaient pas à intervenir puisqu'ils aggravaient le danger."

Pour moi, l'action est condamnable. Point.

Je n'envie pas le métier de flic quand je vois que le rôle de cette même police est de mettre dans la rue des femmes et des enfants...
Un crachat enfin sur cette personne qui témoigne et qui dit en substance que c'est bienfait pour ces familles !!! Comme si il était facile d'être noir en France...

SEMIR
intéressant ce nouvel article, par contre je tenais à préciser mes propos, c'est une analyse qui se veut objective mais comme me l'ont fait remarquer certains internautes d'asi, elle ne l'est pas complètement, puisque j'ai un peu occulté le fait que certains hommes sont avec les femmes. Pour le reste je n'ai rien de plus à dire, sinon que dans une réception "affective" de la vidéo je rejoins entièrement ceux qui dénoncent une violence, ne serait-ce que psychologiquement ces enfants arrachés au bras de leur mère et ces cris qui les hanteront longtemps j'imagine.

Mais par contre je m'insurge juste contre lz présence de tout type de violence physique (coup) ou morale (injure, brimade), car comme dit dans l'autre topic, personne n'aurait pu prévoir l'enfant dans le dos de la femme, pas même le caméraman qui ne connait certainement pas toutes les familles et qu'on ne peut absolument pas blâmer pour celà.

bonne soirée à tous, et j'espère qu'on arrivera sur le topic d'un côté comme dans l'autre et je me mets dans le lot à dépassionner le débat, et à ne plus employer de raccourci "Godwinien" dans un sens comme dans l'autre.
L'utilisation des images pour tirer profit d'une situation c'est le jeu et ce n'est pas nouveau. Les politiques l'ont suffisamment fait aussi.
Mais dans cette affaire, ces pauvres gens ont utilisé ce qu'ils avaient pour s'en sortir. Le riche à son avocat spécialisé dans les procédures pour s'en sortir. Le pauvre n'a que ses enfants.
Ce qu'il en reste au final et on peut le tourner dans tout les sens, c'est que le petit en écharpe dans le dos trainé sur 1 ou 2 mètres c'est extrêmement violent et très difficilement supportable (le reste est pénible aussi).

Plus largement on ne pourra pas éternellement se satisfaire des problèmes de logement. On ne pourra pas éternellement avoir tout le boulot sur Paris et ses abords et un logement accessible financièrement à 20km des limites de la petite couronne. Aujourd'hui pour d'autres qui sont un tout petit peu moins dans la misère c'est 45m2 pour 3000 euros de revenus et 200 euros/ mois de garde meuble parfois. C'est pas non une grande réussite. La classe moyenne est contrainte de prendre les petites surfaces et il ne reste rien pour les plus pauvres qui pourtant payent parfaitement bien les hôtels meublés insalubres à 800 euros/mois. Si il y a peut être un semblant politique d'y remédier, en fait rien n'est fait pour casser la spirale des couts. Je n'ai plus les chiffres exacts mais les gens qui pourraient officiellement prétendre à un logement social sont considérables actuellement et du coup les bailleurs sociaux font le même écrémage que les autres. Pourquoi préférer payer des étages entiers dans les hôtels de banlieue plutôt que de lancer un vrai programme de logement ? La vérité c'est que les gens ne veulent plus voir ces pauvres à coté de chez eux.Que des images comme celles ci sont terrifiante mais que personne ne peut pas imaginer que le petit 2 pièces acheter à prix d'or pendant 25 ans subisse une petite décote car sur 40 logement 5 sont sociaux. Cette société faussement idéale avec ce semblant de petite réussite ou tu meurs avec ton crédit immobilier ou tu mets 6 ans à payer ton canapé en cuir, ton plasma et ton iPAD nous mène à la folie et à un individualisme délirant.
(c'est génial ça , plus besoin d'aller lire les forums, @si nous les mâche pour nous maintenant en extrayant leur substantifique moelle ????)

je vais juste reprendre ce petit extrait de Billy Tallec : "Ces projets, quels que soient leur diversité, reposent sur l'ambition d'améliorer la qualité de vie dans ces quartiers. D'en détruire les bâtiments les plus obsolètes et de repenser l'organisation de la Ville en dédensifiant, créant de nouvelles voiries, des équipements publics etc"

bon peut-être que la ville a l'ambition d'améliorer la qualité de vie dans ces quartiers mais vous avez oublié de préciser la cible, quels sont ces habitants pour lesquels "la ville" va s'investir et investir en réalité !!!
parce qu'en fait faut pas charrier non plus mais dans ces immeubles qu'on rase habitent des familles précaires, qui gagnent peu et n'ont pas les moyens de payer les loyers exorbitants exigés par le marché actuel de l'immobilier, et rares sont les "futurs projets de la ville" qui pourraient les concerner !!

alors si ces personnes se battent en famille c'est parce qu'elles n'ont plus rien à perdre !
se faire piétiner par des CRS quand , à longueur d'années, vous vous faites piétiner par la politique de la ville de notre gouvernement qui n'en a que faire des précaires (et je parle même pas du délit de faciès !), ça doit pas faire une grosse différence pour elles non ??
La politique du logement social en accusation

et en ce qui concerne les images, manipulations ou non, elles montrent des CRS qui violentent des femmes et des enfants dont le seul crime est de vouloir vivre décemment dans un logement salubre !!!
c'est juste ignoble !!
non seulement ça n'est pas un crime de vouloir être logé correctement, mais en plus dans pas longtemps ce sont ces familles qui pourront faire condamner nos gouvernants avec le droit au logement opposable (LOI no 2007-290 du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale.) !!

que des CRS, ou autres policiers maltraitent ces familles qui ne demandent qu'un logement, caméras ou non, c'est juste scandaleux et j'ai honte pour eux qui suivent bêtement des ordres iniques juste parce que dans leur job on ne réfléchit pas, on obéit !!!

"mises en scène" "instrumentalisation" par les assoces ??
si c'est le cas, la maréchaussée ne peut pas l'ignorer et elle serait alors encore plus stupide que je le pensais d'accepter de participer à toute cette soi-disant manip, parce que son image n'en sort vraiment pas grandie !!!
et s'attaquer à des familles en recherche de logement plutôt que s'attaquer à la grande criminalité c'est juste un peu facile !!!!

je ne sais pas qui manipule qui, mais je sais que des enfants vivent aujourd'hui en france dans des logements insalubres juste parce que nos gouvernants s'en foutent complètement et préfèrent gueuletonner avec tous les "qui le valent bien" pour s'en mettre plein les fouilles (n'oublions pas Mr Woerth pendant les vacances hein ) !
alors plutôt que polémiquer sur des images vaudrait mieux soutenir ces familles dans leur combat pour un logement décent et l'application de la loi DALO !!
Pourquoi ne pas avoir contacté le DAL pour avoir leur version ?
S'il vous plaît, lisez Banucci
Les bureau d'ASI sont pas climatisés ou bien pour écrire ce genre de conneries??

Et pan, carton rouge pour moi, 2ème averto.. Et Pierro, rien à carrer de vos avertos, tant que vous écrirez des conneries du genre de cette article, surtout avec la fin "lecture attentive du forum"...

Tellement attentive qu'elle en a oublié le principal, votre lecture, le rappel des faits, et le fait que vous repreniez une accommodation très particulière de ces faits!!

Intolérable! Et vous vous dites JOURNALISTES????

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

[large]Commençons par rétablir la vérité de l'historique des faits[/large].

Ces personnes ne tentaient pas de squatter des apparts, ils étaient installés dans un camp de fortune devant les HLM!!

Il y aura deux semaines demain, jeudi, que les squatteurs qui occupaient des appartements de la barre Balzac, promise à la démolition, ont été expulsés par les forces de l’ordre. Depuis, la plupart avaient refusé les trois nuits d’hôtel que leur offrait la préfecture pour [large]vivre sur un campement de fortune installé allée Georges-Braque, à quelques mètres de Balzac[/large].

http://lacourneuve.blog.lemonde.fr/2010/07/21/les-expulses-de-balzac-deloges-de-leur-campement-de-fortune/

Donc point de sitting avec mise en avant des femmes, point de mise en scène. Il eut été beaucoup plus intelligent qu'ASI revienne sur la véracité des faits.

Mais bon, j'ai déjà un averto aujourd'hui, je peux pas non plus dire qu'ASI fait encore le jeu des pauvres âmes perdues de la sarkozie en dérive!!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.