40
Commentaires

La Sarkozie en examen médiatique 1/3 - La bombe Bettencourt

 

Derniers commentaires

Pour moi les "boules puantes" ce sont les écoutes absolument inadmissibles, écoeurantes, immorales enfin tous les adjectifs possibles du "maître d'hôtel" : rappelez vous que les arrestations pendant la guerre l'ont été sur dénonciations : je ne retiens que cela de toute cette affaire: écoutes, dénonciations. Je m'en fous qui a donné l'argent à qui : le plus malin est celui qui ne se fait pas prendre (ex. Chirac) Quant à la fille Bettencourt elle est répugnante.Une fois André Bettencourt décédé (et je ne crois pas qu'il était encore en politique à la fin?) cette famille, enfin à tout le moins Liliane Bettencourt, devait rester dans l'anonymat; ce serait ma voisine, même "assez" riche on ne l'aurait pas ainsi humiliée et mise sous tutelle.

On ne peut être d'accord que sur un point : la fraude fiscale si elle est avérée.

Honte à la presse française qui ne réagit pas et même félicite E.Plenel (bizarre il n'a plus de bouc émissaire à gauche!Mediapart va faire faillite!et Marianne avec son journaliste blafard qui a créé le bling bling alors que tout le monde s'en foutait!)) de ses méthodes de dénonciation stalinienne : combien a-t-il payé ces gens? la comptable, le maître d'hôtel? pour encore dépasser les montants qu'ils recevaient de leur patronne! Aucun journaliste n'est crédible, ni en politique intérieure ou étrangère, financière, people, critiques cinéma/théâtre : ils ont tous lerus amis! : je lis un article, un reportage je cherche le contraire qui s'y cache..j'en ai des hauts le coeur! En son temps un seul était honnête Jean Daniel!tellement tourmenté...
Très bonne idée, ce résumé, notamment avec le tropisme @siesque du rôle des médias et des journalistes dans tout ce sac de noeuds.

Par contre, je ne comprends pas la conclusion : j'ai eu beau relire trois fois les deux déclarations, je ne vois pas en quoi la première (dernière en date) "contredit simplement la seule déclaration officielle que le président avait faite sur cette affaire".

J'ai tout compris jusque là (pourtant ce n'était pas gagné vu la pelote => beau travail de synthèse) mais la fin, là, j'ai manifestement raté un truc.
Dans les deux il dit (ou confirme par autrui cité) qu'il a rencontré Dédé La Gomina, Roi du Cosmétique ("c'pauvr'homme" : enfin, un peu milliardaire quand même, non ?).

Alors, bon, hein, j'vou'l'demande, m'sieu Israël, "Où est l'histoire ? Où est l'information ? " (gigotements d'épaules, sourcils plus hauts que les cheveux, bouche entrouverte)
En lisant votre article, je me dis qu'une des méthodes d'investigations efficaces en Sarkozie serait de fliquer le registre des remise de la légion d'honneur et autres médailles en chocolat données par le gouvernement. Excusez moi si je viens d'enfoncer une porte ouverte...
OK je fais mon chieur:
On dit "le site de Edwy Plenel" ou "le site d'Edwy Plenel"?
Bien vu... En papier imprimé c'est pas mal non plus (merci Mediapart). Puisqu'on est dans le visuel, je constate que personne n'est allé chercher la PUB "Algoflash" où l'on voit débarquer un nain de jardin qui marche exactement comme qui vous savez (je pense que le CSA devrait se pencher sur ce passage en lousdé chez les jardiniers... devant les "vieux" qui votent pour Lui.
un jour la justice sera plus forte que les politiques un jour...........
Face à lui à la Matinal de Canal +, Caroline Roux, compagne actuelle de Laurent Solly, chef de cabinet de Sarkozy et ancien co directeur de sa campagne en 2007( aujourd'hui chez Bouygues). C'est dire si elle a envie de prolonger la discute...
N'empèche que l'argument de Sarkozy fait mouche : ses comptes de campagne ont été validés, et je n'ai pas entendu dans la presse de remise en question sur ce point. Les comptes de Chirac et Baladur de 95 ont été approuvés aussi certes, mais on sait maintenant que c'était une magouille de vieux sages car une partie du financement n'est pas expliquée.
Ma question est donc : est-il possible que des irrégularité aient été vues dans les comptes de campagne de Sarkozy, mais cette info n'est pas encore remonté jusqu'à la presse car les sages sont moins bavards ? Ou alors les trésoriers, échaudés par l'affaire des T-Shirt de Baladur, ont mis au point des techniques plus fines pour truquer les comptes ? Ou alors, folie ! les comptes n'ont pas été truqués, et le financement de la campagne de Sarko s'est faite dans les règles...

En tout cas, si je donnerais jusqu'à mon calçon pour voir Sarko derrière les barreaux (musique), il faut admettre que pour l'instant, tout ça ne repose que sur des témoignages indirects, et des coïncidences.
Etrange que Woerth, celui qui nous a martelé pendant six mois que "nous vivons de plus en plus vieux et c'est une bonne nouvelle" n'ait pas encore été coffré, alors qu'il est doublement mis en cause ( Bettencourt+Compiègne) La transgression a toujours été l'apanage de l'élite. Le pharaon épousait sa soeur pour qu'on puisse éxécuter pour crime de lèse majesté celui qui en faisait autant, consolidant ainsi le tabou de l'inceste. Mais dans le cas de la bande au nabot, le mot élite sonne trop comique. Ce sont des malfrats parfumés, comme pourrait dire un célèbre populiste de gauche.
Résumé bienvenu. Merci !
Le président sortant a dénoncé des "boules puantes "....Lui,le grand spécialiste de utilisation de boules puantes contre ses opposants imagine que le travail des juges aboutit au même procédé. Traiter ainsi l'institution judiciaire pour un président de la république c'est incroyable. Il faut vraiment qu'il ne sache plus comment arrêter la vérité.
Merci pour la synthèse. Et d'avoir noté l'énorme contradiction sur canal+ hier avec sa déclaration à Pujadas en 2010. Il a aussi contredit sa déclaration de janvier à Calvi sur la campagne de Balladur en 1995, mais j'imagine que ce sera pour la partie 2/3.
Mentir, dire tout et son contraire, piquer des idées à droite et à gauche, ça a été son outil de conquète du pouvoir.

Et, malgré tous les décryptages, ça sera celui de sa reconquête. Voir comment il grimpe dans les sondages depuis qu'il s'est remis à promettre la lune et à chasser les islamistes.
C'est tout l'enjeu du 6 mai : savoir jusqu'à quel point la France a sombré dans le sarkozisme comme l'Italie d'il y a peu dans le berlusconisme.
Se rappeler que Berlu n'a pas été chassé par le peuple, mais par Bruxelles.
ni par le peuple, ni par les affaires.
Pardon, la déclaration de fin octobre et non de janvier, à Calvi. http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=12359
merci pour la synthèse !
République irréprochable, qu'il disait.

Mais il n'est pas sûr que tous ces dossiers choquants (restons polis) empêcheront Scandaleux I (patapé, DUF !) de devenir Scandaleux II. Beaucoup de Français sont des Italiens juste un peu au Nord : tolérants avec une corruption qui ne les gêne pas dans leur vie quotidienne et que, mon dieu, s'ils pouvaient en faire autant...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.