34
Commentaires

La loi sur le renseignement ressort (presque) indemne de l'hémicycle

Toutes les bonnes choses ont une fin : après quatre jours de séances publiques, les députés ont achevé l'examen du projet de loi sur le renseignement, “progrès important pour nos démocraties” pour Manuel Valls, liberticide pour bien d’autres. Comment le texte est-il ressorti de quatre jours de débats, d'amendements, d'alinéas en tous genres, d'aveux inattendus et de questions sans réponse ? Pas franchement essoré, et en aucun cas dépouillé de ses articles les plus polémiques. @si a passé la semaine sur le site de l'Assemblée Nationale.

Derniers commentaires

Le PJLrenseignement est caractéristique de l'incompréhension (peut être volontaire) des élus par rapport au changement de société, de civilisation même dirait Bernard Stiegler, découlant de l'usage des réseaux numériques.
Aujourd'hui les representants sont inutiles, inaudibles, inéfficaces. Nous disposons d'une technologie permettant d'etre en lien direct avec le parlement, la prise de décision, l'information. La démocratie participative, à définir, sera le nouveau souffle citoyen attendu.

Le 20ème siècle est loin derrière nous. Aujourd'hui tout le monde veut donner son avis, sur tout, il dispose des outils pour celà. Il tient beaucoup à sa liberté d'expression, à sa liberté tout court. Le renseignement, la surveillance, joue sur la peur. On parle de populisme industriel, de régression imposée sous couvert de sécurité. Nous perdons chaque jour un peu plus notre identité, nos valeurs. Par leur absence, leur manque de prise de conscience évident des problèmes posés par cette loi, les élus se sont définitivement coupés de la jeunesse, et de ceux qui pensaient que cette république pouvait encore fonctionner.
Isabelle Attard est a Nouvelle Donne …
Le panorama dressé est atterrant... mais avec la dernière réponse de Cazeneuve on saute à pieds joints dans le gouffre de l'imbécilité pure. Du moment que quelque chose est écrit dans la presse ou dans un livre, "par nature et par essence" il n'y croit pas ?? Et tout ça au nom de l'esprit critique ? C'est effrayant. C'est vertigineusement con - je ne trouve pas d'autre façon de le dire. Ces phrases seraient consternantes dans la bouche d'un élève de 6e, elle sont émises par un ministre de l'Intérieur.

Détail qui serait presque amusant, cette sortie a disparu du compte-rendu officiel de la séance :
http://www.francetvinfo.fr/politique/quand-la-petite-phrase-de-bernard-cazeneuve-contre-la-presse-disparait-du-compte-rendu-officiel_879947.html

Même si cette énormité éclipse tout le reste, on admirera aussi son "Bien entendu, les mouvements sociaux et les syndicats qui revendiquent ne sont pas concernés”. Soit ce monsieur n'a pas la plus petite notion en matière de droit (ce qui est gênant, tout de même, pour une discussion à l'Assemblée nationale...), soit il ne fait guère d'effort pour prendre ses auditeurs pour des billes. Il n'y a pas de "bien entendu" qui tienne dans un texte de loi, il y a ce que dit le texte et ce que le texte ne dit pas, point final. Si le texte est flou - et ici il apparaît pour le moins comme tel -, on n'a pas la possibilité de s'en référer par télépathie à ce que le législateur avait en tête. Ce qui, en l'espèce, vaut peut-être tout aussi bien, vu le trou noir de la pensée révélé plus loin par cet "esprit libre".
Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi sur les plus de 570 députés ils ne sont que 30 à voter ?

http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/14/(num)/1108?hc_location=ufi
Bonjour
Pauvre Cazeneuve, on comprend désormais tout, il n'a pas cru ce que la presse disait sur la mort de Rémi Fraisse…
Laurence Parisot : "Députés, réveillez-vous ! Saisissez le Conseil constitutionnel !"
Comment se fait-il que les journalistes, habituellement si sensibles à l'appel de l'ancienne présidente du MEDEF, soient si rares à relayer ses propos aujourd'hui?
Ce genre de loi poussera les citoyens à utiliser des outils d'anonymat comme ghostery, comme Tor browser, comme cryptocat, comme Tail, etc...

Bref elle ne servira à rien vu que les terroristes les utilisent déjà et comme des millions d'internautes le feront désormais !

Personnellement je les utilise occasionnellement mais je vais désormais les utiliser systématiquement !

Je ne suis pas un terroriste juste un citoyen libre de ses opinions, mais je tiens a protéger ce qui est essentiel pour l'intégrité de toute personne : sa vie privée et sa liberté d'expression et d'information !
Le Petit Bessin illustré ?

Cazeneuve , de Cherbourg, se paye la tête de la députée du Calvados et de sa région : le Bessin ( autour de Bayeux).
Tiens ! le magicien a son porte-voix ...
De mon point de vue, le point important à noter c'est que cette loi a été adoptée dans l'indifférence généralisée, mis à part quelques personnes averties. La majorité des Français préfèrent sacrifier leur liberté sur l'autel de la sécurité. Evidemment, ils perdront sur les deux tableaux.

On ne peut que constater l'anesthésie de l'opinion publique : d'un côté les hurlements sécuritaires, de l'autre le silence des agneaux.
2 + 2 = 5
Strumfenberg ( Aloys von ) doit connaitre cette loi aussi bien que moi... alors comme je n'en sais pas plus que lui, je peux dire que je n'attends que du mauvais de cette majorité en lambeaux, totalement illégitime et vide de sens.
De toutes façons, une loi n'est que ce qu'on en fait. Comme dirait Minc, la technique n'est ni bonne ni mauvaise, seuls ses utilisateurs le sont. Et puis, si on n'a rien à se reprocher, que craindre de cette loi. Seuls les extrémisses se sentent visés.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.