79
Commentaires

Le Baiser d'Eisenstaedt, agression sexuelle ou photos posées ?

Le cliché est mondialement connu. Mais le marin embrassant fougueusement une infirmière le jour de la capitulation du Japon en 1945, n'était pas forcément très romantique. Plutôt ivre et sautant sur toutes les femmes à sa portée. Et l'étreinte semble avoir duré un bon moment...

Derniers commentaires

Mots-clés : Donald Olson, Numerama

On voit immédiatement, après quatre ans d'enquête, que la photo a été prise à 17 heures 51, soit plus d'une heure avant l'annonce de la capitulation japonaise.
Si ce n'était pas sur @si que se trouvait cette chronique, je pense qu'@si en ferait une chronique ...
Plus c’était un baiser

Plus c’était un baiser
Moins les mains sur les yeux
Les halos de lumière
Aux lèvres de l’horizon
Et des tourbillons de sang
Qui se livraient au silence.

Paul ÉLUARD
Recueil : "L'Amour la poésie"
Moi quand je compare, ce qui saute aux yeux c'est la couture des bas.

C'est vrai que avec le recul dire qu'ils ont fait sa fête au Japon..., d'ores et déjà j'aurai tendance à dire que c'était clairement une agression, et pas des moindres.
Concernant la comparaison entre les deux clichés, celui d'Eisenstaedt et celui de Jorgensen, j'aurais tendance à expliquer la différence de célébrité entre les deux par les lignes de compositions.

Dans celui de Jorgensen, toutes les lignes pointent vers les visages des deux protagonistes. Ils sont au centre du monde. S'il y a des gens autour dans ce cliché, ils crystalisent notre regard (enfin mon regard tout du moins).

Sur la photo de Jorgensen à l'inverse les lignes de compositions amène le regard tantot sur la main du marin, sur le personnage secondaire à droite quand ce n'est pas sur le point de fuite de droite hors du champs. Sur ce second clichés, ils ne sont plus le centre du monde, ils sont là "par dessus la rue", presque, ils gênent.
C'est vrai qu'on peut tomber enceinte après un baiser sur la bouche?

"Agression sexuelle" pour un baiser, faut pas pousser quand même...
Et hop! après JP Goude, il remet ça le AK...Quel cador!
ENCORE!!!!!!!!!!!!!
Parce que c'était censé être le summum du romantisme, un militaire agrippant une infirmière à moitié pliée en deux pour lui rouler une pelle et célébrer la "victoire" après qu'Hiroshima et Nagasaki aient été tranquillement vitrifiées ?
Mouais, chacun son truc. Si en plus le type était bourré et s'est jeté sur la première venue sans lui demander avant, on atteint le summum du nauséeux.
Tiens, une réplique version érudite du pourquoi-ne-s'est-elle-pas-défendue qui sous-entend le classique c'est-un-complot/c'est-qu'elle-aimait-ça...

Pour info, une citation de la docteure Muriel Salmona, neuro-psychologue spécialisée dans la traumatologie suite aux violences (ah oui, parce que un "baisé volé", c'est en fait une agression sexuelle, au cas ou il faut le rappeler), à propos de l'effet de sidération (ou effet de surprise), qui aurait tous aussi bien pu expliquer ces jambes immobiles si suspectes:
"Pourquoi les comportements de la victime qui entrent dans le cadre des conséquences psychotraumatiques habituelles et reconnues (conséquences considérées par la communauté scientifique médicale internationale comme pathognomoniques c’est à dire comme une preuve médicale de l’existence d’un traumatisme) ne sont pas pris en compte comme éléments de preuve ? Comme devraient l’être la sidération (ne pas pouvoir crier, ni se défendre), le choc émotionnel, la dissociation péri-traumatique (la confusion, les doutes, le sentiment d’étrangeté, la désorientation temporo-spatiale, les troubles de la mémoire : l’amnésie de certains faits), l’instabilité émotionnelle du fait de la mémoire traumatique ? "
héhé bien vu !

De la part de bigbrowser, rien de très étonnant,
les anecdotes sympathiques et rigolotes du blog du Monde sont constamment truffées d'approximations, de raccourcis gros comme des maisons, d'erreurs de traductions, voire d'erreurs factuelles, à tel point qu'il mériterait un observatoire à lui tout seul...

d'autant plus que ça doit probablement être l'une des pages les plus visitées du monde.fr...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.