238
Commentaires

Le cas Coquerel

Commentaires préférés des abonnés

Cher Daniel Schneiderman, 

Vous rendez-vous compte qu'après avoir signalé, très justement, le scandale de l'interview sur BFMTV, la deuxième partie de votre billet ne met absolument pas en doute que Coquerel se soit réellement comporté assez mal (...)

Excellente chronique qui résume bien la situation.

Ils auront réussi à neutraliser Coquerel.

Ils méritent plus que jamais le qualificatif de"chiens de garde"

Votre suggestion de débranchement est gênante car elle valide l’acharnement sur les elu.e.s LFI - ne pas oublier qu’avant Coquerel il y a eu le couple Garride/Corbière - d’autant qu’à lire les articles il n’y a rien en termes de violences, sinon d’av(...)

Derniers commentaires

Coquerel est défendu par plusieurs personnalités adorées ici : Darmanin et Sébastien Chenu du RN.

Est-ce une manoeuvre des macronistes et du RN, aidés par Drahi et Bolloré, pour faire éjecter Coquerel? une sorte de billard à quatre bandes?


Des politiques de plusieurs partis apportent leur soutien à Éric Coquerel (lejdd.fr) 

Jetez un œil aux tweets de Sophie Tissier et dites ce que vous en pensez. Est-ce que tous ceux qui l'ont agressée sexuellement font l'objet d'une plainte ou c'est réservé au président nouvellement élu de la Commission des Finances ?

https://mobile.twitter.com/hashtag/SophieTissier?src=hashtag_click

Pour la première fois (bon peut-etre pas la 1ere fois), Daniel déraille.  
il faut relire le détail des « accusations » pour ramener cela a ce que c’est :

Proposer de danser en soirée (elle peut dire non, et refuser de danser avec lui)

Avoir eu des regards insistants ayant mis mal à l’aise la   « plaignante» (mon dieu comme dirait Christine) : il va falloir étudier et estimer à partir de quand regarder quelqu’un devient un délit, un crime ou une infraction.

pour rappel, madame Tissier a indiqué que les faits n’étaient pas répréhensibles, ce qui expliquait pourquoi elle ne portait pas plainte.

Et donc, il faudrait « débrancher» Coquerel ?

Un exemple de parallèle profondément malhonnête. Le journaliste sans aucune déontologie s'appelle Bruno Donnet et il travaille à Europe 1. Il met en cause Sandrine Rousseau qui, d'après lui, réagit différemment pour les cas de Damien Abad et de Coquerel. Sauf que les cas sont complètement différents et que dans le cas de Coquerel, Sophie Tissier n'avait pas encore témoigné, ce que fait semblant d'ignorer le salopard d'Europe 1. J'aimerais bien savoir pour qui il roule, celui là.

https://www.europe1.fr/emissions/telescopages/sophie-tissier-accuse-eric-coquerel-de-lavoir-harcelee-comment-reagissent-ses-collegues-4121396

Critiques

L'action de Sophie Tissier est critiquée dans les mouvements militants. C'est le cas de leaders du mouvement des Gilets jaunes comme Maxime Nicolle et Éric Drouet, qui voient en elle quelqu'un qui essaie de s'approprier tous les mouvements qui passent par là, comme les Nuit debout ou les Gilets jaunes, Stéphane Espic, qui la qualifie de « stalinienne des bacs à sable », qui ne supporte pas la contradiction, ou Jérôme Rodrigues qui décrit une femme avec « un savoir-faire extraordinaire. Elle organise, elle sait comment fonctionne la télévision » mais « elle se sert des gens comme de Kleenex, elle est clivante au possible2. » 

la chronique de Mr Schneidermann est orientée. de mon avis, les journalistes n'ont été ni mieux ni pires que face à d'autres accusés des mêmes choses. c'est normal qu'il se fasse cuisiner là dessus.


il avait tout pour lui, mais Coquerel s'est planté. il lui aurait suffit de reconnaitre qu'il a été peut être maladroit, etc. de faire un peu acte de contrition. après tout, les faits qui lui sont reprochés sont presque gentils, par rapport à d'autres comme Abad. et le côté inconséquent et volatile de la victime jouait pour lui.


mais même pas, rien. il a voulu gagner sur tous les tableaux et faire le chevalier blanc à tout prix. et il a fait le malin à propos d'une absence de plainte.

résultat : tu l'as ta plainte, Coquerel.

Allez, pour détendre et provoquer (toujours! )


J'ai une certaine idée de la beauté.


Alors bas du front, balourd, phallocrate, occitan, paysan, cul-terreux, bouffeur de salades, poète des herbes couchée, boueux des pâturages....que je suis et que j'assure (comme on dit dans les ministères!) 

j'ai regardé une photo de la Sophie en question.


Je ne pouvais pas m'imaginer que le Eric ait pu avoir aussi mauvais goût.  

Sur le coup (comme disent tous les gens qui n'en ont pas)  il me déçoit.

Mérite-t-il, à c point,  la Présidence de la Commission des Finances?


C'est mon avis et j'assume (comme on dit dans les ministères! ) 


L'époque est formidable isn't it?


Ce problème de harcèlement a fait et continue de faire les choux gras de la presse aux USA. La pruderie mais aussi l'hypocrisie d'une partie des gens là bas a recours à ce moyen quand elle ne trouve plus d'arguments capables de faire tomber un élu ou un membre d'un groupe quelconque !! c'est dire qu'en France on a  le filon pour copier le plus crasseux des moyens  états unis  quand un pouvoir veut le garder ad vitam aeternam !!! 

bon voilà Tissier porte plainte; elle ne l'aurait peut être pas fait si à la FI ils avaient pas voulu jouer aux cons jusqu'au bout. quelque soient les désaccords politiques; soutien à elle.

Et il est vrai que le cas Coquerel est, pour les féministes de gauche, l'exact et cauchemardesque point de brisure entre l'émancipation millénaire de #MeToo et les milliards perdus de l'évasion fiscale. Le moment où chacun·e est acculé·e à choisir sa priorité.


Absolument pas d'accord avec ça ! Comme je le répète depuis le début, sachant le shit storm probable à venir, LFI aurait dû prendre ses précautions et présenter un·e autre candidat·e, irréprochable, quand bien même Coquerel serait innocent de bout en bout.


Donc s'il le faut, et pour ne pas avoir à "choisir" entre le combat féministe et fiscale, il suffit en effet simplement de remplacer Coquerel. Aurélie Trouvé ferait parfaitement l'affaire !

Maintenant qu'une plainte est déposée, on peut même attendre l'issue du procès pour éviter de donner du crédit à un système de déstabilisation politique par la rumeur...

c'est bien beau de chouiner sur les "méchants" de BFM mais l'intérêt de Rokhya Diallo à sortir cette histoire de Coquerel dans ce tempo ça ne mérite pas une enquête ? Ou alors tant qu'il n'était pas candidat à la commission des finances "on savait" mais bon on pouvait faire avec ? 

Cher Daniel,


J'ai regardé la vidéo du lynchage de  BMFTV (Elle est disponible sur la chaine d 'Eric Coquerel).


Je ne comprend toujours pas pourquoi vous vous obstinez  à appeler journalistes ces 3 personnes qui :


 1 - n'ont fait aucune enquête, 

 2 - ne s'appuient sur aucune enquète journalistique (dont celle de médiapart)

 2 - rapportent des rumeurs sans aucune contextualisation de l'origine de ces rumeurs (c'est Eric Coquerel qui en parle)

 3 - assenent à l'accusé des questions affirmatives répétés en boucles sans à aucun moment prendre en compte les réponses données.


J'ai été écoeuré par cette longue séquence, mais franchement à votre avis pourquoi Eric Coquerel a quand même publié cette émission sur sa chaine YouTube ?


Un indice : Ne serait-ce pas un très bon exemple de ce qu'est le parti médiatique dans son déchainement délirant ?



Je plains les pauvres nanas de gauche qui ont été victime de Coquerel (il fait ca à toutes les nouvelles) et qui doivent se demander si il vaut pas mieux fermer sa gueule car c'est quand meme historique que LFI dirige la commission des finances ; Et puis Coquerel il est quand meme compétent.


Bonne chance dans votre choix.

Il y a des matchs épiques qu'on regrette d'avoir manqués

France vs Portugal en 2000

Liverpool vs Chelsea en 2008

pour les plus récents

sans parler de 

Darmanin vs BFMTV


Si ce dernier match fut aussi passionnant que ce qu'on voit dans la vidéo Cocquerel vs BFMTV avec les passes incroyables du triplet de journalistes, alors je m'en veux, 

je m'en veux d'avoir manqué Darmanin vs BFMTV

Macarel de milledieu, Schiappa au gouvernement.

Si ce n'est pas du harcèlement, ça?


Je me mêle à la conversation...

De quelle "danse" s'agit-il ? Eliminons celles sans corps à corps. Il reste : la valse (tenu du dos, voire plus bas), le tango (très érotique et très "touche-touche",  encore en vogue heureusement mais ne se danse qu'avec un(e) partenaire, accepté), le slow ? 

Cette dame n'aurait donc dansé qu'avec monsieur Coquerel lors de cette soirée ? Et 6 ans après, capable de s'en souvenir et de préciser des attouchements seulement avec cette seule personne ? Aucun autre mâle ne l'aurait invitée à danser ? Et avant, ni après, elle n'a jamais dansé ? Au moins avec quelqu'un(e) de connu(e), aujourd'hui ?

Elle a porté plainte ? J'espère pour elle.

Quant à BFMTV...



Le "me too" d'origine est effectivement une "révolution". J'ai des doutes sur l'honnêteté de celui de maintenant.


Je viens de revoir "La drague" de Sophie Daumier et Guy Bedos (années '70) : 4 minutes 20 secondes

qu'est-ce que c'est que ce délire complotiste encore? Les accusations de harcélement sexuel (admis à demi-mots par Coquerel dans l'article de mediapart d'ailleurs); viennent de l'interieur de la FI; d'anciens de la FI; ça fait plusieurs années que je les vois passer. Non à part les deux témoignages lu dans Causette; dont celui de Tissier (qu'on pas exactement soupçonner d'être à la botte de Drahi); il n'y a pas d'autres éléments concrets. Mais ça suffit à déja qualifier le comportement de Coquerel de harcélement; même si ça ne veut pas dire forcément impliquer la justice ou exclure Coquerel. 

Après generalement des femmes dans un milieu qui disent "attention à lui" faut un minimum y preter attention. Maintenant on fait quoi? Caroline de Haas a une réponse qui me semble bien plus pertinente que la réaction actuelle de la FI. Il y a quelques années une petition demandait à la FI un meilleur traitement de ces questions; plusieurs personnes en sont partis dégoutés; il faudrait peut être se poser la question pourquoi. 

Que les ennemis politiques s'engouffrent dans la brèche c'était bien évident; mais ce n'est même pas le sujet ici (LREM; LR et le Rn n'ont evidemment aucune leçon à donner dans ce domaine; il faut même pas les écouter).

Peut être que de parler de tout ça fera sortir une victime de son silence et là la position de Coquerel deviendra impossible à défendre. En attendant; le minimum c'est "on prend note et on reste ouvert à receuillir des témoignages", pas "Eric Coquerel c'est un gars sympa; il m'as dis Bonjour; c'est de la calomnie". Et effectivement cette nomination était peut être pas la meilleure des idées parce que oui là c'était vraiment donner le baton pour se faire battre.

L'horreur, cette chronique. 

N'importe quel journaliste britannique aurait cuisiné 38 mn un ministre sans le lâcher, vous auriez crié au génie, à la pugnacité. 

Et attention à la démonstration, on est sur du haut niveau : "À qui fera-t-on croire que l'acharnement de ceux-ci n'a rien à voir avec les pratiques fiscales de celui-là ? " Et zou, emballé pesé ! Ils sont de BFM, donc ils seront toujours soumis au patron, même pas besoin de regarder. Eric Zemmour a son "ben voyons!", @si a son "A qui fera-t-on croire". Ca doit être plus chic. 


Eh bien oui, 38 mn pour cuisiner 1 fois dans sa vie, un homme que son accusatrice (dont vous n'informez pas vos lecteur de son témoignage télévisé d'hier soir) a qualifié cliniquement de gros porc avec force détails, c'est pas volé.  Qu'@si en soit encore à soupeser ce temps par rapport à d'autres sujets "plus importants" me semble juste témoigner que vous faites encore partie du problème, de la culture du viol, malgré tous vos efforts pour jouer au plus en pointe sur ces questions. Laissez tomber l'écriture inclusive et reprenez des textes de base sur les VSS, je pense que ca sera bénéfique; 


Votre argumentaire est en plus complètement indigeant. Au nom du combat (crucial!!) contre l'évasion fiscale, n'importe quel harceleur LFI doit pouvoir "s'accrocher avec les dent". Séparons l'homme de l'artiste !  Euh non [lueur d'espoir], c'est vrai qu'il pourrait être remplacé par quelqu'un d'aussi compétent. Ah mais non [rechute] le suivant se fera emmerder tout pareil par Baby-Duhamel-téléguidé-par-Drahi-Dark-Vador et tous les méchons krékréméchons. 

Mais n'importe quoi ! vous pensez qu'Aurélie Trouvé, qui au passage est 10 fois plus capée que E. Coquerel en économie, se ferait emmerder longtemps sur de la diversion ? Et si oui d'ailleurs, ou est le problème si au passage on avait au moins dégagé un porc ? Toutes choses étant égales par ailleurs, on y aurait gagné. 


Je vais passer sur le "si cruel que cela soit pour sa personne ", qui me parait hallucinant, et le misérable petit "incontestable cause de #MeToo", pour équilibrer tout ça, qui semble juste la pour vous dédouaner au milieux d'une chronique qui va faire tant plaisir à ceux qui n'ont de cesse de fustiger MeToo. 


Bref, à mon sens rien qui va, une des chroniques les plus ratées de longue date. Et je dois dire que dans le contexte de complaisance dont vous faites preuve avec LFI/NUPES (j'en suis un électeur), ca m'interroge sur ce que je dois attendre d'@si quand je me rends sur le site. 


Qu'est-ce qui justifierait qu'il soit débranché ?

je fatigue que, dans cette nouvelle société, ce soit toujours les femmes "les humains parfaits" et les hommes "les humains coupables".


j'ai eu différents échanges avec des femmes de différents âge de physique tout à fait "baisable" qui n'ont jamais été sifflées dans la rue, avec qui aucun homme n'a jamais "dépassé les bornes", des femmes qui se maquillent, qui portent des talons haut, qui s'habillent aussi "ras des fesses"… ce n'est pas la manière de s'habiller qui fait la différence, c'est la manière de se tenir dans les rues, en société.


Certaines femmes veulent être sifflées dans la rue c'est une manière d'exister pour elles.


D'autres, la majorité, existent par elle-même et n'ont aucun besoin de se faire remarquer dans les rues ou en société… ces femmes là ont quelque chose dans le cerveau, et peu importe qu'elles aient ou non fait des études, qu'elles soient ou non cultivées, non : c'est la manière de s'estimer soi-même, de se respecter soi-même, de s'aimer soi-même sans avoir besoin de l'appréciation d'autrui.


Est-ce que parmi les élues de la NUPES, aucune n'aurait pu prétendre à la commission des finances? Le seul compétent c'est Eric Coquerel? Ou il était trop tard pour proposer quelqu'un d'autre? C'est une vraie question, pas une attaque contre ce député.  Bon ceci dit ça ne fait aucun doute,  la meute de chiens de gardes habituels aurait trouvé d'autres os à ronger.

Il a été élu, et non pas nommé

Il ne doit bien sur pas "se débrancher" mais au contraire avancer à marche forcé dans le cloaque de la finance.

Après une enquête fouillée j'ai pu retrouver une video ancienne de ce qui s'est vraiment passé ce soir là


Eu égard au précédent R.Garrido-A.Corbière, eu égard que personne n'écrit "officiel" apposé à son nom sur twitter, eu égard à la chronique de DS qui montre que la position sur l'échiquier de monsieur Coquerel, ci-nommé accusé, est bien sur sa case, mon cerveau a délibéré en buvant son café, et déclare un non-lieu, une relaxe, une absolution. La révision n'est pas impossible, voire possible, car avec les mots tout est simple ou compliqué à l'envi. 

Vraiment déçu par cette chronique, qui ne pose pas les bonnes questions et se focalise sur l'accessoire.


D'abord, dans le cas Coquerel comme dans tous les autres cas similaires, on part d'un ou plusieurs témoignages et les bonnes questions sont toujours: 

1) le ou les témoignages/ accusations sont-ils fiables ?

2) le comportement décrit par les témoignages était-il habituel de la part de l'accusé ?

3) l'accusé est-il allé plus loin ?

4) son entourage était-il au courant / a-t-il étouffé l'affaire ?


Et, malheureusement, les réponses à ces 4 questions sont généralement "oui" dans la plupart des affaires mises en lumière par le mouvement #Meetoo (ce qui ne veut pas dire que c'est aussi le cas  pour Eric Coquerel). La réponse de Catherine de Haas (postée par Mag) montre quelle doit être/aurait dû être la réaction de LFI: se poser ces questions sérieusement, y répondre calmement et, si les réponses sont positives, en tirer les conséquences.



Donc si des journalistes posent ces questions à EC, c'est qu'ils font bien leur travail. Même si leurs motivations peuvent être autres que la défense des femmes. Mais ça (la motivation des journalistes), c'est l'accessoire. 


Maintenant, sur les 38 minutes.... EC ne pouvait pas préparer l'interview et prendre 5-10 minutes pour donner une réponse claire et définitive à ces questions. Et couper ainsi l'herbe sous le pied des journalistes/inquisiteurs. Si ceux-ci insistent : "J'ai déjà répondu à votre question. Je comprends que vous préférez parler de ça plutôt que de l'évasion fiscale de votre patron"  



Sont-ils si naïfs à la FI pour ne pas avoir prévu un coup foireux ? il faut enquêter sur le parcours politique de l'accusatrice et le fouiller : rien d'autres ne vaille.

et évidemment dénoncer Drahi , sans oublier l'avenir de tels journalistes qui obéissent à genoux à n'importe quoi. Leur avenir peut être plus court que prévu.

Bon courage à M. Coquerel !

De mémoire, le tout dernier prédécesseur de Coquerel à la commission des finances (Woerth) n'est-il pas encore aujourd'hui pluri-mis en examen, notamment pour concussion ? N'est-ce pas un peu plus spécifiquement contradictoire avec cette fonction que ce qu'on reproche actuellement à Coquerel ? Poursuivons la plaidoirie d'avocat du diable : pourquoi maintenant seulement, pourquoi ce reproche n'a-t-il pas surgi dès sa candidature aux législatives, comme pour Taha Bouhafs ? Il “devrait” dégager de la CF… mais pas de son siège de député ? A mon sens, Coquerel (dont les propos actuels sont intéressants, comme une ouverture possible d'un vrai débat jusque là balbutiant), la FI et la NUPES en général devraient pouvoir rebondir intelligemment sur ce contexte… sans compter sur les chiens de garde de Drahi. Daniel, steplaît un beau plateau sur ce sujet !

Même si j'ai peine à le croire, l'éminente Mme Schiappa reviendrait au Gouvernement.


Dans le cadre de mon féminisme exacerbé , je demande la nomination de Mme Morano à l'Education Nationale.;


Pour une  fois qu'on peut rigoler sans être traité de vieux macho ....

Comme toute révolution, #MeToo a été récupéré par le pouvoir de la bourgeoisie en place. Il ne sert plus beaucoup la cause des femmes, mais uniquement des intérêts particuliers. Ceux des gens de pouvoir - c'est à dire essentiellement des hommes - qui veulent discréditer d'autres gens de pouvoir - c'est à dire encore des hommes. Il crée un climat entre sexe délétère, ce qui au bout du compte ne peut servir ni les hommes ni les femmes, puisqu'au final, #MeToo appartient aux médias désormais (c'est à dire des milliardaires HOMMES).

Petit message pour M. Scheidermann : j'attends quand même d'un homme comme vous de prendre un peu plus de recul et de ne pas céder aux sirènes médiatiques. Vous êtes censé adopter un regard critique sur les médias et les phénomènes médiatiques. Or, il me semble que vous ne faites aucune différence entre le #MeToo originel et le #MeToo "sécularisé" qui n'a plus rien à voir avec le premier. Concernant le cas Coquerel, comment, au vu du moment choisi pour "dévoiler" l'affaire ne pas considérer d'abord et avant tout qu'il s'agit d'une manipulation médiatique comme il y en a 20 par jour actuellement ? Comment ne pas se rendre compte qu'en prenant pour argent comptant les rumeurs, on cède au moralisme bourgeois d'une bourgeoisie par ailleurs immorale sur tous les plans, puisque sa morale n'est que de façade ?

et heu... la façon dont Cyril Hanouna la touche , l'enlace et la serre, ça ne la dérange pas  par contre?


Il semblerait qu'une drague, sans doute  un peu lourde, il y a 8 ans soit plus scandaleuse qu'une accusation de viol. Monsieur Abad a t il été cuisiné comme ça pendant une demi heure? Regard insistant?  Il a dansé avec moi en me prenant par la taille? Ca appelle un "non" qui, semble-t-il, a été respecté. Ce que j'entends aussi c'est qu'ils sont arrivés ensemble à cette soirée et que Coquerel reconnaît qu'il a changé son regard depuis metoo. Je crains qu'à force de mettre tout sur le même plan, cela finisse par porter préjudice au combat contre les violences sexuelles. On s'acharne beaucoup plus sur la gauche, supposée plus pure, que sur la droite. Personne pour s'interroger que les préjugés de ces interviewers pour lesquels une drague lourde d'un mec de gauche semble plus condamnable qu'un supposé viol de la part d'un mec de droite? C'est presque avouer que à droite , c'est considéré comme "normal", sinon habituel. Médiapart a enquêté et n'a pas trouvé grand chose à se mettre sous la dent en matière de faits, surtout des rumeurs, au point que l'article tourne essentiellement autour des différentes réactions des féministes.

[mode complotiste ON]

Macron fait exprès de laisser placer des députés LFI à des postes-clés afin de pouvoir, dans quelques mois, pointer le fait qu'ils font de la merde, ou en tout cas les laisser patauger et saper la confiance des électeurs envers la NUPES (confiance déjà toute relative)... et là, il dissout l'AN et récupère la majorité...

[mode complotiste OFF]

"Écœuré par les attaques contre Éric Coquerel menées depuis 5 ans sans faits ni preuves par une petite bande qui instrumentalise et rabougrit la lutte cruciale contre les violences sexistes et sexuelles pour régler ses comptes personnels.[...] "



5 ans que cette histoire aurait pu être réglée, à rapprocher du harcèlement chez Mermet où déjà à l'époque il fallait détourner le regard au nom de la lutte que mène le "Grand homme "


Bonne chronique.


Je me permettrai d'ajouter que, dans ce grand concert de "il faut laisser la parole aux victimes", point crucial s'il en est(*), tout le barouf médiatique est bien plus de nature à "je ne vais pas aller me fourrer dans ce guêpier" plutôt que de "oui, c'est important, je dois témoigner de ce que cette personne m'a fait subir", surtout si le maximum qui est reproché consiste en des comportements contre lesquels nous devons lutter, mais dont la majeure partie de la population considère que "ouais enfin c'est bon il a dansé de façon un peu serrée c'est pas ouf mais ça arrive".


(*) Rappel : Ne jamais mettre en doute la parole des victimes, d'où qu'elles parlent, le "elle est folle" faut arrêter avec ça hein, on peut être complotiste machin chose et avoir été agressée, l'un n’empêche pas l'autre.


Sans parler du fait qu'on est en train de se retrouver, volontairement ou non, consciemment ou non, à mettre au même plan un gros lourd qui drague salement et des ministres accusés de viol et protégés par l’institution, élément rhétorique classique de la culture du viol : "oui enfin pour vous dès qu'on vous jette un regard c'est un viol". Pas sur que ce soit très malin. Mais qui suis-je pour discuter de la stratégie à suivre dans la lutte féministe contre le séculaire patriarcat?


Moins de bruit, plus d'écoute.

Imaginez.. on est dimanche.. Midi..toute la famille est réunie autour de la poule au pot que la bonne vient d'amener sur la table y'a même la cousine Ministre... pour l'occasion...

Et là sous leurs yeux  mouilles par l'émotion, l'enfant prodigue apparaît à l'écran  regard d'azur, le nœud de cravate impeccable... Pour une exécution, celle de l'extrême, extrême gauchiste Coquetel faut ce qu'il faut.

Vous imaginez cet idéologue vient d'être nommé Président de la commission des finances.

A peine encaissé la majorité relative de leur idole, qu'il a fallu subir ce désastre... la C F dans des mains baladeuses, pardon en de mauvaises mains.

Même si les parents ne se l'avouent pas  tous ou presque  rêvent d'avoir enfanter un clone

Vous en avez rêvé, les Duhamel-Saint Cricq l'ont fait... le petit BENjamain  est la copie conforme de son popa  moma et tonton. 

L'ADN de la famille : LA SERVILITE aux puissants crève l'écran . Drahi ne s'y estpas trompé 

Comme son illustre tonton il servira avec brio tous les pouvoirs successifs y compris le RN si celui ci vient au pouvoir....



Quelque soit l'insecte, il grille à s'approcher des pots que des lavettes appelées journalistes forcent au maximum pour que les ailes aient cette merveilleuse odeur de brûlée que répand les élytres des députés des gueux.

Il n'a rien à dire à ces gugus que le big dossier plein de noms et de chiffres qu'il va dans quelques temps leur mettre sous la langue, dans les dents, à vision rapprochée...


Le poste lui ouvre des perspectives sur l'évasion fiscale, les paradis fiscaux et autres optimisations

Il y plante les dents sans chasse aux sorcières mais têtu, déterminé

Il s'y attelle, avance et trace son sillon.


BFMTv il l'ignore. 

L'honneur du travail à faire  est d'une autre dimension pour le gens qu'il a à défendre.

C'est à eux de trembler.

Puis il choisira les journalistes à qui dire et annoncer le résultat de ses enquêtes.


Le cordon sanitaire déployé par les serpillères de BFMTv pou protéger le patron...Pfttttt!!



Merde.





Voilà la proposition de courrier que Caroline De Haas a faite à TOUS les partis:


Image

Abad évincé du gouvernement pour pouvoir mieux taper sur Coquerel.


Faut-il que Coquerel soit dangereux pour certains à la Commission des Finances...

Evitons l'imposition des mains.


Privilégions l'imposition des revenus.

Cher Daniel Schneiderman, 

Vous rendez-vous compte qu'après avoir signalé, très justement, le scandale de l'interview sur BFMTV, la deuxième partie de votre billet ne met absolument pas en doute que Coquerel se soit réellement comporté assez mal pour qu'on le retire de la circulation ? 

Dans un article de Mediapart (du 2 juillet, de Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean), certains propos rapportés de Coquerel me semblent bien plus intéressants que toutes les généralisations hâtives avec des “il faut” en chaîne. Il distingue « “l'exercice conscient d'une violence physique ou psychique”, qui doit être dénoncé, y compris publiquement et dans des enquêtes de presse et "ce qui relève de la prévention, ou de l'avertissement, sur les rapports patriarcaux ou de domination inconsciente" qui doit être pris en charge "collectivement". » Coquerel estime, disent les journalistes de Mediapart, qu'il appartient à la seconde catégorie. Et j'ajouterai pour ma part que j'ai vu peu d'hommes prêts à reconnaître, comme le fait Coquerel, ces rapports empreints de ce qu'il appelle “domination inconsciente” et peu d'hommes également qui ne se soient jamais conduits de cette manière. 

Bien à vous, 

Françoise Asso

J'en déduis  donc, à la lecture de la "solution de papier' de D. Schneidermann, que Coquerel est coupable puisqu'il faut le "débrancher".

Les cinq années de travail de député (généralement saluées), les compétences acquises passent par pertes et profits ?

Ce qu'il faut, c'est etre une femme ?

Votre suggestion de débranchement est gênante car elle valide l’acharnement sur les elu.e.s LFI - ne pas oublier qu’avant Coquerel il y a eu le couple Garride/Corbière - d’autant qu’à lire les articles il n’y a rien en termes de violences, sinon d’avoir été dragueur un peu pot de colle, chose qui arrive régulièrement pour peu que l’on s’amourache de quelqu’un en soirée. Bref, j’aimerais bien que soit décortiqué, journalistiquement parlant l’agenda Diallo, car trop gros que d’attendre l’élection à la présidence d commission parlementaire du gars pour lâcher sa petite bombe à fragmentation alors qu’il est depuis des années sous les feux de la rampe ; ainsi que celui de la témoin/victime Tissier que tout le monde dans les rédactions nomme Figure des Gilets Jaunes, alors que non, d’autant qu’elle a pas mal écumé les mouvements type CIP ou Nuit Debout, depuis sa sortie dans l’émission d’Hanouna alors qu’elle y était employée en intermittente. Bref, aller voir dans l’arrière boutique ce qui se trame.

Alors si je comprends bien , il est accusé d'avoir dansécollé ? Et il avait un briquet dans la poche ou pas  ? Qui n'a jamais picolé lui jette le premier verre ! 

Quant a l'argent  , je me répète , il est plus adictif que n'importe quelle drogue .Il est urgent de mettre tous ces mecs en désintox ! Mettez ces mecs dans la situation de  perdre leur argent ou potentiellement perdre la vie , dans une situation dangereuse et ils prendront le risque de perdre leur vie ! C'est vrai qu'ils sont arrivés au niveau de perdre la notre , parce que nous le voulons bien , il serait peut être temps de les mettre dans une autre situation ! Allez Eric , allez Eric ,allez ....

Pourquoi aller sur les plateaux télé ?

Excellente chronique qui résume bien la situation.

Ils auront réussi à neutraliser Coquerel.

Ils méritent plus que jamais le qualificatif de"chiens de garde"

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.