La loi sur le renseignement ressort (presque) indemne de l'hémicycle
article

La loi sur le renseignement ressort (presque) indemne de l'hémicycle

Beaucoup de critiques des députés, mais peu de retouches

Réservé à nos abonné.e.s
Toutes les bonnes choses ont une fin : après quatre jours de séances publiques, les députés ont achevé l'examen du projet de loi sur le renseignement, “progrès important pour nos démocraties” pour Manuel Valls, liberticide pour bien d’autres. Comment le texte est-il ressorti de quatre jours de débats, d'amendements, d'alinéas en tous genres, d'aveux inattendus et de questions sans réponse ? Pas franchement essoré, et en aucun cas dépouillé de ses articles les plus polémiques. @si a passé la semaine sur le site de l'Assemblée Nationale.
nouveau media

Il y avait deux fois plus de monde devant l’Assemblée nationale pour manifester contre ce projet de loi, lundi, que de députés dans l’hémicycle pour en commencer l'examen. Une cinquantaine de députés alors que l’Assemblée Nationale en compte 577 ? Ça fait “du monde” pour Sergio Coronado, député écologiste, interrogé par le Figaro.fr. C’est trop peu pour Rue89 qui titre “Nos libertés se négocient dans une Assemblée vide” ou pour Le Monde, pour qui l’Assemblée est “presque vide”.

Il faut dire qu’en annonçant depuis longtemps qu’elle voterait en fav...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.