71
Commentaires

Lagardère achète le ticket Jadot-Saporta

Commentaires préférés des abonnés

Jadot a récupéré les voix de centaine de milliers de jeunes électeurs sensibles à la cause du climat. C'est vraiment dégueulasse. Bien sûr, il était inutile d'expliquer à tout le monde les écolos français sont une armée mexicaine intégrée dans la mac(...)

"reconnaissant ici qu'elle "ne voit pas une énorme différence entre Mélenchon et Marine Le Pen", ou là que Macron a été "hyper bon, avec un côté Kennedy" dans ses one man show du Grand débat."


Le couple appliquant du même coup la vieill(...)

"Les réseaux sociaux sont misogynes et d'une bêtise confondante."


Comme Paris Match qui nous choisit une photo de M.Jadot marchant bien droit vers l'objectif. Elle en retrait, énamourée, contemplant son homme sans avoir besoin de regarder devant elle (...)

Derniers commentaires

Dire "je suis lesbienne (ou gay)" ou "j'appartiens au groupe des lesbiennes (ou des gays)", demande un vrai courage dans certains lieux mal fréquentés.

Je me suis tapé toutes les déclarations de Jadot via Bing Actu depuis le début de cette année. Jusqu’en mars, il porte un discours social, allant même jusqu'à imaginer une convergence des luttes avec Rufin. A partir d'avril il commence à dénoncer ce qu'il considère comme la violence des gilets jaunes. Puis "l'attaque de la Salpêtrière", etc. Certes, il déplore le pyromane Macron, mais tout de même, un réel changement de ton à l'approche des élections et, allez savoir, la lecture de quelques sondages encourageants. C'est juste une interprétation.


Le bon écolo est toujours celui qui confond la gauche et la droite.

Le réveil des écologistes va être difficile avec ces arrivistes.

L'esprit de l'escalier. 


Un lendemain d'Ascension*, je suis à moitié pardonné.


Je me permets, sans sa permission, de remettre le lien vers un message de Bruanne qui résume tout ce que nous devons penser de tout ça. J'espère qu'elle (il ?) me pardonnera.


(*) en plus j'ai pris l'ascenseur.


PS : je n'ai mis que trois jours à comprendre comment insérer un lien dans un message en cochant la case "ouvrir dans un nouvel onglet". Mes capacités intellectuelles sont dans la fourchette moyenne mais j'ai plutôt du respect pour ceux qui me lisent. Alors...



Ne pas voir de d'énorme différence entre Mélenchon et Le Pen ! c'est très mal parti pour faire l'union, je dirais même que c'est une insulte vis à vis de Mélenchon qui c'est battu en personne contre Marine Le Pen dans le nord de la France. 

Brûlons ces "nouvelles" idoles.

Et tant pis pour le CO2...

Tant pis pour le CO2 ? Mon œil.

ou en faire des salaisons ?

Ou dans la poubelle de tri ? apparemment il est compatible avec toutes les poubelles

J'ai cru que 'BETISE CONFONDANTE' était la légende de la photo. Mais ASI m'a appris à décoder les images. C'est donc un couple dont les amoureux ne regardent pas dans la même direction comme aurait dit à peu près Saint Exupéry.

D.É.Ç.U


Déçu par cette photo pathétique et le message qu'elle est censée véhiculé.



Sondages, photos...ou comment monter la mayonnaise Jadot 


Il est très symptomatique que dans votre analyse du personnage Jadot. Vous ne fassiez à aucun moment allusion au programme "déclaré" des écologistes  Et loin de vous en vouloir, jai aussi (comme beaucoup) de plus en plus recours à des indices indirects pour juger des valeurs et de l'engagement réel d'une personnalité politique. Tout ce que vous dîtes sur Jadot et sa compagne ( il faudrait y ajouter les déclarations tres péjoratives de Jadot sur les gilets jaunes Je dis ça de mémoire en espérant ne pas me tromper) a largement de quoi inquiéter. Jadot respire le bobo au progressisme limité à son droit de rouler en voiture électrique. Lagardère a bien pressenti que cet homme ne bousculées pas le capitalisme et ses privilèges. De nouveau des illusions, mémé si vertes  

Déclaration d'un type énervé à mon café du coin:

"Et tout ça pour se taper un boudin !


Triste analyse de toute une campagne électorale vue au travers de quelques verres de trop.


L'alcool, non ! Les cafés serrés, oui !



Tiens à propos de café, j'ai vu un reportage sur la RTBF. 

Une spécialiste belge expliquait que le recyclage des capsules Nespresso et autres, était une vaste fumisterie au vu des dépenses énergétiques et de la pollution ainsi engendrée.


Je cite sa conclusion: "C'est comme vouloir bruler de l'eau"


"Les réseaux sociaux sont misogynes et d'une bêtise confondante."


Comme Paris Match qui nous choisit une photo de M.Jadot marchant bien droit vers l'objectif. Elle en retrait, énamourée, contemplant son homme sans avoir besoin de regarder devant elle puisqu'il sait où il va, lui.

Après le couple à la Ceausescu, Mélenchon/Chikirou, voici celui à la  Clinton, Jadot/Saporta ; que du vieux, quoi !

Le plus pénible, ce sont ces soi-disant clairvoyants qui avec leur boule de cristal essaient de faire dire aux événements plus qu'ils ne disent, ou même autre chose. 

Le succès (relatif) d'EELV n'est pas uniquement celui de Jadot et encore moins une première marche vers l'olympe, c'est aussi et surtout l'envoi au parlement européen de Damien Carême, de Marie Toussaint ou de Benoit Biteau, et la confirmation de Karima Delli. Il sanctionne le travail positif des écolos pendant leur mandat précédent. Au passage on peut aussi se féliciter que Younous Omarjee retrouve sa place. On peut aussi être content que d'autres pays voient l'écologie progresser.

Après, les proximités politiques-journalistes, ce n'est pas nouveau, et celle de Jadot et Saporta n'est pas plus compromettante ni scandaleuse que bien d'autres.

Il y a ici certains commentaires qui sentent une jalousie mal digérée, mais peut-être devrait-on se souvenir que les Insoumis ne sont pas pour rien dans cette rivalité qui s'est installée et dont ils ont fait les frais dimanche dernier. A eux de réfléchir sur cette manie permanent du bras de fer politique, et sur leurs accusations tous azimuts de compromissions des Verts en général et par principe. 

Bien sûr, trop nombreux sont les Verts un peu en vue qui sont allés se mettre dans des mauvais chemins en pensant que la proximité du pouvoir pouvait servir leur cause, mais cette même tactique, si dommageable au niveau national a pu aussi être positive dans des instances locales. Avec le travail des scientifiques, avec les initiatives citoyennes nombreuses, c'est aussi le soutien des municipalités ou des régions qui a fait avancer la cause de l'écologie. 

Personnellement quand il s'agit de voter contre le glyphosate ou pour la sortie du diesel, je ne m'occupe pas de savoir si ceux qui ont voté sont des écolos parfaits, ou des gens de gauche irréprochables. La société est ainsi fait qu'on doit parfois faire des choses avec des gens qui ont des idées un peu différentes, et c'est pareil au parlement.


Jadot a récupéré les voix de centaine de milliers de jeunes électeurs sensibles à la cause du climat. C'est vraiment dégueulasse. Bien sûr, il était inutile d'expliquer à tout le monde les écolos français sont une armée mexicaine intégrée dans la machine, à deux trois Duflot près.
Inutile de chercher à convaincre que ces 13% de voix sont un coup d'épée dans l'eau. Historiquement, il faut se souvenir que les premiers mot des premiers écolos à l'Assemblée furent une critique des Grünen allemands, trop gauchistes à leur goût. je m'en souviens comme si c'était hier. Je me souviens mon père me disant, et ben, on n'est pas près d'être écolo, en France.

Ces voix, c'est comme si on avait donné des millions d'euros à un spécialiste du détournement de fonds. 

Et le plus drôle, enfin, drôle..., c'est que ce nouvel électorat ne voit pas Jadot pérorer dans les médias dominants, un type satisfait de ce holdup inattendu qui ne prend même le soin de mettre la pédale douce histoire de se la jouer sérieux auprès de son nouvel électorat. Ces jeunes ne regardent pas cette télé-là, ne lisent pas ces journaux-là. Ces jeunes gens  ne pouvaient voter ailleurs, c'est mathématique. Les mathématiques sont soutenu Jadot. C'est fou. C'est injuste.

Merci les mathématique et merci aussi au contexte. Ces jeunes électeurs ne se risquent pas trop dans les manifs des gilets jaunes. Personne n'est ici à blâmer. C'est juste que dans les mouvement pour le climat, un ado ne finit pas à genoux les deux mains derrière la tête. Pas con, Macron.


Jadot est un pourri comme les autres, sa dernière sortie a été de chouiner avec Castaner sur Twitter à propos de l"attaque de la Salpétrière".
Et dire qu'il s'est trouvé un blogueur de Médiapart pour se fendre d'un post appelé, Non Yannick, pas toi !
Y croyait quoi, le blogueur ?
Mais, c'est comme un sportif médaillée, tout le monde vous aime et les présents affluent, comme ça. Un exemple ? Avec 32% d'opinions favorables, le patron d'EELV gagne 20 points dans le classement Odoxa des personnalités qui suscitent l'adhésion des Français. C'est France Info qui le dit.


Pour finir, Aphatie est a mon sens encore plus coupable. Un jour je dénonce le totalitarisme de Macron qui intimide les journalistes, un autre je fait mine de ne pas voir l’allégeance de Jadot à ce même totalitarisme à travers des phrases comme Le Pen Mélenchon, c'est kif kif.

Et la France glisse lentement dans la dictature avec l'approbation de 50% de l'électorat. C'est fou. C'est injuste.




Ah ! Patie !! Sa vie est un roman... Avant hier, sur LCI, il a fait une découverte d'investigation qui risque de révolutionner le monde journalistique: Il a vu ( de ses yeux, vus!) une gilet ( ou une gilette, en écriture inclusive?)  jaune qui possédait 3 appartements. 3 ! Vous vous rendez compte ?


Donc,conclusion qui s'impose: " Il y a de tout chez les gilets jaunes" !


Mais que ferait on sans lui ?

Depoussierer = Degauchiser. C'est assez violent comme concept. 

Si on veut s'intéresser à Isabelle Saporta, plutôt que de se demander ce qu'elle pense de Macron, on peut commencer par prendre au sérieux ce qu'elle est: une journaliste d'investigation spécialisée dans la critique de l'agriculture industrielle. Que valent ses livres ? se donne-telle le temps de creuser les sujets ? ou bien cherche-t-elle la facilité en caressant ses lecteurs dans le sens du poil ? Je ne sais pas - pas lu ses livres.

"reconnaissant ici qu'elle "ne voit pas une énorme différence entre Mélenchon et Marine Le Pen", ou là que Macron a été "hyper bon, avec un côté Kennedy" dans ses one man show du Grand débat."


Le couple appliquant du même coup la vieille recette patriarcale de faire dire à Madame ce que Monsieur ne peut pas (encore) se permettre. Voter vert, c'était donc voter macron et on nous l'avait pas dit? On nous dit jamais rien. 


Mais il n'est pas interdit d'avoir des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, et un cerveau pour réfléchir.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.