44
Commentaires

General Electric, Saporta : cachotteries et étiquetage

Commentaires préférés des abonnés

Un couple « personnalité politique + journaliste », ça fait naître plein de questions.


Qui pourraient se poser à peu de choses près dans les mêmes termes si les deux étaient simplement meilleurs amis du monde, anciens camarades de promo, frères et sœu(...)

Je vous fait suivre un communiqué du syndicat Solidaires concernant l'affaire du vigneron, ça permet de remettre les choses en perspective.


Suite aux récentes attaques portées à l’encontre de la DGCCRF, de ses agents et de ses laboratoires par Monsieu(...)

Approuvé 17 fois

Plutôt les deux : incompétent et imposteur

Derniers commentaires

" General Electric, Saporta : cachotteries et étiquetage"


C'est quoi ce titre qui parle de tout et finalement de rien ! Le vigneron qui couche avec Saporta, espionné par la DCCRF  pendant que Jadau licencie en cachette les G.E


A quand les photographies prises au petit matin de Jadau pris en flag avec le marchand de pinard ?

" General Electric, Saporta : cachotteries et étiquetage"


C'est quoi ce titre qui parle de tout et finalement de rien. Le vigneron qui couche avec Saporta, espionné par la DCCCRF  pendant que Jadau licencie en cachette les G.I'

Et comme d'habitude, c'est la femme qui doit se sacrifier...

bonjour , je n'écoute pas rtl , du coup je voudrais savoir si ses chroiniques ou reportages ont eu parfois des accents politiques  , si elle a fait des piques contre des adversaires  , etc ...

J'avoue être auditeur tous les matins, et il est vrai que je me suis senti floué. Comme énoncé à la fin du billet, l'écolo est normalement sourcilleux sur l’étiquetage

Moi ce que j'en dit c'est que quand on expose son couple à ce point publiquement c'est qu'on se prépare à postuler au poste de souverain suprême.


Ça sent la com'

Je viens de lire que Saporta a démissionné pour se consacrer à la politique après s'être impliquée dans la rédaction des discours de Jadot et dans la communication de sa campagne en général. Aucun complexe, comme si on ne parlait pas d'un engagement politique parce que c'est vert donc c'est différent. Comment ne pas se sentir trahi ? 

"En exclusivité sur Paris-Match"...ça commence bien!!!!

cela fait quand même beaucoup de collusion ? entre les politiques et les journaleux !

HS :

j’imagine que vous connaissez déjà chez ASI, un site «paye ta pige» vient d’ouvrir.

Je vous fait suivre un communiqué du syndicat Solidaires concernant l'affaire du vigneron, ça permet de remettre les choses en perspective.


Suite aux récentes attaques portées à l’encontre de la DGCCRF, de ses agents et de ses laboratoires par Monsieur Sébastien David, négociant-viticulteur à Saint-Nicolas de Bourgueil, SOLIDAIRES CCRF & SCL souhaite exercer un droit de réponse et faire la lumière sur ce dossier qui n’a été médiatisé qu’à charge contre l’ensemble des composantes de la DGCCRF et du Service Commun des Laboratoires (SCL).


SOLIDAIRES dénonce avant tout l’acharnement médiatique porté par M. David sur les réseaux sociaux, mais également auprès de différents médias nationaux (RTL, TF1, France Inter, ...) ; ces derniers n’ayant pas hésité à relayer de nombreuses informations partiales et surtout non recoupées.


SOLIDAIRES rappelle que les enquêtrices et enquêteurs de la DGCCRF sont des fonctionnaires menant des enquêtes à charge et à décharge dans la plus complète impartialité, sans aucune forme de manipulation idéologique, politique ou économique. Quant aux laboratoires du SCL, accrédités COFRAC, ils mènent leurs analyses en toute indépendance.
Si les méthodes de vinification et de conduite de vignes mises en oeuvre par M. David ne semblent pas remises en question (agriculture biologique / biodynamie), celles-ci ne peuvent en aucun cas préjuger d’une conformité absolue des produits en résultant.


Au cas d’espèces, le lot incriminé de 2.078 bouteilles a été déclaré « non conforme » et « impropre à la consommation » par plusieurs laboratoires différents (laboratoires d’Etat accrédités + le laboratoire prestataire de M. David). Les résultats des différentes analyses mettent systématiquement en avant une acidité volatile dépassant les seuils règlementaires, et ne permettant plus au lot en question de revêtir la dénomination de « vin ».


Si les agents de la DGCCRF se « contentent » d’appliquer les textes, rappelons que les critères de définition du vin ont été mis en place depuis la fin du XIXe siècle : il était question de défendre les consommateurs, comme les viticulteurs, de fraudes et falsifications diverses et variées (chaptalisation, mouillage, tromperie sur l’origine, sur la qualité, ...). L’imagination n’ayant pas de limites, les viticulteurs de bonne foi savent donc qu’il est de leur intérêt de respecter un minimum de règles.


C’est pourquoi, alors que M. David se dit victime d’un « acharnement » et d’une « décision disproportionnée » de l’administration, il convient également de rappeler que, lorsque de tels seuils d’acidité volatile sont détectés sur leurs vins, la très grande majorité des opérateurs du secteur prend d’elle-même les dispositions adéquates, et ce, sans même attendre un contrôle des services de l’Etat.


Ce refus de se voir opposer toute forme de règlementation, sous prétexte d’une vinification « sans intrant », ne peut donc créer qu’injustice et concurrence déloyale dans le milieu viticole.


Par ailleurs, l’audience du Tribunal Administratif d’Orléans du vendredi 10 mai 2019 a permis de rendre public un certain nombre d’éléments du dossier qu’il convient de rappeler :
 M. David exerce, par ailleurs, une activité de négociant et de négociant / vinificateur depuis plusieurs années, avec notamment plusieurs achats de vins et de raisins dans le sud de la France. Cette activité apparait assez éloignée de l’image du vigneron indépendant qu’il relaie publiquement dans les médias.

  Les 2.078 bouteilles du lot non conforme incriminé représentent 5% de sa production de l’année (en volume) et environ 6% en valeur (environ 17.000€) selon le bilan comptable produit au Tribunal. Ces valeurs apparaissent là aussi assez éloignées des valeurs annoncées par le viticulteur-négociant dans la presse et sur les réseaux sociaux (50.000€),
variant elles, selon les jours et les médias, entre 50 et 80 % de son chiffre d’affaires (!).
 M. David a par ailleurs fait le choix de transmettre au Tribunal Administratif d’Orléans des documents tronqués, en masquant certaines analyses non conformes réalisées par son propre laboratoire prestataire ; mettant un sérieux doute quant à sa bonne foi.
Enfin, en déboutant M. David en première instance, le Tribunal Administratif d’Orléans a donc établi que l’enquête, menée par les services de la DGCCRF, s’est déroulée de façon loyale et conforme au droit et aux réglementations en vigueur.

Donc "General Electric" et son "éventuel-mais-qui-fleure-la certitude-à-+ -ou --longue-échéance" fermeture ... passent au compte "pertes et profits"... tout ça pour une histoire de cul... euh, pardon, d'amouuuuuur... quand on est écolo, on aime, à la française ! 

Des centaines de Belfortins (?) au chômdu... mais le chômage va mieux nous dit-on (circulez, y'a rien à voir)...

Allez, on vous offre soit l'amouuuuuuuuuuur entre Jadot et Saporta, soit la haine avec la succession de Johnny... 

Pendant ce temps, les espèces (surtout les insectes, très importants), disparaissent à une vitesse grand V, grâce à l'action de la nôtre, l'espèce, super nocive, super mortelle... Mais le p'tit préz' a dit que ça lui paraissait important... ça suffit à tout le monde pour penser à autre chose qu'au prédateur humain que nous représentons.

Pendant ce temps, ADP risque fort d'être privatisé sans que les media ne nous indiquent qu'on peut demander très facilement à ce qu'un R.I.P. ait lieu... ce qui emmerderait grandement le p'tit Macron... Moi j'ai déjà l'imprimé... 

Pëndant ce temps, les barrages hydroélectriques français risquent fort eux aussi d'être vendus (dieu seuls ait à qui)... et nous nous retrouverons à payer le déficit de ces saloperies de centrales nucléaires complètement délabrées... et l'EPR fait n'importe comment en dépit des alertes anti nuke !

Pendant ce temps, les pauvres sont de + en + pauvres, les migrants sont de + en + nombreux à avoir ouvert des squatts et à se démerder tout seuls, quitte à en arriver au suicide comme ce pauvre jeune Afghan squattant à Strasbourg... la déshérence de ces gens est dûe au laxisme de l'état macroniste... (cachez ce sein que je ne saurais voir... le sein étant ces "envahisseurs" dont aime à parler les gros cons de droite)... N'empêche qu'ils sont là, qu'ils vivent dans des conditions inhumaines... que Macron fait comme Salvini mais qu'il ne s'en vante pas, que Castagneur tabasse la population qui ose se lever contre ce que fait ce gouvernement... sans que ça n'en remue "une" chez les media.

Alors qu'ils aillent se faire foutre ! 



La vente d'Alstom Energie a réduit significativement la maîtrise de l'Etat français sur la chaîne industrielle nucléaire, et donc sur la dissuasion nucléaire du fait du mode de propulsion des SNLE. La souveraineté française en a pris un coup, car les américains n'hésitent pas à mettre leurs entreprises au pas de leur politique étrangère.


La fusion de Technip et FMC est un autre exemple désastreux de la gestion des affaires par Macron, qui a joué un rôle pivot dans cette décision abracadabrantesque. Les Echos ont fait des articles intéressants sur ce sujet.


Et ça, ce n'est que ce que l'on voit.

J'ai eu l'occasion de déguster la cuvée "Hurluberlu" de Sébastien David, achetée chez un caviste à Azay le Rideau : c'est effectivement excellent et très abordable.

Une autre manipulation réalisée en catimini au lendemain des élections pour que ça fasse moins de bruit, les journalistes regardant ailleurs :


[Révélations] Des munitions de canons Caesar expédiées vers l’Arabie saoudite depuis Marseille - Medium -27/05/19

Le gouvernement dément avoir été au courant des licenciements de Belfort...


Atterrissons un peu: quel autre choix s'offre aujourd'hui à un capitaine d'industrie que de  LICENCIER? 

Et s'il tergiverse, il est débarqué, et un autre prend sa place aussitôt.

Hein? C'est triste? Ben oui, mais on n'a rien d'autre en magasin pour le moment

SCOOP : 

Léon Z. s'est marié, en secret, à Plume du Désert, casak verte et toc rouge !


Ce scandale turfiste nous fut révélé par un licenciement massif au Bar PMU G.E. très étrange.


Tous les pronostiques et indicateurs autorisés disaient G.E placé gagnant. 


La jument Plume du Désert, casak verte et toc rouge, s'est refusée à l'obstacle des commentaires.


Léon Z. a fui au Pérou. 


Pourquoi le Pérou, heinh, m'enfin pourquoi le Pérou ?

Vous auriez pu noter dans votre article qu'il était quand même cocasse qu'une écolo défende un produit cancérigène dans une chronique non?

Un couple « personnalité politique + journaliste », ça fait naître plein de questions.


Qui pourraient se poser à peu de choses près dans les mêmes termes si les deux étaient simplement meilleurs amis du monde, anciens camarades de promo, frères et sœurs voire habitués du même camping (après tout, pourquoi pas, hein ?)

 

On peut imaginer aussi plein de réponses : 


-         Célibat et abstinence pour les journalistes et les politiques, …mais ça ne règle rien dans le cas des bons amis du camping qui ont peut-être d’excellents souvenirs des soirées BBQ mais n’ont jamais couché ensemble. 

 

-          Mise en retrait journalistique pendant la campagne … mais tout le reste du temps aussi il peut y avoir des interférences, qui marqueront d’autant plus l’opinion que les choses seront répétées souvent entre deux séjours au camping.

 

-          Renoncement à une carrière politique, pour ne pas gêner la mission journalistique … mais ça reste de l’ordre de l’initiative individuelle du campeur.

 

-          Transparence totale et confiance dans le lecteur/auditeur/téléspectateur pour faire le tri, ça ne serait pas plus insensé que proclamer que nul n’est censé ignorer la loi … mais cette injonction à rendre publiques ses histoires de cœur, de cul, ou ses souvenirs de camping c’est assez dérangeant.

 

-          L’électeur cesse de s’informer via les médias, pour ne pas être influencé. Mais du coup, il sera informé par d’autres, qui vont peut-être au même camping eux-mêmes …

 

-          Le citoyen s’informe mais ne vote pas, pour préserver l’élection du biais de l’information. On peut atteindre des 95% d’abstention sans que ça ne change rien au problème.

 

-          Suppression des médias, mais c’est compliqué.

 

-         Suppression des élections, ça aussi.


On le voit, dans tous les cas, la réponse est mauvaise !

Quand toutes les réponses sont mauvaises, toujours se demander si ça ne serait pas la faute à la question.

Si on votait pour un programme au lieu de voter pour une personne, ça n’aurait pas tendance à améliorer les choses ?


Et ça règlerait d’autres problèmes au passage : savoir qui couche avec qui en vrai ou au figuré, au camping ou dans les médias, c’est bien mignon hein … mais moi à une époque j’ai voté pour un député/maire qui deux ans après a changé de parti et s’est donc barré avec ma voix… alors que je ne voulais pas du tout !  


Ce n’était pas lui, ni sa gueule ni son cœur ni son cul ni ses souvenirs de camping que j’avais choisi, mais le programme qu’il portait. 

Erreur fatale de ma part : c’est un nom qu’on met dans l’urne, pas un programme. 


Une fois élu, il fait ce qu’il veut de nos voix. Et nous on ne peut même pas dire « Pouce, je joue plus ! »


Du coup, aller chipoter sur les histoires de cœur ou de cul (ou de camping) des candidats avant même qu’ils soient élus, c’est comme repeindre les volets alors que la charpente s’écroule ! 


Le vrai problème, ce n'est pas avec qui ils couchent, ni ce que nous en disent ou ne nous en disent pas les journalistes, mais ce qu'ils font de nos voix et l'absence d'obligation de respecter un mandat.

 

 

Le gouvernement dément avoir été au courant des licenciements de Belfort, avant les élections.


Incompétent ou imposteur ? ( that is the question )

Du carbonate de potassium pour réduire l'acidité de son vin, du sorbate du même métal pour le conserver, et le viticulteur de Bourgueuil pourra à nouveau le commercialiser. Il faut savoir faire des concessions.

Ces intégristes du bio me font penser aux laïcards. Réfractaires a

Quoâââââ ?


Vous voulez dire que Jadot, le grand vainqueur de ces élections, n’est qu’un homme politique vivant en vase clos (*) comme les autres ? Impossible !


(*) Avec des journalistes tout de même, c’est un peu tristounet s’il n’y a que des hommes ...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.