21
Commentaires

La Parisienne chante Marianne, qui vend ses armes en bikini

Derniers commentaires

Dans l'Espagne de Franco, Marianne bronzait déjà utile, façon " E viva Espana" en dégustant un grand jus d'orange Outspan et en fumant des Rothmann...pendant qu'on garrotait Grimau , et plus tard l'anarchiste catalan Salvador Puig i Antich, Heinrich Heinz.... La parisienne libérée de l'époque c'était Léo Ferré, qui chantait en 1964 " Franco la muerte": interdit sur les radios de l'époque, ça dérangeait les vacanciers, qui bronzaient "citoyen".

http://www.youtube.com/watch?v=AoY0cqp0Ikw
Oups, je venais persifler mais vu le ton d'éloge généralisé je crois que je vais me tempérer.
Non, sincèrement j'ai beaucoup de mal à écouter ça.
Des textes politiques 1er degré, combinés à une bande son en soldes et la réverb sur la voix façon "preset numérique hall de gare", je ne peux pas. En plus j'aime pas la voix, mais ça c'est mon problème.
En fait la question principale c'est de se demander ce que ça fait là, à @SI. Programmer de la chanson "low cost" (qui plus est podcasté), avec un premier degré digne de l'imagination débridée des animateurs de cortège CGT, sur une chaine internet qui se voudrait d'analyse fine et de débat, je trouve ça problématique.
Et en fait j'ai un peu honte pour nous, parceque j'ai envie d'être fier de cette émission, que j'en parle, que je la vante et que la parisienne, elle me donne envie d'être planqué sous mon lit.
Je vous trouve bien pisse-vinaigre.
Pour ma part, je ne l'avais pas encore entendue et je découvre quelqu'un de revigorant sans esbrouffe.
Il est vrai que dans la tonalité apparait ici ou là un souvenir de Colette Magny. Ringard, n'est-il pas?

HS. mais j'aimerais des avis : vu et entendu pour la première fois, (chez FOG?) le jeune Bedos. J'ai été effarée.
Pour le coup, est-ce moi qui suis pisse-vinaigre?
Désolé de paraître aigrillard.
Tout ça part ceci dit d'une envie de défendre une certaine exigeance de qualité, et pour défendre sans complaisance ASI.
Et j'ai vraiment tempéré ma première réaction pour respecter les penchants des uns et des autres.
Je m'attendais à une pluie de consternation et je suis tombé sur des exclamations exaltées. Donc je ne fais qu'exprimer une dissidence apparamment minoritaire, et c'est pas très grave au fond.
Voili.
Bonjour Clogre,

Votre commentaire résume également ma pensée. Je constate aussi que de nombreux asinautes semblent apprécier cette nouvelles chroniques, mes pour ma part je partage votre jugement et vos réserves: je trouve cette chronique très 'cheap', manquant de pêche, décalée et comme tombant comme un cheveu sur la soupe dans le cours de l'émission, et pour tout dire je ressens la même gêne que vous quand elle commence.
Je fais tout pour la sauter tant je me sens mal à l'aise pour les gens présents sur le plateau, qui eux ne peuvent pas vaillamment fuir en appuyant comme moi sur pause ou forward...

Quant à la teneur majoritaire des commentaires sur cette page, je crois qu'elle s'explique simplement par le fait que ce sont plutôt les personnes qui apprécient la chronique qui viennent et participent. M'enfin, à mon humble avis, cette chronique n'est pas du tout à l'honneur d'Arrêt sur Images et donne par ailleurs une image d'amateurisme à tous les égards.
Ouf, ça fait bien plaisir.

Bien vue l'observation sur les invités. Certains semblaient penser que la chanson mettait les invités mal à l'aise parcequ'il étaient mis en cause dans la chanson, et je penche plutôt pour la consternation et l'envie de fuir très loin du massacre.
Je suis allé écouter des choses sur le site de la Parisienne et franchement y'a des choses qui m'ont bien fait marrer (mais autrement produites). Je crois que c'est surtout une affaire de contexte et de cohérence fond/forme.

"Je fais tout pour la sauter tant je me sens mal à l'aise"
J'ai longuement médité sur cette phrase tout de même.
Votre réaction n'est absolument pas unique... Il suffit de regarder les précédents forums sur les chroniques de la parisienne. Ceci dit, un commentaire tempéré et un brin diplomatique est souvent plus constructif et entendu qu'un babillage acide.
Je ne comprends pas pourquoi @si continu cette à produire cette partie de l'émission si cela ne plait pas à la majorité des abonnés.

Un mystère de plus !
Il semblerait qu'@si n'ait pas fait de sondage en la matière... Si vous parcourez les forums, ils y a des réactions positives et négatives... Je n'ai pas fait un décompte de proportion... Mais difficile d'utiliser les réactions comme sondage d'opinion car il n'est pas possible de déterminer quelle est la qualité du panel de sondés afin d'"améliorer" les résultats pour leur donner un meilleur aspect...
Par ailleurs, vous l'aurez certainement remarqué, nous autres humains, sommes plus enclin à manifester notre mécontentement que notre satisfaction. Ce qui veut donc dire que même s'il y a plus de réactions négatives que positives, cela ne veut pas dire qu'il y a plus de gens satisfaits que de gens insatisfaits par la présence de cette rubrique...
Mon avis est que cette rubrique étant en fin d’émission, nul n'est tenu de la regarder... Elle fait plaisir à certains... Pourquoi la supprimer ?
Sans compter qu'il y a peu d'abonnés qui postent des commentaires.
Faites pas attention, c'est une blague provocatrice.
Qui peut croire sérieusement à cette logique de "plaire à la majorité" ou rien?

Il ne faut pas la supprimer, encore une petite quinzaine de titres et Le Publieur.com se lancera dans l'édition de CD. A.Korkos fera la pochette. On la mettra à fond sur l'autoroute des vacances ou dans les oreillettes dans le rer.
Je pensais à des T.shirts aussi, avec écrit "écoutez, j'ai une place dans mon avion, si vous voulez" ou bien "le gros de la crise est derrière nous". Bah quoi.
Moi j'aime bien, ça donne une touche de fraîcheur et parfois tout est dit en chanson... mais par pitié achetez lui un vrai piano! Ce petit clavier est insupportablement cheap.
J'adore. C'est presque aussi bouleversant que drôle. Je m'en vais de ce pas écouter/voir les précédentes chansons.
en se libérant la parisienne nous libéré !!

que dire d'autre on aime tout simplement cette jeunesse qui vient persifler sous leur fenêtre .
les révolutions commencent toujours par une chansonnette !!
Erreur, message déplacé
Notre Parisienne est toujours aussi agréable à entendre et ... à regarder

Mais, sans vouloir minimiser son talent, il faut avouer elle est littéralement portée par l' enthousiasme du public ...
Ah bé, là, comme dit le diplomate : "Vous avez du talent, Madame, mais que c'est triste !"

Ca m'a rappelé (vu à Karambolage) que le mot bikini est une (wiki) "référence à l'atoll du même nom sur lequel avait eu lieu une explosion nucléaire [USA] cinq jours auparavant" la présentation à la piscine Molitor de ce maillot de bain.

Eros et Thanatos.
Encore bravo !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.