16
Commentaires

L'Armée, très grande muette du Covid-19

D’un naturel plutôt silencieux, l’association regroupant les journalistes spécialistes des armées s’est exprimée sur un ton véhément, dans une lettre ouverte diffusée le 7 mai. Tri de journalistes, menaces doucereuses, et réponses tardives ou fausses aux questions de la presse : la liste des reproches est longue, elle ne date pas d’hier. Chronique d’un rapport de force de communication défavorable aux journalistes… et aux citoyens.

Commentaires préférés des abonnés

 Je trouve  qu'il  est scandaleux de blacklister  un journaliste comme Jean-Dominique Merchet qui permet  aux profanes dans mon genre de comprendre les enjeux de la Défense et de l' Armée d'aujourd'hui . Ce n'est pas un bon s(...)

Mais, franchement, que peut-on attendre d'autre que de la manipulation de la part de "communicants" ? C'est leur raisons d'être. Si ce n'était pas le cas, ça fait longtemps qu'on saurait la vérité sur le rôle exact de l'armée française pendant le gén(...)

Que l'on fasse un référendum : puis que ceux qui veulent la guerre aille la faire. Et 6 mois après on refait un référundum : que les survivants qui veulent y retourner osent le voter...

Derniers commentaires

tres bon article bien documente.

 rien ne change au final car il me semble que c'est DS qui rapportait (sur thinkerview ?) deja la censure imposee par l'armée (ou etait ce de l'auto censure au monde) suite a ses articles sur les défauts de fonctionnement des mirages et le manque de moyen de l'armée.



Existe-t-il une adresse joignable du "ministère de la vérité" en macronie ?


1 300 communicants ? Ça paraît énorme, à première vue. 

Je ne sais pas si on comprend bien de quoi il retourne.

Les Forces Armées sont le moyen de l'exercice de la violence de l’État.

Le Gouvernement de l’État est l'origine de l'action des Forces Armées.

S'il se trouve nécessaire de confronter les actions de l'Armée aux actions-décision du Gouvernement, c'est que quelque chose ne va pas dans le fonctionnement de l’État.

S'il se trouve nécessaire que l'Armée doivent participer aux discours de l’État, c'est que quelque chose ne va pas dans le fonctionnement du Gouvernement.

Et quand l'Armée se trouve obligé de tenir des discours ( de force incohérents) et d'avoir des comportements politiques, c'est la fin.

S'en prendre aux "Communicants" de l'Armée c'est se tromper de cible.

Merci pour la chronique.


Ce que m'étonne, c'est votre étonnement. 

Petite figure de style, parce que vous êtes là pour vous étonner et nous en faire part.


Mais dans un pays comme le nôtre qui a depuis longtemps (les guerres coloniales au moins) abandonné l'impératif qu'une armée doit défendre le peuple et le sol national, 


que faut-il attendre de l'armée, sinon le silence et la dissimulation ?


Whatsapp ? Punaise, même si la grande muette veut sortir de fausses informations ou des informations erronées, elles pourraient au moins faire mine d'utiliser des outils plus sains qu'un truc qui appartient à facebook...

Non, sans blague ? Mais que peut-on attendre d'autre d'un chef des armées qui déteste la presse ? Quant à sa cheftaine, elle fait comme tous les autres. Le petit doigt sur la couture du pantalon. En (avant) Marche !

très bon article !!

j'espère que Loris Guémart restera un peu plus que les 8 mois habituels avant d'être débauché

Dommage, je trouvais que la pub sur les abribus genre "engagez-vous, rengagez-vous !" avait de la gueule...


Au fait elle coute combien ?

Que l'on fasse un référendum : puis que ceux qui veulent la guerre aille la faire. Et 6 mois après on refait un référundum : que les survivants qui veulent y retourner osent le voter...

Mais, franchement, que peut-on attendre d'autre que de la manipulation de la part de "communicants" ? C'est leur raisons d'être. Si ce n'était pas le cas, ça fait longtemps qu'on saurait la vérité sur le rôle exact de l'armée française pendant le génocide rwandais.

Comment peut-on faire confiance à une institution qui pratique l'obligation de silence et ne laisse qu'un seul canal, le sien, pour diffuser l'information ?

En attendant, je me demande bien en quoi l'armée est apte à homologuer des masques chirurgicaux, comme il a été répété à plusieurs reprises au moment d'en fabriquer en France. Un masque en tissu n'est pas un matériel de guerre que je sache.

 Je trouve  qu'il  est scandaleux de blacklister  un journaliste comme Jean-Dominique Merchet qui permet  aux profanes dans mon genre de comprendre les enjeux de la Défense et de l' Armée d'aujourd'hui . Ce n'est pas un bon signe qu' une institution se ferme aux débats et aux critiques argumentées.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.