15
Commentaires

La choucroute et la ruche

Margaret Heldt, nous apprend le New York Times, vient de trépasser à l'âge de quatre-vingt-dix-huit printemps. Margaret Heldt, nous révèle également le quotidien étazunien, fut l'inventrice de ce vertige capillaire des années 60 qu'on appelait choucroute.

Derniers commentaires

si je puis me permettre d'intervenir, avec le respect humble qu'il se doit face à l'encyclopédie visuelle korkossienne, il me semblait qu'en grand-breton d'outre-atlantique on appelait ça une bouffant.

d'où les bouffant belles (qui portent haut leur patronyme).
coiffure dite en "nid d'abeille"

Là, on peut vraiment dire que l'on a une coiffure en ruche ! ça ne doit pas être pratique-pratique à effectuer tous les matins...
Diantre, Alain K! Moi qui vous prenait pour un expert!
Vous avez oublié l'autre nom qui fut donné à cette coiffure outre-Atlantique: le B52. En référence au nez de l'avion.
Un excellent exemple ici, par un groupe éponyme (regardez les coiffures des deux chanteuses)!
Quoiqu'il en soit, one more time: Merci alain!
Avec des coiffures pareil, je suis surtout surprise que les femmes en question ne soient pas rapidement mortes empoisonnées par les nuages de produits employés à faire tenir la dite architecture debout !
C'était rien par rapport aux "coiffures" de l'époque Marie-Antoinette!
On aurait pu traduire ruche par colombier.
Aimant la choucroute et le miel aussi (séparément malgré la tendance du sucré salé), je ne suis pas satisfait de ces deux termes, ni d'ailleurs je trouve merveilleux cette idée de transformer le haut du crâne en perchoir à abeilles.
C'est étrange d'ailleurs cette mode des années 60 par ailleurs si pleine d'inventions (avec Courrèges par exemple en France) mais qui avec d'autres partait dans tous les sens.
Ici quand la choucroute part en décapotable avec Brigite Bardot, elle devient moins guindée. Dans le même temps, ce sont les hommes qui l'étaient, toujours tirés à 4 épingles même au milieu des explosions et des balles
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.