263
Commentaires

L'apocalypse des talents

Il n'aura pas fallu longtemps: témoin Dujardin, Jean, à la barre !

Derniers commentaires

Si Mozart avait été taxé à 75%, aurions-nous eu la "Flute enchantée"? Hein? Ah, j'adore les arguments qui tuent.
Ben moi ce n'est pas sur BFM TV que j'ai vu la vidéo de Hollande ruinant les footballeurs. C'est sur une chaine publique, "Réunion première" avec son logo sur les images. Voici la vidéo du journal (hier soir), l'objet du délire se situe entre 22:13 et 24:11 Alors j'étais sur le c.. : un concentré d'âneries avec l'alibi d'avoir interrogé quelques secondes un socialiste. Mais comment on peut passer une daube pareille ? Quand on voit le journal dans sa totalité sur son traitement du social, il fait quand même tâche ce reportage et je crains que ce soit comme ça tous les soirs jusqu'à la fin du deuxième tour. Misère !
De plus en plus fort la campagne de Hollande qui se mettant a dos les footballeurs se met a dos aussi les supporters ...
Il est en train de nous faire a la fois Balladur et Jospin a lui tout seul
où la bêtise des arguments des dirigeants de club est confrontée à la réalité des chiffres

Bonus : Le président de la Ligue de football professionnel, le sémillant Frédéric Thiriez, a aussi prédit la catastrophe mercredi sur France Info : « C'est une surtaxation unique en Europe donc mortifère pour le foot français qui reviendrait quinze ans en arrière ». Il y a quinze ans, le PSG venait de remporter la Coupe des Coupes, Bordeaux d'atteindre la finale de la Coupe UEFA et l'équipe de France était à un an de sa première Coupe du monde. Le foot français n'allait finalement pas si mal."
Demain, si François Hollande remporte les présidentielle et tient sa promesse électorale, notre riche célibataire le sera, certes, un peu moins. Mais dans quelle mesure? Le programme socialiste prévoyait déjà la création d'une tranche d'imposition supplémentaire à 45 % pour les revenus au dessus de 150 000 €. Et, avec cette nouvelle tranche, il sera donc désormais également imposé à 75% sur les 200 000 € de la tranche entre 1 et 1,2 million.

Il payera alors:

41 % de ses revenus compris entre 72 317 et 150 000 euros, soit 31 850 €.

Plus les 2 nouvelles tranches:

45 % de ses revenus situés entre 150 000 et un million d'euros, soit 382 500 €.
75 % des 200 000 euros de revenus au dessus d'un million, soit 150 000 €.

Total: 333,19 +2 076,06 + 13 602,6 + 31 850 + 382 500 + 150 000 = 580 361,85 € à payer. Soit un taux moyen de 48 %.

Les riches Français plutôt avantagés
Pour le savoir, il ne suffit pas de comparer le taux maximum d'imposition de la dernière tranche (le taux marginal, ndlr) chez nos voisins, mais comme l'a fait Le Monde pour la France, de calculer le montant de ses impôts en fonction de toutes les tranches.

Avec l'aide de nos correspondants en Espagne, Belgique, Royaume-Uni, Allemagne et Italie, nous avons fait les calculs. Chiffres ensuite validés par les simulateurs des sites officiels.

Espagne : 600.000 €
Belgique : 594.424 €
France (avec nouvelles tranches) : 580.361 €
Royaume-Uni : 573.650 €
Allemagne : 520.584 €
Italie : 509.170 €
France (sans réforme) : 478.361 €
Cette comparaison européenne nous a réservé d'autres surprises. Actuellement les millionnaires français sont les moins imposés. Dans notre cas d'école, avec 1,2 millions de revenus par an, le taux d'imposition moyen de 39%, est, sans prendre en compte des éventuelles niches fiscales, le plus bas comparé à nos principaux voisins européens:
http://fr.myeurop.info/2012/02/29/les-impots-des-millionnaires-en-france-et-en-europe-4755
Je n'ai vu ni The Artist ni Intouchables.
Je n'ai pas une envie folle de les voir.
Je n'ai rien contre non plus.
J'aime le cinéma.
C'est grave ?
nous avons tous du talent mais peu on choisi de le marchandiser.Certains monnayent leur existence alors que d'autres se contentent de la vivre .

il faudra qu'un jour on ne regarde pas les hommes comme des étoiles qui brillent dans le firmament cathodique.car sans l'image ces êtres seraient même pas des lucioles au sens où en parle pasolini !!
A lire tout cela, me revient en mémoire la funestement célèbre phrase : "La France, on l'aime ou on la quitte"... On aimerait que cet acte d'allégeance fut valable pour tous. Car s’il est facile de vouloir bouter les gueux hors de France, pourquoi est-il si difficile de comprendre qu’il serait normal que participent au bien commun des gens dont la richesse a été permise – en plus de leurs capacités/volonté propres - en partie par la nation (des structures, des infrastructures, un système d’éducation, de santé, de bourses parfois, un accès démocratique et efficace à la culture, des aides diverses et variées, etc. ). Finalement, appliquée aux très riches, la formule Sarkozyste deviendrait presque Mélenchonienne (« Qu’ils s’en aillent tous »).
Mais, pour cela, il faudrait prendre Sarkozy aux mots. Or, il n’en a cure. C’est peut-être cela, d’ailleurs, la véritable rupture de ce quinquennat : jamais autant la parole n’a été dévaluée. Non pas parce que Sarkozy ment (d’autres l’ont fait), pas parce qu’il se contredit (idem, et tout le temps), mais parce qu’il a érigé en système le fait que les mots n’ont aucune valeur, aucune valeur autre que proclamative. Les paroles et les actes n’ont plus de rapports entre eux, le sens n’a aucune espèce d’importance : c’est l’effet produit qui compte. Et, par un effet inverse (mais identique en fait), les actes eux-mêmes n’ont aucune valeur, ils sont une pure forme creuse qui vise à produire un effet de langage (type, le récent sauvetage in extremis de l’industrie française). Il faudrait que quelqu’un ait le courage – et le talent – de s’interroger sur cette grande érosion du langage, sur l’inversion systématique du vrai et du faux (au vu et au su de tout le monde sans que cela gêne outre mesure). Vider les mots et les concepts de leur sens, c’est tout bénef ; on peut ensuite jouer avec eux autant qu’on voudra : ce ne sont que des instruments. Et Sarkozy trouvera toujours, de toute façon, des médias trop heureux de se faire les exégètes « des paroles et des actes » qui ne sont que du vide et dont, servilement, ils sont les jouets, conscients ou non… « Monsieur Sarkozy vient d’annoncer que… ne trouvez-vous pas tout de même que c’est une bonne chose ? »(rires). Allez, vous reprendrez bien deux mois de hochets…
hier soir sur france 2 au jt, ils ont calculé qu'un prof travaillait 24h et des poussières au bahut sans compter les heures à la maison, donc on n'est pas loin des 26 h proposées par nabozy, il peut donc déjà augmenter le salaire des profs de 25%, cela ne leur fera pas de mal.
Rien à voir avec les heures supplémentaires des professeurs rémunérées à 56% d'une heure de cours ? C'est vrai qu'ils ne risquent pas de s'expatrier...
article de mediapart dans le même ton :
http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/290212/bfm-et-itele-en-agents-electoraux-de-sarkozy?page_article=2
la veille, un fort à propos " là-bas si j'y suis" , analyse du discours sarkosien. une chronique de Stéphane Guillon. comme il nous manque !
je comprend l'urgence de son éviction et son remplacement par une Sofia Aram devenue l'idiote utile du FN. lundi, invité politique, le numéro 2 du MODEM. la chronique d'Aram : le débat lepen-Mélenchon. Merci pour l'invité du jour.
Merci à SA de renouveler son stock. ça devient lassant, je n'arrive même plus être d'accord avec elle. ET si elle pouvait pouvait s'acheter quelques arguments en passant , ça serait vraiment cool.
J'ai mis sur le site de France Inter ce commentaire suite à l'intervention du candidat président ce matin.
Celui-ci critique la taxation à 75%. Dans des discours, il a fustigé les salaires indécents et a présenté ce matin sa solution:
- un représentant des salariés participera à l'AG qui décidera du montant des salaires des dirigeants et il donnera son opinion. Ces montants seront publiés.
- Ces énormes rémunérations sont scandaleuses parce qu'elles sont cachées et parfois accordées sans qu'ils les méritent.
Si l'on suit bien le raisonnement, il suffit que les salaires soient déclarés publiquement pour qu'ils ne soient plus indécents. Pour ceux qui ne les méritent pas, le candidat président trouvera une solution: une remontrance, un froncement de sourcils pour qu'ils ne recommencent pas...Et hop! C'est réglé!
En ce moment même sur RMC les pleureuses du foute français qui serait tué si une telle mesure venait à s'appliquer.
Vite sauvegardons le pouvoir d'achat de la meuf de foutebaleur !!!
(j'ai éteint pour ménager mes nerfs !)
Au fait, concernant « The Artist », qu’en pense notre spécialiste RD, s’il en pense quelque chose, ou s’il en veut penser quelque chose ?

A saluer l’initiative heureuse de numerama.com sur les films muets libres de droit (cf. le lien).

http://www.numerama.com/f/118054-t-films-muets-du-domaine-public-liste.html
Personnellement je trouve déjà limite que l'État se permette de voler de l'argent sans véritable contrepartie, mais alors qu'elle prenne 75% sous prétexte que l'on gagne "trop" c'est tout simplement intolérable.
J'ai zappé dès que j'ai entendu la voix du mètre et talons, pour arriver sur France-Q, malheur à moi, une phrase de Sarkozy fut reprise : "Bernard Arnaut, président de LVMH a repris les ouvrières de Lejaby". Autrement dit, nous avons besoin des riches pour récupérer des emplois. Aucun journaliste n'a fait cette remarque : Lejaby = 93 emplois sauvés, (pendant la campagne présidentielle) mais pendant 5 ans, 1 million de chômeurs supplémentaire, sans compter que les petites mains de la dentelle vont devoir se reconvertir au cuir. à lire ici
Où l'on voit que Nicolas Sarkosy avec son "casse-toi, pov'con"
manque encore d'un talent rémunérable à 234000€ par semaine (à Shangai ), ainsi d'ailleurs que la campagne actuelle de l'UMP, malgré tous ses efforts.
Ensuite, que seul l'argent motive comédiens, réalisateurs, ou écrivains. Ce seul présupposé suffit à dépeindre eux-mêmes les peintres de l'apocalypse, et leurs porte-pinceaux.

c'est l'exacte réflexion que je me suis faite.
ce matin ob'igé d'couper la radio de la matinale de FI dès 08h20.
merci à ceux qui se sacrifient pour moi :_)
Une question à M. Sarkozy:
Si vous, personnellement, gagniez plus de un million d'euros par an, quitterez-vous la France?

(Si oui, je lance une collecte immédiatement...)
(Oups, mais il les gagne déjà... Peut-être rajouter à la question "après avoir été président...")
Comme vous le dites si bien, cette réaction est plus révélatrice des valeurs de ceux qui parlent que de celles des personnes citées en exemple. Ce qui est frappant, c'est que dans la même émission notre président a affirmé que cette hausse d'impôts ferait s'exiler les patrons, génies industriels potentiels et autres acteurs (attachés à leur pays uniquement à condition de garder tout leur pognon), que le manque de candidats au concours de l'enseignement s'expliquait par la faible rémunération (c'est vrai, on fait prof pr le salaire!) et en même temps qu'il ne comprenait pas ces gens "fascinés par l'argent" ou qui "considéraient l'argent comme une fin et non un moyen" (si si, je vous jure, il l'a dit). Ne se rend-il même pas compte que sa propre argumentation le place dans ce camp?
Celui-ci n'est pas mal non plus : http://www.atlantico.fr/decryptage/taux-imposition-75-reinventer-esclavage-charles-gave-298992.html

Otage... esclavage...
Tient je crois que vous avez oublié le début.

Mais oui à la suite des 5 oscars reçu dès le lendemain vous aviez Frederic Mitterand :
« cinéphile excité depuis le début » par The Artist , a à son tour vanté Hadopi, en profitant du tremplin mondial du film, sa « singularité » et « l’année exceptionnelle du cinéma français ».
RTL Sarko

Et on rajoute par dessus Sarkozy qui a porté Hadopi 1 puis Hadopi 2 après la censure devant le Conseil constitutionnel a tenu « à cette occasion à renouveler son soutien à tous les acteurs de la filière, qui, techniciens ou artistes, concourent à faire du cinéma français l'un des tout premiers au monde ».

Voilà, amusant aussi de parler de film français pour the artist alors qu'il est vendus aux USA comme un film américain, tourné aux états unis avec des guests stars française et des acteurs américains sur l'histoire du cinema Hollywoodien.
Très bel article qui résume bien le climat d'indécence qui plane ( encore ce matin à la matinale de canal +). Les footballeurs ont ils lu le programme fiscal du Front de Gauche ? Je pense que non, sinon syncope à l'horizon.
Au delà d'un million d'euros/an de revenus 75% d'imposition? c'est-à-dire, une cagnotte à soi de 25.000 euros par tranche de 100.000 euros? mais quel hold-up! Je comprends que le "talent" et ses zélotes se révoltent...

La moyenne du "talent" des enseignants se situant à autour de 25.000 euros/an avant imposition, en dit long sur l'estimation de l'intelligence et du "talent" dans nos sociétés... et le pourquoi de l'état de nos sociétés.
J'ai pas bien entendu, il a pas pris pour exemple son ami Lagardère qui s'est palpé 4,9 millions en 2011, contre 2,6 en 2010, alors que l'action de son groupe à perdu 33 %, soit deux fois plus que l'indice du CAC 40 (cf canard 22/2), le candidat du peuple ?
Je ne sais plus qui a parlé il y a peu de la révolution de velours islandaise et de la renaissance démocratique et économique de ce petit pays ruiné par le néo-libéralisme...
Ce qui fait "tilt" dans ma tête, c'est que j'ai vu l'été dernier à un match du championnat de football islandais, totalement amateur, et que, bien que pas très friand de ce sport, j'ai trouvé ça formidable et eu l'impression de découvrir un sport nouveau !
J'essaye de me renseigner pour être précis mais je crois que les grandes fortunes islandaises ont en outre été amplement mises à contribution dans le redressement des finances.

Dernière remarque par rapport à certains commentaires : j'accueille beaucoup de scolaires et, quand on leur demande ce qu'ils veulent faire, reviennent massivement les professions de footballeur (ça se passe à Marseille donc à peu près 2 garçons sur 3 dans une classe de CM2...), chanteur(-euse), acteur(-trice), journaliste, etc. pour, je cite, "être célèbre et gagner de l'argent" ! Il semblerait donc que l'arbre qui cache la forêt (combien de comédiens au chômage pour quelques ISF ? combien de footballeurs qui galèrent pour quelques stars surpayées ?) soit le seul qui pousse dans nos chères petites têtes blondes, brunes, rousses et noires. Et que la seule motivation pour faire ces métiers soit l'appât du gain...
Merci la Droite pour ce désastre éducatif et culturel.
oui, moi aussi j'adore cette chronique! Vous l'avez bien dit. Le big problème de notre société, c'est qu'on veut nous faire avaler que la seule chose qui puisse nous motiver c'est l'argent. Sur de sur, on a besoin d'argent, mais à quoi sert trop d'argent? Pour reconnaitre le talent particulier de certains d'entre nous? Je prefere qu'on reconnaisse tous les talents, les grands et les petits. Cette société de l'excellence et de l'argent me gonfle.
"L'agonie du foot français, les stades reconvertis en champs de patates, etc etc."
Sacré programme !
Vu sous cet angle ça me donne deux (bonnes) raisons (de plus) de soutenir une taxation (ambitieuse) des (trop) riches.
Taxons les et créons des jardins partagés dans les temples du chauvinisme et de la bêtise humaine !
J'adore cette chronique !!!!
Pauvres Français qui perdraient tous leurs talents si la gauche arrivait au pouvoir !
Mais ceux que nous perdrions sont ceux, aussi, qui votent pour Sarkozy : l'un dans l'autre, on y gagne finalement.

Et une autre vraie question : la France ne peut vraiment pas survivre sans tous ces "talents" ? Qu'allons-nous perdre ? Si les grands patrons d'entreprises françaises partent, ils ne vont pas délocaliser toutes leurs entreprises. Au pire, ils démissionnent ; moi je veux bien prendre leur place et être imposée à 75%, même sur mon revenu global, y a pas de souci !
Stade de la nausée

Pour ce qui est du président-candidat, le stade de la nausée est depuis longtemps dépassé…
Pour ce qui est des dieux du stade, je ne fais pas partie de ceux que peuvent séduire nos panem et circences modernes — et l'effroi du dieu sollicité ce matin sur Inter me laisse de marbre.
Mais sa défense (je n'ai braqué personne) est terrifiante de bêtise ou d'insolence : bêtise s'il ignore ou insolence s'il ne veut pas voir que c'est au contraire un hold-up permanent que lui et ses frères perpètrent sur les plus démunis à chaque fois que ces derniers achètent un paquet de pâtes ou toute autre marchandise dont les mérites sont vantés par les sponsors des premiers sur les écrans qui entourent les stades.
Car (au contraire des artistes dont les cachets sont fonction des places ou des disques que leurs admirateurs veulent bien acheter) les salaires des footballeurs sont en très grande partie constitués à partir des budgets publicitaires des grandes marques compris dans le prix de vente de produits de consommation courante et à partir des droits de diffusion compris dans la redevance et les abonnements télévisuels.
Ainsi, qu'il soit ou non spectateur des jeux du stade, chacun contribue aux salaires des grands sportifs professionnels. C'est pourquoi je suis favorable à l'extinction du sport professionnel, lequel a dénaturé le sport amateur, c'est-à-dire le sport véritable. Quel candidat propose cette mesure ?
A force de les (les artistes) voir -toujours les mêmes souvent- passer et repasser sur toutes les antennes de France et de Navarre, pour faire la promotion des films ou autres spectacles auxquels ils ont participé, à force d'entendre -toujours les mêmes journalistes- citer et reciter, in English in ze text d'acteurs "bankable"... et de films "blockbusters"...
A force d'entendre parler et reparler du record d'entrées de "truc" le film qui fait du bien, et de "machin", le film muet... et de l'industrie du cinoche...
eh bien oui, on en est là : on pense que ces gens qui aiment bien jouer ne pensent qu'au fric, parce que nos media ne parlent, eux, que de réussite, de fric, alors qu'ils aiment plutôt nous parler de catastrophes pour le reste et nous raconter des balivernes sondagières ou politiciennes.

Ceci dit, quand je vois Depardieu, ou les anciens du "Splendid" je pense que le succès ne leur a guère réussi et n'est pas l'exception qui confirme la règle. Quand je vois qu'on fait des N° 2, 3, 4, des suites quoi, de films parce que le N° 1 a marché, et super bien marché... je pense qu'en effet, le fric est entré dans le cinoche, comme la finance est entrée partout... on nourrit la beaufitude de beaufitude. Guère reluisant.

Ca, c'est pour la face clinquante de la lune... Maintenant, il y a l'autre côté, celui des intermittents du spectacle, des petits théâtres non subventionnés, des courts-métrages trop rarement diffusés au cinéma, ou à la télé, des "petits films", souvent étrangers, qui m'ont emballée. C'est l'autre côté, celui qu'on ne voit pas à la télé, qui reste dans l'obscurité, faute de moyens, d'acteurs bankable, de réalisateur à succès, de producteur fils-à-papa...
La plupart des articles bios (graphiques) que j’ai lus sur Dujardin disent que c’est Un gars (une fille) qui n’a pas pris le delon, heu, le melon.

Là, s’il n’y arrive pas, avec le costume de penseur qu’on veut lui faire endosser, il est fortiche.

Les gens qui gagnent de l’argent au-delà du raisonnable le dépensent au-delà du raisonnable. Genre enterrer Youki dans le cimetière des chiens avec son collier serti de pierres précieuses.

PS Pour Sarko chez ses amis Val Hess, j’ai calé, j’ai éteint dès que Cohen a dit Bonjour Monsieur le Président et non Bonjour Monsieur le candidat.
Tout ce bel argent confisqué par les méchantes trésoreries, et ensuite gaspillé à assouvir les basses pulsions d'assistés bas de trogne.
Alors qu'il pourrait voyager dans de jolies enveloppes marron et ensuite rendre de si grands services à de si talentueuses personnes ! Quel gâchis.
C'est qu'il manque à la proposition , le storytelling de Debbye Bosanek, propulsée secrétaire superstar par Obama et son boss milliardaire.
Le juste est obscur, un concept flou qu'il faut imager.
Tant qu'à reprendre les thèmes d'une campagne, autant en reprendre la forme aussi. D'autant qu'on sait bien que c'est davantage la forme que le fond qui intéresse.
Reste à trouver le milliardaire de gauche. Un millionnaire suffira.
Vous, DS, n'êtes pas élligible à ce poste? On vous aurait vu pester sur le taux d'impositions de vos stagiaires par rapport au votre....
Ou alors Cantonna, ou Thuram, ou Berger.
Tout millionnaire fera l'affaire, envoyez vos CV au PS.
Recommandation : Ecouter l'émission Là-bas si j'y suis du 29 février 2012.
Bonjour
Les footballeurs du PSG !!!! Mort de rire.
Qu'ils s'en aillent, ça fera du bien à notre balance commerciale en important moins en France de PlayStations et de Ferrari.
C'est vrai que la plupart des gens talentueux que je connais ont une vie apocalyptique: Gestion d'une dizaine de projets en même temps, RSA, Restos du Coeurs, déplacements lointains et nombreux pour pouvoir cachetonner, sur-endettement chronique, bilan carbone déplorable pour une bilan financier au moins aussi bon, le tout entrainant une vie familiale/amoureuse/sociale pour le moins compliquée voire inexistante...

Merci Daniel!
Notons que Nicolas Sarkozy s’est gardé de citer les footballeurs dans la liste des victimes de la tranche d’imposition à 75% et a préféré mettre en avant les écrivains, les artistes ou les entrepreneurs. Notons également, pour les besoins de la démonstration, la confusion récurrente (et volontaire ?) entre taux marginal et taux de prélèvement global.
[quote=DS:]que pensez-vous de la dernière idée, de l'horrifique proposition du candidat bolchevique Hollande, de taxer les revenus supérieurs à un million à 75%

Ne serait-il pas préférable de présenter les choses très clairement?
C'est la fraction excédant le million qui bascule à 75 % de taux...Pas "le revenu" dans son ensemble.
C'est bien cela, le principe de progressivité?

Cette présentation biaisée :"Vous vous rendez compte, Untel va se voir taxer à 75 %!" est d'habitude utilisée par les ténors de l'UMP et autres ultra-libéralistes...

Je m'étonne de la retrouver ici...(Même si votre papier ne va pas dans ce sens.)
A propos de l'interview de Sarko, que je n'ai pas écoutée en entier, il reste que Hollande n'est pas assez précis sur ses propositions, ce qui laisse la porte ouverte à son adversaire pour inventer d'importe quoi : dire que la taxation sur l'IR sera de 83%, car le PS n'a pas précisé si c'était avec ou sans la CSG, et quelle sera l'assiette exacte, et techniquement comment on fait, Ce problème entre les économistes du PS, et Hollande, il faudrait .qu'ils le règlent, Sarko est expert dans l'art de foncer dans le plus petit entrebâillement de porte, et les socialos lui laissent un boulevard dans cette histoire.

On peut être démocratique sans être brouillon. Si les socialos ne le prouvent pas, ils vont encore perdre, et nous tous avec eux.
En 2010, les patrons du CAC 40 ont vu leurs revenus augmenter en moyenne de 34% quand les salariés payés au smic voyaient les leurs progresser de 0,5%;

Par exemple, le patron de L’Oréal a gagné en 2010 l’équivalent de 685 Smic annuels, le patron de Renault 621 smic, ou celui de Lagardère (plus qu'un ami, un frère) 314 smic.

Mais si on les paie pas à ce niveau, ils pourraient ces grans managers que le monde nous envie vendre leur incommensurable talent à des boîtes étrangères... sauf qu'on ne les réclame pas ailleurs !
On ne peut pas dire mieux. Allez je vais même dire merci pour cette article, quel talent ! ;)
[quote=Daniel Schneidermann]Dans chacune de ces peintures d'apocalypse, revient jusqu'à la nausée le mot "talent". Au-delà du procédé de communication (mettre en avant comédiens et footballeurs, plus populaires que les patrons ou les banquiers), il est frappant de voir comme le maniement de cet argument, sous l'apparence de l'objectivité, présuppose deux choses. D'abord, qu'il est de l'ordre d'une fatalité météorologique que le talent soit surpayé au-delà du raisonnable. Ensuite, que seul l'argent motive comédiens, réalisateurs, ou écrivains. Ce seul présupposé suffit à dépeindre eux-mêmes les peintres de l'apocalypse, et leurs porte-pinceaux.


Cela devrait aussi conduire "certains" ici à reconsidérer la nature de la candidature Hollande et le danger auquel elle est affrontée.
ce magnifique Oscar qui honore notre pays tout entier
Sauf erreur, il a dit "César", le petit monsieur.
[quote=DS]les stades reconvertis en champs de patates
Oh, oui (mais alors, bio, les patates...)
Ah ! Dujardin... Jusqu'à maintenant, c'était Dugenou qui était convoqué à la barre...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.