38
Commentaires

La loi contre la "haine en ligne" fait l'unanimité contre elle

La proposition de loi Avia de lutte contre la haine en ligne continue de cristalliser les critiques, alors qu'elle repasse ce 21 janvier au soir devant les députés. Professionnels et associations du secteur numérique, collectifs et militant.es contre l'homophobie, le sexisme ou le racisme y sont largement opposés. On vous explique pourquoi.

Commentaires préférés des abonnés

méthode macroniste habituelle. 


Du chômage? Hop, on change l'indicateur, plus de chômage!

Des résultats électoraux pathétiques? Hop, on change le mode de présentation! 

Des flics en roue libre? Hop, on n'a plus de violences policières, on a de(...)

J'ai la solution.


Il suffit d'écrire, en ligne,:


-  que le Président Macron est un génie

-  que le Premier Ministre est le meilleur que la  France pouvait espérer,

-  que les réformes ( toutes les réformes ) initiées par le Gouverneme(...)

Cette loi pourrait s'inscrire parfaitement dans le petit livre (par la taille) de François SUREAU, intitulé "sans la liberté".

Il recense toutes les lois liberticides, singulièrement celles votées par la majorité LREM.


Le plus triste c'est que je suis (...)

Derniers commentaires

Cela concerne qui cette loi en fait ?

Sur facebook il est très simple d'éviter les discriminations. Si vous bloquez l'accès aux personnes n'étant pas vos amis, c'est terminé. ça semble logique non ?


Sur twitter ? Pourquoi chercher l'embrouille, c'est le pire lieu d'internet, c'est le nouveau cirque où tout est permis, et c'est très bien un défouloir. On cache la violence, il faut bien qu'elle sorte quelque part...

sur les sites de presse ? Pourquoi commenter ?


Et d'après la tournure de l'article, j'ai juste l'impression de les asso et militants contre l'homophobie, le sexisme, le racisme veulent pouvoir faire leur police de la pensée eux-mêmes. Chacun son totalitarisme.

Après le SRAS , çà grippe avia !


Autant la Licra me parait être dans son rôle, autant les élus sont en totale roue libre. Ca semble manquer sérieusement de garde-fous, et à part eux, qui va croire que les éditeurs vont faire au plus juste ? non ils vont faire au plus rentable.


Je m'arrête un moment sur l'élément de langage "la haine". Je me trompe peut-être, mais j'ai l'impression que cet élément de langage a été introduit à des fins politiques par Valls dans sa croisade contre Dieudonné.


Résumant ainsi toute la graduation de l'intolérance du simple préjugé à la véritable haine et volonté de tuer en un affreux mot-valise : "la haine" (au sens politisé / élément de langage donc).


Ce que Mélenchon désignait comme le rayon paralysant de l'accusation d'antisémitisme s'est assez vite élargi avec cet élément de langage. Jusqu'à en arriver à aujourd'hui avec cette loi et des gens (médiatiques et/ou élus) qui pensent vraiment que "la haine" veut dire quelque chose (au delà du sentiment, du sens originel du mot je veux dire).


Ainsi, la simple critique devient parfois qualifié de "haine" (cf l'accusation de "haine anti-flic" dès qu'on critique la police, la "haine des riches" dès qu'on parle de redistribution, etc.). Bref, les élites voient le monde en noir et blanc.


Dieudonné a bien des défauts, que je n'excuse pas, c'est cependant un des rares à avoir vraiment mis en exergue cette dérive "anti-haine" de manière récurrente dans ses sketchs (avec son fameux "feulement" pour tourner l'accusation en dérision).


Halte à la diffamation !

"un algorithme, c'est aussi con qu'un grille-pain ".


Un peu de respect pour les grille-pain. Ils font parfaitement ce pour quoi ils ont été conçus : griller du pain, mais pas trop, pour vous offrir des tartines craquantes !


Idem pour les algos. Un algo fait très bien ce qu'on lui demande : calculer, trier, rechercher... ou vous pourrir votre ordinateur, vous rediriger vers un site malveillant, vous censurer, vous dénoncer à la police, etc.


Gardons l'épithète de "con" pour ceux qui le méritent vraiment... et ce n'est pas ce qui manque par les temps qui courent.

J'aime bien l'idée d'une loi contre la haine. 


C'est quoi la haine, même en ligne, du point de vue de la loi ?


C'est qui qui va décider qu'il y a de la haine ?

Un algorithme ?

C'est vrai, il y en marre de la haine contre :

- la police qui tabasse, mutile et tue

- Macron et son monde

- les capitalistes qui pillent les états

- les industries qui exploitent les êtres humains et dégueulassent la nature

- les milliardaires qui dirigent tout

- les très riches qui planque notre pognon

- les gosses de riches dont l'avenir est assuré


Par contre, les éditocrates et autres journaleux pourront continuer à déverser leur haine contre les grévistes. les chômeurs et les pauvres.


Et demain ? une loi contre les critiques du capitalisme ?


La Licra est porteuse de haine , et de suspicion vu son affiche de 2017 : la religion infiltre la société. Une ligue juive qui se permet de juger les autres religions comme néfaste. Tout est possible en macronie, 

les temps étaient bizarres,

on avait mis les morts à table

on prenait les loups pour des chiens,

la pièce était ou non drôle, 

moi mon rôle 

était de n'y comprendre rien,

Est ce ainsi que les hommes vivent, 

et au loin leurs baisers les suivent.

Que Dieu bénisse notre Président bien aimé (il faut prendre tout de suite de bonnes habitudes)

Cela dit :

Après

La prise des empreintes génétiques prévues pour lutter contre les délinquants sexuels, au départ, devient une obligation quelque soit le délit. Les militants qui avaient "emprunter" des sièges dans une banque, une femme refuse de donner ses empreintes, elle est mise en examen.

Le fichier EDWIGE (fichier permettant à termes de ficher à peu près tout le monde)

Le fichier des classés "S" ressemblant à s'y méprendre à une liste à la Prévert.

Voici la loi AVIA

Elle n'est même pas votée mais visiblement certains ont pris de l'avance. Le média en a fait les frais (au moins 2 fois sur Youtube), le site les Crises sur fesse bouc (vidéo sur les aventures de Joe BIDEN en Ukraine ou comment faire dégager un procureur chargé de la lutte anti-corruption UkraineGate – des faits qui dérangent), une organisation classée très à gauche avec 30 000 abonnés privés de FB.


Que des associations LGBT, féministes, antiracistes y soient très opposées, devrait interroger les soutiens de cette loi. La LICRA y est favorable, tout fout le camp.


LREM : Liberticides Répugnants Et Mauvais



J'ai la solution.


Il suffit d'écrire, en ligne,:


-  que le Président Macron est un génie

-  que le Premier Ministre est le meilleur que la  France pouvait espérer,

-  que les réformes ( toutes les réformes ) initiées par le Gouvernement vont permettre un avenir radieux

-  que les forces de  l'ordre font un travail difficile, mais remarquable,

- que l'Education Nationale est remarquablement gérée par un Ministre exceptionnel,

- que l'Assistance Publique a tous les moyens à sa disposition

-  que la notion de pauvre a disparu

- que l'inégalité  n'est plus qu'un lointain souvenir,


( Bien sûr,  j'irai  confesser mes mensonges dès demain)







Cette loi pourrait s'inscrire parfaitement dans le petit livre (par la taille) de François SUREAU, intitulé "sans la liberté".

Il recense toutes les lois liberticides, singulièrement celles votées par la majorité LREM.


Le plus triste c'est que je suis certain que Madame AVIA, pourtant avocat de profession, croit bien faire. Pensez : il s'agit de protéger "les victimes". Ça permet toutes les lois liberticides.





méthode macroniste habituelle. 


Du chômage? Hop, on change l'indicateur, plus de chômage!

Des résultats électoraux pathétiques? Hop, on change le mode de présentation! 

Des flics en roue libre? Hop, on n'a plus de violences policières, on a des débordements individuels. 

Des ados inquiets pour l'écologie? hop, on euphémisme les programmes de de géo seconde sur "un monde fini" (oui, on m'a raconté cela, cela mériterai de creuser)! 

de la "haine" (le concepts le plus débile qui soit lancé comme cela mais passons...)? Hop, plus de moyen de l'exprimer pour le pégu moyen!



La réalité sous-jascente,  elle, reste inchangée... ça n'a pas finit de brûler dans les rues... 

Fliqué par un grille-pain, on en est là! Pauvres de nous!

...hors des rangs de la majorité...comme la licra...^^. 

Pas très percutante, dans cet article, Juliette.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.