24
Commentaires

La Commune et sa presse (1) : les canons du 18 mars 1871

Comment la Commune de Paris de 1871, dont on commémore le 150e anniversaire, a-t-elle été traitée dans la presse de l'époque, communarde et anti-communarde ? Première d'une série de quatre chroniques de Mathilde Larrère.

Commentaires préférés des abonnés

Merci ! Et on en profite pour regarder les Damnés de la Commune : https://www.arte.tv/fr/videos/094482-000-A/les-damnes-de-la-commune/



Bien contente de vous retrouver , Mathilde

le plus drole c'est que j'avais un autre haut, un pull blanc, mais les micros ne tenaient pas, donc j'ai mis mon blouson noir! et finalement, c'était mieux!

Derniers commentaires

Comment ont été élus les députés ? Quelle était la base électorale ? Peut-on dire comme en 68 élections piège à cons ?

Sur ce blog, des recommandations de lectures complémentaires et une bande son : Les femmes de la Commune de Paris par Pauline Floury & Séverin Valière.
J'ajouterais en plus la bande dessinée de Jacques Tardi & Jean Vautrin, Le cri du peuple, qui vient d'être réédité dans une nouvelle intégrale plus accessible que la précédente.

Le blog de Michèle Audin est une merveille, de quoi se déconfiner les méninges, mais aussi un défi car bien entendu, on voudra être exhaustif. Là encore merci de l'avoir recommandé et de s'en être servi

Mathilde votre manière de raconter l'histoire est passionnante, Merci! 

Savez-vous comment fonctionnait la diffusion de l'information. N'y avait-il que la diffusion par les journaux? Etait-ce par abonnement?, par vente au numéros et dans quelles commerces? la poste était-elle déjà le transporteur?.
En l'absence de tout autre moyen d'information, la rapidité du portage était un paramètre essentiel. Le réseau ferré assurait-il déjà vers 1870 une déserte rapide dans les régions? 

Aujourd'hui, si on coupe les moyens électroniques (radio, TV internet, réseau) on est totalement sourd. Et dans les périodes insurrectionnelles c'est une question majeure.

oui !!!!!! enfin on retrouve les chroniques de Mathilde !!
Perso j'attendais que ça, avec les 150 ans de la commune, je pense qu'on va être gâté.

Quelles sont sympas, ces émissions qui nous montrent le rôle de la presse dans les événements les plus marquants de notre histoire ! Elles sont sympas aussi, parce qu'elles nous enseignent à reconnaître le rôle de la presse dans les événements qui se déroulent aujourd'hui. 


Et en même temps qu'il est déprimant de revoir et de voir que les forces qui les animent sont toujours les mêmes et ont toujours les mêmes ressorts. Puisque nos ennemis semblent éternels, notre enthousiasme critique à de l'avenir.


Merci Mathilde !

Trop forte !

Heureux de retrouver Mathilde Larrère à l'occasion de cette série de chroniques.


Va-t-on commémorer en haut lieu ce 150e anniversaire ?

Mathilde merci, 

merci d'être au rendez-vous,  bien sûr attendu, mais ça fait vraiment du bien de vous écouter, et de se retrouver plongé dans l'époque par toutes ces caricatures et images ! 

Celle de l'enterrement de Victor Noir me fait penser aux grands rassemblements suite aux attentas de Charlie.

A très bientôt pour écouter la belle histoire des canons...


Bien contente de vous retrouver , Mathilde

Merci pour l'idée et quel brio dans le développement !


Au risque de la surinterprétation : Prête à parier que les vêtements noirs de Mathilde Larrère sont un discret hommage à Louise Michel (et par ricochet à Victor Noir). Réveillés, comme par hasard ^^, par un peu de rouge aux oreilles...
(Pour pinailler : si je ne me trompe pas, dommage du coup d'avoir incrusté un portrait plus coloré de Mathilde sur la vignette d'accueil).

Merci ! Et on en profite pour regarder les Damnés de la Commune : https://www.arte.tv/fr/videos/094482-000-A/les-damnes-de-la-commune/



Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.