18
Commentaires

La Hadopi et les mini Bill Gates

Après le bouclier, donc, la Hadopi.

Derniers commentaires

Pour avoir un autre éclairage sur l'univers informatique, je vous conseille la lecture de cet ouvrage libre (license GFDL)
Richard Stallman et la révolution du logiciel libre Pour mieux comprendre pourquoi les brevets logiciels, les logiciels privateurs, des loi comme HADOPI ne devraient pas exister.
Après l'internet civilisé, à quand un monde politique civilisé ?
A force de dodeliner,la tête farcie d'idées s'est vidée.....Il pond un bilan flatteur à grands frais.puis tente de virer les trouvailles qui font mal.Sauf qu'on a compris que fabriquer d'abord,réfléchir ensuite pour démolir enfin,c'est pas ça le job de président.Il faudra le "remercier "de ses efforts et le renvoyer à son cher Neuilly s'il veut encore de lui...
Bien sûr qu'il s'en fout de la Hadopi! Ce machin inepte qui coûte une fortune n'est qu'une porte d'entrée soft vers l'internet civilisé qui rétribuera justement les auteurs.

Traduction:

internet civilisé = flicage généralisé et répression de la liberté d'expression.

Juste rétribution = un web privatisé à deux vitesses avec le meilleur débit pour ceux qui ouvriront grand leur porte-monnaie aux industriels du web.

Éphémérides, le seul blog équipé internet civilisé 2.0
Serait-ce le sujet de l'émission de demain ?
Avec Benjamin Bayart et Jérémie Zimmermann ?
Enfin ?
:)
Non seulement l'Hadopi n'est en aucun cas enterré, mais elle est bien décidée à passer à la vitesse supérieure: le filtrage du net.

Pour plus d'information, cliquez sur ce lien: http://www.numerama.com/magazine/18609-filtrage-dans-les-box-adsl-et-atteinte-a-la-vie-privee-au-programme-de-l-hadopi.html
[quote=la Hadopi n'a pas encore prononcé une seule coupure de ligne de pirate pris sur le fait]

Tout n'est qu'affaires de timing et de volonté de communication. L'attirail juridique se met en place. Il me semble d'après Numerama, qu'on en est à cette troisième étape justement et que la commission de protection des droits se frappe à la main un millier de dossiers pour savoir lequel va défrayer la chronique...
Ca y est, j'ai trouvé de quoi souffre notre Président, du complexe de Pénélope.

Pendant quatre ans, il tisse des réformes, des lois, un enchevêtrement de fils, un va-et-vient de la navette, ratissant la vie privée, la vie des pauvres, la vie des étrangers, ajoutant de la couleur à la vie des riches.

Puis la dernière année, la nuit de son mandat, il détisse tout, dans l'attente de son Ulysse bien-aimé, la réélection, il renie en bloc, casse l'édifice patiemment élaboré, et l'on s'aperçoit que c'était du flan, de l'esbroufe, que la tapisserie ne tenait pas.

Faire et défaire, c'est toujours travailler, disait ma grand-mère. Ce Président a montré qu'être président, c'est faire semblant.

http://anthropia.blogg.org
Tout se dégonfle?
Pas si sûr, et à tous ceux qui vont clamant : "Il est mort", je dis d'être prudents. Il suffit qu'il y ait une certaine enflure pour que les bisounours soient tout attendris...et hop, on en reprend pour 5ans.
Après tout, nous sommes bien assez bêtes pour nous enthousiasmer pour un certain mariage.
Mais, pour une fois, je vais être optimisme. "Le bon peuple" s'exalte peut-être moins que nos amis "journalistes".
vous les petits génies du code et du développement, qui faîtes si bien les malins,

C'est la fête, les génies du web 2.0 (que nos ministres ils savaient point ce que c'était, rappelez-vous) sont au faîte de la gloire.
Et disent au boutonneux : "faites de ce que je dis, pas ce que je fais".

Bonne journée, Daniel ! ;-))
Source Hadopi : La France s'est fait "engueuler" par les Etats-Unis

En gros, pour ne pas se faire chopper, les internautes utilisaient des logiciels de cryptographie assez puissants… La NSA pensait avoir affaire à de dangereux terroristes qui s’échangeaient des données. Cette agence prenait plus de temps que prévu pour les identifier… Quelle ne fut pas leur surprise quand les américains s’aperçurent que le dangereux terroriste n’était qu’un "petit merdeux" de moins de 20 ans… qui se protégeait en téléchargeant ses films préférés…

Car c’est pas si évident de décrypter les messages comme en s’en est aperçu avec l’affaire Blackberry (qui a failli être interdit je crois en Arabie Saoudite, en Inde, aux Emirats Arabes Unis, et qui est interdit dans les cabinets ministériels en France ...).

On peut donc se permettre, effectivement, de penser que cette loi n’a servi à rien, que le gouvernement a perdu du temps, que Mme Albanel Ministre de l’époque a été virée pour rien et que les alliés américains nous en veulent de compliquer leur travail…

SEMIR
"Les symboles tombent comme feuilles mortes au printemps."
Et les boutonneux téléchargeurs bourgeonnent comme branches à l'automne ? C'est ça ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.