20
Commentaires

La Parisienne chante les révolutions, et leur temps de cuisson

Derniers commentaires

J'ai l'impression que musiques et rythme ont été très fortement inspiré d'une chanson de sylvain sanglier...
suis-je dans l'erreur?
Pareil qu'en haut.
J'aimais bien La Parisienne avant qu'elle vienne sur @si ; je l'aimais moins dans ses premiers essais ; celui-ci est parfait.
On sent les sérieux un peu déconcertés car sincèrement impressionnés.
Bravo !
Parfait.
La chanson, la chanteuse, le live ....

Mais je pense qu'avec un clavier sur pieds qui serait rapproché pour le fianl de la table, un tabouret piano, un petit cadrage caméra, la Parisienne paraitrait encore plus chanteuse. Ca permettrait aussi une prise de son améliorée.en laisant trainer un ampli à côté d'un micro.
Tiens, personne pour dauber sur la parisienne libérée cette semaine? Excellente prestation, cela dit ( malgré la nervosité de la donzelle).
c'est la 1ère fois que je commente une intervention de la Parisienne : c'est également ma chanson préférée depuis le début ! réécoutée 3 fois depuis hier !!! (d'habitude je ne le fais jamais).

selon moi le succès de cette chanson tient avant tout au texte, beaucoup plus que le fait d'avoir joué en direct. la "recette de la révolution" colle incroyablement bien aux idées développées durant l'émission.
plus généralement il me semble que le risque de l'exercice de la Parisienne chaque semaine c'est de devoir choisir un angle d'approche du thème de l'émission avant l'émission, et que cet angle pourra être affaibli/invalidé par les propos des invités durant l'émission. en tout cas je redoute cela pour elle à chaque fois lorsqu'elle démarre la chanson.
Pour la posture : jouer et mieux que tenir le petit carnet, Fleur y gagne en aisance et nous en plaisir. A reproduire.
Yeah !!!
J'ai toujours aimé la Parisienne. Je suis ravi que la chrysalide achève sa mue et que les asinautes sceptiques apprécient le beau papillon.
Pareil pour moi, je trouvais l'intervention de la Parisienne incongrue tout en trouvant les chansons dignes d'intérêt. En changeant le dispositif technique, en abandonnant donc la bande-son, le déclic se fait et l'interprète trouve sa place de façon naturelle. Je suis conquis.
Depuis ses débuts, j'écoutais la Parisienne, attentivement et sans commentaires, un peu suspicieuse même si pas horripilée, et puis c'est cette dernière chanson, au thème raccord jusque dans les détails, et servie chaude avec l'assurance d'une maîtresse de maison autour d'une table familiale, qui m'a donné envie de m'exprimer : votre, notre chanteuse, a trouvé sa place ! Elle apporte un petit "plus" décalé, en permettant au regard de se décentrer, de se voir lui-même - et c'est aussi ce que fait DS avec son Sarkozistan. J'espère que votre collaboration durera longtemps :-)
C'est de loin ma chanson préférée depuis le début de la Parisienne Libérée. Un grand bravo, et cela vient de quelqu'un qui a pourtant émis des réerve sur la nature de cette chronique chantée.
J'ai beaucoup aimé (et pas seulement parce que j'aime bien la cuisine...).

Bien sûr les râleurs habituels vont venir crier au scandale comme quoi Fleur n'a pas les moyens qu'elle mérite, que le micro a frotté quelque part, mais moi je dis et j'assume : j'adore. Et la difficulté de la performance est une part importante de sa saveur.

J'ai une petite question (toute petite...) : ça serait pas Sarkozy le "Petit chef d'Etat autocrate" de la fin de la chanson ?

Remarque technique au webmestre: le texte de la chanson retranscrit ici se termine par "%uFEFF".
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.