27
Commentaires

Le "comité invisible" était repéré...depuis 2007

Le feuilleton de l'arrestation de saboteurs présumés issus de la mouvance d'ultra-gauche a accouché le 12 novembre d'un nouveau personnage : le mystérieux "comité invisible" collectif à l'origine d'un livre, L'insurrection qui vient , (Editions La Fabrique) et dont feraient partie les interpellés de Corrèze. Les médias en citent aujourd'hui quelques lignes croustillantes sur le sabotage des TGV, en les détachant du reste du livre. Mais l'ouvrage, de tonalité ironique et situationniste, publié en mars 2007, avait alors déclenché une petite polémique dans la blogosphère. Et au moins une journaliste du Nouvel Obs semblait détenir quelques informations sur ses auteurs.

Derniers commentaires

Traitement de l'informatin TRES surprenant aujourd'hui sur France Inter.
D'abord, Rebecca Manzoni (merci a elle) diffuse dans son emission de 10 heures un entretien paisible
avec l'un des gardés a vue, puis l'information est retournee et reprise de maniere completement carricaturale
au journal de 13h. Sur le mode "l'ultra gauche s'organise" par ce que le type interviewé, sous les questions,
a fini par dire qu'il se sentait revolutionnaire et que la lutte armee etait pour lui une "hypothese politique".
Au meme instant, comme par miracle, l'emission eclectik est absente de la grille de programme sur le portail de
la chaine, ou l'on passe tranquillement de l'emission de 9h a l'emission de 11h.
Impossible donc, pour l'auditeur etonne de prendre connaissance de la totalite du discours, plutot modere,
du dangereux terroriste.
Parmi les choses qui m'étonnent dans cette "affaire" il en est une qui est de lire sous la plume de certains journalistes que les services de police auraient découverts lors de la récente arrestation de Julien Coupat qu'il était un des rédateurs de ce livre du "Comité Invisible".

Or, on peut lire sur un forum néo-situationniste intitulé le Debordel dans un sujet traitant de ce livre un message d'un intervenant donnant l'identité (prénom, initiale du nom et sa participation à la défunte revue Tiqqun) de Julien Coupat et ceci le 28 septembre 2007. Voici le lien où se trouve ce message :

Le comité invisible est composé au moins d'un ex-Tiqqun, un certain Julien C. On y reconnait le style et l'idéologie sous-jacente.
Deux textes intéressants sur Tiqqun qui permettent aussi une lecture plus précise du CI.
http://cerisier.f2g.net/tiqqun.html
http://trempet.uqam.ca/ConjoncturesWEB/Numero38/FC-22-TiqqunMep0 3.pdf


Je suppose que ce forum est surveillé par les RG et que si le petit milieu néo-situ pouvait connaître l'identité du rédacteur (principal ?) du Comité invisible dès 2007 alors les services de police la connaissait !
“Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est,pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.”

Pour info, depuis vendredi, suite à une réunion où étaient présents de nombreux habitants de la commune, un comité de soutien aux neuf embastillés vient d'être créé à Tarnac...
le comité invisible aurait donc eu l'intention de s'attaquer à des personnes physiques, parait-il. bien sûr,e t l'Irak détient des armes de destruction massive
posséder des livres d'après MAM est une preuve . il devint suspect de lire Thoreau, Luther King et tous ceux qui nous indiquent les techniques de résistance à la répression, aujourd'hui de plus en plus forte .
Les éditions La Fabrique sont par ailleurs une maison excellente. Je ne sais pas pour ce titre, mais on trouve d'autres perles (dont beaucoup sur l'insurrection de Juin 1848)

Eric Hazan, le directeur, est l'auteur d'une Invention de Paris qui vaut vraiment le détour pour apprendre une autre histoire de la capitale.
Bonsoir,

une petite précision. MAM dit que lorsqu'elle était à la Défense elle avait alerté sur un risque lié à l'extrême gauche. FAUX et ARCHI FAUX.

C'était pluôt les mouvements identitaires d'extrême droite (normal, milieu mili) qui étaient en "ligne de mire", et encore. Cette bécasse raconte n'importe quoi (je reprends les quelques termes qu'elle avait employés pour Royal, désolé mais cela me fait du bien).

Bonne soirée au pays de la libre pensée.
J'ai lu ici ou là ...

- que les dangereux épiciers anarcho terrosristes d'extrême gauche n'avaient ni portable ni internet.
- que leur trace avait été perdue par ceux qui étaient chargés de les suivre.

Question ; y a-t-il une relation de cause à effet entre ces deux informations?

Mais peut-être cette absence d'usage de moyens de communication "fragiles" serait-elle, justement, pour l'instant, la seule preuve de leur culpabilité?
Avis à tous les leaders d'opinions et les lanceurs d'alertes...

Les années de plomb sont de retour...et oui, le seul métal qui ne fait pas bling bling revient sur le devant de la scène !

Mais pourquoi diable ces enragés s'en prennent aux infrastructures de l'état ? Mais oui, bien sûr...car c'est le seul moyen de s'engager dans une forme de lutte radicale (les partis et les syndicats ne parvenant pas à défendre les intérêts du peuple) sans faire (à priori) de victimes...juste des dégâts matériels symboliques.

Sauf que les gars en question, on a vite fait de les taxer de terroristes, alors que quand leurs ancêtres maquisards faisaient la même chose pour couper les lignes téléphoniques de l'ennemi...là on parlait de résistants !

La mission des Etats est "le maintient de la paix sociale"...pas la mise en place du bonheur des peuples, non, "le maintient de la paix sociale" !

Donc, tant que la situation n'est pas à proprement parler "explosive", et que la masse dispose en abondance de nourriture et de divertissement...l'état fait son boulot.

Lorsque la situation tourne à la crise...certains "autonomes" font pêter les bombes "maison"...

Simple rappel de l'histoire, les factions soi-disant autonomes, nationalistes et/ou anarchistes ont souvent (pour les plus violentes d'entre elles) été des instruments de vendetta politiques, d'assassinats de présidents et ils ont bien souvent été le prétexte à de nombreuses guerres...voir , ici ou encore ...

En plus, c'est toujours intéressant politiquement d'avoir ce genre d'ennemi, diffus, caché, impossible à identifier tant ses ramifications sont obscures...la France à peur !

Pour finir, il est à noter que de toutes façons, le "comité invisible" était déjà connu et surveillé par les RG (qui n'ont bien entendu rien fait pour empêcher leurs exactions)...et que si le chef d'inculpation "d'association de malfaiteurs dans une entreprise terroriste" est retenu, le comité risque de passer une vingtaine de 22 mars à l'ombre...un bel exemple pour la jeunesse !

http://we-the-people.over-blog.com/
Bonjoir,
Pour comprendre et aller "plus loin" (pour les ignares comme moi ! ;o):
des textes de l'expert (moi j'en redemande des vulgarisateurs comme lui !):

http://christophebourseiller.zumablog.com/index.php?sujet_id=7617&com=open#comment

[quote=Christophe BOURSEILLER]...La quête de la démocratie directe, qui passe par le réseau, implique de s'interroger sur l’articulation de l’individuel et du collectif. Pendant des années, le “ socialisme réel ” a nié l’individu . Le Goulag témoigne de cette négation massive de la différence . La démocratie du réseau réintroduit l’individu et questionne sa place dans le collectif. On ne peut ici que songer aux situationnistes.

L’Internationale situationniste , qui se compose notamment de Guy Debord, Raoul Vaneigem, Asger Jorn, Michèle Bernstein, Alexander Trocchi ou Jacqueline de Jong, plonge ses racines dans l’histoire des avant-gardes artistiques. Il s’agit au départ de dépasser l’œuvre d’art dans la vie quotidienne . “ La vie, c’est le huitième art ” , disent les lettristes . C’est le sens même du terme “ situationniste ” : un situationniste veut créer des “ situations ” . Qu’est-ce qu’une “ situation ” ? Un moment de vie réellement vécu. Guy Debord s’aperçoit cependant que la société bride et freine l’épanouissement individuel . Il se livre alors à une étude des rouages de cette société, qu’il identifie comme spectaculaire. Nous sommes les acteurs d’une pièce que nous n’avons pas écrite.... (en bas de l'écran, dernier paragraphe?)

[quote=et encore:]GUY DEBORD, LES SITUATIONNISTES ET L'EXTREME DROITE : RECUPERATION A TOUS LES ETAGES...
http://christophebourseiller.zumablog.com/index.php?sujet_id=3428
La Corrèze, la Corrèze, ça me dit quelque chose...
Ah oui ! " Mangez des pommes ! " Des pommes bio bien sûr, sauf que maintenant c'est des variétés rouge (extrème) qu'on va se taper aux JT pendant un bon moment.

J'appelle moi aussi à l'insurrection ! Mangez des bananes !!! (c'est bon pour les DOM-TOM, l'Amérique latine et l'Afrique, dont tout le monde se fout).
Ca y est.
J'ai téléchargé "L'insurrection qui vient" sur le site de l'éditeur.
Pour jeter un coup d'oeil.
Je suis foutu. J'ai désormais sur mon disque dur la preuve d'une future culpabilité.
Reste plus qu'à trouver de quoi!
Je vais y réfléchir...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.