77
Commentaires

La stasi des manchots

La stasi ! Comment ose-t-il ?

Derniers commentaires

(Le pire dans ce dernier cas, c'est qu'il semble que Taubira dise vrai, et que son cabinet soit si désorganisé qu'elle n'a pas lu les rapports qui lui étaient adressés).

Ah bon ? Pour ma part je suis plutôt rassuré que Taubira ait plus important à s'occuper que la mise sur écoute de Sarko. La seule raison se s'y intéresser était de ne pas être prise au dépourvu au cas où on l'aurait questionnée sur le sujet. Pour une fois qu'un ministre a autre chose en tête que sa com', je m'étonne qu'ASI s'en offusque et prenne cela pour de la désorganisation.
Raahhh !

Je sais que je chicane, mais franchement, cette histoire de pression sur Numéricable, c'est n'importe quoi. S'il s'agissait de pressions,, ça daterait d'il y a quelques semaines.

Mais c'est un ancien redressement -en fait, depuis les lois Sarkozy, on dit rectification, pour ne pas effrayer ces pauvres contribuables qui ont par inadvertance fraudé- , s'il concerne 2006, vue la prescription, le rehaussement datait au plus tard de 2010 s'il s'agissait de remise en cause de charges et de TVA impayée, probablement dans le cadre d'une vérification qui s'est passée vers 2010, puis une seconde en 2013. Donc les recours habituels ont probablement été utilisés.
Je n'ai aucune information, mais vues les lois fiscales actuelles, si ce que dit l'article est exact, la seule chose que prouve cet article, c'est que Numéricable est un contribuable particulièrement peu scrupuleux. Et qu'il a persevere diabolicum.

De plus, même si les services fiscaux sont particulièrement serviles avec le pouvoir, je n'ai jamais entendu dire qu'on avait inventé des rectifications pour des raisons politiques. Il y a matière à rectification, et quelquefois, les contrôles sont empêchés, ça je l'ai vu, surtout sous la droite, mais inventer des rectifications, jamais....

Pour la droite, actuellement, tous les moyens sont bons pour disqualifier le pouvoir actuel. Soit il est trop faible, soit il est trop hargneux et manipulateur. Il faudrait s'entendre, ça ne peut pas être les deux à la fois.

Les arguments de Sarko, c'est du grand n'importe quoi.... C'est scandaleux de leur accorder la moindre importance. J'ai l'impression d'être devant une petit frappe qui cherche à se justifier...
Mais Sarko fait vendre.

N'Est-ce-pas ?
Le premier jet de cette tribune avant correction est à lire ici http://hdd.humourdedroite.com/t/exclusif-la-tribune-de-sarkozy-avant-les-corrections-du-figaro/2029
Je trouve que le chouchou à sa Carlita, il fait de son mieux.

Bien sûr, ce n'est pas à la hauteur de ce que pouvait faire le chichi à sa Bernadette, et encore moins virtuose que ce que nous concoctait le mazarin à ... à ... à ses innombrables femmes mais bien. Compte tenu du champ sémantique qu'il maîtrise, de l'histoire qu'il est arrivé à assimiler, je trouve qu'il a fait au mieux de ce qu'il pouvait faire.

C'est nul, oui mais de là où il partait, il ne pouvait que progresser.
Il n’a pas progressé ? Non. Mais ce n’est pas toujours de sa faute.
Vous vous imaginez en chef de bande quand dans la bande vous avez à la fois Hortefeux,, Lefebvre, Dati, Morano, …enfin tous les derniers de la classe ?

Vous vous imaginez en chef de bande alors que vous venez d’hériter de tous les pouvoirs que donne la République ?
Vous l’avez vu se beurrer avec Poutine, speaker engliche avec Barack, (qui comprenait queudalle) ?

Pis voilà qu’un capitaine de pédalo le vire du quartier où sévissait sa bande.

Pis voilà que des petits, petits juges se permettent d’aller voir ce qu’il fricottait quand sa bande dominait le quartier.
Manquerait plus que sa Carlita s’en aille sur la moto d’un autre…

C’est du Shakespeare, je vous dis.
http://www.youtube.com/watch?v=ijZKiOayaUw
C'est du pur Guaino : un mélange de haine et de guano.
Ce billet est affligeant....En renvoyant dos à dos les uns et les autres, vous n'êtes pas très loin du "tous pourris"que vous dénoncez pourtant comme il convient à d'autres occasions.Vous banalisez des propos dont la gravité aurait dû vous interpeller..Encore quelques éditos du même calibre, et je résilie mon abonnement.
L'état "Stasi" c'est pourtant son oeuvre à lui.
Après Dassaut qui se plaint la garde à vue, Sarkozy qui se plaint de des écoutes, manque plus que Bush se plaigne du "Patriot Act".

Article du Canard enchaîné de la semaine dernière:


" Il aurait mieux fait de prêter l'oreille à ceux qui, en 2004, lors de l'adoption de la loi "Perben 2", prédisaient les pires dérives, et les écoutes téléphoniques à tout va.
Mais le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy avait balayé d'un revers de main rigolard les protestations de ces "droit de l'hommistes". Mieux encore, il avait poussé à la roue son collègue Perben, un peu mou du genou à son goût. Aujourd'hui qu'il est sur écoute, ses amis hurlent au scandale, à l'Etat "Stasi" ou au "KGB", comme hurlaient à l'époque leurs opposants, élus, avocats, magistrats ou juristes. De jeunes avocats avaient même écrit "Ça peut vous arriver". Un scénario catastrophe et prémonitoire, montrant les abus que cette loi rendait possible.
Avant 2004, seuls les juges d'instruction avaient le pouvoir de placer un suspect sur écoute. Désormais, grâce à la loi Perben, les procureurs peuvent, dans le cadre d'une simple enquête préliminaire, demander une écoute, avec le feu vert du juge des libertés. Et cela concerne à peu près toutes les infractions commises "en bande organisée", soit par plus de deux personnes. "La mesure a connu une extension remarquable" écrivent Frédéric Desportes et Laurence Lazerges, dans leur "Traité de procédure pénale". Une extension qui fait des victimes remarquables... "
Petite fatigue Monsieur Schneidermann ? Pas terrible (sur le fond) vos billets en ce moment.
Daniel, vous reprenez ici les "arguments" fallacieux de la droite. Vous comparez des cachotteries à des turpitudes. Un souci d'équilibre, de nuances, de neutralité ? une posture intellectuelle ?
Cela dit, oui, il y a peut-être des manoeuvres du gouvernement. Et alors ? Moi président, ou ministre, si j'avais une conscience, et le sens de l'état, j'appuierais sur toutes les manettes pour que Sarkozy (ce psychopathe avéré) ne revienne pas au pouvoir.
Me le reprocheriez vous ?
Moi, ce qui me gène, c'est que tout ce bruit pollue la vie, me pollue la vie ... et encore plus en entendant Morano qu'ils ont ressortie de la naphtaline...
Pendant ce temps, à Saint-Nazaire, alors que la presse s'excite sur cette commande de 3 "gros veaux navigants" passée hier entre le Rital des croisières, on apprend que ce sera au prix de salaires plus bas (merci M'sieur Hollande et ses accords pourris avec le MEDEF), et avec l'épée de Damoclès des Coréens qui veulent se débarrasser des chantiers navals nazériens...
A Fessenheim, la plus vieille centrale nucléaire est plus "sécurisée" depuis l'intrusion de Greenpeace mais elle est toujours aussi dangereuse...
Ils m'emm... tous ! Comment on se débarrasse de gens comme eux ?
Voilà un matin@ute qui me met mal à l'aise. Vous ne dites pas "tous pourris", vous dites peu importe que ceux qui sont aux manettes soient pourris ou pas, parce que les manettes/le système de transmission est lui-même pourri. Cela revient donc un peu au même. Et je ne suis pas d'accord. Que le système administro-étatique n'ait pas de verrous suffisants pour empêcher les transmissions vérolées, les confusions des rôles, les trafics d'influence (comme on sait), on est bien d'accord. Mais ce système sur lequel plane un perpétuel soupçon n'empêche pas, à l'heure où nous parlons, des juges d'enquêter sur Sarkozy.
Non, tous les hommes/femmes politiques ne se valent pas, n'ont pas les mêmes pratiques, sans que cela ait à voir, du reste, avec l'image qu'ils ont dans l'opinion publique. Jospin -qui n'a jamais été ma tasse de thé- n'a pas passé le premier tour de la Présidentielle, Chirac a été élu. L'un était/est honnête, l'autre a été fort tardivement condamné. Et, personnellement, je déplore, oui, que l'on ne fasse pas de différence entre ceux qui sont globalement honnêtes (la malhonnêteté intellectuelle n'est pas encore un délit) et ceux qui sont prêts à tous les tripatouillages...
Pas du tout d’accord avec cet édito ni-ni…
Je fais une rechute (si tant est que j’en ai été guérie) d’anti-sarkozisme primaire.
Putain, impossible de s’en débarrasser. Il est là tout le temps, il parle, il se tait, il a changé, il pète un câble, il revient, il revient pas, et Carla, et Bernadette… et en voiture pour les éditions spéciales, on analyse, on dissèque, on décortique, on lit entre les lignes. Toutes les cliques se mobilisent parce qu’il a noirci deux feuilles de propos insanes dont la brutalité, la vulgarité et la mauvaise foi sont à son image qu’on connaissait déjà hélas si bien. Au nom de la France bien sur, de la République des Droits de l’Homme et allons-y, j’en ai du pas cher, qui en veut …Overdose ! On fait quoi ?
En fait ce qui a le plus mis en colère Sarkozy/Bismuth ce n'est pas la transmission de ses conversations
à Taubira et Valls, mais le fait qu'ils n'en aient pas pris connaissance parce qu'ils n'en avaient rien a foutre...
Quel curieux personnage qui ne peut même pas imaginer que tout le monde ne souffre pas du voyeurisme
malsain dont il faisait preuve au pourvoir ?
Les nuls ou les manchots ?

Choisis ton camp, camarade.
Ce qui est soufflant, c'est surtout le dernier paragraphe :

Enfin, à tous ceux qui auraient à redouter mon retour, qu'ils soient assurés que la meilleure façon de l'éviter serait que je puisse vivre ma vie simplement, tranquillement… au fond, comme un citoyen « normal » !

On voit qu'il n'est toujours pas sorti de cette posture psychologique puérile du "si vous m'embêtez, attention hein, je vais revenir vous embêter !". Comment peut-on encore considérer sérieusement ce type comme quelqu'un à écouter ? On ne demande plus rien à Chirac depuis qu'il est malade, on devrait faire la même chose pour Sarkozy qui a une autre sorte de maladie !

Autre phrase incroyable : Cette réalité mêlée à mon tempérament fait qu'aussi loin que je m'en souvienne je n'ai jamais aimé me plaindre.
Euh... Ne me dites pas qu'il parle du président précédent dont on a dû se fader l'égocentrisme plaintif pendant deux campagnes et un mandat ? Il n'ose pas dire un truc pareil, quand même ?

Bon, quand c'est qu'on passe à autre chose ?
Surtout qu'il ne revienne pas au pouvoir... Mauvais souvenirs d'une période étouffante où chaque jour apportait son lot de provocs, d'annonces tonitruantes, de gros mots clinquants et d'agitation malsaine. Brrrrr...
Faut-il croire Taubira qui, après avoir tenté à l'insu de son plein gré d'éjecter le procureur général Faletti, jure qu'elle ignorait tout d'un dossier dont elle était pourtant "régulièrement informée" ? (Le pire dans ce dernier cas, c'est qu'il semble que Taubira dise vrai, et que son cabinet soit si désorganisé qu'elle n'a pas lu les rapports qui lui étaient adressés).

Fascinant ce passage. Faut il croire Taubira, hein ? La menteuse, forcément, puisqu'ils mentent tous. Bon dans ce cas c'est vrai, mais quand même, faut il la croire ?
C'est pour renvoyer dos à dos Valls et Taubira pour céder au canon du centrisme, ou c'est la mise en application de la théorie de la fascination du doigt ?

La lune et le doigt, dans cette affaire. Avec la Stasi, c'est un autre doigt qu'on nous montre, cette fois c'est pas celui du sage, il ne montre pas la lune et c'est pas un index. Mais Sarkozy le fait pour que tout le monde le voit. Pas moyen d'y échapper ce matin sur tous les journaux en ligne. Même ici. On sait pourtant que c'est une diversion de plus, que c'est outrancier, mais ça n'empêche pas les commentaires super-sérieux : est ce que c'est outrancier, est ce que ça marque sa volonté plus forte encore de revenir, est ce qu'il se sent persécuté, est ce qu'il n'a pas finalement raison sur l'instrumentalisation par la gauche. Heeeeelllp !

Et ça n'engage que moi, mais je me fiche un peu que ce nouveau pouvoir soit incompétent et corrompu autant que l'ancien, en admettant que ce soit le cas. Ce que je voudrai pour une fois c'est que la justice passe. Parce qu'aussi loin que je puisse me souvenir, elle n'est jamais passée, et que découvrir la politique dans les années Chirac, Balkany, Tibéri (merde je suis de passage à Paris, et je me rend compte qu'il reste des Tibéri qui se présentent dans des quartiers ? WTF ???) and co, ça fait du mal quelque part. Que les affaires aillent au bout dans le respect du droit, pour une fois. Parce que la justice est peut être l'institution qui garde le plus de noblesse et de crédit à mes yeux, qu'elle est systématiquement conspuée soit par les puissants qui ont beau jeu de cacher là leurs méfaits, soit par les journalistes qui préfèrent reproduire le storytelling des politiques plutôt que d'éduquer leurs lecteurs aux rouages de la machine compliquée, comme un commentateur sprotif à beau jeu de gueuler après l'arbitre au lieu d'expliquer les règles. Que le lobby au pouvoir fasse pression s'il le souhaite, ça équilibrera avec le lobby d'en face qui fait pression lui aussi.
Mettre une majuscule à Stasi.

Un peu de respect pour les dinosaures disparus.
A la lecture des extraits de la tribune du Figaro entrevus sur le web, Il faut bien admettre que Guaino n'a pas perdu la main.
Il est sympa le Nico, il écrit une lettre aux Français ... qui lisent le Figaro ! Il ne croit tout de même pas qu'on va l'acheter ?
Tant pis, je vais me rabattre sur le Garofi.
Choisir le Figaro pour la tribune- scoop ...Journal de ce cher M.Dassault! Superbe.

De garde à vue, en témoin assisté, en mis en examen...plus on est de fous, plus on rit.

Ils savent se tenir la main pour aller, en groupe, tourner, peut-être, dans une cour.

De cour en cour, Monsieur vous êtes un peu court pour nous donner un cours.

Circulez!
Ca y est, Daniel Schneidermann va voter pour le candidat FN dans sa ville, parce que de toute façon ils sont "tous pourris". Bravo M. Sarkozy, bravo.
Pourquoi ne rendrions nous pas à Michel Audiard son célébrissime "Les Cons ça osent tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît"...? Z'avez peur ?... ... et ça nous rappelle le "CRS = SS" de belle mémoire mais un peu quand même exagéré.
Alors comme ça Buisson serait au gouvernement?
Copé aurait détourné des fonds sur ordre de Taubira?

J'en ai marre de ces théorie du complot à deux balles. Sarkozy n'était pas un républicain attaché aux libertés individuelles, c'était un despote corrompu. On s'en est débarassé et c'est tant mieux. Que ses opposants lui nuisent en publiant des rapports (sur l'inefficacité cachée de telle ou telle mesure) ou en laissant fuiter tel ou tel dossier juste avant les municipales, c'est bien son problème !

A force de nous montrer le doigt, on fini par regarder la lune.

Comment ose-t-il ? Il ose, parce qu'il ose tout, comme il a toujours tout osé.

Les Sarkozy ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait...
Il y va au bazooka. Ce qu'il met en cause, c'est sa conception personnelle du pouvoir présidentiel. Les exemples cités sont parlants. On peut y ajouter ses propos sur la (une) religion dans une république laïque.son accueil délirant de Khadafi puis du boucher de Syrie,son mépris scandaleux pour la banlieue et ses habitants,etc etc.
Il délire. Ce qu'il ne supporte pas c'est de ne pouvoir encore TOUT manipuler. Tu parles d'une victime...
En effet, l'ex nous fatigue !

Et le pouvoir maudit qui corrompt les plus purs
[…]
Fatigué d'espérer et fatigué de croire
A ces idées brandies comme des étendards
[…]
Fatigué des discours, des paroles sacrées
Fatigué de chercher quelques traces d'amour
Dans l'océan de boue où sombre la pensée
Fatigué, fatigué

(Renaud)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.